AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Dim 2 Mar 2014 - 2:07


_____________________________________________






Dernière édition par N. Meydela le Lun 3 Mar 2014 - 15:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Dim 2 Mar 2014 - 2:36

Chapitre 1 : L’Ultimate Team

Du point de vue d'Aurore


Une brise fraîche et matinale soufflait paisiblement sur le port de Joliberges. Celui-ci était beaucoup plus animé qu'à son habitude. En effet, un événement exceptionnel avait lieu ce jour-là. Aurore participait à cet événement. Comme la lettre qu'elle avait reçue le lui avait indiqué, elle s'était placée sous une grande pancarte blanche sur laquelle étaient inscrits un S et un T rouges. La pancarte était située tout près de l'eau, si bien que la jeune coordinatrice avait un peu peur de tomber. Mais si elle était aussi angoissée, c'était pour une toute autre raison : après un quart d'heure d'attente, elle était toujours seule sous la fameuse pancarte. De surcroît, de plus en plus de gens semblaient l'observer de loin, si bien qu'elle finît par croire à une mauvaise blague. Elle commençait à songer à partir quand elle entendit une voix derrière son dos.
- Bonjour, Aurore… Héhéhé…
Elle sursauta.
- Conway, qu'est-ce que tu fais là ? dit-elle en se retournant, voulant de plus en plus s'enfuir en courant.
Il sourit.
- Moi aussi, je suis content de te revoir… Héhéhé…
- Je n’ai jamais dit que j'étais contente de te voir, répondit Aurore en soupirant.
- Pas la peine de le cacher. Je vois que toi aussi, tu as été sélectionnée. Ça me rend profondément heureux.
- Sélectionnée ? demanda-t-elle, ignorant complètement sa dernière phrase.
- Tu ne sais même pas pourquoi tu es là ? En fait, on...
- Kenny !! Sacha !!
Aurore abandonna Conway et alla rejoindre ses deux amis qui venaient juste d'arriver sous la pancarte.
- Salut, Frisouille ! Je ne savais pas que tu avais reçu une lettre toi aussi !
- Bonjour, Aurore !
- Ne recommence pas à m'appeler comme ça, Kenny ! Sacha, je ne pensais pas te revoir si vite.
Il sourit.
- Faut croire que j'avais besoin d'une pause. C'est assez frustrant de perdre un match en demi-finale, qui plus est contre seulement deux Pokémon.
Aurore sourit tristement : elle comprenait parfaitement. Soudain, elle remarqua une jeune fille derrière Sacha. Il lui semblait avoir déjà vu ces cheveux roux et ces vêtements quelque part. Aurore lui sourit. À son grand étonnement, l'adolescente qui paraissait pourtant sympathique lui lança un regard noir. Troublée, la jeune coordinatrice se présenta.
- Je m'appelle Aurore et je viens de Bonaugure. Enchantée !
- Je suis Ondine.
Aurore eut un déclic.
- Tu es la fille de l'hameçon !
- Non, je suis Ondine, répondit-elle avec dédain.
Sacha, voyant qu'il y avait de l'eau dans le gaz, fit (pour une fois) preuve de tact.
- Aurore et Kenny sont amis d'enfance. Ils sont tous les deux coordinateurs et voyagent ensemble.
- On ne voyage PAS ensemble ! riposta Aurore.
- Calme-toi, Frisouille…
- Appelle-moi AU-RORE !
Ondine les regarda se chamailler. Son regard passa d’Aurore à Kenny, puis de nouveau à Aurore. Elle se détendit, alors qu'au contraire Conway se mit à bouder (Kenny lui avait volé son idée de voyager avec Aurore).
- Tu sais, je suis la championne d'Azuria ! dit-elle sur un ton joyeux pour se rattraper.
Aurore s'apprêtait à répondre quand elle se rendit compte que maintenant, c'était une véritable foule qui les entourait.
- ATTENTION !!
Kenny tira le bras d’Aurore de justesse, mais Conway n'eut pas cette chance : le jet d'eau créé par les deux énormes Léviator qui venaient d'arriver derrière la pancarte le trempa de la tête aux pieds. Personne ne prêta attention à lui, tous fixant les quatre dresseurs qui descendirent des deux Pokémon. On entendit alors quelques cris hystériques à la vue du groupe. Un des deux garçons soupira :
- Je ne m'y habituerai jamais.
- Haha ! T'inquiète, Silver, je disais ça aussi au début. Tu n’as qu'à te dire que c'est aussi à cause de moi qu'elles crient !
- Silver a déjà plus de fans que toi, Blue !
- En parlant de fans, tu savais qu'il y avait un site internet à ton nom, Silver ? Il a été créé il y a deux jours et il réunit déjà cinq milles membres !
- QUOI ?
- Je sais, c'est fou ! Il faudrait avoir le QI de Soul pour créer un truc pareil.
- Soul, dis-moi que ce n’est pas toi…
- Bien sûr que c'est moi !
- Et tu dis ça comme si de rien n’était ? Silver, je me demande vraiment comment tu la supportes. J'ai envie de l'égorger rien qu'en la regardant !
- Bienvenue dans mon monde…
Aurore venait de reconnaître Blue, le champion d'arène de Jadielle, Silver, le célèbre dresseur, Soul et Leaf dont elle ne savait pas grand-chose, qu'elle avait vus aux karaokés du Festival de Parmanie. Silver était depuis quelques jours le dresseur dont tout le monde parlait : il était le fils du célèbre Giovanni, possédait un Léviator rouge unique, avait failli vaincre Peter et était considéré comme l'un des meilleurs dresseurs du pays. Elle ne put résister à l'envie d'aller lui parler.
- Je… Bonjour… Aurore !!
Elle se sentit rougir. À son grand étonnement, Silver lui sourit timidement :
- Salut. Silver.
Elle rit, soulagée. Les rumeurs étaient fausses : Silver n'était pas du tout un garçon froid. Ses amis et elle se présentèrent les uns après les autres. Quand elle dut se présenter à Soul, elle risqua une question :
- Tu ne serais pas la sœur jumelle de Célesta ?
- Non, je n’ai qu’une seule jumelle et c’est Leaf. Mais tu es la troisième personne à me prendre pour cette fille !
- Oh, je vois, désolée…
- Je te pardonne si tu rejoins mon site sur Silver, dit-elle avec un sourire immense.
- Soul, tu vas finir noyée… dit ce dernier.
- C'est déjà fait ! répondit Aurore à Soul, mais elle regretta tout de suite ses paroles quand elle vit la mine abasourdie du garçon.
Elle cherchait quelque chose à dire quand deux petites mains lui bandèrent les yeux.
- Qui c'est ?
Aurore reconnu tout de suite la voix de Flora et lui sauta au cou. Un jeune homme aux yeux et à la chevelure émeraude lui souriait.
- Je m'appelle…
- Drew, dit tout de suite Aurore. Flora m'a beaucoup parlé de toi.
Il regarda Flora, surpris.
- J'ai aussi parlé de Harley et de Soledad, pas vrai, Aurore ? ajouta précipitamment Flora.
Celle-ci préféra acquiescer : un, parce qu'elle avait décidé de ne plus ouvrir la bouche pour ne plus dire de bêtises (Drew regardait Flora bizarrement et Silver était devenu encore plus pâle qu'il ne l'était déjà), deux, parce que l'attroupement qui les entourait s'était encore épaissi (elle crut même reconnaître un reporter de Féli-Télé).
Elle eut à peine le temps de le constater que la foule se dissipa. Pour être exacte, un passage se forma pour laisser passer deux autres dresseurs d'exception : Peter et Cynthia.
- Bonjour à tous, dit la championne en titre de Sinnoh. Je vois que vous êtes presque tous là. Avant de vous donner des détails sur les raisons de votre présence, je dois d'abord vous demander de qui vous avez reçu votre lettre.
Drew s'apprêtait à répondre quand quelqu'un lui rentra en plein dedans et le fit tomber. Kenny l'aida à se relever.
- Tu ne peux pas regarder où tu es ? demanda Jun en se massant la tête.
- C'est à TOI de regarder où tu vas ! répliqua Drew, sans perdre son sang-froid mais passablement agacé.
- Bonjour, Mademoiselle Cynthia, salua Jun, n'ayant pas entendu (ou écouté) Drew.
- Bonjour, Jun. Qui t'as envoyé ta lettre ?
- Mon… L'Aigle Tour.
C'est ainsi que Peter et Cynthia se mirent à vérifier l'authenticité de chaque lettre.
- Blue, qui t'a donné la tienne ?
Il prit un air faussement interrogateur.
- Laquelle ? Celle que j'ai reçue en tant que champion d'arène, celle que m'a donnée Peter en personne ou celle que j'ai reçue de mon grand-père ?
Cynthia sourit.
- C’est bon, j’ai tout le monde, dit Peter, j'avais remis les miennes à Silver, Soul, Leaf, et Blue après avoir vu leurs prouesses au Festival de Parmanie, à la Grotte Rocket, ainsi qu'à la Ligue de Johto, ajouta-t-il avec un clin d'oeil à l'intention de Silver.
- Quant à moi, ajouta Cynthia, je les ai délivrés à Sacha, Aurore et Conway. J'ai pu voir leur talent à l'œuvre lors de la Ligue de Sinnoh - et du Grand Festival.
Aurore ne comprenait toujours pas en quoi ces lettres dorées étaient si importantes, et pourquoi tous ceux qui en avaient une s'en extasiaient. Peter reprit l'inspection.
- Kenny, ta lettre t'a été envoyée par…?
- Le Professeur Sorbier.
- Bien… Ondine, tu as du en recevoir une comme tous les champions d'arène … Flora et Drew ?
- C'est le Professeur Seko qui me l'a envoyée.
- Moi, c'est parce que j'ai remporté le Grand Festival de Johto.
Aurore fut épatée.
- Félicitations ! s’exclama-t-elle.
- Merci, Aurore. J'ai eu la chance d'avoir une adversaire particulièrement faible pour mon dernier match… Je plaisante, Flora, pas la peine de me regarder comme ça !
Peter parut contrarié.
- Je pensais que les Professeurs Orme et Keteleeria m'enverraient quelques dresseurs…
- Ils y en a juste derrière vous ! dit une voix rieuse.
Derrière lui, se trouvaient effectivement quatre adolescents.
- Nous avons reçu nos lettres dorées du Professeur Keteleeria ! dit une fille brune.
Peter les regarda de la tête au pied.
- Je ne crois pas vous avoir déjà vus… Vous venez de débuter votre voyage ? demanda-t-il, perplexe.
La jeune fille éclata de rire.
- Pour dire vrai, nous ne l'avons même pas commencé !
- Pardon ? Mais à quoi pensait…? Je suis désolé mais seuls les dresseurs confirmés ont le droit de faire partie de l'équipe.
Quelle équipe ? Décidément, Aurore avait besoin d'une explication d'urgence. Le visage de la brunette s'illumina et elle sortit de sa poche une enveloppe en papier kraft.
- C'est pour vous, Peter. De la part du professeur.
Pendant que Peter lisait la fameuse lettre, Aurore décida d'aller parler aux nouveaux arrivants :
- Bonjour, je m'appelle Aurore.
La brune lui sauta dessus :
- Je t'ai vu au concours de Pokéstylisme ! Ton style était sobre, naturel et faisait bien ressortir le potentiel de ton Laporeille, c'était vraiment bien trouvé ! J'ai adoré ! Oh, excuse-moi, je m’appelle Tou… enfin, White et je rêve de devenir la meilleure Pokéstyliste qui soit ! Ravie de te connaître !
Une jeune fille blonde s'approcha d'elle d'un pas hésitant ?
- Je-je… m'appelle Bel…
Un garçon au regard caché par des lunettes s'avança à son tour, en souriant.
- Je me prénomme Cheren. C'est un plaisir de faire ta connaissance.
- Ravie de vous connaître ! dit Aurore, tout de suite à l'aise. Euh… Et toi ? demanda-t-elle à l'intention du dernier garçon.
Celui-ci était resté à l'écart. Il lui faisait un peu penser à Sacha, avec sa casquette. C'est à peine s’il la regarda.
- Black.
Celui-ci s'écarta du groupe. White soupira, tandis que la prénommée Bel le regarda s’éloigner.
- Laisse tomber. Il est toujours comme ça.
Peter éclata de rire. Tout le monde se tourna vers lui. Il semblait avoir fini de lire la lettre qui lui était adressé et rougissait légèrement.
- C'est bon, vous quatre, vous pouvez rester, dit-i. Cynthia, tu peux leur parler.
Celle-ci se tourna vers le groupe :
- Chers dresseurs. Comme vous le savez déjà, Peter et moi avons découvert, il y a quelques mois de cela, un archipel jusqu’alors inconnu. Une vieille légende parle d’ailleurs de lui, j'imagine que vous la connaissez.
Seuls Cheren, Black et Conway acquiescèrent.
- Conway ?
Celui-ci redressa ses lunettes.
- Cet archipel est supposé se trouver au Sud de Pacifiville, à Hoenn. Mais des courants extrêmement forts entoureraient celui-ci. Son existence est donc restée hypothétique. Certaines légendes disent qu'on y trouverait une espèce de chaque Pokémon. La plupart des scientifiques ne croient pas à son existence, prétendant qu’il est impossible de créer un écosystème de la taille d’un archipel pouvant présenter des conditions favorables à la survie de chaque Pokémon. Cet archipel serait constitué de plusieurs îles radicalement différentes les unes par rapport aux autres, l’île principale étant la plus impressionnante de toute.
- Merci, Conway. L'île que nous avons découverte fait bien partie de cet archipel : les Îles Paradis, les ont surnommées les explorateurs. Les scientifiques, archéologues et chercheurs de toutes les régions veulent s'y rendre au plus vite. Mais un problème se posait : de nombreuses espèces de Pokémon sauvages y résident sans doute. On ne pourra commencer les recherches tant que nous ne serons pas sûrs que l'intégralité de l'archipel soit sans danger.
- Et que devons nous faire, concrètement ? demanda Drew.
Peter sourit.
- Explorer les îles. Surveiller les autres participants. Garder l'œil ouvert. Et surtout, profiter de l’expédition.
- C'est génial ! s'écria Jun. Même si j'ai pas tout compris, ça veut dire qu'on rencontrera de grands dresseurs, qu'on découvrira des Pokémon rares et des terres inexplorées !
- C'est ça, Jun, acquiesça Cynthia, à un détail près. Tu es déjà un grand dresseur. Vous l’êtes tous. C'est d'ailleurs pour ça que vous faites partie de cette équipe spéciale, réunissant les dresseurs les plus qualifiés. Ainsi que les futurs plus qualifiés, ajouta-t-elle à l'intention de Black, Cheren, White et Bel. Une dernière chose. Une autre équipe devrait vous rejoindre, mais vous aurez plus de détails par la suite. Pour l'instant, votre équipe s'appelle la Special Team. Mais vous pouvez changer le nom et désigner un chef, et un sous-chef. Sur ce, Peter et moi devons vous quitter, l’Aquaria 2 devrait bientôt arriver.
Dès que les deux maîtres furent partis, tous se mirent à la recherche du parfait nom.
- La SilverTeam !
- Soul, tu vas vraiment finir dans l’eau.
- La PokéTeam ? proposa Sacha.
- Trop banal ! s'exclama White… La… La Team !
- Trop simpliste …
Alors qu’ils prétendaient les uns après les autres avoir trouvé le nom idéal, Aurore prit son courage à deux mains et proposa :
- L'Ultimate Team.
Tous les regards se tournèrent vers elle.
- En anglais, Ultimate qualifie le dernier, le meilleur. À bien nous regarder, il y de tout dans cette équipe : des dresseurs, des coordinateurs, des Pokéstylistes, des génies…
- Et des idiotes, ajouta Blue, en fixant Soul.
- … Mais aussi des maladroits, des confiants, des gentils, des renfermés… Nous représentons chacun un caractère bien précis et avons tous des domaines de prédilection, et tous ensemble, on forme un équipe complète, qui pourra venir à bout de n'importe quoi, j’en suis certaine. C'est pour ça que j'ai choisi ce nom. J'ai même trouvé un diminutif sympa : l'Ulteam.
Aucune réaction. Puis :
- C’est extra ! cria White.
S’en suivit un brouhaha approbateur. Aurore était ravie, son idée avait l'air d'avoir été accepté à l’unanimité. Elle sourit : en voyant tout le monde se réjouir, elle se dit qu'elle allait vivre des aventures fantastiques avec eux.
Et elle avait parfaitement raison.



________________________________

Personnages du Festival de Parmanie


Silver
Jusqu’à récemment, était distant et froid
Est devenu plus protecteur et bienveillant mais est resté particulièrement sarcastique
A perdu de justesse contre Peter lors de la finale de la Ligue de Johto
Est considéré comme l'un des meilleurs challengers du pays
Très proche de Leaf, Blue et Soul
Fait d’énormes efforts pour être plus sociable
Malgré les apparences, a toujours été très lié à ses Pokémon

Soul
Bruyante, gaie, expressive, peut faire preuve d’une grande stupidité
Rivale de toujours et meilleure amie de Silver, qu’elle adore
Soeur jumelle de Leaf (cadette)
Détestait Blue, mais s'étant rendu compte qu'elle allait devoir rester avec lui un moment, a commencé à l'apprécier
Veut devenir une dresseuse reconnue comme Silver

Blue
Moqueur, nonchalant, sympathique et un peu paresseux
Champion de l'arène de Jadielle (mais n’y est presque jamais parce qu’il y a peu de challengers (et que ça l’ennuie))
Nouveau meilleur ami de Silver et partenaire de voyage de Leaf
Ne quitte jamais cette dernière à laquelle il tient plus que n’importe quoi
S'est (plus ou moins) réconcilié avec Soul
Ex-meilleur ami de Red, qu'il aimerait revoir un jour

Leaf
Ne parle jamais, toujours souriante, émotive, timide et absolument adorable
Soeur jumelle de Soul (aînée)
Éternelle partenaire de Blue,  qu’elle ne quitte jamais
Veut devenir une grande éleveuse


Nouveaux personnages



Black
Discret, introverti, peu loquace (sauf avec Cheren), sportif, malin
Agit parfois de manière étrange
Éternel deuxième de la classe
Est connu dans sa ville natale comme étant le garçon ayant le plus de succès
Reste souvent avec Cheren, Bel et White
Aime relever les défis de White et la battre à plate couture pour se distraire
Veut devenir Maître Pokémon

White
Joviale, amicale et plus costaude que beaucoup de garçons
Est connue dans sa ville natale comme étant la fille ayant le plus de succès
Prête à tout pour ses amis
Pique souvent des colères à cause de Black
Aime lui lancer des défis
Meilleure amie de Cheren depuis toujours et de Bel depuis peu
Veut devenir la meilleure Pokéstyliste

Cheren
Sérieux, généreux, naïf et incroyablement intelligent
Aide souvent White et Bel pours leurs devoirs
Amoureux de White depuis toujours
Aide Bel à conquérir Black
Meilleur ami de ces derniers
Veut devenir Champion d'arène

Bel
Originaire de Fiore
Réservée, souriante, maladroite, peureuse, innocente
Ne contrôle pas ses excès de force, et ses amis en subissant souvent les conséquences
Se sent coupable car ses amis doivent l'attendre pour commencer leur voyage
A eu le coup de foudre pour Black
Nièce du Pr Keteleeria qu'elle n'appelle jamais "tante"
N'a pas d'objectif précis
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Dim 2 Mar 2014 - 3:13

Chapitre 2 : Rencontres et Retrouvailles

Du point de vue de Cheren


Cheren sirotait son BerryMilk. Le BerryMilk était une spécialité d’Unys : un astucieux mélange de lait d'Écrémeuh frais et de baies juteuses et sucrées. Celui qu'il adorait, c'était le BerryMilk à la Framby, comme White, alors que Bel préférait ceux au miel d'Apitrini. Tenant à faire goûter cette spécialité régionale, White les avait tous traînés de force vers le seul café du port qui en proposait. De toute façon, ils avaient une demi-heure de libre avant l'arrivée de l'Aquaria 2, qui devait les conduire aux Îles Paradis. C'est donc par manque d'autres activités que toute l'Ulteam suivit White.
Mais personne ne le regretta. En quelques gorgées à peine, chacun était sous le charme de ces boissons sucrées (sauf Silver qui opta pour un jus d'Oran), tous assis autour de la même table rectangulaire.
- C'est vraiment bon, s'exclama Ondine, qui venait de vider son BerryMilk à la baie Pêcha.
Elle regarda Black vidait son verre d'une traite.
- Il est à quoi le tien, Black ? demanda Sacha.
- À la baie Pitaye.
Ne connaissant apparemment pas cette baie, Sacha commanda le même BerryMilk que lui. Cheren, toujours calme, lui dit simplement :
- Si j'étais toi, j'éviterais.
Trop tard. Juste après y avoir goûté, Sacha se leva et se rua vers les toilettes.
- La baie Pitaye est une baie d'une extrême rareté qui contiendrait le pouvoir de la terre, expliqua Cheren. C'est également la baie la plus épicée et amère du monde. Elle est très ferme et mesure entre vingt-trois et vingt-quatre centimètres. Elle peut pousser en deux jours à condition d'être arrosée abondamment. Et…
Conscient d'être observé par tout le monde, il préféra s'en tenir là. Il était mal à l'aise. Bel vint à son secours :
- Je me demande comment tu peux boire ça, Black !
- Un BerryMilk épicé et amer… Il n’y a que toi pour boire un truc aussi infect ! enchaîna White, en jouant avec la paille de son verre vide.
Aurore se tourna vers Cheren.
- Au fait, Bel, White et toi avez l'air d'être proches !
Le jeune garçon acquiesça.
- White et moi nous connaissons depuis le jardin d'enfants.
White poursuivit, en posant sa main sur l’épaule de Bel :
- Nous avons rencontré Bel il y a quelques années, et depuis, nous sommes inséparables.
La jeune blonde sourit. Ondine regarda Black.
- Et… toi ?
- Je connais Cheren depuis plusieurs années.
Un silence gêné s'abattit. Bel avait les larmes aux yeux et White explosa.
- T'es culotté ! Bel et moi faisons de notre mieux pour s’entendre avec toi, tu pourrais au moins nous présenter comme tes amis ! Et reconnais-moi comme rivale, au moins !
Ondine avait cru comprendre que Black et elle se lançaient des défis depuis leur plus jeune âge. Mas celui-ci l’ignora. C'était la goutte en trop. White se leva, furieuse. Cheren la connaissait par coeur. Elle allait attraper Black par les épaules et exiger des excuses qu'elle n'aurait jamais. Mais dès que Bel lui dira d'arrêter, elle s'exécutera. Cheren ne savait pas pourquoi White cédait aussi facilement face à elle, ce n’était pas du tout son genre. Surtout que White ne savait pas que Bel était amoureuse de Black.
White se dirigea effectivement vers Black et posa ses mains sur ses épaules.
- Excuse-toi.
Black la regarda, et lui bâilla à la figure. Cheren soupira : si Bel n'intervenait pas rapidement, White allait le frapper. Elle avait beau être gentille et indulgente, White ne supportait pas qu'on lui manque de respect. Mais Bel intervint à temps, et ramena son amie à la raison. Pendant que White boudait, Cheren remarqua qu'Ondine fixait Blue.
- Un problème ? demanda-t-il une fois qu’il l’eut remarqué à son tour.
Ondine piqua un fard.
- Je me disais juste… que tu me rappelais quelqu'un. Mais laisse tomber, ce n’est pas important. Tiens, qui c'est ?
Cheren se retourna. Un groupe assez intriguant venait d'entrer dans le café : il y avait Edward, portant un jean et un T-shirt rouge, que Cheren connaissait comme étant le plus jeune archéologue du pays ; Une jeune femme blonde qu'il avait déjà vue quelque part ; une autre fille couleur chocolat tout guillerette avec des bottes brunes, un short en jean, un t-shirt blanc trop grand pour elle et un sweat-shirt noir également trop grand ; Et enfin quatre champions d’arène : Adrien, Tanguy, Jasmine et Adriane.
Silver, Soul, Blue et Leaf les rejoignirent aussitôt.
- Je n'ai pas eu le temps de vous remercier pour ce que vous avez fait, dit Silver.
- C'est rien, vieux, pas de problème, lui répondit Adrien.
Soul enlaça Jasmine qui fut gênée mais touchée.
- Merci pour tout, Jasmine !
- De rien, répondit-elle avec un sourire.
Blue se tourna vers Edward et la jeune fille.
- Ed ! Mey ! Vous en avez mis du temps ! Vous faites parti de l'Ulteam aussi ?
La dénommée Mey fit non de la tête.
- Et non ! Nous formons une autre équipe qui est là pour vous soutenir : l'équipe de soutien. Oui, c’est finement trouvé.
- Et vous servez à quoi, concrètement ? demanda Soul.
- Je t’explique, reprit Mey. Disons que les participants à l'expédition sur les Îles Paradis sont du Miel. Et les dangers en tous genres sont… un Oursaring. Quand l'Oursaring veut manger le miel, vous, l’Ulteam, neutralisez l'ours, et nous, l'équipe de soutien, on protège le miel.
Jun se gratta la tête.
- Je comprends rien de rien.
Mey le regarda pendant un long moment.
- C’est pas compliqué. Vous vous occupés des ennemis pendant qu’on protège les autres participants à l’expédition. Cynthia et Peter ont pensé que vous ne pouviez pas surveiller seuls deux cents dresseurs, d'autant plus que certains d'entre eux manquent cruellement d'expérience.
Jun la regarda, hébété.
- Je ne comprends toujours pas…
Mey le fixa à nouveau, et soupira:
- Laisse tomber, tu es trop stupide.
- Mey, dit Edward en posant une main sur son épaule, il y a des occasions où il faut se taire, et tu viens d'en rater une.
- D'accord, Ed. Je ferai attention.
Jun ne semblait pourtant pas se soucier de la réflexion de la jeune fille et commanda un quatrième BerryMilk. Parmi les nouveaux arrivés, la personne qui semblait le moins à son aise était la blonde qui restait en retrait : elle ne s'était pas assise avec eux et ne se présentait pas comme le faisaient les autres.
- Je me demande pourquoi ma cousine veut que je joue les gardes du corps avec une bande de gamins prétentieux ! dit-elle.
White hurla et Cheren, en se bouchant les oreilles, se rappela où il l'avait vue : dans une émission sur les Pokéstylistes.
- Oh mon Dieu, vous êtes Katelyn !! Je suis une de vos plus grands fans !!
Pendant que White criait, Mey haussa les sourcils, se tourna vers Katelyn et dit d’un air innocent :
- Alors c'est toi, Katelyn, la cousine de Cynthia. J’ai entendu parler de toi. Tu as beau être douée et avoir bon goût, tu es mauvaise, narcissique et égoïste. Tu te mets toujours en avant et néglige tes Pokémon. Même si ton talent est reconnu, tu es méprisée. C'est donc toi, cette pimbêche… Edward, pourquoi tu me donnes des coups de pied sous la table ? Ah, je vois. Je devais me taire là aussi. Désolée.
Cheren sourit. Edward cachait son visage dans sa main droite et la dénommée Katelyn était aussi rouge que son rouge à lèvres. Elle allait répliquer quand deux jeunes dresseurs entrèrent dans le café. L’un d’eux s'approcha de Conway et dit :
- Bonjour ! On m'envoie vous dire que l'Aquaria 2 est arrivée au port et que vous pouvez monter à bord.
White se leva et brandit le poing :
- Allons voir ce fameux bateau !

Cheren était bluffé (et il en fallait pour l’épater). Jamais il n'avait vu un bateau pareil. L’Aquaria 2 était tout simplement gigantesque. Mais ce n'était pas ça qui l'impressionnait tant. Comme tous les autres, il ne put contenir une exclamation excitée en montant à bord. Toute la décoration du bateau rappelait les grandes plages de sable fin. Le mobilier, le revêtement mural et la moquette étaient tantôt dorés, tantôt azur, tantôt blancs et des plantes exotiques ornaient toutes les pièces. La première chose qu'il virent fut l'accueil : pendant que Silver, Blue et Conway demandaient des informations au comptoir, les filles s'extasiaient devant l'aquarium géant alors que Black et Cheren identifiaient les Pokémon représentés par les différentes sculptures qui égayaient la salle. Ils se séparèrent de l'équipe de soutien, qui alla déjeuner. Une fois la clé de leur chambre récupérée, les membres de l’Ulteam empruntèrent un immense ascenseur qui les conduisit au dernier étage du paquebot. Après avoir traversé un couloir décoré de peintures de Pokémon plantes, ils atteignirent leurs chambres.
De tout ce qui se trouvait dans l’hôtel que constituait le paquebot de luxe, c’était de loin leurs chambres que Cheren préférait : dans les tons orangés pour les filles et bleus pour les garçons, les meubles en bois et les installations dernier cri donnaient un aspect confortable et futuriste. En plus, les chambres donnaient toutes les deux sur le salon (qui lui même donnait sur une troisième pièce meublée, mais dont personne n’avait encore trouvé une utilité). Il était dans les couleurs beige et marron, possédait de larges canapés, une grande table, une télé écran plat, une cuisine et toutes sortes d'autres équipements. Pendant que les filles se disputaient pour savoir qui aurait le lit près de la fenêtre, Drew remarqua quelque chose :
- On peut voir la proue depuis la fenêtre du salon.
C'était vrai. Cheren y vit une piscine immense entourée de parasols, de chaises longues, de palmiers, et même d'un bar.
- Je veux voir, c'est un ordre ! dit White en essayant d'apercevoir quelque chose derrière les garçons.
Elle se mit sur la pointe des pieds, appuyée sur l'épaule de Cheren qui rougit. Après qu'ils eurent déposé leurs sacs et se furent tous attribués un lit (White avait réussi à avoir le lit tant convoité), il se demandèrent quoi faire. Quelqu'un sonna à la porte, et Silver alla ouvrir.
- Vous ?!
Cheren aperçut quatre filles du même âge qui se ressemblaient beaucoup. Cheren était persuadé qu’elles étaient soeurs. Les seules choses permettant de les différencier étaient les couleurs de leurs yeux et de leurs cheveux. Elles semblaient gênées.
- Bonjour, Silver ! dit la blonde. Je ne sais pas si tu te rappelles de nous…
- Je me rappelle très bien de vous.
- Ah bon ? dit Soul. Moi, je ne me rappelle pas du tout d'elles.
Silver sourit.
- En tout cas, je suis sûr que tu te rappelles de son Voltali.
Soul abattit son poing droit dans le plat de sa main gauche en levant les yeux au ciel.
- Mais oui, bien sûr, les groupies de Silver qu'on a vu devant Donblonville ! Je suis sûre que vous vous êtes inscrites sur le site de Silver !
Les quadruplées rougirent.
- Oui… En fait, on voulait savoir si vous pouviez donner un autre karaoké… Nous n’avions pas pu assister à ceux de Parmanie.
- Non, dirent Silver, Black et Drew d'une seule voix.
- Ça peut être sympa ! contesta Sacha.
- C'est vrai, ce serait trop marrant ! Mais où ? demanda White, en croisant les bras et en pressant son index contre le bas de sa joue.
- Il y a une salle de spectacle près du centre commercial… dit la fille rouquine.
- UN CENTRE COMMERCIAL ? !! s'écrièrent les filles.
Et elles se précipitèrent toutes à l'extérieur, sauf Bel. Silver soupira :
- Je vais les suivre. Sacha, tu m'accompagnes ? J'aimerai bien discuter avec toi - et avec les autres, bien sûr.
Cheren et les autres acquiescèrent. Au moment où ils allaient sortir Bel attrapa Cheren par la manche. Celui-ci se retourna et la regarda hésiter :
- Cheren… Je… J'ai un mauvais pressentiment.
L'estomac du jeune homme se noua. Les mauvais pressentiments de Bel précédaient toujours des événements tragiques. La dernière fois qu'elle en avait eu un, White avait fini avec une jambe dans le plâtre.
- C'est rien ! dit Cheren. Tu verras, tout ce passera bien.
Mais il n'en était pas convaincu du tout : les mauvais pressentiments de Bel étaient toujours justifiés. Toujours.



________________________________

Personnages du Festival de Parmanie


Ed
Yeux gris, tâches de rousseur aux alentours du nez, cheveux bruns foncés en bataille
Connu dans tout le pays comme étant un archéologue de génie
Son excellent instinct lui a permis de faire de grandes découvertes malgré son jeune âge
Considère Mey comme sa petite soeur et s'occupe de ses réglages et vérifications
Est très proche de Soul, Leaf, Silver et Blue, bien qu'ils se connaissent depuis peu

Mey
Intelligence artificielle mise en service il y a un mois et achevée il y a un an par Ice, qui a tout tenté pour la récupérer
Yeux couleur améthyste, peau mate et longs cheveux noirs maintenus attachés dans le dos
Taquine et moqueuse
Un puits sans fond de connaissances étranges
Reconnaissante vis-à-vis d’Ed qu’elle considère comme son grand frère
Présente quelques ressemblances avec l'auteur


Nouveau personnage

Katelyn
Yeux bleus, longs cheveux blonds et raides
Mauvaise, cassante, égocentrique, vantarde
Cousine de Cynthia, qui ne l'apprécie pas
Se prend pour une diva et possède un égo surdimensionné
Pokéstyliste qui se met toujours plus en avant que ses Pokémon, idole de White,
Malgré son mauvais caractère, elle a beaucoup de succès[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Dim 2 Mar 2014 - 16:29

Chapitre 3 : Bêtes de scène. Quoique.

Du point de vue de Blue



Blue regarda Soul lui tirer la langue. Il essaya de se calmer. Dès qu'ils entreraient dans le prochain magasin, il la traînerait dans un coin sombre et la frapperait à mort.

Une semaine plus tôt, Blue et Leaf avait attendu le retour de leurs amis partis retrouver Soul sous la falaise. Faisant tout pour rassurer Leaf, au bord des larmes, Blue lui avait promis qu'il ferait des efforts pour mieux s'entendre avec sa sœur cadette si elle s’en sortait. Devant le sourire rayonnant de la jeune fille, il avait été rassuré et heureux de l'avoir sortie de sa déprime.

Mais maintenant, il le regrettait amèrement.
Mey (qu'il allait tuer également) avait informé Soul de cette promesse. Et depuis le début des courses dans le centre commercial, elle en avait bien profité. Blue avait dû porter tous ses sacs en plus de ceux de Leaf. Pour ne rien arranger, il devait se montrer aimable avec elle quand bien même cette dernière n'arrêtait pas de le chercher.

À ce moment, il enviait les autres : Drew et Kenny semblaient très bien s'entendre, et Cheren les écoutait tranquillement parler des Grands Festivals ; Sacha, Silver, Jun et Conway, quant à eux, discutaient des différentes Ligues et des adversaires les plus coriaces qu’ils avaient rencontrés là-bas. Pour ce qui était des filles, Ondine, Flora, Aurore, White, Bel, Soul et Leaf  s'entendaient également à merveille.
Il constata même avec agacement qu'elles portaient toutes elles-mêmes leurs sachets. Au bout d'une heure, il n'en pouvait plus.
- Euh… les filles ? dit-il.
Elles se retournèrent toutes d'un même mouvement.
- On ne pourrait pas faire autre chose ? Les sac sont lourds, on doit aller préparer le karaoké et…
Les regards noirs de cinq jeunes filles (toutes sauf Bel et Leaf) le firent frissonner. Il se tut, et s'apprêta à les suivre, quand Leaf attrapa délicatement sa sœur par le poignet et tout le groupe s'arrêta. Soul soupira et dit :
- C'est bon, on va déposer les sacs dans les chambres… On fera du shopping une autre fois, t'as gagné.
Blue soupira de soulagement. Leaf s'approcha de lui et prit la moitié des sacs qu'il portait. Ils se regardèrent en souriant. Pourquoi Soul n'était-elle pas comme sa jumelle ?



Blue trouva la salle de spectacle de l'Aquaria 2 parfaite pour l'occasion : elle ressemblait à ces salles où avaient lieu les plus grandes représentations théâtrales. Elle était assez grande pour accueillir tous les passagers du paquebot. Blue le savait pour la simple et bonne raison que tous les passagers y étaient effectivement réunis. La rumeur disant que l'Ulteam allait participer à un karaoké s'était répandue comme une traînée de poudre, si bien que celui-ci prenait des allures de véritable spectacle. Les chanteurs en herbe regardaient la salle se remplir, et certains commençait à avoir la trac : en particulier Ondine et Cheren.
- Je… Je ne peux pas, dit le jeune garçon.
White et Bel posèrent chacune une main sur ses épaules.
- Tout va bien se passer ! le rassura Bel.
- Ouais, en plus, on va chanter tous les trois, ça va roxxer ! ajouta White avec un clin d'oeil.
Sacha s'approcha d'Ondine :
- Tu n'as pas à t'inquiéter non plus.
La rouquine rougit.
- La chanson que je vais chanter est très personnelle. Mais tu as raison, ça va aller.
Blue vit Adrien et Adriane monter sur scène. Cet après-midi, ils allaient jouer les présentateurs, ça promettait. Il remarqua que ces deux-là se ressemblaient beaucoup sur plusieurs points : leurs prénoms, leur couleur et coupe de cheveux, leur type de Pokémon préféré, leur énergie et surtout, leur tempérament enflammé.
- Pour ouvrir le bal, dit Adriane. Soul et White avec… Spurt ! !
La chanson commença. Blue tressaillit : les voix des jeunes filles étaient trop aiguës, ça ne collait pas du tout.
- Silver, dit-il, on la chantait aussi mal ?
- J'espère que non… On va arranger ça ?
Et sur un coup de tête, ils allèrent tous les deux sur scène. Finalement, le contraste entre les voix graves et aiguës était assez agréable. Et vu l'ovation qui suivit, le public était du même avis. Après celle-là, ce fut au tour de Aurore, avec Kimi no Soba de, suivie de Flora et I Won't Lose !, et de Sacha avec Mesaze Pokemon Monsuta 2002'.
- Waouh, dit White. On dirait presque que ces chansons sont … faites pour eux. Mais on fera mieux, pas vrai, vous deux ? Allez, c'est à nous !
Et elle monta sur scène en envoyant des baisers au public, succédée par un Cheren et une Bel mal assurés. Pourtant, leur interprétation de Sorega Bokura no Michishirube fut l'une des préférées de Blue. La petite voix de Bel était adorable. Puis ce fut au tour de Soul. Il avait beau avoir du mal à l'admettre, cette chanson entraînante, énergique et enfantine, Koi Kana, lui allait comme un gant.
Évidemment, celle que Blue préféra était celle de Leaf : il avait beau connaître par coeur Senchimentaru il avait toujours le coeur qui battait la chamade lorsqu'il entendait Leaf chanter. Ce qui ne passa apparemment pas inaperçu.
- Blue, ressaisis-toi, c'est à nous, fit Silver.
Blue ne savait pas trop quoi dire sur sa prestation, si ce n'est qu'il adorait Hitori no Yoru et que la chanter avec Silver et Edward était un pur bonheur. Mais quand il vit Leaf l'applaudir frénétiquement à son retour dans les coulisses, il se dit qu'il ne devait pas s'en être trop mal sorti. Soudain d'humeur joyeuse, il lança :
- À qui le tour ?
Conway leva sa main gauche en redressant ses lunettes avec sa main droite. Pendant qu'il chantait Pokemon Ieru Kana ? 2004, tous les garçons se faisaient dessus : Silver faillit s'étouffer de rire, Blue n'arrivait plus à rester debout, Drew se contenait autant qu’il le pouvait, tandis que Kenny et Jun pleuraient à chaudes larmes.
- Ça suffit ! hurla Aurore. Un peu de respect, les garçons !
Mais elle céda et éclata de rire aussi lorsque Conway se mit à danser. Étrangement, ce fut lui qui eu droit à la plus grande ovation. Il ne fut pas compliqué de choisir le suivant à passer : Black était le seul à ne pas être plié de rire. Dès qu'il monta sur scène, tout le monde se calma : un parce que c'était rare de voir Black ouvrir la bouche, et deux parce qu'il avait une voix surprenante pour son âge. Il était sur de lui en chantant Strenght. Les jeunes filles dans les gradins étaient sous le charme : il était vrai que Black dégageait quelque chose de … noir. Un peu comme Silver auparavant. À peine avait-il rejoint les autres que Bel lui sauta dessus :
- C-C'était vraiment très…
Elle n'eut même pas le temps de finit sa phrase : Black l'ignora complètement et retourna à côté de Cheren. La jeune fille avait les larmes aux yeux mais retint White lorsque celle-ci se rapprochait dangereusement de Black, les poings serrés.
Jun se leva d'un bond :
- À moi !
Et sans demander l'avis de personne, il fonça sur scène. Décidément, ce garçon ne tenait pas en place, se dit Blue. Mais c'était sans doute pour ça que Umi no Mukou lui allait si bien. Aurore, qui était parfois secoué de petits rires discrets pendant sa prestation, semblait du même avis. Puis ce fut au tour de Mey, qui décida de passer avec Edward. Blue apprécia tout particulièrement leur interprétation de Ranbu no Melody. Et puis les paroles (pour peu qu'on les comprenne) et la mélodie légèrement empreinte de mélancolie allaient bien à ces deux-là.
Un peu avant la fin leur chanson, Sacha s'approcha de sa toute première partenaire de voyage.
- Tu n'es toujours pas passée, Ondine.
- Oui, je sais mais… C'est vraiment…
- Si tu veux, on en chante une ensemble pour que tu sois à l'aise !
Rassurée et ravie de la proposition, ils allèrent ensemble sur scène. Leur interprétation de Under the mistletoe fut de loin la plus touchante. Leur petite comédie apportait quelque chose de rafraîchissant.
Plus confiante, Ondine enchaîna seule. Blue se demanda si sa performance n'était pas meilleure que celle de Leaf : ce qui était sûr, c'est que La Chanson d'Ondine n'avait pas était choisi au hasard, et à priori elle ne laissa personne indifférent. Blue sourit discrètement : Bel et Flora rougissaient trop pour ne pas se sentir concernées par les paroles. Mais celle qui eu la réaction la plus étrange fut Soul. Elle traîna Silver de force en dehors des coulisses. Il essaya tant bien que mal de protester en disant qu'il tenait à écouter les dernières chansons mais elle répliqua en disant que White allait enregistrer la fin. Blue tilta : elle n’allait tout de même pas le lui avouer sur un coup de tête ? Puis il se rappela qu’il s’agissait de Soul.
Au final, Silver ne rata pas grand chose. Kenny et Drew chantèrent respectivement Kono Yubi no Tomare et Advance Adventure. Et quand ils se demandèrent qui allait clôturer le karaoké, Ondine voulut à nouveau chanter avec Sacha et lui proposa Best Friends. Celui-ci demanda à Flora et Aurore de les accompagner, ce qui la vexa un peu. Finalement, Drew et Kenny les rejoignirent également.
Pendant qu'ils chantaient, Il jeta un coup d'oeil à ceux qui restaient dans les coulisses. Jun semblait avoir disparu et Cheren avait l'air contrarié. Il s'approcha de lui. Il avait les yeux rivés sur un énorme ordinateur portable.
- Qu'est-ce que tu fais ?
Cheren leva les yeux vers lui et eut l'air gêné. Blue savait pourquoi : Cheren lui avait révélé qu'il rêvait d'être champion d'arène, et qu'il admirait Blue car il avait atteint cet objectif alors qu'il avait presque le même âge que lui. Il se ressaisit.
- J'établis une analyse climatique.
- Une QUOI ?
- J'analyse le climat, enfin, l'ensoleillement, les variations de température ainsi que…
- Je voulais juste savoir pourquoi tu avais l'air préoccupé.
- En fait, j'ai une amie qui a eu un mauvais pressentiment et quand elle en a un… Enfin, c'est compliqué. J'ai cherché ce qui risquait d'aller mal et j'ai trouvé quelque chose d'intéressant au niveau de…
- S'il te plaît, abrège, coupa Blue en sentant poindre une explication trop scientifique pour lui.
- On risque d'être pris dans une tempête.
Blue le regarda bizarrement si bien qu'il s'apprêta à donner des explications. Mais soudain, une énorme secousse fit trembler tout le bateau.

____________________________________________________________________

Bonus : Explications du choix des chanson

Spurt ! : Méga coup de coeur, rien à ajouter (c'est pas comme si Silver la chantait pour la troisième fois XD)
Umi no Mukou : Cette chanson n'est pas de Pokémon mais elle correspond parfaitement à Jun, je trouve !
Pokemon Ieru Kana ? 2004 : J'aime pas spécialement mais elle me fait vraiment trop penser à Conway (Et la choré quoi XD)
Kimi no Soba de : C'est sa chanson, normal qu'elle la chante (Idem pour I Won't Lose ! ! et Mesaze Pokemon Monsuta 2002')
Koi Kana : Un de mes coups de coeur de petite fille, qui correspond bien à notre petite Soul !
Senchimentaru : Une chanson adorable pour jeune fille adorable. What else ?
Hitori no Yoru : Un magnifique générique à l’ancienne interprétée par mes trois bad boys préférés *essuie une larme*
Sorega Bokura no Michishirube : J'en reviens toujours pas d'avoir trouvé un chanson qui collait aussi bien ** Les voix (surtout pour Cheren et Bel), l'ambiance de la chanson... Ça correspond totalement à l'image que j'ai d'eux. Et puis cette chanson est trop mimi. Walà.
Strenght : Je trouve cette chanson ténébreuse idéal pour Black. Oh, et cette chanson est le meilleur générique de fin du monde, by the way (j'ai changée d'ailleurs, j'avais mis Bang ! Bang ! Bang ! Have a Nice Dream, à l'origine).
Ranbu no Melody : La deuxième et dernière chanson que j'ai remplacée. Avant, c'était sensé être un solo de Mey avec My Secret (pour coller avec le fait qu'elle ait un secret, étou étou) mais j'ai opté pour une de mes chansons préférée, finalement **
Best Friends : Sacha, toutes ses amies et les deux meilleurs amis de deux de ses amies. J'y tenais. C'est la seule chanson qui ne soit pas issue de l'univers de la japanimation mais elle représente bien le côté kawaï et taquin qui lit ces personnages entre eux.
Under the mistletoe : Lisa, merci m'avoir fait découvrir cette chanson. Elle est tout simplement magiiiiiique ** (PokéShipping FTW !)
La Chanson d'Ondine : Quand j'étais petite, ma mère m'avait acheté le fameux album 2BA Master. Je me suis repassé en boucle et pendant des années toutes ces chansons (celle de la Team Rocket et les deux sur l'amitié roxxent tellement ! Et puis, "quel type de Pokémon es -tu ?" "Le plus grand maître Pokémon"...!)  et c'est comme ça que je suis devenue fan de Pokémon [Mode je raconte ma vie OFF] Je me devais donc à tout prix caser une de ces chansons sans qui cette fic n'existerait peut -être pas (En plus, c'est LA preuve francophone du PokéShipping)
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Lun 3 Mar 2014 - 0:50

Chapitre 4 : Sept lettres, trois mots.

Du point de vue de Soul



Soul inspira profondément l'air marin. Elle était sur la proue du bateau et regardait le coucher du soleil avec Silver, qui sirotait un BerryMilk.
- Je peux savoir pourquoi tu m'as traîné de force, s'il te plaît ?
Elle se tourna vers Silver.
- Tu as entendu la chanson qu'Ondine a chantée ?
Il acquiesça.
- C'est clair qu'elle aime Sacha, poursuivit Soul.
- C'est pour me dire ça que tu m'as fait venir ici ?
- Écoute-moi en silence, répliqua-t-elle.
Il obéit.
- Je suis persuadée que c'est le cas. Mais elle a préféré ne pas le lui dire de peur que leur relation change. Le hic, c'est que Sacha est parti en voyage avec d'autres filles. Elle a loupé plein de moments importants de sa vie, des moments qu'ils auraient pu passer ensemble. Elle doit sûrement se dire que si elle avait révélé ses sentiments à Sacha et qu'ils avaient été ensemble, ses sœurs l'auraient comprise, et elle aurait pu continuer de voyager avec lui. En fait, je pensais comme elle, avant : que quand on déclare ses sentiments à quelqu'un, notre relation change forcément. Pour le meilleur ou pour le pire. Mais grâce à elle, je me suis rendue compte que de toute façon, c'est une étape à passer, et j'aurai à le faire un jour ou l'autre. Tout ça pour te dire que...
Silver but une gorgée de BerryMilk en attendant qu'elle poursuive. Elle le regarda en souriant et mit ses mains derrière son dos :
- Je t'aime.
Silver avala de travers et faillit s'étouffer. Il se mit à tousser et devint rouge pivoine. Soul, paniquée, lui donna des tapes dans le dos. Après une ou deux minutes, il leva ses yeux larmoyant vers elle.
- T'es sérieuse ?
- Évidemment.
- Et… depuis quand ?
Soul regarda à nouveau la mer avec un air préoccupé.
- Je ne sais pas trop, depuis un bon moment… Tout ce que je sais, c'est que quand je t'ai rencontré, j'étais déjà sûre que tu étais spécial.
Elle se tourna vers lui.
- Alors ? demanda-t-elle.
Silver, qui avait repris ses couleurs, ne comprit pas tout de suite.
- Quoi ?
- Réponds, lui répondit Soul, avec son air le plus sérieux.
- Mais à quoi ?
Soul perdit son calme, en rougissant.
- Arrête de faire l'idiot ! Tu m'aimes aussi ou pas ?
Silver était en train de perdre les pédales. Depuis qu'il avait parlé à Blue de sa relation avec Soul sur le chemin des éliminatoires, il y avait une dizaine de jours, il savait que Soul et lui allaient un jour avoir une conversation de ce genre. Mais dans au moins un an. Ou dans dix. Parce que depuis qu'il avait rencontré Blue et Leaf, sa vie avait pris une tournure assez agréable : il s'était enfin ouvert aux autres, s'était fait de nouveaux amis… Et il préférait éviter de prendre des décisions qui mettraient cette nouvelle vie en péril.
- Je ne sais pas, dit-il.
La jeune fille regarda son meilleur ami. Elle le connaissait par cœur. Alors quand elle le vit rougir très légèrement, pencher la tête sur la droite et fuir son regard, elle sut tout de suite qu'il mentait.
- Silver, dis-moi la vérité.
- Je ne sais pas, répéta-t-il.
Soul regard Silver droit dans les yeux.
- Silver, je sais que tu mens. Réponds-moi sincèrement, s'il-te-plaît, dit-elle d'un ton presque suppliant.
Il fuit à nouveau son regard.
- Désolé, Soul, j'en sais rien.
Elle baissa les yeux également.
- C'est bon, j'ai compris.
Et incapable de rester devant lui plus longtemps, elle partit rejoindre sa chambre. Pourquoi est-ce qu'il lui mentait ? Pourquoi ? Pourquoi ne lui disait-il pas tout simplement ce qu'il pensait ? Les seules fois où Silver lui avait menti, c'était quand il devait répondre à des questions du genre "On s'est bien amusé aujourd'hui, pas vrai ?", " T'as envie qu'on fasse le chemin ensemble ?" ou encore "On a gagné ! C'est aussi en peu grâce à moi, hein ?" (il avait à chaque fois vaguement nier en grognant). Silver ne lui avait jamais vraiment menti. C'était la première fois, et Soul se sentait comme trahie. Elle était perdue et avait besoin de dormir. Mais quand elle arriva devant la porte de leur chambre, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas la clef. Elle sonna en croisant les doigts pour que quelqu’un y soit. Par chance, on ouvrit : et elle se retrouva nez-à-nez avec Jun.
- Euh… Tu vas bien ?
Elle fit non de la tête et s'assit sur un canapé sous les regards ahuris de Mey, Edward et Jun. Elle s'en fichait de toute façon qu’ils la regardent avec pitié (enfin, qu’Edward la regarde avec pitié : être robotisé oblige, Mey était insensible et Jun n’était pas très différent d’elle pour tout ce qui ne concernait pas sa carrière de dresseur et son prochain repas).
Sa relation avec Silver avait définitivement changé. Pour le pire.

- Je suis vraiment désolé, dit simplement Edward, quand Soul eut fini de leur raconter ce qui venait de se passer.
- C'est rien. Je ne suis pas triste, juste… déçue. Ça m'a vexée qu'il ne me réponde pas. À la limite, j'aurais préféré qu'il me dise non.
Jun haussa les sourcils.
- Pourquoi tu préfères qu'il te dise non, c'est idiot !
- En fait, répondit Mey, il lui a menti. En deux mots, Silver préfère cacher ce qu'il ressent, ou ce qu'il ne ressent pas, pour que la situation actuelle reste la même. Mais en faisait ça, il empêche leur relation d’avancer et montre clairement que, quoiqu’il ressente, il refuse que leur relation aille plus loin. En bref, c'est un égoïste qui fait passer son bonheur avant celui de sa meilleure amie.
Edward leva les yeux au ciel :
- Mey, la dernière phrase n'était pas nécessaire. Si tu pouvais nous aider, au lieu de critiquer Silver…
- C’est ce que j'essaye de faire ! D'abord, j'analyse la situation… et en fonction de celle-ci, je cherche dans mes dossiers la solution la plus appropriée.
Soul sourit. Mey avait beau mettre systématiquement les pieds dans le plat (volontairement, contrairement à ce qu’elle voulait faire croire), elle faisait tout pour aider les autres (enfin, parfois). Et ses fonctionnalités robotiques se montraient toujours utiles.
- Trouvée ! Dans le Chapitre 116 sur les Relations Humaines !
- Qu'est ce que ça dit ? demanda Soul, soudain très excitée.
Les yeux de Mey passèrent de mauve à rose pâle.
- " Jalousie amoureuse. La jalousie amoureuse est une émotion empreinte d'agressivité qui est la conséquence de la peur de perdre l'être aimé ou l'exclusivité de son amour, au profit d'une autre personne – sentiment qui peut être fondé sur des suppositions. La jalousie amoureuse est souvent apparentée à la possession, éventuellement à la haine c'est ce qui fait sa violence. Exemple proposé: un amoureux jaloux déteste voir ou imaginer sa partenaire passer du temps avec d’autres hommes, pas seulement parce qu'il est privé de sa présence, mais aussi parce qu’il s'estime seul bénéficiaire légitime de l’attention de cette dernière. Avantages : la personne jalouse se rend compte de l'importance qu'elle accorde à la personne concernée. "
- Je vois où tu veux en venir, dit Edward. Rendre Silver jaloux l’inciterait à avouer ses sentiments pour Soul. Peut-être qu’en se rendant compte qu’elle peut s'intéresser à quelqu'un d'autre, il le poussera à lui répondre sincèrement. Sinon, ça va, tu n'es pas trop fatiguée ?
Soul se rappela que la réinitialisation qu’elle avait subi avait endommagé Mey, et que celle-ci ne devait pas trop utiliser ses fonctions, car cela risquait de réduire d’avantage son espérance de vie.
- Ça va. Je ne me mets en danger que lorsque je créé des Pokémon, que je leur procure des soins intensifs ou que je me transforme. Là, j’ai effectué une simple recherche donc aucun risque. Pour revenir à ce dont on parlait, il ne manque qu'une chose : celui qui devra jouer le petit ami de Soul.
- Jun.
Trois paires d'yeux se fixèrent sur Soul. Sa réponse avait fusé sans qu'elle s'en rende compte.
- Pourquoi ? demanda Jun.
Soul haussa les épaules.
- J'en sais rien, répondit-elle très sincèrement. Mais ce sera plus simple et plus sympa qu’avec n’importe qui d’autre, je crois. Enfin, si il est d'accord…
Jun sourit de toutes ses dents.
- Je comprends pas exactement ce que je dois faire, mais si ça peut aider sans me faire perdre du temps sur mon entraînement… D'accord !
- Merci ! Mais au fait, vous n'étiez pas au karaoké ?
Son nouveau "petit ami" répondit :
- Mey et Edward essayaient de m'expliquer à quoi sert l'équipe de soutien. J'ai presque tout compris.
Elle s'apprêtait à répondre lorsque qu'il y eu une énorme secousse. Ils se cramponnèrent tous au fauteuil. Quand les choses commencèrent à se calmer, ils eurent le réflexe d'aller sur la proue.

Ils y trouvèrent le reste de l'Ulteam ainsi que l'équipe de soutien. L'espace restant était occupé par une bonne partie des autres passagers, et ceux qui n'avaient pas réussi à y être assistaient au spectacle depuis la fenêtre de leur chambre. Soul, Jun, Mey et Edward rejoignirent les autres et virent horrifiés ce qui avait provoqué la secousse : plus d'une centaines de Wailmer, un Wailord, et toutes sortes d'autres Pokémon eau chargeaient le bateau. Leurs dresseurs étaient dans des jets-skis entourés de Pokémon vol.
Soul jura : on les attaquait, c'était clair comme de l'eau de roche. Et elle savait qui avait manigancé tout ça : car les jets-skis noirs étaient tous ornés d'un R rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Lun 3 Mar 2014 - 1:23

Chapitre 5 : De l'orage dans l'air

Du point de vue de Bel



Bel tremblait de tout son corps. Elle avait peur. Très peur. À défaut de Black, Cheren la pris par la main. Et même si il ne s'agissait pas de l'élu de son coeur, elle se sentit plus rassurée. Elle regarda l’équipe de soutien faire évacuer la proue et sortir leurs Pokémons. Elle se sentait impuissante et inutile, mais le fait que Black, White et Cheren ne fassent rien non plus fit qu'elle se sentit moins coupable. En plus des attaques aquatiques, Bel et ses nouveaux compagnons devaient subir des bourrasques qui ne présageaient rien de bon. Elle n'en devina la source que lorsque Cheren invita tout le monde à venir autour de lui et déclara, difficilement à cause du vent, de plus en plus violent :
- Une tempête se prépare. Pour faire simple, nous nous trouvons dans une zone à climat subtropical et nous nous apprêtons à entrer dans une zone à climat tempéré, pour enfin atteindre l'île principale des Îles Paradis qui est dans un climat, de nouveau, subtropical…
- Le problème, poursuivit Conway en regardant l'écran de l'ordinateur de Cheren, c'est que les zones à climat subtropical subissent très souvent de fortes pluies ainsi que des tempêtes extrêmement violentes. Pour revenir à notre situation, une de ces terribles tempêtes va bientôt avoir lieu.
Edward conclut :
- D'après les recherches de Cheren, on a pas le choix : on doit vite sortir de cette zone avant que la tempête n'éclate. Mais avec cette bande de crétins, qui nous bloque, on va être pris dans la tempête. La situation ne peut pas être pire. On est fichu, à moins que quelqu'un sache comment éviter ladite tempête.
Flora eut une idée et sortit sa toute première Pokéball.
- Si un Pokémon utilise Zénith, ça peut marcher ?
Les autres eurent l'air perplexe. Blue se tourna vers Cheren, Conway,  Edward et Mey :
- Qu’en disent les encyclopédies sur pattes ?
- On peut toujours essayer, dit Cheren, pas convaincu du tout.
- OK ! Braségali…
Mais lorsqu'elle voulut lancer sa Pokéball, il y eut une autre bourrasque si bien que la boule lui échappa des mains, avant d'atterrir dans la mer, juste à côté d'un des jets-skis de la Team Rocket. Sans réfléchir, Flora plongea. Tout le monde se précipita à l'avant du bateau et essaya de l'apercevoir. Mais dès qu’elle sortit sa tête de l'eau, elle fut attrapée par un Tentacruel. Les sbires de la Team Rocket éclatèrent de rire en la voyant se débattre. Puis l'un d'eux murmura quelque chose à l'oreille de celui qui paraissait être son supérieur. Celui-ci sourit. Puis le Tentacruel et le jet-ski du supérieur se dirigèrent à toute vitesse vers une île à un ou deux kilomètres du bateau.
L'Ulteam regarda, médusée, Flora s'éloigner. Seule Mey sembla insouciante.
- Tu avais tort, Ed, dit-elle. La situation a encore empiré.  Maintenant, on peut soit mourir en coulant, soit en étant pris dans la tempête, soit en tentant de sauver Flora ! Vous préférez quoi ? ajouta-t-elle, très sérieuse.
Edward la tira à l'écart avant que quelqu'un ne tente de la tuer. Ce qui semblait être l'intention de beaucoup d'entre eux, Drew le premier.
- Il faut aller récupérer Flora ! s’exclama Aurore, au bord des larmes.
- Parfaitement d'accord ! répondit Drew, furax. J'y vais.
- Non, répliqua Sacha. Il faut protéger le bateau, c'est notre mission !
Et chacun se mit à crier en défendant ce qu'il jugeait être la meilleure solution. Le brouhaha prit une telle ampleur que les passagers se mirent à paniquer. Soudain, une voix grave et autoritaire s'éleva :
- Calmez-vous !
En un instant, il n'y eut plus un seul bruit sur la proue du bateau. Tous les regards se tournèrent vers Black.
- Vous n'avez pas honte de perdre votre sang-froid aussi facilement ? On m'a dit que l'Ulteam avait été formée pour protéger les dresseurs participant au voyage. Regardez. Maintenant, ils paniquent autant que vous. Bravo.
Tous restèrent silencieux et honteux.
- Si vous le permettez, j'aimerais soumettre une idée : je partirai avec un groupe sur l'île pour secourir Flora. Le reste de l’Ulteam et l'équipe de soutien s'occuperont des sbires et des Pokémon qui attaquent. Si dans une demi-heure nous ne sommes pas revenus, partez. Notre but est de protéger les passagers. Nous ne pouvons pas mettre en danger la vie de tout le monde pour sauver une seule personne.
Bel sourit : ses nouveaux amis étaient tous surpris devant le calme à toute épreuve et l'esprit logique de l’homme qu’elle aimait.
- Dans ce cas, je viens avec toi, dit Silver. Drew, j'imagine que même si je te dis non, tu viendras quand même.- Cela va de soi.
- Qui d'autre ? demanda Silver.
- Moi !
- Hors de question, White, répliqua Black. Tu n'as pas…
- … de Pokémon ? dit-elle. Toi non plus, je te signale !
- Ok, concéda-t-il en soupirant, alors que White remarqua qu’il avait en quelque sorte essayé de la protéger (même s’il n’avait pas été très dur à convaincre). Elle eut un petit sourire : même s’il ne reconnaissait pas Bel et elle comme ses amies, il se souciait d’elles quand cela était vraiment important.
Silver se tourna vers Soul.
- Tu veux venir ? demanda-t-il, mine de rien.
Celle-ci le regarda avec dédain et attrapa Jun par le poignet, qui comme d'habitude, ne comprenait pas grand chose à la situation actuelle, si ce n'était qu'il risquait d'y rester.
- Seulement si Jun vient aussi.
Silver haussa les sourcils mais accepta.
- Vous oubliez un détail, fit remarquer Ondine. Comment allez-vous aller là-bas ?
Mey refit surface.
- Je peux vous prêter mon Pokémon. Ne t'inquiète pas, grand frère, je ne l'ai pas créé pour l’occasion ! murmura-t-elle à l'intention de l'archéologue. Draco, à toi de jouer.
Le Draco de Mey semblait pouvoir accueillir sans problème une dizaine de personnes sur son dos. Avant de monter sur le Pokémon dragon, White alla rassurer Bel :
- Ne crains rien, je ferai attention. Alors toi aussi, fais très attention à toi ! Et à Cheren.
Voyant des larmes perler aux yeux de sa meilleure amie, White la prit dans ses bras. Pendant ce temps, Cheren remettait à Black un boîtier étrange.
- Garde-le sur toi et ne l'abîme surtout pas, c'est important.
- J'essaierai de faire attention.
Avant qu'ils ne prennent leur envol, Mey leur donna quelques explications.
- Si vous utilisez Vit. Extrême, vous atteindrez l'île en moins d'une minute. On se fie à ce que Black a dit : on repart dans une demi-heure même si vous n'êtes pas là. Et faites-moi confiance, je n’hésiterai pas à partir sans vous. On s'occupera des sbires pendant ce temps. Bonne chance.

Bel regarda ses amis s'éloigner, le coeur gros. Cheren s'approcha d'elle.
- Tu as toujours ton mauvais pressentiment.
Elle hocha la tête.


Du point de vue de Flora


Flora pesta. On avait osé l'attacher à un arbre. Mais ce n'était pas ça qui l'énervait le plus : le pire, c'est qu'à cause d'elle, ses amis allaient avoir des problèmes, et ça, elle ne le permettait pas. Soudain, elle vit un Draco volé dans le ciel. Elle vit aussi qu'il y avait des gens sur son dos, mais à cause du soleil qui déclinait, elle ne parvint pas à voir de qui il s'agissait. Elle eut beau crier et hurler, personne ne vint. Il commençait à faire nuit, et Flora avait froid. Désespérée, elle se mit à pleurer. C'est alors que quelqu'un la pris dans ses bras.
- Mais quelle chochotte… On la laisse vingt minutes toute seule et on la retrouve en larmes.
- D-Drew ?
- Ça va, maintenant. Silver, Soul, Jun et moi sommes venus te chercher. C'est fini. On partira dès que White et Black nous auront rejoint.
Flora paniqua et Drew la relâcha.
- Ils ne sont pas avec vous ? Où sont-ils, alors ? Ne me dis pas qu'ils ont suivis des traces de pas…!
- Euh… Si, répondit Soul.
Flora se remit à sangloter.
- C'était un piège ! Il faut aller les chercher, vite ! Sinon, ils vont…
Elle fut interrompue par un cri. Celui de White.

_____________________________________________






Dernière édition par N. Meydela le Lun 3 Mar 2014 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Lun 3 Mar 2014 - 1:49

Chapitre 6 : Le Premier Repère

Du point de vue de Black



- Des traces de pas ?
Silver se pencha. Le soleil disparaissait peu à peu, et leur vision était de plus en plus restreinte.
- Oui, ce sont bien des traces de pas, dit-il. Elles s'arrêtent à l'orée de la forêt. On peut donc déduire que Flora s'y trouve.
- Dans ce cas, Black, vas-y avec White, proposa Drew. Elle avait l’air complètement déserte alors qu’on l’a survolé, vous ne devriez pas avoir besoin de Pokémon. Et j’ai cru comprendre que vous étiez plutôt sportifs, vous serez les plus rapides. Nous, on cherche le long de la plage.

C'est ainsi qu’ils se séparèrent. Black avait beau garder son sang froid, il n'était pas enchanté de la tournure que prenaient les choses. Mais avant de partir de Renouet, il avait promis au professeur Keteleeria de veiller sur sa nièce, et sur tous les autres membres de l'équipe, à défaut de ne pas pouvoir se battre. Et Black n'avait qu'une parole. Il ne dit donc rien et continua à marcher.
La forêt ne correspondait pas du tout au le climat, et la végétation était celle d'une zone tempérée. Comme l’avait prévu Drew, la forêt était exempte de tout Pokémon. Black regarda sa monte : il leur restait un quart d'heure avant de rejoindre les autres.
- White, il fait qu'on fasse demi-tour. Il nous reste à peine assez de temps pour…
- Regarde, il y a un bâtiment, là-bas ! s'écria la jeune fille.
Effectivement, à travers la pénombre, Black parvenait à distinguer une sorte d'entrepôt à plusieurs dizaines de mètres. Il céda.
- D'accord, mais juste après, on y retourne.
White ne se le fit pas dire deux fois. Il commençait à pleuvoir et ses cheveux allaient frisotter.

L'entrepôt était vieux, sale, et sentait l'humidité. Black sortit une lampe torche. La pièce comportait un lit, une commode et des dizaines de caisses en bois. Rien de plus.
- Flora n'est pas là, dit-il. On s'en va.
Soudain, il entendit des gémissements provenant d'un coin de la pièce. Quand il orienta sa lampe dans cette direction, il vit une autre cage, qui contrairement aux autres, été ouverte sur le côté, dans laquelle il vit deux Pokémon des plus singuliers : un petit renard noir et une boule de poil argentée. Il s'approcha pour les voir de plus près, suivi par White : les deux Pokémon étaient tachés de sang, blessés et semblaient agoniser. Black prit la cage, sortit et alla s'abriter sous un arbre. La faible lumière qui persistait à l'horizon lui permit d'identifier les deux Pokémon.
- Celui-ci est un Zorua. L'autre, on dirait un Evoli mais…
White aussi voyait que l'Évoli était particulier.
- Il est argenté… Et il luit légèrement !
En effet, le petit Pokémon scintillait dans la nuit. White retira sa petite chemisette sans manche noir et l'enroula autour de lui. Black, la regarda, épaté :
- Tu n'as pas froid ?
- Bien sûr que si, répondit-elle en frissonnant. Mais ils ont l'air d'être à l'article de la mort, ces deux-là. En plus, ce sont des bébés.
Black se rappela que Bel et White, pour compenser leur résultats scolaires très moyens, passaient un après-midi par semaine avec Araragi-hakase, qui leur donnaient des cours particuliers sur les Pokémon. White les regarda attentivement.
- Le Zorua est un garçon… Et l'Evoli… Aussi. Regarde, Il s'est réveillé… Il est si mignon.
White vit que Black la fixait. Elle détourna son regard et changea de sujet :
- Enfin, bref ! Je crois qu'on devrait…
Il y eu un éclair. White s'immobilisa : Black savait qu'elle avait une peur bleue des éclairs.

Depuis toujours, Black et White adoraient se lancer des défis. White n’avait jamais gagné. Un jour, quand ils étaient petits, White avait défié Black une fois de plus : le premier arrivé au sommet d’un arbre remportait le défi. Mais il y avait eu un éclair qui avait frappé l'arbre auquel White grimpait, la faisant chuter. Depuis cet incident, elle était complètement paniquée à chaque fois qu'il y avait de l’orage.
Mais ce jour-là, elle se contenta de trembler comme une feuille, consciente que Black la regardait.
- Black, on doit vite partir.
À peine eut-elle prononcé ces mots, des bruits de bouts de bois brisés retentirent près de l'entrepôt. Black et White se retournèrent et virent consternées toute une meute de Démolosse sortir du bâtiment. White, extrêmement observatrice, remarqua que leurs yeux étaient complètement blancs.
- Leurs yeux sont révulsés… C'est impossible qu'ils soient conscients…
Black fourra le Zorua sous sa veste et prit White par le poignet du bras qui ne portait pas l'Evoli.
- On file !
Et ils s’enfoncèrent à nouveau dans la forêt, poursuivis par toute la meute. Il pleuvait de plus en plus, il y avait de gros coups de vent mais par chance, plus un seul éclair. Après cinq bonnes minutes de fuite, Black s'arrêta. Il regarda à gauche puis à droite, et essaya de garder son sang froid.
- Qu'est-ce qu'il y a, Black ?!
- Je… Je ne reconnais pas cet endroit. On n'est pas passés par là, tout à l'heure.
White, qui tentait elle-aussi de rester calme, déduit la terrible vérité.
- On est perdu.
Black acquiesça. Les Démolosse se rapprochaient dangereusement et ils se remirent en route. Il regarda à nouveau sa montre et jura : à ce rythme, ils allaient rester coincés sur l'île.
Ils atteignirent une rivière.
- Black, on n'avait pas vu de rivière tout à l'heure…
- Merci, je sais.
Il chercha une solution. Il se dirigea vers une montée, au bord de l'eau : cet endroit surélevé leur permettrait de sauter par dessus la rivière, et, par la même occasion, d'échapper aux Démolosse, qui détestaient l'eau. White n'allait pas aimer ça.
- White, un défi, ça te tente ?
Elle sourit légèrement.
- Laisse-moi deviner, celui qui saut le plus loin l’importe ? Pas de problème !
Le jeune garçon sourit à son tour : White était vraiment une fille surprenante.
- Par contre, dit-elle, prends Evoli. Tu es plus sportif que moi, avoua-t-elle avec amertume. Tu réussiras à porter les deux. Vas-y, je te suis.
Il ne se le fit pas dire deux fois. Black recula et pris de l'élan. Il réalisa un saut magistral. White soupira : même avec des poids dans les bras, son saut était parfait. Elle allait avoir du mal à faire mieux. De tout façon, elle n'avait pas le choix : le courant de la rivière était agité et si elle tombait… Elle préféra ne même pas y penser. Elle prit elle aussi son élan.
Mais au moment où elle sauta, un énorme éclair s'abattit à une centaine de mètre.
Terrorisée et complètement déstabilisée, elle tomba dans la rivière.

Cette fois, Black paniqua pour de bon : devait-il reprendre sa route et rentrer avec les autres, ou sauver White et rester coincé avec elle sur l'île ? La décision à prendre était évidente. Sûr de lui, il s'enfuit en courant.

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Lun 3 Mar 2014 - 14:43

Chapitre 7 : Panique à bord

Du point de vue de White



White ouvrit les yeux. Et les referma aussitôt. Elle ne voulait pas savoir où elle était. Elle savait qu'elle se trouvait dans un lit, et donc qu'elle pouvait être dans sa chambre ou dans l'entrepôt. Comme on le lui faisait souvent remarquer, elle avait un excellent sens de l'observation et de la déduction. Rien à voir avec Cheren et Black, mais elle pouvait sans problème essayer de deviner où elle était. White était sûre de ne pas être dans l'entrepôt, ce qui la rassura : cette pièce ne sentait pas l'humidité, et il faisait bon. Ce qui l'inquiétait, c'est que le lit dans lequel elle avait dormi n'était pas le sien. Celui-là était plus confortable et plus grand.
Elle prit son courage à deux mains et ouvrit les yeux. Elle fut à la fois déçue et rassurée : déçue parce qu'elle avait oublié un détail dans son analyse, rassurée parce qu'elle était à présent sûre de l'endroit où elle se trouvait. Elle avait complètement oublié qu'en plus de la chambre des filles et de celle des garçons, il y avait une dernière chambre, qui avait finalement été désignée comme celle des Pokémon, où Pikachu et Tiplouf dormaient. Et White constata avec une joie immense que Evoli et Zorua avaient également dormi avec eux. Ils s'étaient tous les deux assoupis à côté d'elle, l'un contre l'autre, couverts de bandages. Elle caressa la tête de Evoli.
- Tu te réveilles enfin.
White sursauta et se tourna vers sa droite. Assis sur une chaise, Black la regardait dans les yeux.
- Enfin ? J'ai dormi pendant combien de temps ?
- Deux bonnes heures. Il s'est passé beaucoup de choses, tu sais. On va tous se réunir sur la proue tout à l'heure pour faire le point. C'est toi qu'on attendait.
Black se leva.
- Attends ! dit-elle.
Il la regarda.
- Euh… Qu'est-ce qui s'est passé ? Je me noyais et…
Black se rassit.
- Je ne pouvais pas plonger aussi. Si je l'avais fait, Evoli et Zorua seraient restés sur la berge et la tempête les aurait sûrement achevés. Te connaissant, tu aurais culpabilisé en prétendant que c'était de ta faute.
White acquiesça : elle s'en serait voulu toute sa vie.
- Je ne pouvais pas non plus t'abandonner là.
Elle lui sourit.
- Ne te fais pas d'idées, c'est surtout parce que j'ai fait une promesse au Professeur Keteleeria et parce que Cheren ne me l'aurait jamais pardonné.
Son sourire disparut aussitôt : ce qu'il pouvait être froid !
- Alors j'ai décidé d'aller rejoindre les autres, de leur confier les Pokémon et de remonter le fleuve par son embouchure à la nage. Tu devines la suite.
White savait parfaitement ce qui s'était passé. Du moins, elle n'avait aucun mal à le deviner.
- Je… J'imagine que je te dois la vie…
- Pas vraiment, j’avais ma part de responsabilité, j’aurai dû être plus insistant et t’empêcher de nous accompagner.
White resta silencieuse quelques secondes, puis prit une profonde inspiration.
- Merci. Si je peux faire quoi que se soit pour te remercier, je le ferai. Je te le promets.
Black avait au moins une chose en commun avec White : ils ne faisaient jamais de promesse en l'air. Celui-ci réfléchit quelques secondes et eut un sourire supérieur.
- Je te lance un autre défi, dit-il.
Le pouls de White s'accéléra. Deux défis dans la même journée ! Elle avait donc une nouvelle chance de prouver qu'elle était meilleure que Black.
- Explique-toi ! demanda-t-elle, excitée.
- Jusqu'à la fin du voyage, tu seras à mes ordres. Tu devras faire tout ce que je veux sans te plaindre. Si tu réussis, je reconnaîtrais officiellement que tu es meilleure que moi.
White ne voyait pas du tout en quoi cela prouverait qu’elle était meilleure que lui mais elle n’y pensa pas trop.
- J'accepte ! répondit-elle aussitôt, un immense sourire au lèvres.
Ce n’était pas réellement une compétition, mais elle allait quand même atteindre son objectif. En quelque sorte.
- Bon, allons-y, maintenant, dit Black en se levant, satisfait. Après cette promesse déguisée en défi, White lui obéirait au doigt et à l’œil, et ce genre de situation ne se reproduira plus : à l’avenir, il la forcerait à rester à l’écart du danger, qu’elle le veille ou non.
White se leva à son tour, et le suivit dans le salon.


Du point de vue d'Ondine



Ondine attendait patiemment le début de la réunion. À part Katelyn "qui avait mieux à faire", toute l'Ulteam ainsi que l'équipe de soutien étaient sur la proue, debout, formant un grand cercle. Cheren avait toujours les yeux rivés sur son ordinateur. La championne d'Azuria entendit des bruits de pas dans son dos et se retourna : Black arrivait enfin, suivi d'une White plus pétillante que jamais.
- Je vais bien, merci de m'avoir attendu ! dit-elle avec un sourire d'excuse.
Rassuré mais ne perdant pas une minute, Conway prit la parole :
- Bon, soyons brefs et résumons la situation. Nous avons réussi à échapper à la tempête, à repousser les opposants et à sauver Flora. Malheureusement, le bateau est endommagé et les passagers sont paniqués.
Conway reprit, sur un ton plus joyeux :
- Suite à ces événements, nous avons néanmoins pu désigner les chefs d'équipes : Silver a été choisi comme chef, Black et Blue comme sous-chefs, et enfin Cheren et moi-même en tant que porte-parole, ajouta-t-il en redressant fièrement ses lunettes.
Silver, visiblement non informé par cette promotion, eut l'air flatté et surpris. Ondine ne parvint pas à savoir si Black avait déjà été prévenu ou si il n'en avait tout simplement rien à faire. Blue, quant à lui, ne prêtait à attention qu'à Leaf, qui l'applaudissait gaiement. Conway reprit :
- Dans l'immédiat, il nous faut : vérifier la solidité des réparations temporaires de la coque et rassurer les passagers. Pour cela, mieux vaut former des groupes de deux mixtes.
Pendant que certains groupes se formaient sans hésitation (comme Blue et Leaf ou encore Drew et Flora), Ondine chercha Sacha des yeux. Quand elle le vit parler avec Aurore, son coeur se serra. Elle se demandait avec qui elle allait patrouiller quand un énorme Pokémon apparût dans le ciel.


Du point de vue de Katelyn



Dans le salon de l'équipe de soutien, quasi-identique à celui de l'Ulteam, Katelyn se faisait les ongles. Elle adorait ses ongles, et plus généralement ses mains. Par contre, elle détestait ses cheveux. Ses longs cheveux noir de jais et raides. C'était sans doute pour ça qu'un jour, elle se les était teints et bouclés. Ce jour-là, sa vie de gentille petite fille sage s'était terminée. Ce jour-là, elle s'était jurée de ne plus jamais vivre dans l'ombre de sa "fantastique", de son "exceptionnelle" ou encore de sa "merveilleuse" cousine. Ce jour-là, Katelyn avait changé.

À cause de lui.

Depuis ce fameux jour, son seul objectif était de surpasser cette peste de Cynthia. Et le fait que cette championne de pacotille lui ait demandé de la représenter lors de ce stupide voyage la ravissait : non pas que ça l'enchante de jouer les baby-sitter avec cette bande de gamins stupides et immatures. Mais cela lui donnait une occasion en or : celle de ridiculiser une bonne fois pour toute sa cousine. Pour cela, Katelyn avait décidé de ne rien faire jusqu'à ce qu'elle soit retournée à Sinnoh, et si elle en avait la possibilité, elle saboterait même le voyage. Pour l'instant, son plan marchait, mis à part le fait que ces morveux aient réussi à faire fuir la Team Rocket. Elle n'y était pour rien, mais si elle l'avait pu, elle les aurait bien aidés. Le seul problème, c'est qu'elle s'ennuyait beaucoup.

Et quand Katelyn s'ennuyait, elle s'amusait avec les garçons. Elle avait créé son propre Jeu. Dans le Jeu de Katelyn, il y avait toujours deux joueurs : un garçon, et elle. D'abord, elle repérait un garçon intéressant : tant qu'il était mature, ça lui allait. Puis elle se rapprochait de lui, grâce à son fameux sourire, séducteur et hypocrite. Enfin, elle sortait avec lui et au bout de quelques jours (voire moins), elle l'envoyait balader. Le plus jouissif, c'était de lire les messages implorants de ses anciens petits amis. Un vrai régal ! Sa meilleure amie et elle adoraient ça. Malheureusement, le nombre de garçons potables du voyage était assez limité.  Katelyn s'était d'abord intéressée à Silver, mais vu le succès qu'il avait, elle préférait ne pas y toucher. Elle avait aussi repéré Black, mais celui-ci était beaucoup trop froid. Edward était également un excellent joueur potentiel, mais il se coltinait en permanence son idiote de « petite sœur ». Mais celui qui plaisait le plus à Katelyn était Blue. Pour elle, c'était le garçon parfait : mature mais aventurier, énergique, narcissique, classe et protecteur. Si elle le pouvait, elle le garderait deux bonnes semaines avant de le quitter. En plus, sortir avec un champion d'arène serait bénéfique pour son image. Malheureusement, il y avait un problème : il avait deux ans de moins qu'elle et en plus, il était complètement obsédé par la cruche muette qui le suivait partout comme un caniche.
Elle se demandait si Tanguy ne ferait pas l'affaire lorsqu'un Pokémon volant atterrit sur la proue du bateau. À la vue du garçon qui le chevauchait, Katelyn laissa son vernis à ongle et se précipita  pour rejoindre les autres.


Du point de vue d'Ondine

Un garçon qu'Ondine connaissait bien descendit d’un Dracolosse : Régis. Et avant qu'elle ait le temps de dire « Ouf », Régis évita un coup de poing de Blue. Ce dernier fit une deuxième tentative mais Régis l'attrapa par le poignet. Le champion de Jadielle se débattit mais rien à faire, il était impuissant. Régis soupira :
- Hé bien, quelle fougue ! Je t'avais élevé mieux que ça !
- La ferme !
Blue hurla quand Régis lui fit une clef de bras et lui dit avec un sourire narquois :
- C'est pas une façon de dire bonjour à quelqu'un qu'on pas revu depuis sept ans. Encore moins quand il s'agit de son grand frère.

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   Lun 3 Mar 2014 - 15:11

Chapitre 8 : Prise à son propre jeu

Du point de vue de Blue



Il y avait en peu plus d'une semaine, Silver avait entendu la voix de son père lorsqu'il se trouvait au stade de Parmanie, après son match. Ce jour-là, Silver avait été furieux, Soul avait essayé de le calmer, tandis Giovanni se fichait complètement de ce qu'il ressentait. Cette fois, c'était presque la même chose. Sauf que Blue était Silver, Leaf était Soul, et Régis était Giovanni.

À un détail près : pour Silver, ça s'était terminé par un enlèvement. Mais cette fois-ci, cela risquait de se terminer par un meurtre.

D'ailleurs, si les deux petites mains frêles de Leaf ne lui serraient pas la main, Blue aurait de nouveau bondi sur son frère. Pourtant, Blue adorait son frère, avant. Et c'était même toujours le cas. Petit, il rêvait d'être comme lui. Il l'adulait tellement qu'il se mettait à pleurer dès qu'ils étaient séparés. Régis passait son temps à l'épater, en lui apprenant toute sorte de choses sur les Pokémon. Blue écoutait toujours docilement tout ce qu'il avait à lui enseigner, le suivait partout, essayait de l'imiter dans tous les domaines. Il lui semblait évident que Régis et lui voyageraient tous les deux et resteraient ensemble pour toujours. Mais pas pour Régis, apparemment. Celui-ci était parti sans même lui dire au revoir, le matin de ses dix ans. Blue ne s’en était jamais remis. Jusqu'à ce que Red vienne le voir et lui propose de voyager avec lui, à défaut de son frère. Blue accepta (bien que le souhait de Red ne fut, à cause de leur amour pour Leaf, jamais exaucé (cf Le Festival de Parmanie, ou cf infra)). Rancunier, il se promit que son frère regretterait de l'avoir abandonné, et qu'il serait meilleur que lui.

Soudain, Blue se sentit tout honteux. Les raisons pour lesquelles il avait attaqué son frère étaient plus que stupides. Il agissait comme un enfant. Personne ne le remarqua, mais il passa subitement de rouge de colère à rouge de honte. Il se mit à regarder ses pieds. C'est alors que Régis lui dit une chose à laquelle il ne s'attendait pas du tout :
- Tu es devenu champion de l'arène de Jadielle, non ?
Blue, étonné, acquiesça. Son frère se tourna vers lui avec son éternel sourire narquois :
- Félicitations, p'tit frère. Tu es devenu un excellent dresseur. Je suis fier de toi.
Voilà pourquoi il adorait son frère. Régis était tellement imprévisible. Alors que Blue lui avait sauté dessus, lui, il l’avait calmement remis à sa place, puis félicité.
- Je… Merci… Et pardon.
Il y eut un blanc, et sentant tous les regards tournés vers lui, Blue le brisa avec sarcasme :
- Sinon, j'imagine que ce n'est pas une soudaine envie de me voir qui t'amène ici.
- Non, effectivement. À vrai dire, c'est grand-père qui me l'a demandé. Un certain Cheren a envoyé un mail à une de ses collègues d’Unys, il y a quelques heures, en disant que quelque chose de grave se produisait. Et apparemment, il est de notoriété nationale que le Professeur Keteleeria est extrêmement "tante-poule".
Bel piqua un fard, mais personne ne le remarqua à part Cheren.
- Alors elle a immédiatement appelé Grand-père et Cynthia pour demander des renforts. Voilà pourquoi je suis là. Mais j'imagine que les choses se sont calmées.
- Oui, répondit Cheren. Je n'ai pas eu le temps d'être explicite, c'est pourquoi j'ai omis de préciser que nous avions la situation en main. Désolé du dérangement.
- Pas la peine de t'excuser, poursuivit Blue. Je suis sûr que Régis attendait la première excuse valable pour nous rejoindre et être le premier chercheur à étudier les Pokémon des Îles Paradis. Pas la peine de le nier, ajouta-t-il en voyant Régis ouvrir la bouche, ton sourire excité t'a trahi.
Ce dernier tenta de se justifier :
- Pierre m’a simplement laissé sa place.
Mey soupira et dit d'un ton las en croisant les bras :
- Heureusement ! On a déjà Jasmine, Tanguy, Ondine, Adrianne, et Blue ! Suis-je la seule à penser que les champions ont mieux à faire que venir glander sur un paquebot ? Ils pourraient, par exemple, s'occuper de leur arène.
Alors qu'Edward éloignait une fois de plus sa soeur de manière à la protéger d'une mort certaine par strangulation, Régis conclut.
- En tout cas, je ne peux plus faire demi-tour, j’ai échappé de peu à la tempête. Par contre, je peux rejoindre une des deux équipes pour donner un coup de main.
- Mouais, ça t’arrange, marmonna Blue, toujours légèrement irrité.
L'idée fut approuvée, et les chefs des deux teams se mirent à choisir laquelle Régis rejoindrait. Alors que Silver, Adrien, Edward et Conway discutaient avec le nouvel arrivant et que les autres tentaient tant bien que mal de former des équipes de deux, Blue sourit discrètement : il avait revu une des deux personnes qui lui manquaient le plus au monde. C'était amplement suffisant.
De toute façon, il ne reverrait jamais la deuxième. Alors autant s'en contenter.

Du point de vue d'Ondine

Ondine ne comprenait pas exactement ce qui se passait. Régis avait un frère ? Au moins, maintenant, elle savait pourquoi elle avait l'impression de connaître Blue. Elle se remit à la recherche d'un partenaire. C'est alors qu'elle vit Sacha s'approcher d'elle.
- Ondine ! On part patrouiller ensemble ?
- Moi ? ! Mais Aurore ?
Sacha la regarda bizarrement et dit :
- Elle voulait se mettre avec moi pour ne pas avoir à choisir entre Conway et Kenny. Finalement, on s'est arrangé et ils peuvent former un groupe de trois.
Alors Sacha avait refusé la proposition d'Aurore pour être avec elle ? Ça paraissait trop beau...
- Pourquoi tu souris, Ondine ?
- P-Pour rien, répondit-elle, soudain d'humeur joyeuse. Allons-y !

Du point de vue de Katelyn

Les patrouilles terminées, tout me monde alla dîner. Katelyn était mal à l'aise. C'était la première fois qu'elle mangeait avec autant de personnes : la totalité de l'Ulteam et de l'équipe de soutient était présente, dans une salle à part du luxueux restaurant du bateau. Le bruit des discussions et des rires, mêlé à celui des mastications et des grincements des chaises lui donnait la nausée. Elle n'avait pratiquement rien avalé : non pas que les plats proposés au buffet soient indigestes (loin de là), mais elle n'avait pas faim. Elle était assise en face de Régis et attendait le bon moment pour lui parler. Dire que quelques heures plus tôt, elle avait rêvé d'un Blue en plus âgé, et qu'il était là, devant elle. Il ne fallait pas qu'elle rate son coup, c'était une occasion à ne pas laisser passer.
- White va me chercher à manger.
Un silence tomba, pour le plus grand plaisir de Katelyn. Tout le monde semblait choqué de la façon dont Black s’adressait à White, et encore plus du fait que celle-ci s'exécute en se dirigeant vers le buffet de la salle voisine. Personnellement, Katelyn s'en contrefichait. Elle se décida enfin à parler à Régis :
- Salut ! Je m'appelle Katelyn. Tu es Régis, c'est ça ?
Le jeune homme la regarda pendant un moment avec un air blasé et dit simplement :
- Ouais.
Katelyn rêvait où il était en train de rire ?
- Euh… J'ai dit quelque chose de risible ? l'interrogea-t-elle, en gardant son sourire hypocrite.
Non, elle ne rêvait pas : Régis lui riait ouvertement au nez.
- Dis, tu as mis ton vernis dans le noir ou quoi ?
Elle rougit : c'est vrai qu'elle était partie épier Régis avant que ses ongles ne sèchent. Elle cacha ses mains sous la table. White revint alors avec un plat et le tendit à Black.
- Tiens, de la salade au thon.
- Je n’en veux pas. Je veux du poulet. Tu peux y retourner.
White serra les poings et s'apprêtait à repartir avec l'assiette quand son idole l'interpella :
- Eh, toi ! Apporte-moi ça, dit Katelyn, avec une voix beaucoup moins doucereuse que celle qu'elle employait avec Régis.
Régis fit semblant d'être inquiet :
- Katelyn, tu vas manger du thon ? Pour toi, ça revient à du cannibalisme, non ?
Toute la table retint son souffle tandis que Blue et Mey éclatèrent de rire. Katelyn, qui avait pris plus de temps à comprendre la blague, devint presque violette et demanda bêtement :
- Quoi ?
Le chercheur soupira :
- T'es sûre que ta couleur de cheveux est une teinture ?
Nouveaux éclats de rire de Blue et Mey. Sans compter ceux qui tentaient de se retenir. C'en était trop : Katelyn se leva, prit son assiette, et alla dans la pièce voisine où se tenait le buffet. Faire semblait de se servir était la seule excuse valable pour se sauver. Pendant qu'elle remplissait son assiette d'énormes quantités de nourriture, elle pestait : qu'est-ce qu'il avait, ce garçon, à l'agresser comme ça ? En public en plus ! Et alors qu'elle mettait dans son assiette un sixième morceau de viande, la voix de Régis retentit à ses oreilles :
- Je connais ta réputation, Katelyn. Sache que ce n’est pas du tout mon genre d’être aussi désagréable (mon propre petit frère ne m’avait jamais vu aussi cynique) mais ton comportement me met passablement hors de moi. Je ne suis pas aussi gentil que tes précédents prétendants. Alors un conseil : laisse tomber.
Médusée, elle le regarda retourner avec les autres. C'est alors qu'elle eut un déclic : Régis jouait avec elle comme elle-même jouait avec les autres garçons. En fait, il la mettait au défi : la partie s'annonçait amusante. Elle sourit toute seule : enfin un garçon qui lui résistait ! Mais elle avait plus d'un tour d'un son sac.
Katelyn ne perdait jamais à son propre jeu.



- Aurore ! Aurore !!
La coordinatrice fit semblait de ne rien entendre et se blottit sous sa couette.
- AURORE !!
- Quoi ? se plaignit-elle, en émergeant de sous sa couverture.
En guise de réponse, Flora lui désigna la fenêtre qui donnait sur la proue. Aurore sourit de toutes ses dents : ils étaient arrivés ! Il venait d'accoster sur l'île principale des Îles Paradis. L'eau était claire et propre, les palmiers dansaient gaiment au rythme de la brise, et une plage de sable fin s'étalait à perte de vue, illuminée par un soleil rayonnant.
- C'est magnifique !!
- Prépare-toi, l'Ulteam a décidé d'aller "inspecter" la plage.
Aurore se tourna vers elle.
- C'est-à-dire ?
Soul fit irruption en maillot de bain et hurla :
- Tous à l'eau !!
Et pendant que Soul criait et que Silver et les filles préparaient des sandwiches, Aurore sourit : aujourd'hui, leur aventure débutait vraiment.

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Myriade de Shippings] L'Ulteam ou les vacances de Conway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ENAIBI] Myriade
» Liste (traduite) des shippings ! [pas à jour !]
» Pokémon !
» Vos shippings non-pokémoneux.
» SignofWarmthShipping - Tanguy & Poke Enfant Daniella (Denzi & Make-believe Pokémon Chimari)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Fanfics :: Pokémon-