Vous êtes passionné par les relations entre les personnages de Pokémon ? Vous aimez le Yaoi, le Yuri ? Shipping Infinity est fait pour vous.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Esprits Contraires [AP? / Yaoi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cat'z
Shipper en Herbe
Cat'zShipper en Herbe


Féminin Messages : 130
Localisation : Dans un monde pleins de Neko gay!

Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Empty
MessageSujet: Esprits Contraires [AP? / Yaoi]   Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Mini_298936rienMar 13 Mar 2012 - 22:12

Note: Héhéhéééééé... Parce que je suis une graaaaande écrivaine!*SBAFF* Mais pas vraiment de Poké... Fin j'avais bien fait un OS avec un Arcanin... On m'a traité de sadique d'ailleurs! D: Bref, donc voila une fic en écriture... Encore à ses balbutiements maiiis je voudrais les faire partager, recevoir critiques et commentaires et tout et tout...

Fic original!

Disclaimer: Les persos, l'univers et tout appartiens en partie à moi... En partie car certains persos comme le piranha hémophile, le connard de Corbeau(bon, je l'adore), le guérisseur gay et MALOOOOOO *cri de fangirl* m’ont été prêté par mon frère et ma sœur astrales à que je vous aimes -v-

Genre: aventure... Fantaisie... Romance... Humour? Et... Yaoi! Aaaah ca vous intéresse avouez!

Pairing: Bah, un petit AP, pas bien méchant mais c'est tout public... Le passage qui voudra vraiiiment un jolie avertissement n'est pas pour maintenant huuh *bitch*

Résumée:
Echo est un Homme-Chat vivant paisiblement une vie tranquille et morne dans son village. La "Grande Maladie" a emporté ses parents tôt mais Echo est un grand garçon! Il n'est pas triste même si la monotonie du quotidien le pèse parfois. Malgré ses rêveries et la curiosité, Echo sait que sa place est parmi les siens...
Cependant, les Esprits sont parfois capricieux comme des enfants, et celui du Malheur frappe!
Echo ne se serait jamais douté que sa vie allait basculer du tout au tout lorsque, sans le savoir il rentra dans le piège du renard fourbe. Sa rencontre avec un représentant d'une espèce différente à celle des hybride, mythe vivant qui l'effraie et le fascine, va l'emmener au delà des frontières de son petit monde...
Plongés à leur insu dans cet aventure de douleur et de mésaventure, deux êtres si différents, que tout semble opposer, et pourtant...

------------------------------------------------------------------------------------

PROLOGUE:

Ce n'était qu'un vague murmure muet dans le silence, qu'une effluve dans la brise nocturne du soir. Il était tout et rien en même temps. Il était puissant et faible, aimant et blessant, joueur et sérieux… Il était esprit. Il était unique et ne l'était pas. On pouvait dire qu'il avait des frères. Tous symbolisaient quelque chose, un état, une valeur… Tous, donnant espoir par de petit signes aux créatures pensantes de ce monde. Ils les faisaient vivre, ils les avait créé… A moins que ce ne soit le contraire? Dés que les créatures pensantes avaient prit conscience du monde, ils avaient imaginé, un à un, chaque esprit et tout ce qu'ils représentaient. Au final, qui vient en premier, l'œuf ou la poule? Ce schéma est amusant et prise de tête, mais réel dans le cas des esprits. Avaient-ils créé ou avait été créé? Comment savoir? Ils ne cherchaient pas à savoir… Alors lui non plus. Il était hautement intelligent, mais ne s'en servait pas pour ca. Il représentait une conscience, une tare, une douleur de la vie. Il était ca et rien d'autres ne l'importait plus que d'implanter le malheur… Il était comme ses frères et différent à la fois. On ne lui avait pas définit une apparence nette. Quel animal ou plante voudrait incarné le malheur? Ca le rendait aussi transparent que l'air, mais si fort, si… Empathique…
Et il avait trouvé ses proies… Ou peut être, ses protégés? Qui pouvait prétendre comprendre les esprits?
Alors vent devint animal; pelage noir se mêlant à l'obscurité de la nuit. Il couru, gouta au sensation que lui offrait ses griffes sur le sol, avant de prendre son envol, devenant oiseau, ses yeux blancs, tout de lumières et de néant, ses ailes le portant un peu plus dans le ciel, il partit rejoindre la première âme, et la guider vers une autre…
Une blessée, cherchant la fuite de ses démons sans y parvenir, se mutilant un peu plus dans sa solitude et sa culpabilité… L'autre juvénile, inconsciente, se contentant de ce qu'il croit être le bonheur mais qui rêve d'aventure tout en en ignorant les dangers… Il apporterait le malheur au second en réalisant son souhait. Au premier, un chemin ardu et compliqué qui lui apporterait la délivrance. Liant ces deux âmes, l'esprit se délecta des situations à venir, et en pleura aussi. Le malheur était douloureux, pour les autres comme pour lui-même; il souhaitait ardemment à apaiser son être et celui qui subissait son symbole. Le bonheur vrai, la libération n'est connu que pour ceux qui ont souffert avant…

------------------------------------------------------------------------------------

... Et voila le prologue un peu... Bizarre? Zarbi? A vous de me le dire!*meurt*


Dernière édition par Cat'z le Mer 14 Mar 2012 - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loki
Shipper en Herbe
LokiShipper en Herbe


Féminin Messages : 55
Localisation : Grenoble

Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Empty
MessageSujet: Re: Esprits Contraires [AP? / Yaoi]   Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Mini_298936rienMer 14 Mar 2012 - 9:21

En tout cas j'aime beaucoup ta plume. C'est extrêmement poétique et j'aime ça.

C'est un peu court pour se faire une véritable idée, surtout que toute l'introduction est assez mystérieuse mais j'attendrai la suite avec impatience :).
Revenir en haut Aller en bas
http://Fairy-touch.deviantart.com
Cat'z
Shipper en Herbe
Cat'zShipper en Herbe


Féminin Messages : 130
Localisation : Dans un monde pleins de Neko gay!

Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Empty
MessageSujet: Re: Esprits Contraires [AP? / Yaoi]   Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Mini_298936rienMer 14 Mar 2012 - 21:02

Héhé, j'aime cultiver mon mystère %D*creve*

Merci pour ce premier commentaire! Tu gagnes un*fouille ses tiroirs* Bouton de chemise uu

Heem, voila la suite! Pour ceux qui sont curieux, un chibi Echo est disponible sur ma galerie fanaristique! Et voila aussi le "thème" de la fic!


Si vous êtes bon en Latin ou en anglais... XD Cette OST est tiré du jeux Lamento qui m'a inspiré cette fic... Des Neko... Du Yaoi... JE VEUX! TT


---------------------------------------------


Chapitre 1:



Echo rêvassait sous un arbre, le panier à côté de lui garnit de fruits jaunes qui avaient été délogé des branches. Certains étaient mures, il faudrait les manger rapidement. Il avait aussi prit des pousses encore jeunes. Cela, on pourrait les garder au frais ou les faire dorer au soleil, jusqu'à savoir quoi en faire. Lycia pourrait bien lui faire un plat appétissant avec; le palet de sa sœur et son appétit faisait d'elle une gourmande curieuse qui ne se lassait pas d'inventer quelques recettes qui devenaient rapidement à la mode… D'autres restaient irrémédiablement dans le secret, pour cause de maux de ventre très douloureux ou vomissements… Lycia s'excusait en disant que l'on apprenait toujours de ses erreurs et que la prochaine fois, se serait somptueux.
Ce n'était pas vraiment des excuses, mais ca allait très bien à Echo!

C'était le début de la saison de la Fatigue, là ou les feuilles devenaient jaunes et tombaient par millier, avant que la saison du Sommeil n'arrive avec sa couverture blanche… Echo aimait bien la saison de la Fatigue, car les mélanges d'oranges et de jaunes, ainsi que le bruit des feuilles craquant sous ses pieds étaient un régal pour ses sens! Mais il faisait encore trop bon pour que cela se fasse… Et c'était pour cette raison précise qu'il paressait au soleil. Cette année avait été clémente pour sa tribu et les récoltes fortement acceptables! A cette période de l'année, tous devaient se précipiter, travailler trois fois plus pour les réserves avant l'arrivée de la neige et des glaces qui gelaient la montagne. Avec un soleil si chaud, Echo se permettait quelques pauses de ci de la… Et son ami était déjà dans l'arbre, prenant les fruits les plus hauts et les plus savoureux. Ce dernier en fit d'ailleurs tomber un autre dans la corbeille avant de remonter agilement dans l'arbre. Echo le laissa faire, appréciant comme la plupart des membres de son espèce, la sieste au soleil… Qui se fit bien courte quand un des fruits jaunes frappa son crane!

-Chip-chip! Fait attention! Râla le jeune homme en se frottant le front.

Au dessus de lui, assit sur une branche, le singe fit part de son indignation à être désigné coupable avec des petits cris qui rappelaient le piaillement des oiseaux.
Ce n'était pas lui, mais la femme, a quelques mètres , debout et armée de victuailles dans un panier en osier.

-Je vois que tu travailles bien, dit elle avec une pointe de cynisme. Quand nous serons tous assit autour du grand feu pour remercier l'esprit des âges, on clamera ton nom; Echo, celui qui a fait le plus de récolte et à permit à la tribu de survivre aisément pendant la saison du Sommeil!

Echo grogna, peut satisfait d'être dérangé. Mais un large sourire étira ses traits, lui donnant un air fripon et malicieux.

-Et si maman m'aidait à me relever plutôt?
-Je suis ta sœur, imbécile de chat, soupira Lycia.
-Tu es la première personne qui s'auto-insulte en la dirigeant vers quelqu'un d'autres!
-Imbécile de frère, qu'est-ce que j'ai raté dans ton éducation au juste?

Lycia tendit ses mains, attrapa celles de son frère et tira. Mollement, elle se dit que sa docilité était étrange. Avait-il enfin décidé, après dix huit ans de vie, de devenir plus sage? Quand il poussa de tout son poids pour se retrouver sur elle, elle su que ce jour n'arriverait pas tout de suite.

-… J'aurais du me douter que ton cerveau avait été réduit en bouilli de framboise quand tu étais tombé de l'arbre, à six ans… Quelle imbécile j'ai été, il m'a fallu tout ce temps pour découvrir d'où venait ta stupidité!
-Fait moi un câlin! Quémanda l'enfant capricieux.

Echo était fier et orgueilleux, mais seul Lycia avait le droit de l'insulter. Car elle le faisait avec toute son affection si particulière et il n'en prenait alors pas ombrage. Riant comme un gamin malgré qu'il soit un jeune adulte, il plongea le nez dans le cou gracile de sa sœur et ronronna. Cette dernière soupira et l'insulta une dernière fois avant de gratter derrière ses oreilles. Le jeune homme émit un grognement de plaisir alors que ses deux oreilles bougeaient sur le haut de son crâne. Même le bout de sa queue, tordue il y a longtemps lors d'un accident mineur, frétilla de plaisir. Comme quasiment toute personne de son village, il faisait partie de l'espèce des hybride-fauves. Lui, comme presque tout le monde ici, était un chat. Leur tribu étaient les "Chats de la Rivière" après tout! Seul Angie et Tenge n'étaient pas de cette race bien qu'on les avait accepté comme membre à part entière de la tribu pour diverses raisons…
Les hybrides ne se mêlaient que très rarement avec les autres. Sauf à quelques occasions comme pour le troc ou les simples visite de courtoisie. Les Chats de la Rivière entretenaient quelques bonnes relations avec les Loups des Monts, installés à seulement quelques kilomètres d'eux. Mais il était rare qu'une tribu ait en son sein des individus d'espèces différents… les félins restaient avec leurs paires, tout comme les canidés le faisaient avec les leurs. Pourquoi? Car la génétique rendait les espoirs de fonder une famille impossible si les deux individus ne faisaient pas partie de la même espèce. C'était déjà assez difficile pour deux personnes de races différentes, la preuve en était le chef de leur propre tribu! Marié à une tigresse, il avait fallu longtemps pour qu'enfin vienne au monde l'adorable Angie, douze ans mais si petite, ce qui était une exception rare, car malgré qu'elle ai prit les attributs fauve de sa défunte mère, morte à l'accouchement, elle n'avait en rien le physique gracieux mais puissant des tigres. Elle était filiforme, toute menue, l'apparence faussement frêle comme les autres chats. Le chef était très vieux, il avait l'âge d'être son grand père et était effrayé de mourir trop vite et de laisser la fragile Angie… Au moins avait-il l'esprit un peu en paix par la présence de Tenge, l'hybride corbeau, protecteur et frère autoproclamé de l'enfant. Mais le vieux chef était torturé par son instinct paternel. Et puis, malgré toute la loyauté de Tenge pour l'enfant, il ne restait pas moins un corbeau. Une espèce différente… C'était peut être injuste, mais c'était ainsi. Tenge le savait et s'en moquait éperdument…

-Lèves toi, gros paresseux, ordonna sa sœur. Comparé à toi, je travaille!
-Oh, mais moi aussi tu sais! Répondit Echo.
-Les bras croisés derrière la nuque et couché dans l'herbe?
-Chip-Chip et moi partageons le travail… il grimpe et me prévient si les fruits sont bon ou pas a prendre!

Un énième tomba dans le panier, accompagné d'un petit cri.

-Il te prévient juste? On dirait plutôt qu'il fait tout à ta place.
-Pourquoi le priver s'il veut le faire? Aïe! Gémit le jeune chat quand sa sœur lui fit une pichenette.
-Ne le prend pour ton esclave non plus! Tu as une drôle de conception de l'amitié, sale môme.

Echo fit la moue et lâcha sa sœur pour se redresser. Il frappa des mains et aussitôt l'animal descendit pour grimper sur son épaule, pépiant de joie. En se retournant ver sa sœur, il en profita pour la détailler et remarquer les détails qui les différenciaient à son grand malheurs.
Lui et elle avait des traits semblables pourtant. La même finesse dans le visage, la même couleur verdoyante dans le regard, comme deux émeraudes… Cependant, Lycia faisait moins juvénile que son frère avec ses vingt-six ans! Sa peau était aussi moins brune que son cadet qui à force de crapahuter dans les arbres et sur les falaises s'était fait dorer par le soleil. Son bronzage ne partirait jamais!
Cependant, tout deux gardaient une allure jeune bien qu'ils ne soient plus des enfants… Ils étaient des chats, en outre, en plus des oreilles et de la queue, ils en avaient la finesse et l'aspect gracile, presque menue qui cachait en réalité une puissante agilité et une profonde endurance, d'excellents reflexes aussi… Bien qu'Echo était sujet à toutes sortes de maladresse à cause de sa curiosité téméraire et son côté rêveur!
Le visage du jeune homme était ovale, un peu rond et ses yeux lumineux, lui donnant des airs de gosse, particulièrement quand il avait ce sourire mutin dont il avait le secret! Sa sœur était plus calme, presque blasée. Elle cachait derrière un regard aux paupières lourdes une sérénité pervertie par un humour un peu sombre mais aucunement blessant. Ses cheveux étaient longs aussi, doux malgré quelques mèches rebelles qui lui donnait presque un air sauvage! Ils accusaient une couleur mauve, et seule la mèche lui cachant presque son œil droit et le bout de sa queue était d'un roux éclatant comme le feu… Cette cohabitation des couleurs étaient bien plus prononcé chez Echo! Ses cheveux courts en bataille qui folâtraient sur sa nuque en mèches épaisses, encadraient son visage agréablement "mignon" et malicieux. Par simple lubies -et pour imiter sa sœur- il aimait nouer quelques bandes de tissu autour d'une mèche plus longue à gauche de son visage -Lycia en avait sur les deux côtés. Ses cheveux étaient couleur feu, mais à plusieurs endroits, des mèches mauves s'étalaient sur son crane, irrégulières et asymétriques! Trois bandes de la même couleur barraient le bout de sa queue et ses oreilles… Couleur étranges, certes, mais qui pouvait l'affirmer? Il était un hybride, et par-dessus tout, c'était SES cheveux! Ca lui était normal… Et est-ce qu'il critiquait la chevelure parfois verte des Hommes-Reptiles?
Lycia se releva, fine et gracieuse, les formes harmonieuses et s'étira félinement. Cette fois, quand elle aida son frère à se relever, ce dernier ne fit pas de farce idiote. Heureusement!

-Il va pleuvoir, avertit Echo… Le vent est humide!
-Pire, ca sera une tempête… Dans les plantations, on a vu l'esprit des pluies.

Echo opina du chef. Voir était un bien grand mot! Les esprits ne se manifestaient jamais d'eux même. Seulement des signes du temps, ou par les animaux… L'esprit des pluies prévenaient par exemple la venue de l'eau du ciel par une nuée d'hirondelle volant prés du sol. Le ciel était pourtant encore vierge de nuage… Ce qui était la preuve flagrante de l'arrivée de l'orage; cela venait d'un coup, et éclatait furieusement, jusqu'à ce que tout se calme… Lycia lui fit une autre chiquenaude:

-C'est pour ca, nabot, qu'il faut se dépêcher! Vu que tu t'ennuies, tu vas venir nous aider pour protéger les plants de légumes.

Echo rechigna:

-Nabot? Je ne suis pas petit!

Certes, il était dans la moyenne de taille des hommes chats… Mais avec ses airs de gosse en couche, cela n'arrangeait pas ses affaires… Mais il n'était pas un nain non plus!

-Je t'ai fait cette tunique grande il y a plusieurs années en pensant qu'elle t'irait parfaitement quand tu aurais finit ta croissance… Regarde, déjà plus de dix huit saison de Réveil et tu nages dedans! Retrousses tes manches, on ne voit plus tes mains, mon petit bébé de frère…
-Lycia! Hurla-t-il, vexé comme un pou avant de ronchonner; cette tunique n'irait pas, même à un Ours!

Chip-Chip ricana sur son épaule, visiblement amusé! Pourtant, lui aussi était minuscule… Mais il était vrai que sa tunique marron et défraichit, parsemé de tache violâtre n'était pas de la première jeunesse… Et était toujours aussi grande pour lui! Les chats étaient comme ca; ils étaient, parmi tout les hybrides, ceux dont l'apparence leur donnait une impression de fragilité… Un jour, une tribu d'Ours s'était arrêté pour quelques jours sur leur territoire. La différence de gabarit entre les deux espèces l'avait estomaqué! Comme ca l'avait travaillé pendant plusieurs jours, Lycia avait vu dans ces troubles une raison de l'embêter. Depuis, elle ne se lassait plus de lui dire combien il semblait petit!
Sa soeur le tira par le bras sans ménagement, ne lui laissant qu'à peine le temps de ramasser son panier pour la suivre. Echo la laissa palabrer sur sa ô combien flemmardise qui le rendait aussi inutile qu'une marmotte en saison du Sommeil. L'homme chat prêta soudainement attention à une forme noire et distinctive dans les buissons verdoyants qui longeaient leur rivière. Il se figea en croisant le regard sans vie du renard, pourtant bien vivant lui, car il semblait dévorer de ses yeux morts chacun de ses gestes…
Un animal au pelage sombre, des yeux blancs… La présence du malheur, prédisant une prochaine catastrophe pour celui qui le voyait…

-Echo, tu rêvasses debout.

Il sursauta et le temps de se tourner vers sa sœur avant de revenir vers l'animal, ce dernier avait disparu. Ca n'avait été que quelques misérable secondes. Seul lui semblait l'avoir vu.
Sa queue tordue battait nerveusement l'air, mais il secoua la tête, haussa les épaules avant de suivre Lycia, persuadé que la vision de l'esprit du malheur n'était du qu'à son imagination encore ancrée dans cette sieste interrompue.
Oh, s'il y avait prêté plus attention… S'il avait fait cela, est-ce que son destin aurait changé?

Main dans la main, le frère et la sœur rejoignirent leurs pairs dans les champs, enthousiastes à la vue des cultures. Ils avaient eu énormément de chance… Selon les rumeurs apportées par les voyageurs des autres clans, beaucoup connaissaient des difficultés, et lors de la saison du Sommeil, les provisions étaient si faibles qu'ils connaissaient parfois des pertes parmi leurs membres. Depuis la Grande Maladie, l'agriculture devenait parfois compliquée et était le souci majeur des peuples hybrides…
Eux vivaient prés de la rivière, donc leurs légumes et fruits ne manquaient jamais d'eau et le soleil avait été clément cette année! Ce n'était pas le cas des loups des Monts qui, vivant plus dans les rocheuses connaissaient des difficultés et ne devaient leur salut qu'à la chasse… Quand bien même, cela leur était difficile comme situation! Surement viendraient-ils troquer des médicaments et des vêtements contre de la nourriture lorsque la montagne se couvrirait de gel…
Echo tendait une toile au dessus des potirons pour les tenir à l'abris du prochain vent violent de pluie qui se préparait, mais aussi ses félines oreilles; il aimait entendre les nouvelles. Ce n'était jamais rien d'excitant mais il fallait se contenter de ca. Il n'y avait pas d'autres distractions au village que les nouvelles du jour.

-J'ai vu un groupe de chien viverrin aujourd'hui! L'esprit des récoltes doit visiblement nous protéger! Soupira un vieux chat.
-Oui, cela doit certainement signifier que l'année prochaine sera fructueuse! Se réjouit un autre. Et puis, s'ils éloignent les lapins des récoltes, se sera bon pour nous.
-C'est vrai qu'ils ont été nombreux cette année… Ne nous plaignons pas trop, c'est bon pour la chasse aussi!
-Allez, dépêchons nous de finir, le vent souffle de plus en plus fort! Intima un homme costaud.
-Et bien, il y a d'autres raisons de se dépêcher… Par exemple aller nous cacher des humains.

Echo frémit, comme beaucoup d'autres et se tourna vers Tenge. Cheveux et yeux noirs ébènes, les mèches dressées en épis sur son crâne, ses ailes de corbeau étaient sagement repliées dans son dos. Son rictus énervant était toujours accroché à ses lèvres, et avait un quelque chose de particulièrement angoissant…

-Calmes toi Tenge, ordonna sagement l'un d'eux. Les humains savent notre présence, ils n'iront pas en amont, nous sommes tranquilles.
-Les humains sont des pourritures, c'est un miracle qu'ils ne nous attaque pas. Quoique c'est bien dommage, je me ferais un plaisir de…

Si le corbeau se tut, c'était seulement pour éviter d'effrayer Angie, la gamine blonde aux grands yeux bleus, accrochée à son bras. L'enfant regardait celui qu'elle considérait comme son grand frère avec une profonde intensité. Tenge était venu un jour parmi les siens, sans famille ni but autre que d'haïr les êtres qui avaient arraché la vie à ceux qu'ils aimaient, à savoir les humains. A peine adolescent, encore enfant, le village avait longtemps hésité mais avait cédé au gosse l'hospitalité… Qu'il s'était approprié. Depuis on le considérait comme un membre de la tribu tout en ayant une certaine distance respectueuse d'affection avec lui; il n'était qu'un corbeau, après tout… Ca n'avait pas empêché à la fille du chef de se lier d'une étroite fraternité avec lui! Echo, tout curieux à l'époque de ce drôle d'oiseau, s'en était fait son ami… Et plus besoin d'ennemi! Tenge était brusque, toujours sur la défensif… Mais il était loyal et… Parfois gentil. Cependant, sa rancune était totale. Comme pouvait confirmer son regard empli de dégout quand il parlait de ses êtres étranges et à part qu'étaient les humains… Ils leur ressemblaient, mais contrairement à eux, n'avait aucun attribut animal. Ils étaient… Différents. Et inconnus. Tous s'en méfiaient… Pire! Les craignait! Les parents encore calmaient les enfants turbulents en leurs disant "attention, soit sage, ou sinon un humain viendra pendant la nuit!". Lycia avait souvent usé de ce stratagème… Et Tenge avait tendance à argumenter dans ce sens là…
Mais comment croire un stupide piaf qui avait osé coucher avec SA sœur à lui et rien qu'à lui?! Certes, la différence des espèces rendaient ce genre de relation pareil à un jeu ou seul le plaisir était recherché… Ce n'était que quelques gestes sans sentiments; lui-même avait eu des relations avec des filles de différentes tribu, notamment Cerise, une louve ravissante… Mais personne! PERSONNE n'avait le droit de toucher Lycia! Fort heureusement, la chatte n'aimait pas particulièrement s'attacher aux autres et cela n'avait en effet duré qu'une nuit… Mais même!
Irrité par cette constatation mais néanmoins curieux, Echo s'approcha de son ami:

-Tu en as vu? Demanda-t-il, intrigué.
-Sortit de ta sieste toi? Fit Tenge, narquoisement. Oui, j'en ai vu… Les rats sont toujours promptes à dévorer ce qui se cachent dans les placards… Ca va finir par arriver en masse!

Un autre chat lui frappa l'épaule.

-Tais-toi, imbécile!
-Peuh! Vous vous sentez à l'abri mais vous êtes stupide! Moi je vole souvent en bas de la montagne… Ils vivent pas comme nous… Et pensent avec malice! Ils pourraient empoisonner l'eau ou bruler la forêt s'il le voulait!

Echo tressaillit à cette idée… Les humains étaient… Comme un mythe! Jamais il n'en avait vu… Mais s'il tremblait, il n'en était pas pour autant effrayé… Comme l'enfant croyant au monstre sous son lit n'a plus peur de cette fantaisie en grandissant, lui commençait à n'y voir qu'une simple chimère angoissante… Ils existaient, certes… Et alors? Echo était même plutôt… Curieux de ces êtres. Oh, évidemment il ne prendrait pas le risque d'aller les voir chez eux! Mais l'idée l'avait parfois effleuré, comme un doux fantasme d'aventure… Ca pourrait être excitant! Mais ce n'était qu'un rêve fantasque, l'inconnu l'intéressait tout en le tenant à distance… On ne devait pas approcher des populations humaines.
Au risque d'être bannit.
Angie, toute petite tira sur la manche de son "frère":

-Tenge, Tenge… C'est si dangereux que ca, un humain?
-Ah ca oui! S'exclama Echo. Les humains sont comme les Hyènes… Mais ils sont si cruels qu'ils n'attendent pas d'avoir aucun autre choix que la famine pour nous mettre dans la marmite. Ils aiment bien attendre sous le lit des proies, quand tout le monde dort…

La tigresse eu un regard remplit de terreur et se cacha à moitié derrière le Corbeau, arrachant un sourire satisfait au trublion… Tenge n'eu pas le temps de lui faire payer très justement cette "infamie"; Lycia tirait déjà les oreilles de son frère:

-Tu cherches les ennuis toi. Angie à un psychopathe comme gardien… Et le chef du village comme père. Tu veux être jeté du territoire, avoue!
-Mais c'est toi qui me racontait ca! Protesta Echo.
-En tant que grande sœur aimante, j'ai le droit de te faire flipper quand tu veux pas dormir après le couvre feu.

Sous le sourire plein de satisfaction de Tenge en voyant Angie vengée, les villageois et eux-mêmes continuèrent à couvrir leurs plants de légumes et en vérifier l'état, espérant qu'il n'y aurait pas de perte… ce serait idiot, aussi proche de la saison du Sommeil!
Les hybrides finirent leur tâche à l'instant ou les nuages noires arrivaient au-dessus de leurs têtes. N'aimant que très peu l'eau, surtout froide, les félins se dépêchèrent de rentrer au village, mais Echo s'arrêta, passant une main sur son cou, l'air paniqué:

-Lycia, le charme… Le talisman!



---------------------------------------------


Et voila, présentation du personnage principal, de son environnement et info aussi sur l'univers de ce monde qui... n'est même pas bien définit dans ma tête xD
Voila beaucoup de description parce que... Parce que j'aime ca*crève*
La suite dans... Un moment, j'aime avoir plusieurs chapitres d'avance uu... Puis je voudrais des impressions et tout huhu...
Revenir en haut Aller en bas
Cat'z
Shipper en Herbe
Cat'zShipper en Herbe


Féminin Messages : 130
Localisation : Dans un monde pleins de Neko gay!

Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Empty
MessageSujet: Re: Esprits Contraires [AP? / Yaoi]   Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Mini_298936rienJeu 22 Mar 2012 - 22:51

Chapitre 2:


Lycia regarda son frère secouer hardiment sa tunique dans le vain espoir que son précieux bien disparu apparaisse. Malheureusement, seul Chip-chip tomba de son épaule par son agitation. Petit trapéziste cascadeur, le singe se rattrapa sur son pantalon en plantant ses griffes dedans ce qui fit sursauter Echo. Il se calma, alors que l'animal regagnait sa place habituel, conscient que ce n'était qu'une inutile et stupide réaction. A la place, il regardait sa sœur avec détresse.

-Tu l'as perdu? Questionna-t-elle bien que la réponse était évidente.
-Je… C'est pas possible! Il est toujours autour de mon cou, je le quitte jamais!

Perdu, il prit en témoin Chip-Chip qui hocha vigoureusement la tête. Jamais, ô grand jamais Echo ne se séparait de cette petite poche en cuir accrochée à son cou! Ce qu'il considérait comme attirant la grâce des esprits, une sorte de porte-bonheur, avait été perdu!

-Je retourne aux arbres! Il a du se décrocher sur le chemin…

Avant qu'il n'entame la course, Lycia lui attrapa le bras:

-La tempête va arriver, tu vas te retrouver sous la pluie, idiot! Je te referais un autre charme…
-Non… Je dois absolument le retrouver; si je n'y mets pas tout mon cœur, alors ce charme ne serait pas un vrai charme! Insista le félin. En courant, je mettrais la moitié d'une heure pour revenir, j'éviterais la pluie!

-Lia, où sont papa et maman?

Lycia se tourna vers son petit frère, encore un bébé. A peine cinq ans, il ne savait toujours pas dire son prénom… Et elle treize. Elle était jeune, mais lui encore plus. Elle venait de perdre ses parents, mais pouvait se débrouiller seule… Les hybrides apprenaient toujours très vite à devenir assez indépendant pour survivre. Ce qui était une obligation avec la Grande Maladie qui frappait…Et qui avait emporté son père et sa mère.

-Lia, on est tout seul?

Oui, ils étaient seuls… Echo était trop petit pour vraiment comprendre. Le chaton la regardait avec ses grands yeux verts, sa toute petite main dans la sienne et sa queue battant l'air; même petit, il n'aimait pas vraiment cette tension étrange et presque étouffante. Ca savoir ce que cela signifiait réellement, le bébé ressentait la tristesse de sa sœur, et il n'aimait pas ca…
Il pleurerait les jours qui viendraient, quand l'absence de son papa et de sa maman se ferait sentir. Lycia comprenait que plus jamais ses parents ne la prendraient dans leurs bras… Mais elle ne se laissait pas aller à la tristesse… Car cela entrainerait irrémédiablement une crise de larmes de son frère… Son petit bébé maintenant, à elle… Oui, maintenant, ce serait elle, sa maman. Et elle l'éduquerait. Elle travaillerait aussi, sans l'aide de personne. Tout son amour serait pour ce petit morceau d'homme.
Lycia se pencha sur le sol, frais et humide. Là ou on avait enterré le couple. Elle arracha les pétales d'une fleur et sortit un morceau de cuire fin et souple. La jeune fille déposa en son centre les pétales et noua le tout avec une simple cordelette. Elle le mit autour du cou du petit garçon qui la fixait d'un air curieux.

-Echo. Ceci est une partie de papa et maman. Tant que tu l'auras avec toi tu ne seras JAMAIS seul. Si tu y crois, que tu es fort et courageux, alors cela te porteras chance, d'accord?

… Sa sœur finit par lui lâcher le bras en soupirant.

-Très bien… Fait vite surtout et fait attention, il pourrait y avoir un glissement de terrain, avec toute la boue qu'il y aura…

Le jeune homme eu un immense sourire. Plein de confiance et de tendresse devant l'inquiétude de son ainée. N'y tenant plus, il se serra contre elle un bref instant:

-Je ne suis plus un enfant, ai confiance en moi, je ne tarderais pas!

Son singe toujours accroché à son épaule, il reprit le chemin inverse, son regard balayant le sol à la recherche du précieux pendentif, alors que Lycia ne le lâchait pas des yeux, craignait qu'il lui arrive malheur, à ce petit abruti…
Le ciel déchainait déjà sa colère dans des larmes qui s'écrasaient avec violence sur le sol qu'Echo était toujours à fureter prés des arbres à fruits. Mais toujours pas de charme. Il était frigorifié et par-dessus tout trempé, ce que, en tant qu'Hybride fauve -et surtout chat-, il détestait plus que tout! Plus d'une fois, l'idée de vite repartir au village l'avait effleuré avant d'être refoulé dans un coin perdu de son cerveau. Il ne pouvait absolument pas abandonner!
Chip-Chip n'aimait pas l'eau comme tout représentant de sa race, aussi Echo l'avait mit sous sa tunique. Il sentait les petites griffes du singe agrippées à son cou mais ne s'en incommodait pas… Seul lui importait la recherche.
Mais il avait beau chercher, ses pupilles largement dilatées à cause de la pénombre apportée par les lourds nuages noires, réfléchissant le peu de lumière disponible, il ne trouvait rien. Il retourna la terre, secoua les branches des arbres. Il alla même jusqu'à soulever des pierres! Mais aucune trace de son précieux charme. Plus il cherchait et plus il devenait nerveux, entrainant fébrilité et hargne… mais la pluie lui transperçant le corps et alourdissant ses vêtements calmait sa furie et le gelait de désespoir. Echo ne le trouverait pas. Il l'avait perdu. La partie de ses parents, toujours avec lui depuis ses cinq ans… Le chat se sentait aussi nu qu'un ver et désœuvré. Presque s'imaginait-il que dorénavant, comme si sa peau avait été arrachée pour être laissée à vif, le moindre effleurement, le moindre geste pourrait le détruire! Ce pendentif, il s'y était fermement accroché, en petit garçon essayant de combler l'absence de ses parents. Devenu jeune adulte, il avait encore l'impression qu'une grande force y était enfermé, lui permettant de faire face à tout… Echo se rendait maintenant compte à quel point il était dépendant de ce petit bout de tissu. Ce n'était pas bon, ca prouvait qu'il n'était encore qu'un gamin.
Mais l'idée de rentrer sans l'objet lui faisait bien plus de mal que son égo écorché!
Alors que le désespoir déposait son manteau sur ses frêles épaules, le bruit furtif de pas éclaboussant le sol humide attira son attention. Le pelage noir de l'animal et ses yeux blancs l'intriguèrent… Mais pas plus que ce que sa vue féline lui permettait de voir accroché entre ses canines.
Une cordelette usée où était reliée le précieux talisman.
Le renard sombre sembla lui sourire, avec une telle malice que cela aurait du alerter Echo; un animal ne pouvait pas avoir cette lueur d'intelligence mauvaise dans ses prunelles… Qui n'existaient d'ailleurs pas dans le regard de la créature. Pourtant, dés qu'il prit la fuite entre les arbres, Echo ne réfléchit pas plus et poursuivit l'animal…

Il s'éloignait… De plus en plus! Un esprit plus sage et avisé que le sien aurait fait demi tour en abandonnant. Le renard était trop à l'aise dans cette course folle malgré l'eau et la boue… Et qui suivrait un animal au pelage de ténèbres et aux yeux de néant? Une créature comme ceci apportait le malheur, telle était la superstition de son peuple...
Sauf que l'hybride n'était ni sage, ni avisé. Il était bouillonnant d'émotion, trop impulsif pour réfléchir avant d'agir, surtout quand ca lui tenait à cœur!
Bondissant, Echo évitait racine et branche basse, ne lâchant pas une seul fois de ses yeux verts la forme noirâtre qui se confondait dans les buissons et derrière les rochers. Il courrait si vite que plus d'une fois, prit dans sa vitesse, il avait faillit se fracasser de lui-même contre les troncs imposants… Mais vint le moment ou il le perdit de vue, fatalement.
Le cœur affolé par cet effort physique et l'angoisse de ne pas retrouver le goupil, le chat tourna plusieurs fois sur lui-même.
Rien. Que les formes de cette obscure flore.
Levant le nez en l'air, fermant les yeux, il tenta de mettre ses sens en alerte…
Rien. Juste l'odeur et le bruit de la pluie.
Il ne récolta comme récompense que la morsure de l'eau du ciel sur son visage. A nouveau, le jeune homme se rendit compte a quel point il avait froid… Heureusement que les hybrides, habitués pour la plupart aux intempéries, avait une résistance physique dépassant la norme. Si en rentrant chez lui, l'attendait un bon bain chaud -et l'amour de sa sœur accessoirement-, au pire écoperait-il d'un sacré rhume! Cependant, son futur état ne l'intéressait que peu face à l'écrasant sentiment de voir son voleur volatilisé. Qu'est-ce qui le retenait de s'effondrer au sol, pour hurler sa rage, pire… Pleurer, chose qu'il ne s'était plus permit depuis des années?
Chip-Chip sembla être son sauveur quand, tout d'un coup, sans aucune raison apparente, il sauta de sa toge, poussant de petit cris d'alerte et s'évanouissant à son tour entre les arbres…

-Chip-chip, revient! Hurla le chat en vain.

Il avait perdu son pendentif, et maintenant son singe?!
Echo vit là une nouvelle raison de redoubler d'efforts… De plus, il lui semblait que le renard avait disparu dans la même direction… Qu'est-ce qui poussait le petit animal simiesque à suivre le même chemin? Le félin ne pouvait le dire ou le comprendre… Il voyait cependant dans cette réaction le signe une aide bien espérée! Un esprit avait-il décidé de le guider en possédant son minuscule ami? Lequel cela pouvait-il bien être…
Echo décida brièvement que c'était celui des Chemins, guidant voyageur et tribus nomades vers le but de leur destination sans encombre, avant de se remettre à courir, ses jambes infatigables le portant toujours plus loin de chez lui…
Heureusement, dans cette obscurité humide, l'hybride remarqua rapidement la tache blanche que formait le pelage du petit singe. Ce dernier était au sol, assit et la tête penchée sur le côté, signe de curiosité chez lui. Il avait retrouvé le charme.
Le précieux objet reposait sur le torse d'un homme inconscient que l'orage perçait sans remord de ses larmes froides.
Echo se précipita après quelque secondes de stupéfaction. Il s'agenouilla, récupérant son talisman pour le mettre autour de son cou. Il se sentit enfin entier et remercia Chip-Chip quand le singe se glissa à nouveau dans ses vêtements. Ceci fait, le chat regarda avec une attention vibrante l'étranger.
La pénombre n'aidait pas malgré ses larges pupilles… Cependant il était grand… Visiblement mince, il n'était pas imposant comme un ours mais il ne semblait pas particulièrement fin non plus! Ses vêtements étaient simple, comme celui d'un voyageur qui ne pouvait se permettre de trop grande fantaisie qui pourrait nuire au confort et à l'aisance de son périple. Echo su tout de suite que cet homme avait l'habitude des voyages. Ses cheveux étaient sombres et…
Un cri aigue du singe le rappela à la raison; ce n'était pas le moment de le détailler! Il pouvait voir sa pâleur; depuis combien de temps était-il là, endormit sous cette tempête? Était-il au moins vivant?

-Hey, m'sieur, vous allez bien?!

Aucune réponse.
Secoué par l'angoisse, il posa ses doigts sur son cou et soupira de soulagement en sentant son pouls… Sa peau était glacée! Il risquait la mort en ces lieux hostiles… Alors, tout naturellement, sachant qu'il n'y avait aucune aide à proximité, il le souleva, passant un de ses bras autour de ses épaules et marcha. C'était dur; son corps n'était pas fait pour ca. Il pouvait porter des objets assez lourds, rester des heures à enfoncer des coups de pelles dans la terre pour la rendre moins ferme… faire l'idiot dans les arbres n'était pas un soucis! Cependant, Echo sentait sa marche maladroite, le poids de l'étranger lui tirant sur une épaule rendant instable son équilibre… Son fardeau était dans l'inconscience totale, et le seul moyen d'avancer était de donner des coups d'épaule vers l'avant pour le trainer un peu plus! Il était lourd… Encombrant pour lui et de plus, Echo avait l'impression que la pluie rejetait tout les effets désagréables qu'il avait ignoré jusque-là d'un coup sur lui! Il grelottait, claquait des dents, et avait mal partout. Fatigué…
Non, il ne pourrait pas le trainer jusqu'au village! Pas tout seul… Allait-il devoir abandonné le malheureux à son triste sort pour sauver sa propre vie?
Ce serait normal! Pourquoi risquer d'être entrainé dans les déboires de quelqu'un qu'on ne connaissait aucunement? Il avait retrouvé le talisman! Echo pouvait bien le lâcher, partir et rentrer chez lui! Prendre un bain chaud, manger et s'enfoncer dans son lit! Il ne parlerait à personne de l'étranger et il oublierait son existence à son réveil…
Oui, c'était si simple et normal! N'est-ce pas?
Pourtant, le chat n'y arrivait pas. Il sentait le poids sur ses épaules, douloureux. Le frottement des habits contre les siens et la froideur du poignet qu'il retenait de sa main… Il était vivant, encore. Lui, le garçon du village, aussi banal qu'un autre, tenait la vie d'un autre entre ses mains. A cette constatation, Echo raffermit sa prise et se remit en marche, évitant de se prendre les pieds dans les racines qui le feraient immanquablement goûter la texture de la boue, ce qui, évidemment, ne l'intéressait guère!
Malgré le renouvellement de sa volonté, il n'allait pas plus vite et sa gorge se serrait à l'idée que sa lenteur le conduise à simplement ramener un cadavre gelé au village! Il était tout seul, si seulement…

-Qu'est-ce que c'est que ca?!

Le chat releva la tête et son regard pétilla. Jamais il n'aurait cru être si heureux de voir Tenge!
Ce dernier, soigneusement encapuchonné sous un manteau qui protégeait ses ailes, le fixait avec consternation… Ou plutôt, son regard était rivé sur l'inconnu qu'Echo s'évertuait à trainer!

-Ca fait presque des heures que t'as disparut, Lycia est à la limite de foutre le feu pour calmer ses nerfs parce qu'elle te croit mort… Et toi tu récoltes le premier animal blessé que tu vois?
-J'ai l'air de prendre du bon temps peut être?! Et l'animal, il pèse une tonne, aides moi plutôt, grogna le félin avant de répondre avec un sourire idiot; Lycia est morte d'inquiétude, vraiment?
-Ca à l'air de te ravir… Pourtant tu devrais avoir peur, elle est d'une humeur massacrante!

Cependant le corbeau se mit de l'autre côté et attrapa à son tour un bras de l'homme qu'il hissa sur ses propres épaules. Il devait se courber un peu pour ne pas avoir à tout porter; Echo était plus petit que lui! Ce dernier soupira en sentant le poids être partagé. Sans tarder, ils se mirent en route.

-Quelle tempête! Il faut être désespéré pour aller dans la montagne, ce type a pas toute sa raison… T'aurais du le laisser crever, râla Tenge.
-Comme si c'était facile, rougit Echo.

Il ne dirait pas avoir pensé à cette solution.

-En plus on voit rien! Je te préviens, ils nous arrivent des ennuies, je te casse la gueule.
-Comment tu m'as retrouvé? Le questionna le chat, détournant habilement la menace.
-Une luciole m'a guidé! Ricana l'oiseau. Je n'ai ni la vue, ni l'ouïe développé de votre espèce, et avec cet orage… Non, j'ai croisé le piranha… Comment il s'appelle déjà…
-Nathan?
-Mh, il t'avait vu trainer dans les parages… Je l'ai croisé et il m'a averti.

Echo était surprit. Nathan était un très rare hybride-poisson! Peu d'entre eux voyageait jusqu'à leur village… Voir vers d'autres car ils ne quittaient jamais la proximité d'un point d'eau, au risque de mourir… Nathan était un solitaire, vivant dans la rivière sans autre membre de son espèce. Comment était-il arrivé là? Personne ne le savait… Mais on connaissait la serviabilité de cet être aux crocs acérés mais non violent. Il semblait d'ailleurs détester le sang, ce qu'Echo trouvait plutôt ridicule pour un tel carnivore vorace! Mais au moins ne tentait-il pas de croquer toutes les personnes s'arrêtant à la rivière. Mieux encore, quand l'envie lui en prenait, il faisait en sorte que les poissons d'eau douce aille directement dans leur filé de pêche! C'était pour cela que l'on acceptait cet homme-poisson; après tout la rivière faisait partie de leur territoire, les chats avaient tout les droit de le chasser mais Nathan n'était pas hostile, même si les crocs innombrables du piranha le mettait instinctivement mal à l'aise…

A deux, ils arrivèrent au village au moment où les pluies commençaient à s'estomper. Les nuages commençait à s'étirer, de sorte que leur obscurité se faisait moins persistantes. Déjà, les pupilles d'Echo se rétractèrent un peu. Le félin était heureux! Il voyait les mur en tronc d'arbre qui entourait le village! La porte était grande ouverte, comme d'habitude… Echo aurait sautiller de joie s'il avait pu; enfin un bon bain chaud -il n'aimait pas l'eau, mais ainsi frigorifié et après un calin de sa sœur, il n'opposerait qu'une faible résistance!
Quand Tenge lâcha brusquement le bras de l'inconscient en bondissant sur le côté, Echo vacilla. Ses bottes s'enfoncèrent dans la boue et par reflexe, il se jeta sur la direction opposée pour ne pas chuter, poussant alors un cri de surprise et de douleur quand il rencontra durement l'arbre. Il lança un regard furieux au corbeau, mais ce dernier le devança, tremblant de rage:

-Bordel, Echo! Regardes ce que tu as ramené!

La fureur fut remplacée par l'incrédulité. Au même moment, ses narines furent assaillit par une odeur forte, mêlée de fer. Son "sixième sens", celui qui permettait de gouter les odeurs, lui donna l'impression d'avoir du sang sur la langue. Car c'était exactement cette odeur!
Le bras qu'il retenait était suintant de sang qui imbibait ses propres vêtements. Rapidement, Echo se demanda comment l'étranger ne s'était pas réveillé sous la douleur que le chat avait du provoquer sans le vouloir, en tirant depuis des heures sur ce membre amoché. Surement la pluie l'avait anesthésié… Ou bien était-il trop souffrant pour se rendre compte d'une douleur supplémentaire?

-Il est salement blessé, j'avais pas fait attention!
-Abruti, je te parle pas de ca… et quelle importance? Les humains devraient tous crever!



---------------------------------------------


J'aime cultiver mon mystère! uu (tu parles d'un mystère)
Alors Echo est-il stupide?
Quel est cet étrange renard? Une stalker?
Et ce type évanouit, que foutait-il là nom de dieu que ce scénario est pourri!*creve*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Empty
MessageSujet: Re: Esprits Contraires [AP? / Yaoi]   Esprits Contraires [AP? / Yaoi] Mini_298936rien

Revenir en haut Aller en bas
 

Esprits Contraires [AP? / Yaoi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shipping Infinity ::  :: Fanfics :: Autres-