Vous êtes passionné par les relations entre les personnages de Pokémon ? Vous aimez le Yaoi, le Yuri ? Shipping Infinity est fait pour vous.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-68%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
47.59 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Rééduque mon coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Topaz
Golden Shipper
TopazGolden Shipper


Féminin Messages : 4957
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

Rééduque mon coeur Empty
MessageSujet: Rééduque mon coeur   Rééduque mon coeur Mini_298936rienLun 9 Déc 2019 - 22:01

Il avait fallu que ça tombe pile à ce moment.


Green avait passé presque un an à organiser son séjour à Galar. De la même manière qu'il avait décidé d'aller à Kalos pour ses études il s'était laissé tenté par la région de Galar suite au visionnage d'un match à la télé. Le phénomène du Dynamax l'avait intrigué, ce sui n'était pas étonnant, ce n'était pas tous les jours qu'il voyait un Dracaufeu devenir gigantesque. Et venant de Kanto, il en avait vu des Dracaufeu.


Il avait donc commencé à se renseigner sur Galar. Malgré le charme de la région il fut déçu d'apprendre qu'il y avait une restriction quant aux pokemons qu'il pouvait prendre avec lui. Ce n'était pas grave dans la mesure où il ne venait pas dans le but de combattre mais il se connaissait : si l'occasion se présentait il ne pourrait pas refuser. Surtout si c'était l'opportunité d'affronter un pokemon dynamaxé. Mais le problème était surtout dans la mentalité de la restriction, pour lui c'était complétement idiot. Peut-être que c'était dans un but de préservation, il comprenait que certaines régions cherchent à se protéger un peu, surtout avec toutes ces histoire d'organisations criminelles ces dernières années, mais là, comme pépé dirait, c'était pousser le bouchon un peu trop loin. Il allait donc devoir se composer une équipe spéciale avant de partir, heureusement aucun de ses pokemons manquaient d'entraînement, Green se respectait en temps que dresseur pokemon. Ça allait, il avait le temps.


Il essaya de contacter le professeur Magnolia mais fut étonner de tomber sur sa petite-fille. Apparemment Sonya, de son nom, avait repris le flambeau du laboratoire pokemon de Galar, apportant un vent de jeunesse aux recherches déjà entamée par sa grand-mère, vent renforcé par la présence de son assistant : un jeune du nom de Nabil. Autant dire que leur motivation actuelle à tous les deux laissait présager quelque chose de bon pour l'avenir de la recherche. Cela lui rappelait lui et pépé, il avait toujours été assez intéressé par la recherche, la preuve ses voyages à Galar et Kalos avaient principalement été guidés par sa curiosité et il avait déjà aidé à plusieurs reprises son vieux. Mais il se voyait mal reprendre le flambeau. Pas comme si Chen allait le lâcher de si tôt, son travail était sa vie et il ne savait pas que serait les autres professeurs si ce n'était pas pour les recherches du grand professeur Chen. Et puis Green aimait trop les combats pour s'adonner pleinement au travail de chercheur. De toute façon Nina et Leo semblaient partis pour prendre la relève.


La discussion avec Sonya se passa bien. Ses plans se concrétisait et maintenant les deux pouvaient se considérer comme amis. Le courant passait bien entre eux et Green ne pouvait que s'en réjouir.


Il avait ensuite passé les mois suivants à préparer son voyage, surtout à convaincre Peter de le laisser fermer son arène pendant quelques mois, ce pour quoi Green ne voyait pas le problème, qu'il s'absente quelques jours de plus ou de moins ça n'avait jamais été un problème. Pour lui. De toute façon il n'acceptait personne ayant moins de 7 badges. Si vraiment quelqu'un arrivait à battre les autres champions ainsi que les dresseurs de son arène, ceux-ci le préviendrai bien et il ne refuserait pas d'écourter son voyage pour un bon challenger.


Le problème dans toute cette histoire, c'était quand il avait essayé de rendre visite à Red. L'idiot était retourné au Mont Argentée à peine étaient-ils retournés de leur séjour à Alola. Green n'était même pas sûr de l'avoir aperçu dans l'aéroport au retour. Les deux se revoyaient de temps en temps mais c'etait pas encore ça. Ils étaient redevenus meilleurs amis mais à quoi bon si c'était pour que Red continue de passer sa vie là-haut. Ça agaçait toujours autant Green mais il savait que disputer Red sur ça ne servait à rien. Il ne faisait même pas mine de l'écouter quand ça arrivait et Green ne pouvait plus être énervé. Juste dépité au possible. Il abandonnait à chaque fois. Et maintenant, au lieu de faire changer d'avis Red, c'était lui qui le laissait faire et s'arrangeait pour avoir le temps de lui rendre visite régulièrement. Parce que oui, pourquoi Red descendrait au chaud à Jadielle alors que Green pouvait escalader la montagne gelée et dangereuse avec assez de couches de vêtements pour être encore entièrement couvert dans un strip poker où tout le monde est déjà nu tout en étant nul. Et encore.


C'était comme ça que c'était arrivé. Il voulait monter voir Red une dernière fois pour le prévenir de son départ. Il était même pas sûr que Red réagirait s'il s'absentait sans prévenir mais il sentait qu'il devait lui dire. Que même si Red ne témoignait de rien, au fond il tenait à lui. Ils étaient meilleurs amis après tout et Red n'était pas si fermé à lui. Mais il commençait à se demander si parfois cette amitié valait vraiment le coût au moment où il chuta dans son escalade, retombant brutalement sur son bras, jurant lors du choc.


Il comprit vite en ressentant la douleur dans son bras qu'il allait devoir s'en occuper le plus tôt possible. Il avait de la chance d'être plus proche du centre pokémon que du sommet ; moins de ses efforts seraient gâché et il pouvait y aller plus rapidement. Sans même prendre la peine de se relever, parce qu'honnêtement il n'était pas sûr d'en être capable sur le coup, il sortit Mackogneur de sa pokéball, lui confiant sa sécurité et la charge de le transporter. Heureusement que ses pokémons étaient là.


Ce sera tant pis pour annoncer à Red son départ. Et puis vu la situation : allait-il vraiment partir à Galar blessé ? Pour éviter de se mettre à trop tracasser, il essaya de se relaxer dans les quatre bras de son pokémon, ne pouvant qu'attendre. Il s'assoupit presque, ne reprenant pleinement conscience qu'en entendant la voix d'une infirmière.


"Mackogneur, c'est une bonne initiative que tu as eu mais je ne peux m'occuper que des pokémons tu sais. C'est pas grave, pose-le sur la chaise."


C'était Joëlle, l'infirmière du centre du Mont Argentée. Certes la plupart des infirmières étaient aussi des Joëlle mais c'était la seule qu'il connaissait bien. Elle connaissait Red aussi et des fois les trois passaient du temps ensemble.


"Hey Jo', en forme ?"


Elle sembla à la fois exaspérée et amusée en entendant son ton de petit malin.


"Et bien moi oui. Qu'est-ce qui s'est passé ? Red a enfin perdu patience et t'as poussé dans le vide ? La prochaine fois que je le vois je lui dit que ça a pas marché.
- Honnêtement j'aurai préféré, au moins ce serait pas de ma faute.
- Ton pauvre petit ego, comment Green Chen a-t-il pu se faire mal dans notre économie ? Bon attends je vais appeler le service d'urgence de Jadielle."


Il la remercia rapidement avant de diriger son attention vers Mackogneur. Il lui sourit et tendit son bras fonctionnel vers lui. Mackogneur se baissa à hauteur du bras et se laissa faire caresser le haut du crâne.


"Merci Mackogneur, regarde dans la première poche de mon sac, il doit y avoir de quoi manger si tu veux."


Ça tombait vraiment mal, c'était ce qu'il ne pouvait pas s'empêcher de se dire. Il était censé partir dans moins d'un mois à Galar. Il allait sûrement pouvoir partir quand même mais à tous les coups il aurait encore le bras emplâtrés là-bas. Lui qui voulait se mettre à l'aise voilà ce qu'il lui arrivait. Il aurait juste dû lui envoyer Gold pour le prévenir, ça aurait été bien plus simple. Puis honnêtement Gold foutait pas grand chose de sa vie(un peu comme Red en fait) donc ça lui ferait pas bien de mal un petit détour au Mont Argenté. Green avait clairement trop de choses à s'occuper, il n'aurait pas glissé sinon. Puis bon si ça avait était Gold personne n'aurait été blessé. Pas qu'il soit plus talentueux, juste plus chanceux. Après tout ce n'était pas difficile d'être moins chanceux que Green. C'était toujours à lui que ce genre de choses arrivaient. À chaque fois qu'il avait prévu quelque chose de bien il fallait que quelque chose arrive avant. Et souvent lié à Red d'ailleurs. Ce dernier avait de la chance que Green l'aimait bien sinon ça ferait un moment qu'il le considérerait comme son porte-malheur.


Après son appel, Joëlle se pencha par-dessus le comptoir du centre afin d'attraper quelque chose. C'était une boîte de chocolat. Green fit mine d'être choqué.


"Alors comme ça les Joëlle grignote dès que le centre est vide ?!
- Et encore tu n'as vu que cette boîte, tu n'imagines même pas tout ce qu'on a derrière."


Elle s'assit sur la chaise en face de lui, faisant glisser la boîte de son côté de la table pour qu'il en attrape.


"Alors, cette visite au mont Argenté, Red te manquait ? le taquina-t-elle.
- Arf non, je voulais juste le prévenir que je partais à Galar bientôt, histoire qu'il soit au minimum au courant de ce que son meilleur ami fait de sa vie.
- Tu pars à Galar ?!
- Yep ma p'tite."


Elle lui mit une tape sur le haut du crâne.


"Et t'allais passer deux fois devant le centre sans me prévenir ?
- Non, je t'aurai bien prévenu."
Non, il aurait complètement oublié. Et ça le faisait réalisait qu'il oubliait d'autres gens. Déjà rien que Nina. C'était dingue de penser à prévenir Red avant sa soeur mais avec tout ce qu'allait demander le fait d'aller prévenir Red c'était difficile de l'oublier lui, il se disait. Il fallait aussi qu'il passe un coup de fil à Morty, histoire qu'il ne lui rende pas visite pendant son séjour. Et puis ça faisait longtemps que les deux avaient pas traîné ensemble. Mais déjà il fallait qu'il s'occupe de ça


Il fut rapidement pris en charge, il fallait dire que Jadielle n'était pas très loin. C'était presque la porte d'à côté même. Le bilan ne fut pas surprenant : fracture du bras donc il fallait l'emplâtrer, au désarroi de lui-même. Mais il ne pouvait plus y faire grand chose à part se préparer pour la suite.


Le week-end qui vint, il alla voir sa soeur. Elle avait déménagé il y a quelques années déjà lorsqu'elle s'était mariée avec Léo, un chercheur installé au nord d'Azuria. Depuis le jeune couple avait eu un enfant : Antoine. Celui-ci avait déjà 6 ans et Green n'en revenait pas. C'était surprenant pour tout le monde de voir quelqu'un qu'on a rencontré le jour de sa naissance grandir, Le petit avait même déjà son premier pokémon. Bien sûr ce n'était pas comparable à quand lui et Red avaient eu leur premier pokémon : Antoine était trop jeune pour partir à l'aventure. C'était plutôt un ami avec qui rester à la maison. De plus, l'Evoli qu'il avait eu était malade. Enfin pas au point où c'était désolant. Il avait une santé fragile et ce serait beaucoup trop dangereux de l'amener à l'aventure. Mais là ce n'était pas un problème, les deux se rendaient heureux l'un et l'autre et Green était toujours attendri de les voir jouer ensemble. Il leur avait d'ailleurs pris quelques friandises pour la visite. Nina les interdirait sûrement de les manger trop vite mais ça leur fera quand même plaisir.


Il sonna et attendit seulement quelques instants avant que sa soeur lui ouvre. Et Leo arrivait à sa suite dans le couloir de l'entrée.


"Green quel plai- Mais qu'est-ce qui s'est passé à ton bras ?
- Disons que j'ai eu mes aventures. Je t'explique ça dans le salon si tu veux bien ?
- Oui vas-y entre."


Elle le laissa entrer, il lui fit une petite bise en l’étreignant d'un bras seulement. Quand il la relâcha il vit Leo lui tendre la main et il remarqua non sans reconnaissance que celui-ci avait pris la précaution de changer de main pour conserver leur salut habituel. Ils se demandèrent chacun des "ça va" avec des sourires de deux vieux amis se retrouvant. Ce qui était le cas après tout.


Alors que Nina et Leo entraient dans la cuisine, Green se stoppa un instant avant en voyant une petite tête apparaître au fond du couloir. Un sourire se forma sur son visage et il commença à s'accroupir en ouvrant les bras.


"Salut mon petit Toinou !"


Le petit était déjà en train de rire dans ses bras à la fin de sa phrase. Green le souleva.


"Alors ça va ?
- Oui !
- Tu me racontes quoi de beau aujourd'hui ?"


Antoine commença à lui raconter comme quoi ils étaient allés chercher des vêtements pour Evoli, divaguant bien souvent pour parler de choses comme ses camarades d'école, sa maîtresse ou bien les derniers dessins animés qu'il avait vu, mélangeant un peu tout dans un flot de parole rapide. Nina profita d'un moment de pause pour passer un café à Green qui posa Antoine dans une chaise.


"Antoine doucement, Green ne va pas s'envoler, plaisanta Leo. Tu veux quoi pour goûter ?"


Green les regarda interagir, amusé, profitant ensuite de la distraction pour s'adresser à sa soeur.


"Je pars à Galar d'ici le mois prochain.
- Oh c'est sympa ça, t'y vas pour combien de temps ?
- 6 mois normalement, j'ai contacté la nouvelle professeure, la petite-fille du professeure Magnolia, tu vois ?
- Ouii bah elles sont déjà passées au Bourg-Palette quand on était jeunes.
- Ah ouais ? s'étonna Green
- Oui, Magnolia était passé voir pépé pour une recherche et elle avait pris Sonia avec elle histoire de lui faire découvrir Kanto.
- Je me rappelle de Magnolia ouais, mais pas de Sonia.
- C'est normal, elle était plus jeune que nous, puis tu devais te chamailler avec Red, encore une fois, se moqua-t-elle gentillement."


Green sourit malgré lui, il ne pouvait pas nier que Red et lui se chamaillaient un peu pour tout et rien à cete époque. Ou plutôt, c'était lui qui chamaillait Red pour tout et rien. Il était vraiment le pire des gosses. Pourquoi n'avait-il pas pu être comme Antoine ? Son neveu était un ange.


"Et sinon le plâtre ? entama Leo. C'est une des nécessités pour aller à Galar ? La moitié de tes pokémons et le bras emplâtré histoire de te plonger dans le moment le plus possible ?
- Non ça c'est quand j'ai voulu avertir Red de mon départ, j'ai glissé au mont Argenté."


Leo grimaça, compatissant avec l'accident. Nina rit à côté.


"Y a quelques années tu aurais directement blâmé Red pour ça.
- C'est de sa faute techniquement, grommela Green, s'il restait pas perché là-haut toute sa vie j'aurai pas ce problème
- Au moins maintenant on sait où il est."


C'est vrai que c'était pas donné. Ils avaient attendu 2 ans avant d'avoir de ses nouvelles, suite à sa disparition. Même sa mère ne savait rien. Green savait qu'il en voulait encore à Red pour ça. Mais c'était comme ça qu'il était, il faisait sa vie comme il se sentait de la faire, sans prendre la peine de consulter qui que ce soit. C'était un peu sa liberté personnelle. Mais Green aimerait que Red change, au moins sur ce point-là.


"T'as prévenu pépé au moins ?"


La question de sa soeur le fit sortir du flot de pensées dans lequel il ne savait pas qu'il s'était piégé.


"Ouais, ouais, c'est lui qui m'a mit en contact avec les Magnolia justement. Il était plutôt content.
- Bah tu m'étonnes, ça fait toujours plaisir de voir que tu sors de ton coin."


Green fronça les sourcils.


"Comment ça ?
- Bah, Nina se posa le temps de trouver ses mots, c'est pas que tu fais rien de ta vie, loin de là. Mais tu restes focalisé sur les mêmes choses ? Ou alors tu as toujours un recul. Tu vadrouilles au hasard dans Kanto, parfois Johto, comme si tu cherchais quelque chose à faire. Quelque chose d'assez stimulant pour toi. Aucun dresseur ne semble te motiver, tu as un travail, champion, mais tu n'as pas envie de rester à l'arène. Tu interagis avec du monde mais en même temps tu sembles détaché. Je ne dirais pas ennuyé mais un peu comme ça ? Avant tu avais Red et ta rivalité avec Red te motivait. Mais maintenant qu'il est là-haut, inaccessible, qu'est-ce que tu fais ? Tu râles comme pour montrer qu'il t'agace et que tu devrais même plus le considérer. Mais en même temps, tu vas continuer à aller le chercher. Tu te plains qu'il est sans coeur de rester là-haut sans lien avec aucun de ses proches mais d'une certaine manière tu fais la même chose parce que tu le suis encore. C'est comme si l'ombre de Red était addictive."


Ce que disait Nina ne plaisait pas à Green. Il savait qu'elle s'en rendait compte, et que Leo aussi, vu le regard compatissant qu'il lui lançait. Mais il se contentait de baisser les yeux vers son café, le sirotant continuellement


"J'exagère quand je dis ça, je sais. Ce que je veux dire c'est que je trouve que ce quotidien n'est pas assez pour toi. Je me rappelle quand tu es allé à Kalos, tu étais rafraîchis. Comme si un vent de nouveauté était passé sur toi. Tu semblais si détendu, il y avait une nouvelle cadence à tes pas. Je ne sais pas si c'est simplement l'air de romance d'Illumis qui t'inspirait..." elle lui fit un sourire sympathique "...mais personnellement je pense que c'est le détachement qu'il te fallait. Quitter Kanto te fait du bien. Tu es un voyageur Green. Tu aimes découvrir, tu aimes combattre de nouvelles personnes mais au bout d'un moment, voyager dans Kanto ne t'apportes plus rien. Ce n'est plus du voyage si ces trajets deviennent presque quotidien. En plus, on ne va pas se mentir, Kanto et Johto ne sont pas des régions qui évoluent, elles restent, éternelles, certains diront que c'est ce qui fait leur charme mais Green ce charme ne va pas te berner toi."


Elle posa sa tasse dans l'évier puis continua :


"La solution de Red a été de s'isoler dans une nature sauvage et la plus dangereuse de nos régions. Sauf que la différence entre toi et Red, ce n'est pas une histoire de qui a accomplit quoi, qui serait meilleur, mais de comment vous êtes. Red ne se posera pas autant de questions que toi. À vrai dire si je ne le connaissais pas mieux je dirais que c'est un enfant. Mais toi je pense que découvrir de nouvelles régions et rencontrer des gens ne peut que t'aider.
- Maman j'arrive pas à ouvrir la bouteille de jus de fruit.
- Passe-moi la mon chéri."


Green était reconnaissant qu'Antoine est interrompu sa mère. Le sujet ne fut pas ré-abordé ensuite. Leo avait directement embrayé sur un sujet plus plaisant pour Green, jugeant que c'était déjà assez pour lui. Ils continuèrent de discuter comme ça tranquillement.


"Mais comment tu vas te débrouiller avec ça, Leo montra le plâtre, quand tu seras à Galar ?
- Je me débrouillerai bien, je suis assez dégourdi.
- Oui mais même, ce serait mieux s'il y avait quelqu'un pour t'accompagner, déjà rien que pour les bagages. Tu peux demander à Morty par exemple ?
- Mmh... Je pense que Morty préférera rester à l'arène."


Il vérifia l'heure sur son pokématos.


"D'ailleurs moi je vais décoller. Faut justement que j'aille faire acte de présence à l'arène sinon Peter va me décimer."


Il fit un bisou sur le crâne d'Antoine qui avait du jus d'orange autour de la bouche, caressa Evoli sur ses genoux et se fit raccompagner à la porte par le jeune couple.


Comme il n'allait pas avoir le temps d'aller à Jadielle à pieds, il sortit son Roucarnage afin de voler jusqu'à son arène. Pour le remercier, il lui caressa le plumage à l'arriver avant de le rentrer dans sa Pokéball.
"Merci mon beau."


Il entra dans l'arène.


"Salut mes nazes, alors combien de challengers aujourd'hui ?"


Ce fut Brooke qui fut la première à lui répondre alors qu'elle s'occupait de mettre à jour le carnet de l'accueil. C'était son tour cette semaine.


"Aucun, tu te doutes bien. Ta visite à Red s'est mal passé je présume ?"


Elle regardait directement vers son plâtre.


"En quelques sortes ouais.
- Ah ça y est, Red en a enfin eu marre et t'as poussé du Mont Argenté ?"


C'était Cody. Green fit mine de le dévisager. Joëlle lui avait déjà fait cette blague mais il avait l'impression qu'il devrait être reconnaissant que ce soit les deux seules fois où il l'avait entendu. Ses proches semblaient tous aimer se foutre de lui en continu.


"Si un des deux pousse l'autre du Mont Argenté ce serait moi honnêtement."


Cody le regarda dubitatif.


"Si un des deux voulait pousser l'autre ce serait toi, oui. Mais tu n'arriverai pas à faire bouger Red."


Le commentaire fit rire Brooke qui rajouta.


"D'ailleurs à tous les coups il a déjà essayé plusieurs fois. Tu te rappelles quand il était prêt à tout pour le faire descendre ?
- Honnêtement à la place de Red je serai resté juste pour le faire chier.
- C'est ça moquez-vous de moi, souffla Green, je vais dans le bureau si vous avez besoin de moi ne m'appelait pas. Salut Stef' !"


Avec ces mots il fit un signe de main à Stefan qu'il venait d'apercevoir au fond de l'arène, en train de tester les tapis roulants. Puis il alla s'installer au bureau.


Ce qu'ils appelaient le bureau était une autre pièce de l'arène qui servait également de salle de pause. Elle était appelée le bureau parce qu'il y avait juste un bureau dans le fond de la pièce. Les arènes ne se composaient pas que de leur salle de défi et leur terrain. Souvent il y avait d'autres pièces comme les vestiaires et des chambres pour le l'équipe de travail bien qu'elles ne servent pas toujours. Un terrain extérieur était placé à l'arrière de l'arène et il y avait une terrasse sur le toit, non-visible de l'extérieur grâce à l'architecture des arènes Kantonienne.


Green trouvait que cette journée commençait à être longue. Il avait hâte d'en finir. Il se disait que pour s'apaiser il irait dormir au Bourg-Palette ce soir plutôt qu'à l'arène. Il préférait toujours son lit là-bas. Et puis ça lui ferait passer du temps avec son grand-père, l'occasion était parfaite puisque normalement il y avait un match prometteur ce soir sur la 12. Pépé et lui avait toujours aimé regarder des matchs. Puis il avait toujours adoré cette facette chez le vieux, celle du grand dresseur qu'il était. Bien que le professeur Chen s'était voué à la recherche il était quand même un passionné de combat, un grand stratège et un homme déterminé. Il avait gagné la ligue de son temps. Quand il était plus jeune, Green ne comprenait pas pourquoi son grand-père avait gâché son potentiel, d'après lui, et bien d'autres personnes à qui il avait eu l'occasion d'en parler et qui avait connu son grand-père à cette période, il aurait pu être un dresseur de grande renommée. Mais maintenant Green comprenait, Samuel Chen était fait pour être chercheur, la renommée qu'il aurait eu en tant que dresseur ne valait pas celle qu'il avait en tant que chercheur. Certes les gens étaient plus époustouflés, impressionnés par le dresseur, c'était plus parlant, plus explosif. On avait l'impression que c'était plus dur vu l'effort physique, l'action, les duels serrés. Mais le professeur Chen avait révolutionné la recherche. Voire le monde et le point de vue de tous par rapport aux pokémons. Et puis c'était ce qu'il aimait, il était serein mais continuait de chercher partout toute connaissance qu'il pourrait apporter au monde, guidé par une curiosité sincère. Il avait laissé son titre de champion juste après l'avoir obtenu pour se lancer dans la recherche, inspiré pendant son voyage mais ne voulant pas le couper court. Décidément c'était quelques choses d'habituel chez les plus grands champions du Plateau Indigo de lâche leur titre juste après l'avoir obtenu. Et c'était avec ce grand champion que Green regardait ses matchs, pas qu'il n'en soit pas un lui-même, et qui lui apportait une perspective différente et intéressante sur les combats qu'ils observaient. Et il savait que son grand-père apprécier aussi de pouvoir voir sa perspective à lui.


C'était donc une bonne soirée qui s'annonçait pour les Chen en soit. Maintenant il devait trouver quelque chose à faire pour meubler son temps à l'arène. Il ne mit pas longtemps à trouver puisqu'il y avait déjà songé sur le trajet jusqu'à l'arène. Il saisit son pokématos et sélectionna un contact, tapotant des doigts sur son bureau en attendant une réponse.


"Allô ? Ouais Morty, tu vas ?"


Il comptait lui demander pour Galar. Les deux commencèrent à discuter, s'informant sur ce que chacun devenait.


"J'ai voulu aller voir Red y a quelques jours.
- Ouais et ?
- Je me suis fracturé le poignet.
- Je sentais bien que quelque chose t'étais arrivé.
- Et tu t'es pas inquiété ?
- Bah non."


Green rit un peu.


"Je vais faire comme si cet échange n'avait pas eu lieu, mais c'est bien parce que t'es l'amour de ma vie.
- Ça fait toujours plaisir mon coeur."


Green lui fit un bruit de baiser bien audible avant de continuer plus sérieusement.


"Non en vrai, c'était pour le prévenir que je comptais partir à Galar dans 2-3 semaines.
- Mhm.
- D'ailleurs-
- Là tu veux me demander si je veux venir avec toi comme t'as ton plâtre."


Green se mit à bégayer avant de se reprendre.


"Arrêtes de faire ça, c'est super déstabilisant.
- Faut bien que je sois capable de deviner ce que mon âme-soeur pense.
- Oh arrête je sens mon coeur s'emballer.
- Mais non je peux pas, j'ai beaucoup trop de travail à l'arène. Et les soeurs vont avoir besoin de moi.
- Ah mince.
- Désolé, mais je refuserai pas que tu me tiennes à jour régulièrement.
- T'inquiète, c'était déjà prévu. Mais pour compenser accompagne moins jusqu'à la fin de l'heure, Peter m'oblige à rester à l'arène mais c'est ennuyant, occupe-moi."


Ils continuèrent de discuter tranquillement même après que l'heure soit passée mais Mortimer devait le laisser au bout d'un moment. Une histoire comme quoi il sentait Eusine arriver à toute vitesse. Ça faisait du bien de parler au champion spectre. Ça faisait un moment qu'ils avaient pas échangés. Les deux s'entendaient vraiment suite à des réunions entre champions organisées régulièrement par le Plateau Indigo. Ils gardaient contact depuis des années déjà et traînaient ensemble quand ils pouvaient. Il se sentait bien quand il parlait avec lui. Mortimer était ce genre de personne a l'aura paisible et vraiment c'était ce dont Green avait besoin de temps en temps, de paix.


Par contre il se retrouvait sans personne pour Galar et ça l'embêtait un peu.


"Bah alors Green t'es toujours là ?"


C'était Stefan, il venait se servir dans le frigo, en sortant un bout d'un gâteau que Cody avait sûrement fait pour l'arène.


"Ouais, j'étais en appel avec Morty.
- Ah cool, il va bien ? Tu veux un peu ? Demanda-t-il en désignant le gateau.
- Non merci. Et oui, oui il va bien.
- Cool."


Stefan s'installa à table. La salle resta silencieuse excepté pour les bruits de cuillères contre l'assiette.


"Stefan.
- Hm ?
- Ça te dirais un voyage à Galar ?"

_____________________________________________

Rééduque mon coeur Tumblr_inline_n5qlj6Cw5z1rres0iRééduque mon coeur Tumblr_inline_ng0xu6WbNx1rres0i
Rééduque mon coeur Tumblr_ltq913xOBM1qm3xaso4_500
Revenir en haut Aller en bas
 

Rééduque mon coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shipping Infinity ::  :: Fanfics :: Pokémon-