Vous êtes passionné par les relations entre les personnages de Pokémon ? Vous aimez le Yaoi, le Yuri ? Shipping Infinity est fait pour vous.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 C'est juste un collège bizarre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Topaz
Golden Shipper
TopazGolden Shipper


Féminin Messages : 4957
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

C'est juste un collège bizarre. Empty
MessageSujet: C'est juste un collège bizarre.   C'est juste un collège bizarre. Mini_298936rienDim 24 Mar 2013 - 14:02

C'est juste un collège bizarre. Aaa10

Cette fiction est une school-fiction. Elle contiendra sûrement des passages de violence et le langage peut être assez vulgaire, si vous ne supportez pas ce genre de choses, ne lisez pas, ou ignorez les passages ainsi, la fiction ne contiendra pas ça tout le long. Les personnages ne m'appartiennes pas tous, d'ailleurs, les plus importants ont étaient inventés par vous. La ville de Ciaruam n'existe pas, il s'agit juste d'une modification de ma ville[Mettez le nom à l'envers.]. Je suis désolée de faire de vos personnages des Auvergnats mais c'était la région dans laquelle j'avais le plus de repères. Bonne Lecture.


Les personnages principaux :
-Fanchon Netsui. [Créée par moi, donc Topaz.]
-Sakura Meiko. [Créée par Sakura2302.]
-Hanae Akiyoshi. [Créée par Hanae-History.]
-Mili Susjé. [Créée par Nalu-Fanfic-Mania.]
-Luna Cordell. [Créée par Luna-PokeGeek.]
-Preston Hardwick. [Créé par Hornicar.]
-Lexy Meyer. [Créée par Lexy.]
-Denzi Niamupac. ["Créé" par Capu.]
-Takigawa Hokori. [Créé par Amy/School-Fic-Mugiwara.]
-Zarachy Derezzed. [Créé par Shuu.]
-Thomas Thoa. [Crée par Ace[Pas de blogs.].]
-Noelia Applewood. [Créée par Mélina.]

_____________________________________________

C'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_n5qlj6Cw5z1rres0iC'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_ng0xu6WbNx1rres0i
C'est juste un collège bizarre. Tumblr_ltq913xOBM1qm3xaso4_500
Revenir en haut Aller en bas
Topaz
Golden Shipper
TopazGolden Shipper


Féminin Messages : 4957
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

C'est juste un collège bizarre. Empty
MessageSujet: Re: C'est juste un collège bizarre.   C'est juste un collège bizarre. Mini_298936rienDim 24 Mar 2013 - 14:03

C'est juste un collège bizarre. Sans_t10

Lundi 3 Septembre 2012, en ce jour le cauchemars annuel de tout les collégiens et lycéens, ou presque, a eu lieu. Il s'agissait de la fin des grandes vacances scolaires, des après-midis passées à la piscine, des voyages en famille, des nuits blanches et bien d'autre. Oui, vous ne vous en doutez plus, en ce Lundi 3 Septembre avait lieu la rentrée scolaire Française.

Des milliers d'étudiants se dirigeaient vers leur bâtiments scolaires, certains en car, d'autre en voiture, certains en courant avec une tartine de confiture entre les dents.

Dans la ville de Ciaruam, ville Cantalienne, la situation était comme partout ailleurs, mise à part le fait que les élèves avaient des couleurs et coiffures de dégénérés et ressemblaient plus à des cosplayeurs qu'autres choses.

L'histoire qui vas suivre vas tourner sur quelques élèves de ce collège. Mais bien sûr, ce ne sera pas un groupe de cinq-six personnes dont des meufs qui n'arrêtent pas de se disputer pour un oui ou un non, des mecs super beaux et populaires aimés de tous mais qui vont sortirent avec ces meufs là. Non, non, sinon on serait aller en Amérique plutôt qu'en Auvergne, et dans un lycée.

Les élèves se ruaient tous vers les panneau d'affichage pour voir leur classe. Il y avait même des parents de sixième, qui n'avait rien à foutre là d'ailleurs. Il était impossible de rentrer dans le paquet sans se faire bousculer. Certains étaient restés à l'écart, histoire d'attendre que la voie soit libre.

Il était possible d'entendre des cris de joie, des pleures de désespoirs ainsi que des plaintes. Tout le monde réagissaient différemment au vu de la composition de leurs classes. Les surveillants avaient même dut empêcher un gamin de se casser le point en voulant exploser la vitre du panneau d'affichage.

Et c'est ainsi que l'année démarra.

_____________________________________________

C'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_n5qlj6Cw5z1rres0iC'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_ng0xu6WbNx1rres0i
C'est juste un collège bizarre. Tumblr_ltq913xOBM1qm3xaso4_500
Revenir en haut Aller en bas
Topaz
Golden Shipper
TopazGolden Shipper


Féminin Messages : 4957
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

C'est juste un collège bizarre. Empty
MessageSujet: Re: C'est juste un collège bizarre.   C'est juste un collège bizarre. Mini_298936rienDim 7 Avr 2013 - 18:07

C'est juste un collège bizarre. Sans_t11
Elle soupirait assise sur sa chaise alors que le professeur principale des cinquième faisait l'appel. Elle sentait que cette année allait être horrible juste en regardant les autres cinquième B. Elle aurait tant aimé avoir une année de plus et pouvoir être dans la même classe que sa meilleure amie, Sakura Meiko. Mais à la place elle était dans une classe de gamins riant pour un rien.

«-Fanchon Netsui ?»

La jeune fille leva la main pour signaler sa présence.

•••

Mili Susjé écoutait attentivement son professeur expliquer le fonctionnement du collège, même si elle le connaissait déjà, comme ses autres camarades de classe. En écoutant, elle remarqua qu'en réalité, presque tout les règles dictées n'était pas respectée, le fait d'y penser la désespérait.

Elle vit un stylo tomber par terre et se pencha pour le ramasser puis se retourna pour le rendre à son propriétaire.

«-Merci.
-De rien, mais tu devrais plutôt écouter à la place de jouer avec tes stylos.»

•••

Les élèves de quatrième B attendaient que le professeur les laisse rentrer dans leur salle. Thomas Thoa qui était parmi eux entendit quelqu'un l'interpeller. À peine celui-ci se retourna, à peine il se prit un poing de la part de Sakura Meiko. Leurs camarades ne les avaient même pas remarquer tellement ils étaient occupés à ce bousculer. La bleue fit un immense sourire.

«-C'est de la part de Fanchon. Elle m'a aussi dit de te souhaiter une horrible année, de te faire engueuler par tes vieux, de te prendre les pires notes de la classes, de te faire expulser du bahut et de ne jamais avoir de place au self pour toi et tes amis qui te laisseront tomber.»

Bien évidemment, il se douter déjà que ce coup de poing était de la part de la cinquième. Qui d'autre aurait fait ça ? Et encore à qui Sakura aurait-elle put obéir à part à sa meilleure amie ? Il ne put s'empêcher de marmonner :

«-Quelle salope !
-Insultes pas ma meilleure amie !»

Et Thomas se prit un deuxième coup de poing gratuit.

Noelia Applewood, qui était au fond du rang prit une discrète photo à ce moment. Elle les trouvait totalement stupide mais elle s'en foutait. Peut-être que le fait que Thomas Thoa se fasse frapper par Sakura Meiko était un bon scoop, qui sait, les élèves de ce collège adoraient la violence.

•••

Hokori Takigawa était à moitié en train de dormir sur sa table. Franchement, à quoi cela pouvait servir aux professeurs de ré-expliquer les droits et devoirs du collège chaque année ? Surtout sachant que les sixième ne les écouteront à peine et donc que ce ne sera même pas le cas pour les autres niveaux.
Il prit une des sarbacanes qu'il avait préparé avant la rentré et arracha le bout d'une page de son carnet de correspondance et la mit en boulette dans la sarbacane, il ne manquait plus qu'à s'en servir. Il regarda autour de lui pour trouver sa future victime.

Son regard s'arrêta sur quelqu'un qu'il n'appréciait pas vraiment : Hardwick Preston. Celui-ci était placé au premier rang, plus précisément à la table la plus proche du bureau du professeur. Ceci était à prévoir, ce type faisait tout pour se la craner et que l'on fasse attention à lui

Il pointa la sarbacane vers Preston, et, d'un simple souffle, lui envoya la boulette dessus. Bien sûr, celui-ci n'avait pas des yeux dans le dos et ne l'avais pas remarqué. Quand le morceau de papier heurta son cou. Il se retourna vers Takigawa, il savait que c'était lui, il n'y avait pas d'autre paumés avec une sarbacane dans les main, mis à part lui.

Takigawa eu un sourire satisfait ce qui, au fond, fit enrager l'Hardwick. Alors comme ça, Hokori voulait faire son malin avec lui ? Il ne devrait pas s'il voulait que son année se passe bien.

Meyer Lexy était à l'autre bout de la classe, plus précisément à côté de la fenêtre à l'avant dernière table de la classe, soit la place habituelle des héros d’animés ou manga basé sur des lycéens et tout et tout. Mais osef, qu'elle soit là ou autre part ça ne changeait rien mise à part la possibilité de voir dehors et c'était fun, surtout pour voir les sixième crever de chaud car leur professeur principal était un professeur de sport et qu'il ne voulait pas gaspiller des salles du bâtiment.

Elle échappa un rire à l'idée du fait que les jeunes soit assis sur du goudron chaud, ce qui devait être un vrai supplice.

«-Mlle Meyer. Pouvez-vous me dire ce qui vous fait rire ainsi ?
-Ah ! Rien Monsieur, désolée.»

•••

Il stressait dans le couloir. Il avait laissé ses élèves entrer avant lui pour pouvoir s'y préparer. Le professeur Principale des 3eme B maudissait l'administration. Pourquoi avait-il fallut qu'il tombe sur cette classe ? Pendant des générations et des générations, la classe des 3eme B était la plus turbulente de tout le collège. Imaginer que les élèves seront sages cette année ? C'était bien beau, mais, sachant que c'était impossible, ça enlevait toute la magie du rêve.

Il soupira et entra dans la classe. Il pouvait déjà voir certains élèves gesticuler dans tout les sens, d'autres rirent comme des malades mentaux, encore d'autre en train de parler aussi fort qu'un père en colère et quelques rares, mais vraiment très rares élèves rester calmes.

«-Silence je vous prie !»

Les élèves se turent, enfin, la plupart. Cette simple phrase ne suffisait pas pour faire taire toute cette classe. Mais il allait s'en satisfaire.

Il se dirigea vers son bureau et prit une liste. Il allait commencer par faire l'appel, bien évidemment. Aucun absent. C'était un peu normal, un absent le premier jour de l'année ? Suite à l'été ? Un jour où le reste de l'année, ou enfin, la base de ce qui allait se passer dans l'année allait être dévoilé ? Quasiment impossible.

À chaque fois qu'il prononçait un nom, il analysait l'élève le portant. Il avait vraiment de tout dans cette classe.

Un élève moche qui puait atrocement nommé Derezzed Zachary,. Son cousin, une sorte de dépressif, Niamupas Densi. Une meuf aux cheveux anormalement rose à la grosse poitrine dont son voisin fantasmait dessus, Akiyoshi Hanae. Une fille plutôt calme et sérieuse, Luna Cordell. Et encore d'autre paumés, genre un Vincent Vincent, un Harry Cover. Vraiment, il sentait que l'année n'allait pas être si cool que ça.

Le brouhaha avait repris. C'était vraiment insupportable.

«-Taisez-vous si vous ne voulez pas avoir des heures de colles dès le premier jour.
-Mais monsieur, on y viendra pas de toutes façons. Commenta Hanae avec un grand sourire.
-Si vous le faites trop de fois, vous serez exclue du collège !
-Cool ! Ça m'évitera de sécher les cours !»

Alors comme ça, en plus d'être incroyablement turbulents, les élèves de cette classe ne craignait ni les heures de colles, ni les exclusions ? Le professeur pâlit en s'imaginant l'horreur qu'allait être cette année.

•••

À la pause de midi, tout les élèves étaient déjà crevés part les discours incessants de leurs professeurs. Et bien sûr, les cuisiniers, qui étaient de gros sadiques, leurs avaient préparés les plats les plus dégueulasses qu'ils avaient en réserve.

Les élèves juraient, râlaient et maudissaient dès qu'ils voyaient le menu du jour. À part quelques exceptions qui n'arrêtaient pas d'entendre : «-Wah putain mec ! Comment tu fais pour avaler cette merde ?!» Et d'autres phrases similaires qui les empêchait de manger tranquillement.

Bien sûr, mis à part l’écœurant repas, pour pas mal d'élèves il y avait le dilemme du «Avec qui je vais manger ? Est-ce qu'il y aura assez de places ?» Pour cette raison, tout les élèves se précipitaient vers le rang où tout le monde, ou presque se bousculaient. Les élèves mangeant au deuxième service se foutaient de la gueule de ceux qui étaient réduits à l'état de sardines dans le rang sans penser que leur tour viendra à 12h40.

Pour Derezzed Zarachy c'était galère. Son cousin était partit manger avec d'autres personnes et il se retrouvait donc seul. Le problème n'était pas qu'il était timide, non, loin de ça. Il n'hésitait pas à demander aux gens s'il voulaient bien de lui à leurs tables mais la réponse était toujours le mot Non. Il connaissait presque toutes les façons de le dire après les trois dernières années de collège qu'il avait vécu.

Et oui, personne ne voulait jamais manger avec lui à part deux personnes. La première était Denzi, mais celui-ci mangeait souvent avec d'autres personnes et laissait souvent son cousin en plan. La deuxième était Mili Minami, une fille de 4eme A. Cependant le malheur avait fait qu'ils ne mangeaient pas à la même heure le Lundi et peut-être d'autres jours mais il n'avait pas penser à vérifier. Il allait donc manger seul tout les Lundis de l'année à moins que quelqu'un d'autres devienne son ami.

•••

«-Non ! On t'as déjà dis que t'étais trop petite pour jouer ! En plus t'es une meuf et tu nous ferais perdre du temps.»

Lexy gonfla les joues. Elle allait vraiment se mettre à frapper ce Takigawa.

«-Dis aussi que je suis une incapable !
-C'est exactement ça.»

Elle serra son poing, se retenant de frapper ce type. Un autre garçon débarqua par derrière.

«-Hey Taki, tu devrais arrêter d'embêter cette fille...»

Elle ne put s'empêcher de sourire, voyant quelqu'un pour la défendre.

«-... Tu sais bien qu'elle est trop conne pour comprendre tes phrases.
-Effectivement, je n'y avais pas pensé. Franchement, Thomas, tes parents auraient dut t'appeler Mémoire.»

La jeune fille ne pouvait pas y croire. C'était vraiment des bâtards.

Quand elle vit quelqu'un arriver discrètement derrière eux, elle esquissa un petit sourire.

Thomas sentit soudain une douleur, qu'il connaissait très mais n'avait pas ressentit depuis environs deux mois, dans les chevilles. C'était bien sûr cette meuf qu'il détestait tant, Netsui Fanchon.

Celle-ci était accompagnée de Sakura et Luna, un peu comme d'habitude en fait. D'ailleurs, Sakura riait comme une mongole à ce moment alors Luna la frappa pour qu'elle se taise.

«-Oh merde, l'ÉléFan est de retour. Grommela Thomas.
-Je t'emmerdes ThomaTe.
-Tu as que ça à foutre de venir me faire chier, hein ?
-Non, c'est juste que j'ai pas pu m'en empêcher.
-Hem.. Vous ne pouvez pas arrêter de temps en temps ? Leur demanda Luna.
-Tu sais bien que c'est impossible. Soupira Lexy.»

Les adolescents continuèrent leur discussion pendant un bon moment.

•••

Étant donné qu'il s'agissait du jour de la rentrée, le CDI était plein d'élèves. Que se soit des sixième ou des troisièmes, nombreux si étaient précipités, en moins de cinq minutes, la salle était déjà complète.

Sur l'une des tables se trouvait un groupe d'élèves de troisième. Toute leur attention était centré sur une seule chose ; Un livre-jeu : Où est Charlie ?

Les troisièmes étaient tellement concentrés dessus qu'ils en oubliaient le fait qu'ils étaient dans un CDI et Hanae, qui faisait partie du paquet, montra un endroit sur la page et cria :

«-IL EST LÀ !»

Ce qui ne passa pas inaperçu par la Documentaliste qui se leva pour se diriger vers leur table.

«-Bon c'est bon là, si vous venez au CDI pour faire les imbéciles, autant que vous restiez dehors au lieu de gêner ceux qui travaillent.
-Mais Madame, on est pas si bruyants que ça, non ?
-Oh mais si. Allez-vous en ! »

Elle les mit à la porte et ceux-ci se mirent à bouder, parmi les sacs, sous le préau du collège.

•••

Preston était assis sur un banc du collège entouré d'une bande populaire du collège. Il était en train de se vanter de ce qu'il avait fait d'extraordinaire pendant ses vacances. Par exemple, les voyages qu'il avait fait, les grands lieux qu'il avait visiter et d'autre. Bien sûr, ils n'hésitait pas à exagérer les choses. Mais ses auditeurs ne semblait rien remarquer d'anormal, ils étaient trop occupés à prononcer diverses phrases genre : «-Ooouaaah ! Trop classe !».

Vraiment, il trouvait les autres élèves vraiment trop stupides, ils étaient impressionnés en un rien et c'était simple d'agrandir sa popularité. Il n'avait qu'à sortir avec une meuf au hasard et la lâcher un jour après, tant pis s'il la faisait pleurer, et il faisait parti de nouvelles conversations.

Les gens l'aimaient parfois et se mettaient à le détester. En fait, tout dépendait de ce qu'il faisait. C'était si simple de faire en sorte que quelqu'un devienne son ennemi et un autre son ami.

Cependant, il y en avait certains qui, quoi qu'ils fassent le détester. Et bien sûr, il les détestait aussi, tout naturellement. Heureusement, la plupart d'entre eux n'avait pas beaucoup d'influence.

«-Alors Preston, qu'est-ce que tu racontes ?»

Il se tourna vers la personne qui venait de parler.

«-Oh ! Noelia, ça fait longtemps !»

Elle sourit. Noelia était la seule personne en qui il avait confiance et qu'il estimait vraiment méritante de porter son amitié. Il la connaissait depuis l'enfance, ce qui avait permit aux liens de se souder entre eux.

«-Comment vas-tu ? Lui demanda-t-il.
-J'irais bien quand toute cette troupe sera partie.
-Je vois.»

Il se tourna vers les autres élèves et leur dit de partir. Certains furent d'ailleurs vexés de devoir partir comme ça, juste pour une meuf qu'ils trouvaient conne juste pour ça.

Les deux amis continuèrent donc de discuter pendant toute la pause.

•••

La sonnerie venait de retentir et les élèves allez tous se ranger dans le rang respectif à leur classe. Cependant, dans le rang des troisième B, il y avait un gros vide. Plus de la moitié de la classe était absente. La dame de l'accueil avait surveillé la grille pendant toute la pause mais aucuns élèves était passé, même si elle avait des moments inattention, autant d'élèves ne pouvait pas être aussi discrets. Le professeur qui devait leur faire cours à cette heure-ci commençait à s'énerver.

«-Mais où sont-ils bon sang ?!
-Monsieur. L'interpella Denzi.
-Quoi, Niamupac ?!»

Le blond désigna un paquet de sacs sous le préau, dont certains étaient vraiment étranges. Surtout leurs matières et couleurs.

«-Ce n'est pas pour dire, mais ils sont quand même assez visible.»

Le professeur comprit tout de suite que ses élèves étaient en train de se dissimuler entre les sacs. Il ne put s'empêcher de frapper sa main contre son front. Il les trouvait, tout en restant poli, cons. Il les força à se relever et à aller en classe.

Le reste de la journée se passa tranquillement et à la fin des cours, tout le monde se ruait en dehors du collège le plus bruyamment possible. En à peine une journée, tout les élèves avaient repris leurs habitudes de l'an dernier.







Pervy Silver Qui commençait à déprimer comme quoi il ne sortirait jamais ? Eh bah il est là !
Je suis désolée, je l'ai fait très court et il ne se passe rien de bien intéressant à l'intérieur. Mais c'était histoire de "présenter" le comportement des personnages et tout, et tout.
J'ai mis les fiches de présentation hors-ligne[Comme ça, vous ne verez pas si je fais du OOC Ananas rapeface ], donc, si vous voulez des renseignements au sujet d'un personnages, n'hésitez pas à demander.

_____________________________________________

C'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_n5qlj6Cw5z1rres0iC'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_ng0xu6WbNx1rres0i
C'est juste un collège bizarre. Tumblr_ltq913xOBM1qm3xaso4_500
Revenir en haut Aller en bas
Topaz
Golden Shipper
TopazGolden Shipper


Féminin Messages : 4957
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

C'est juste un collège bizarre. Empty
MessageSujet: Re: C'est juste un collège bizarre.   C'est juste un collège bizarre. Mini_298936rienMer 24 Avr 2013 - 18:20

C'est juste un collège bizarre. Sans_t11

Deux semaines venaient de passer depuis la rentrée, la date actuelle était lundi 17 septembre et les élèves étaient déjà épuisés de ces deux semaines de travail. Car tout bons collégiens qu'ils sont, l'effort mental et physique ne leur plaisaient pas à cause d'une maladie très contagieuse, la flemmardise.

Depuis déjà une semaine, les clubs scolaires avaient été tous ouverts et bien évidemment, les groupe les plus remplis étaient la chorale, la guitare et le dessin. La chorale car tout les crâneurs se voient devenir chanteurs professionnel, sans compter sur les KikooJaps, qui en réussissant à chanter une partie de la chanson Popipo dans le bon rythme se croient déjà aussi talentueux que leur idole à tous, Miku Hatsune. La guitare.. Ah, la guitare ! Instrument préféré de tout les gamins, ça à l'air si simple de faire de la musique classe avec, simplement frotter des cordes au hasard. Cependant, nombreux ont étaient déçus en apprenant que cela n'était pas si simple. La vie est dure et cruelle parfois. Et pour le club de dessin... Quatre-vingt quinze pourcentage de sa population était constituée de KikooJaps, et oui, ils ont déjà quelques talents en dessin comme dessiner super beaux yeux qu'ils disent «Kawaaaaiii Desu !» mais autant s'améliorer encore plus ! Pour qu'ils puissent écrire leur propre manga rien qu'à eux, avec des anges, des démons, le mélange des deux ainsi que des putains de dieux aux immenses pouvoirs supers classes bourrés de muscles, tels les personnages de dragon ball Z. Même qu'il en aurait deux gays juste pour leur plaisir.

Et bien évidemment, dans tout ce bordel, les troisièmes B n'avaient pas cessées leurs conneries. Deux des internes étaient sortis du bâtiment en pleine nuit pour essayer de faire un feu de camp dans la cour, Vincent Vincent avait essayé de manger Harry Cover, et encore d'autres. Bien sûr, rien d'étonnant pour des troisièmes B.

•••

Il était huit heure et la majorité des élèves entraient dans l'établissement. Une jeune brune qui était dans un paquet d'étudiants entrant dans le collège, percuta quelqu'un par mégarde, elle releva la tête tombant sur une homme assez âgé, grand et au visage sérieux. Ce fut justement cette expression qui fit pâlir Mili. Elle n'était pas habituée à autant de sérieux sur un seul et même visage.

L'homme était dans une tenue bleue noire avec marqué «POLICE» dans son dos. C'est en voyant cela que la jeune fille commençait à se poser des questions. Que faisait un policier dans un collège ?

«-Euh, veuillez m'excuser monsieur.» s'excusa-t-elle timidement.

Elle se précipita à l'intérieur du bâtiment pour s'arrêter vers un groupe d'ami. Elle les salua et leur fit la bise. Elle se mêla par la suite à leur discutions, oubliant totalement ce qui venait de se passer.

•••


Plusieurs autres élèves avaient remarqué la présence des gendarmes dans l'établissement, les troisièmes B se tenaient sagement, contrairement à d'habitude, et c'était la même chose pour les autres adolescents turbulents. Ils ne voulaient pas se faire mal voir par des policiers, qui étaient armés, enfin, pas tant que ça, juste l'équipement habituel d'un gendarme.

Il y avait quand même Hanae qui était allé leur demander s'ils étaient là pour leur permettre de jouer à GTA version réel. Le gendarme avait rit et répondu que non, ce qui déçu la pauvre rose.

Peut-être que le directeur avait installer un nouveau système de surveillance ? C'était une des nombreuses hypothèses parcourant le lycée malgré le fait quelle soit assez improbable par le fait que les policiers auraient d'autres choses à faire que de s'occuper de gamins.

•••

Les étudiants étaient réunis au self en train de manger parce que d'après la logique, on doit aller au self pour manger, boire aussi, non pas pour chasser des papillons. Le bruit n'avait pas changé par rapport à d'habitude, vu que les bavardages étaient autorisés dans ce bâtiment.

Bien sûr un policier patrouillait à l'intérieur, il fallait bien qu'il surveille, même si les enfants en ignoraient la raison. Les adolescents le regardaient bizarrement, ce n'était pas la chose la plus agréable mais, grâce à quelques années à faire ce métier, il y était habitué et n'y faisais plus attention. Il se contentait de sourire à certains, pour qui on pouvait lire sur le visage une certaine appréhension.

Il se fit interpeller par une jeune blonde aux cheveux courts.

«-Hey ! Monsieur ?
-Oui petite ?
-Il se passe quoi en fait ?
-Hem... Il y a eu un meurtre dans l'autre collège.
-Hn, je vois. Mais pourquoi des policiers traînent-ils dans ce collège, ce n'est pas logique votre truc.
-Je le sais bien que vu de cet angle, ça ne le parait pas mais, en réalité, la cause pour laquelle nous assurons la surveillance des deux collèges sont les hypothèses au sujet de cet assassinat.
-Et quelles sont-elles ?
-Le corps de la jeune fille a été retrouvé à moitié décomposé...»

La fille grimaça à la seule pensée de l'état du corps.

«-Nous avons donc analysé le corps et découvert que l'arme du crime était un fort acide dont la vente avait été interdite, bien évidemment. Mais quelqu'un aurait réussi à s'en procurer et aurais tué la jeune fille. Savoir qu'il y a un taré possédant un tel liquide en ville nécessite d'être un minimum surveillée. De plus, la jeune fille avait souvent été impliquée dans des conflits entre les deux établissements scolaires de cette ville, il se pourrait que ce soit quelqu'un de cet établissement qui ait fait ça, et même si ce n'est pas le cas, il y a des chances pour que les amis de la fille s'en prennent à ce collège en ayant tiré d'hypothèse trop hâtive. Il faut donc quelqu'un pour éviter que ce genre de choses arrivent, on n'est jamais trop prudents.
-Oh, je vois... En tout cas merci d'avoir pris le temps de m'expliquer.
-Mais de rien, petite.»

La jeune fille alla chercher une table où s'installer, laissant le gendarme continuer son travail. Elle entendit une voix l'appeler dans le self, elle regarda dans la direction d'où celle-ci provenait et aperçut Sakura, Fanchon et Lexy.

«-Hey ! Luna, par ici ! L'appela Lexy.
-J'arrive !»

Elle s'installa à la dernière place disponibles sur leur table.

«-Au fait Luna. Commença Fanchon.
-Ouais ?
-Depuis quand tu fais du charme aux vieux ?»

La blonde sursauta à cette question. Elle savait que son amie plaisantait mais c'était gênant quand même.

«-Mais je lui faisais pas de charmes ! Je lui posais juste des questions !
-Et des questions sur quoi ?
-Sur la raison pour laquelle était surveillé le bahut.
-Et il t'a répondu quoi ? Demanda Sakura. »

Luna raconta à ses amies ce que lui avait expliqué le policier, essayant de résumer sans oublier de détails importants. À la fin de son récit, Fanchon fit mine de réfléchir.

«-Il y a quand même quelque chose que je ne comprends pas.. Songea-t-elle.
-Et quoi ?
-Comment peut exister un con peut-il avoir l'idée de venir tuer quelqu'un, en plus avec de l'acide, en Auvergne ! Non mais en Auvergne quoi ! Même carrément le Cantal ! Le Cantal, le Cantal !!
-Non mais ouais quoi ! Le Cantal, sérieusement ! Raffermit Sakura.»

La fille aux cheveux bleus prit le morceau de Cantal dans son assiette, le posa entre les quatre plateaux et l'écrasa, faisant s'envoler quelques morceaux dans les têtes de ses amies.

Il y eu un grand silence dans le self et tous regardais Sakura de différentes façons, certains comme si elle était folle, d'autre comme s'ils avaient l'habitude et étaient désespérés et, quelques rares, avec des sourires de grands connards professionnels de la vie.

Les trois amies de la bleue étaient en train de s'essuyer le visage, ne voulant pas rester une heure, ou carrément toute la journée, avec des morceaux de fromages sur le visage. Elles regardaient elles aussi Sakura.

La jeune fille se tourna vers la majorité des gens du self pour demander :

«-Quoi ?! Vous voulez ma photo ?! Ou... Oh !... Donc mon bon fromage.»

Elle voulut ramasser le fromage, ou enfin, le fromage écrabouillé, sur la table, mais celui-ci n'était plus là. Elle regardait tour à tour ses trois camarades puis entre les quatre plateaux avant de reposer le regard sur son groupe.

«-Où est mon fromage ?
-Qu'est-ce que tu veux que l'on en sache ?
-Bah, vous étiez autours et les seules à pouvoir l'attraper.
-Il s'est peut être évaporé. Supposa Luna.
-Bah ouais. L'air en l'endroit où se trouvait ton fromage était probablement composé anormalement, ce qui a déclenché un processus d'évaporation de ton fromage assez rapide, étant donné que ton fromage est dans l'air et monte dans le ciel, la prochaine averse dans le monde aura peut-être un goût de fromage, mais il y a 99,83% de chances que ce ne soit pas ici et que tu ne puisse pas goûter à la miraculeuse pluie aux goûts de fromage. Analysa Lexy

Sakura ne comprenait pas le charabia de la petite aux cheveux châtains mais fit comme si elle l'avait et se rassit à sa place pour continuer de manger sans remarquer que ses amies se faisaient un check sous la table.

•••

Dans la cour, un type dont la mocheté était surprenante était en train de chercher quelqu'un. Zachary cherchait son cousin. Le blond était pourtant en sa compagnie, il y a à peine quelques minutes mais celui-ci avait disparu sans prévenir et planta là le pauvre Zachary qui le cherchait désespérément maintenant.

Le blond recherché était caché derrière les arbres avoisinants le bâtiments des Ulysses, élèves aux difficultés, accompagné d'une fille aux cheveux roses, Hanae.

«-Tu crois vraiment avoir le courage d'y aller ? Lui demanda-t-elle.
-Non, mais je dois essayer.
-Alors bonne chance !»

Le blond sortit de derrière cette cachette et retourna rejoindre son cousin.

«-Désolé, je m'étais souvenu que j'avais quelque chose à faire alors je suis parti quelques minutes. S'excusa le blond.
-Ah ! Denzi, c'est pas grave.»

Denzi sourit. Son regard se posa sur les cheveux de Zachary, il essaya de regarder autre part mais il n'y arrivais pas. Son stress augmentait sans cesse jusqu'à ce qu'il s'en aille en courant. Décidément, il y avait des moments pendant les quels il ne pouvait supporter l'horrible chevelure de son coussin. Hanae qui les observait, toujours dans la cachette, soupira, désespérée.

•••


Mili suivait une fille assez petite, mais pas trop, et un bruns à mèches rouges. Les deux étaient en train de discuter, mais elle, restait silencieuse. Elle regardais de temps en temps la petite, sa meilleure amie, mais ne disait toujours rien.

Au bout d'un moment, Noelia se tourna vers Mili, interrompant sa discussion avec Preston.

«-Et bien, ça va pas Mili ?
-Hein ? Euh, si, si.
-Tu es sûre ?
-Euh.. Et bien..»

Elle se pencha à l'oreille de son amie et lui chuchota :

«-C'est juste que je n'apprécie pas trop Preston en fait.
-Oh, je vois. Et bien essayes de faire comme si. Lui répondit-elle en souriant.»

La brune acquiesça.

Preston avait ralentit le rythme pendant que les deux parlaient, mais avançait toujours. Il sourit. Mais pas avec le genre de sourire que l'on apprécie, bien au contraire, un sourire de salaud, comme on appelle ça. Le genre de sourire qui ne pouvait jamais décrire ce que complotait la personne, à par le fait que ce ne soit jamais rien de bon.

•••

Un garçon aux cheveux oscillant entre le roux et le blond était accompagné de son meilleur ami. Les deux traînaient dans la cour, mains dans les poches, tels de gros glandeurs n'ayant rien à faire.

Le premier garçon bailla et s'étira, faisant craquer sa colonne vertébrale, mais cependant, ce craquement n'était pas voulu et comme de nombreuses autres personnes à travers le monde, Takigawa n'aimait pas la sensation que cela procurait, ce n'était pas une question de sensibilité à la douleur, car l'homme le plus résistant au monde pourrait craindre cela, mais une sorte de malédictions jetée à certaines personnes. Enfin, cela n'était que l'hypothèse du jeune, personne ne l'avait prouvé, de toute façon, cela était inutile.

«-Aïe ! Putain ma colonne vertébrale ! S'exclama-t-il.
-Qu'est-ce que t'as encore ?
-Je me suis craqué la colonne vertébrale.
-C'est tout ?
-Comment ça, «C'est tout» ?! Je te rappelle que...
-Ta gueule ! Merci. Je sais, tu l'as dis trois millions de fois, j'ai pas envie de l'écouter encore une fois, en plus que j'en ai rien à foutre.
-T'en as rien à foutre que ton meilleur ami se blesse ?!
-Ouais.
-...»

Il y eu un long moment de silence après cela.

Takigawa voulu mettre un poing à Thomas, mais celui-ci, si attendant, le stoppa avec sa main droite. Les deux se regardèrent un moment avant de se faire un check. Décidément, la logique des jeunes aujourd'hui était impressionnante et incompréhensible parfois.

•••

Il était maintenant seize heure et demi, au moins trois classe avait actuellement terminé leur journée. Et deux autres qui sortaient actuellement. Les sixième D, car en raison du nombre de sixième de cette année, l'établissement avait décidé de rajouter une sixième D, d'ailleurs, le fait qu'il y ai autant de sixième n'enjouait pas les autres niveaux, et les cinquième B, ceux-ci sortaient de sport et étaient crevé, soit semblable à des jeunes venant de prendre leur premier cuite.

Lexy attendait assise contre le mur de pierre à côté du portail. Elle avait fini à seize heure mais n'ayant rien à faire en ville et personne de sa famille pour la ramener chez elle, à cause du travail, elle devait attendre que sa jeune voisine sorte.

En apercevant une touffe de cheveux rouges parmi le paquet d'élèves, elle se leva, remettant son sac de cours sur son dos, elle se dirigea vers elle.

«-Hey Fanchon !»

La concernée se retourna vers son interlocutrice.

«-Ouais ?
-Tu peux demander à ton père de m'amener avec vous pour rentrer chez moi ? Questionna Lexy.
-C'est mon frère qui viens me chercher.
-Oui, bon, ton frère. Se rectifia-t-elle.
-Il dit oui.
-Tu lui a toujours pas demander...
-Je sais. Mais je connais déjà la réponse.»

Le brune soupira et les deux se mirent à attendre le grand-frère Netsui. Quand celui-ci fut arrivé, elles se dirigèrent vers la voiture. Le garçon les regarda par la fenêtre, qui était ouverte. Il les observa quelques secondes, avant de dire :

«-Tu sais Fan, j'aime bien le fait que tu me ramènes des meufs, mais je les préfère grandes.
-Ma taille t'emmerdes Toki et puis je veux juste rentrer chez moi, pas avoir un «Rendez-vous» avec un type aussi con. Lui répondit Lexy, avec un grand sourire.
-Quelle méchanceté.»

Les deux filles entrèrent dans la voiture, la cinquième était passé devant, disant ne pas vouloir laisser son amie à côté d'un tel type.

Elles discutèrent pendant tout le trajet de divers sujets en envoyant chier Toki dès qu'il essayait de s'incruster dans la discussion, le condamnant à conduire dans la solitude et le désespoir, tel qu'il leur disait malgré le fait qu'il n'ai pas l'air aussi malheureux.

Une fois arrivé devant chez Lexy, celle-ci sortit de la voiture et se dirigea vers la porte de sa maison en leur faisant des grands signes de la main.

«-Merci de m'avoir raccompagné ! Leur cria-t-elle.
-Mais de rien mon amour ! Lui répondit Toki.»

Il se prit un poing venant de droite, donc de sa sœur.

«-Je t'ai déjà dit d'arrêter les techniques de dragues merdiques !»

•••

Noelia et Preston était assis sur un banc, dans un coin reculé de la ville.

«-Tu devrais peut-être un peu arrêter d'être comme ça. Lui conseilla Noelia.
-Peut-être.»

Il avait répondu avec son sourire de parfait salaud, qu'il faisait tant de fois chaque journée. La rousse se devait d'avouer quelque chose, elle aussi, ce sourire lui faisait parfois peur et s'énerver, même si elle appréciait beaucoup le garçon.

Elle savait que si il ne changeait pas, ne serait-ce qu'un peu, quelques chose de grave allait finir par arriver, et c'était là, la seule chose qui lui faisait peur chez Preston. Certes ça lui ferait un scoop, mais si quelque chose de trop grave arrivait, ce ne serait pas avec plaisir qu'elle écrirait ce scoop.


Et le voilà enfin ! Le chapitre 2, il est un peu moins long que le premier et je vous ai fais attendre un peu plus longtemps, en plus, je l'impression d'avoir fait un trop gros WTf. Je suis désolée mais j'espère quand même que vous avez eu une bonne lecture. Héhé ^^ #2

_____________________________________________

C'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_n5qlj6Cw5z1rres0iC'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_ng0xu6WbNx1rres0i
C'est juste un collège bizarre. Tumblr_ltq913xOBM1qm3xaso4_500
Revenir en haut Aller en bas
Topaz
Golden Shipper
TopazGolden Shipper


Féminin Messages : 4957
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

C'est juste un collège bizarre. Empty
MessageSujet: Re: C'est juste un collège bizarre.   C'est juste un collège bizarre. Mini_298936rienSam 18 Mai 2013 - 15:36

C'est juste un collège bizarre. Sans_t12


Depuis le meurtre, quelques jours sont passés et les temps semblent s'être calmés, au plus grand bonheur de tous. Le meurtrier n'a envoyé aucun signe de vie pendant tout ce temps. Les policiers ont ainsi réduit en nombre dans tous les lieux publics qu'ils surveillaient. La vie reprenait son calme.

Le jour où les policiers avaient totalement disparu de l'établissement, les réactions des étudiants avaient été diverses et variées. La plupart s'en foutaient totalement ou en faisaient quelques allusions. Mais il y avait un bon paquet d'élèves, principalement constitué de troisième B, s'étaient rués vers la grille du collège et criaient comme des malades soit «-Messieurs les gendarmes revenez !» ou «-Ahahahahahah ! Allez crevez bande de bâtards.» Comme quoi, la débilité des enfants peuplant ce lieu était assez élevée par rapport à la moyenne des autres établissements scolaires.

Et bien évidemment, dès ce jour, nos légendaires troisième B avaient déjà repris leurs magnifiques conneries, à la joie de tous, élèves, professeurs et surveillants. Bien sûr, cela est ironique.

•••

Comme à son habitude, Luna rentrait chez elle le soir. D'ailleurs, où pourrait-elle allait si elle ne rentrait pas chez elle. Il s'agira donc d'une des phrases les plus logiques de la narration de cette histoire.

Dès qu'elle arriva chez elle, elle alla se préparer un goûter et bien évidemment, le manger par la suite. Puis elle se rendit dans sa chambre et alluma son très cher ordinateur.

Une fois cela fait, elle fit son petit rituel, regarder des nouvelles vidéos, aller sur son blog répondre aux commentaires, qui, comme d'habitude, étaient très nombreux. Actuellement, le total de ses commentaires dépassait largement 10 000, justes pour dire qu'elle ne s'occupait pas d'un blog comme on pouvait les voir partout sur Skyrock. Non, non, Luna avait un blog trop la classe, même voire plus qu'un blog star.

Le silence régnait dans sa chambre, enfin, si l'on ne comptait pas la musique qu'elle écoutait.

Ce qui changeait par rapport à ses soirées habituelles, était un événement bien étrange. Quand la jeune fille avait ouvert ses dossiers, quelle fut sa surprise de voir tout en désordre.

Les dossiers et images avaient presque tous étaient renommé, mélangés entre les dossiers. Des documents textes ou les paragraphes c'était mélangés racontant des histoire incohérentes. Ses musiques avaient été modifiées, elle n'arrivait plus à les reconnaître, la musique qu'elle écoutait tout à l'heure venait de son portable.

La jeune fille lâcha un «-Oh putain...» en voyant toutes cette horreur, elle pensait au temps fou qu'elle allait mettre pour remettre son PC dans le même état que la veille, et les autres jours précédents.

Elle commença donc ce qu'elle devait faire, prévenant via un Quoi de Neuf, les gens à qui elle parlait, qu'elle était désormais occupée.

Au bout d'un moment, elle entendit depuis son casque un «-Désolée...» d'une voix timide et féminine. Elle fronça les sourcils, une pub était peut-être allumée ? Elle regarda chacun des onglets de sa fenêtre Google Chrome. Rien. Aucunes pub ne correspondait à cette phrase. Étrange.

Elle aperçut soudain, quelques pixels de son écran changer de couleur, un par un, laissant apparaître une fille blonde avec des vêtements pour le moins étranges. Ses yeux bleus étaient indéchiffrables, ils semblaient contenir tant de choses, malgré leur taille, c'était impressionnant.

La jeune fille virtuelle s'excusa :

«-Je suis vraiment désolée d'avoir fait tout ça, ce n'était pas volontaire ! Je m'étais perdue, je ne suis pas habituée, alors je n'ai pas bien fait attention où je mettais les pieds ! Désolée !»

Luna ne savait pas quoi dire, la personne semblait réelle, comme s'il s'agissait d'une vidéo, mais comment une vidéo pourrait-elle avoir retourné tout ses dossiers ? Cela n'avait pas l'air d'un Shimeji non plus, elle était trop grande et pouvait parler.

Luna voulait quand même s'assurer de quelque chose :

«-E-Es-tu réelle ? Demanda-t-elle.
-Hein ? Euh, bien sûr ! Je sais que cela peut te paraître bizarre mais le «comment je suis arrivée ici» est une assez longue histoire.
-Est-ce que tu pourrais prendre la peine de me raconter ?
-Euh, je vais essayer de résumer, hein. En fait, je suis... Hem... En quelques sortes, morte. Mais mon esprit s'est, je ne sais comment, lié au circuit numérique, j'ai erré dedans pendant environs quatre mois et maintenant, j'ai trouvé un lieu pour me poser, qui est ton ordinateur. S'il te plaît, laisses-moi rester ici, et je suis encore désolée pour ce que j'ai fait, si la moindre petite chose suffirait à me faire pardonner, je la ferais, mais, s'il te plaît, laisses-moi rester ici !»

Elle trouvé la fille stupide de lui demander de la laisser rester ici, étant donné qu'elle ne savait même pas comment la faire partir.

Elle trouvait quand même cette histoire étrange et peu probable, mais le fait d'avoir la blonde en vivre derrière son écran prouvait que tout cela était vrai.

Elle attrapa sa souris et la déplaçât sur la joue de la jeune fille et cliqua. Cela donna l'impression que quelqu'un appuyé son doigt sur sa joue. Elle relâcha le clic, le repris, le relâcha et de même encore plusieurs fois.

Au bout d'un moment, la virtuelle commençait à en avoir marre.

«-Est-ce que tu pourrais arrêter, s'il te plaît ? Lui demanda-t-elle.
-Ah ! Pardon, j'étais en pleine réflexion. Mais dis-moi, tu aurais un prénom, par hasard ?
-Bien sûr ! Comme tout le monde voyons. Je m'appelle Eri !
-Sans nom de famille ?
-Ah. Non, je n'en ai pas.»

Luna continua ainsi de discuter avec Eri pendant toute la soirée, tout en rangeant ses dossiers.

•••

Le lendemain, presque tous avez oublié les récents événements et revenait au collège comme d'habitude.

La première chose que fit Luna fut d'aller voir ses amies et de leurs raconter ce qu'il lui était arrivé la veille. Ses amis ne la crurent pas au début, mis à part Sakura qui croyait tout ce qu'on lui disait ,ou presque. Heureusement, elle avait pensé à transférer Eri sur son portable en même temps qu'une image choisie au hasard à la quelle la virtuelle pourrait s'accrocher pour stationner dans le téléphone de la Cordell.

Alors, les trois amies, intriguées, posèrent elles-aussi des questions à Eri, qui y répondit joyeusement.

Après que le temps des questions fut terminé, quelques mystères traînés encore.

«-Étant donné qu'elle est soit-disant morte, peut-être qu'il s'agît de la meuf qui a été tuée dans le collège d'en bas. Supposa Lexy.
-Non, ce n'est pas possible. Eri dis qu'elle est, enfin, elle, son esprit on devrait plutôt dire, dans le réseau numérique depuis plusieurs mois et l'autre fille à été tuée il y a à peine deux semaines, ce serait illogique. Raisonna Luna.
-Eeeeh ?! Un meurtre a eu lieu ? Mais c'est horrible ! Et c'est où ? Pourquoi ? Comment ? Qui ? Paniqua Eri.
-Bah, oui. Un meurtre à eu lieu. On ne sait pas pourquoi, il ou elle a fait ça. La victime est une meuf du collège d'en bas, elle a été tuée avec de l'acide. Et le meurtre a eu lieu dans cette ville, Cairuam qui est située dans le Cantal, département Auve...
-Dans le Cantal ?! S'écria la pixelisée.
-Hem.. Oui. Pourquoi ? »

Eri paraissait choquée. Apparemment, quelque chose était anormale. Les filles se doutait de ce qui allait se passer mais firent comme si elles ne savait rien.

Elle fit de grand gestes en disant :

«-Nan mais allô quoi ! Un meurtre dans le Cantal, quoi ! C'est comme si une meuf débarquait dans le Cantal à dos de Nyan-Cat et poursuivit par un Pikachu qui au...
-TA GUEULE ! L'interrompit Sakura prise d'un élan d'anti-Nabilatitude.
-Non mais ta gueule toi-même la grosse.
-Tu me cherches la plate ?
-Ouais. Mais, Internet marche pas sur ce phone donc je peux pas aller sur Google.
-Oh bah c'est con.
-Grave, meuf.
-Bon, vous avez finit ? Fut la question de Fanchon.
-Non.»

•••

En cours d'histoire, Luna avait les écouteurs de son portable dans ses oreilles et écouter Eri lui parler.

Certes, vous êtes en train de vous dire qu'elle devrait plutôt écouter le cours. Mais je vous apprends qu'elle est actuellement en cours d'Art-Plastique, où le professeur laisse de la liberté aux élèves et ne les surveille moins que d'autres professeurs le ferait.

Luna ne comprenait rien de ce qu'Eri racontait, ce qui l'énervait. De plus qu'elle ne savait pas quoi faire pour le travail qui venait d'être demandé. Bien sûr, elle avait plusieurs semaines pour le faire mais, il fallait bien qu'elle s'occupe pendant l'heure et autrement qu'en répondant à la virtuelle, pour ne pas passer pour une folle.

«-Hey ! Dis ils sont pas mal les mecs de ta classe ! Tu sors avec un ? T'en aime un ? Qui ? Qui ? Qui ? Allez répooonds ! T'es coincée ! C'est ça ? Ahahah ! Nuuulle !»

Hanae, qui était en train de rire avec des amis, remarqua que la blonde était énervée, bien sur, n'importe qui ayant vu son visage pourrait s'en douter.

Luna prit son crayon de papier et commença à dessiner sur sa feuille, mais la mine ne fit pas long feu, vu comment elle appuyait dessus. Elle attrapa son taille-crayon et tailla son crayon, dans toute la logique qui soit. Elle dut faire cinq essais pour arriver au moment où elle ne détruirais pas la mine de son crayon.

Hanae se pencha vers elle pour lui chuchoter.

«-Hey Luna. Je sais que t'as tes règles, mais c'est pas grave, t'as pas besoin de t'énerver.»

Vous vous souvenez du coup de poing que Sakura avait mit à Thomas à la rentrée ? Il était assez violent. Et bien, Hanae se prit le même aujourd'hui par Luna qui lui avait gueulé en même temps d'arrêter de raconter des conneries.

Le professeur, voyant toute cette agitation décida de calmer tout le monde avec ses discours comme quoi les élèves devraient être sérieux et là pour travailler, au lieu de faire des conneries.

Luna s'excusa, disant qu'elle aurait du éviter de s'énerver ainsi mais qu'elle n'avait pu s'empêcher.

•••

Une jeune fille brune avançait dans un couloir sombre avec un sourire assuré.

Elle continua de parcourir des mètres entre les murs jusqu'à arriver à une grande porte semblant être une porte comme on pouvait les trouver dans des châteaux. Mais un écran encastré dans le mur créait un grand contraste dans le décor.

Elle se rapprocha de l'écran et sortit un sorte de carte. Elle regarda le code noté dessus et le recopia.

Il y eu un petit bruit venant de cet écran. Le sourire de la jeune fille s'agrandit et elle alla ouvrir la grande porte.

Elle entra ainsi dans une grande pièce où se trouvait d'autres personnes.

Il y avait, sur un fauteuil, tout au fond de la salle, une femme aux longs cheveux d'un blonds extraordinaire qu'un semblable ne pourrait exister. Son visage endormi était magnifique, elle possédait un corps fin et élégant dont de nombreuses jeunes filles rêveraient.

Il y avait ensuite un peu plus bas, une femme dont la teinte de chevelure se situait entre le brun et le roux. Elle était allongée sur un lit entièrement constitué de pièces d'or dont le nombre ferait taire n'importe qui, même les plus riches célébrités.

Elle discutait avec un homme, enfin, une femme. Non, personne ne pourrait le savoir à part la personne en elle-même. Ses yeux était bleus comme le ciel, quand il faisait soleil évidemment.

Dans le coin le plus sombre de la pièce, il y avait une fille a la mauvaise aura, elle était vautrée par terre, sa main, qui semblait être tachée de sang depuis un certain temps, était posée sur le mur, à côté d'un cœur dessiné avec ce qui semblait être du sang. Elle était sans nul doute celle qui l'avait fait.

Et au centre de la pièce, buvant du bon vin, un garçon était assis à une table en compagnie d'autres «personnes» n'étant que des sortes de pantins verts, sans bras, sans jambes, les yeux et la bouche cousus.

Ce garçon fut le premier à se retourner quand la jeune fille brune fut rentré. Il lui fit un grand et magnifique sourire pour l'accueillir, tout en se levant.

«-Arisse ! Te voilà enfin ! Nous t'attendions ma chère. Viens donc t'asseoir !»

•••

Tout était calme dans les dortoirs du collège, tout le monde dormaient sauf nos incroyables Harry Cover et Vincent Vincent, tout deux assez connus dans l'établissement grâce à leurs noms et conneries. Et bien sûr, qui dit connerie dit troisième B, ils étaient d'ailleurs assez bien placés dans le classement de leur classe.

Les deux étaient cachés entre une étagère et... Une autre étagère.

«-Bon, alors on fait quoi ? Questionna Harry.
-Je n'en sais rien !
-Attends, tu me dit de te rejoindre pour essayer de trouver un plan pour sortir de l'internat et tu n'a pas d'idées de comment y arriver ?
-Là, tu inverse les rôles ! Tu m'avais même forcer à accepter de t'accompagner, alors que, la seule chose que je voulais, c'était dormir !
-Bah t'as cas y retourner dormir, tiens ! Au lieu de rester à me faire chier !
-Et bien, très bien ! J'y vais !
-Au revoir.
-Ouais, au revoir !»

Vincent se releva et commença à se diriger vers la porte de sa chambre, se situant à côté. Au moment où celle-ci s'ouvrit sur un garçon assez grand, qui n'était autre que Takigawa.

Son camarade de chambre pâlit en le voyant.

«-Je me doutais bien que c'était vous qui faisiez autant de bruit !
-O-Oh ! Désolés de t'avoir réveillé Taki ! S'excusa Vincent.
-Où est Harry ?
-Entre les deux étagères, ici !»

Le garçon montra les étagères entre lesquelles se trouvait son ami.

«-Non mais vas-y connard ! L'insulta Harry en se levant. Cafteur ! Tu vas ma mort ou quoi, sérieusement !
-De toute façon, il t'aurait quand même trouvé et il y aurait eu deux fois plus de chances pour qu'il te tue dans cette situation !
-C'est bien vrai ça. Ajouta Takigawa

Des pas retentirent accompagnés de grognement bien connus, ceux de la surveillante qui s'occupait des internes chaque soir. La personne qui pourrait criait «-COUVRE-FEU SALE GOSSE !» en plein centre ville, à la poursuite d'élèves s'étant échappés.
Les trois garçons commencèrent à avoir peur à l'idée du danger se rapprochant.

Takigawa saisit les deux autres et se précipita dans la chambre en les traînant, ils les fit glisser à côté de leurs lits et sauta dans le sien.

Vincent se mit à pleurer, ayant mal car il s'était assez violemment cogné contre sa table de nuit.

Pendant ce temps Harry essayait de remonter tant bien que mal sur son lit où il s'installa confortablement.

La surveillante ouvrit la porte de leur chambre en la claquant contre le mur, mécontente. Elle fut néanmoins surprise de les voir profondément endormis, bien que cela soit par terre pour Vincent.

Elle décida donc de repartir en silence et de retourner patrouiller dans les couloirs.

Ils sont vraiment cons parfois ces élèves, non ?

ET VOILÀ !
Alors, je suis désolée, il est légèrement Wtf mais osef.
Et oui ! L'idée d'Eri m'est venue de Kagerou Project, je suis qu'une sal kopieuz tué mwa x"SS *meurt*
Et pour ceux qui n'ont pas vu, il y a un article pour pouvoir savoir quel est le personnage le plus aimé qui reviendra à zéros à chaque chapitres.

_____________________________________________

C'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_n5qlj6Cw5z1rres0iC'est juste un collège bizarre. Tumblr_inline_ng0xu6WbNx1rres0i
C'est juste un collège bizarre. Tumblr_ltq913xOBM1qm3xaso4_500
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




C'est juste un collège bizarre. Empty
MessageSujet: Re: C'est juste un collège bizarre.   C'est juste un collège bizarre. Mini_298936rien

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est juste un collège bizarre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shipping Infinity ::  :: Fanfics :: Autres-