AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Error 404 - We're unable to find your shipping.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamitopaz
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 4838
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

MessageSujet: Error 404 - We're unable to find your shipping.   Dim 3 Aoû 2014 - 1:33


Et oui encore une fiction en collaboration entre Twask et moi, mais nous sommes plutôt bien parties et efficaces. Cette fiction est inspiré de la vidéo : Mission 404 et comprend pas mal de shippers.

Titre : Error 404 - We're unable to find your shipping.
Auteurs : Twask et Topaz.
Rating : T

PROLOGUE.


2017 fut l'année où tout changea pour Shipping-Infinity. Les shippings gagnèrent en importance, provoquant ainsi l'apparition de nombreux OTP ou shippings populaires, et l'art de shipper se fit une pratique courante. Mais, malgré cela, la belle license de Pokemon touchait à sa fin.

L'importance des shippings devint telle qu'elle permit l'essort d'un tout nouveau monde, qui eut tôt fait de remplacer celui originel des jeux de la série.

Les progrès technologiques étant désormais plus vastes et étendus, notre monde put trouver un moyen d'accéder à cette seconde dimension, par des moyens similaires en bien des points à ceux utilisés jadis lorsqu'internet avait tenu cette même place.

L'univers des shippings était vaste et maintenant accessible, et nécessitait une barrière de sécurité. Ainsi naquit la ligue de protection shippesque, dont la mission était d'en interdire l'accès pour le bien-être des civils.

Les membres de Shipping Inifnity furent choisis pour représenter la défense francophone lors des missions shippesques. De toutes les unités, elle resta néanmoins la pire, trop désorganisée et déchaînée par chacun des membres la composant.


Dernière édition par Topaz, n°3 le Sam 18 Oct 2014 - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kamitopaz
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 4838
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

MessageSujet: Re: Error 404 - We're unable to find your shipping.   Dim 3 Aoû 2014 - 3:28

CHAPITRE UN.

Le commandant Beziehung se tenait face à eux, droit comme un piquet et les scrutant de ses yeux bleus. Il prit la parole, ses mots accentués d'un fort accent allemand.

"Depuis un moment déjà, un danger plane sur le monde des shippings. Nous avons envoyé plusieurs équipes pour s'en occuper, mais elles ont toutes échoué. Il ne nous reste donc plus que vous, Shipping-Infinity soit l'unité francophone de protection shippesque ! Voyez-vous, nous avons tout tenté pour ne pas y être réduits, mais, bien que restant l’unité la plus faible et désorganisée qu’il m’ait été donné de voir, vous semblez être notre dernier recourt. Pouvons-nous compter sur vous, shippers ?"

Les dits shippers se mirent au garde-à-vous dans une synchronisation quasi-parfaite.

"Oui, mon commandant !
- Parfait, Sergent Harminson, ouvrez le portail du monde shippesque.
- Tout de suite, mon commandant !"

Le Sergent Harminson actionna plusieurs commandes, et un portail s'ouvrit sous les pieds de l'unité SI-sienne qui fut, en moins d'une minute, transportée dans le monde des shippings.



Illuminant chacune des zones qu'il couvrait, le soleil étincelant du monde shippesque réveilla doucement l'une des membres de l'unité SI-enne.
Kai, une jeune femme aux cheveux rougeoyants et au regard vif, retrouva ses esprits avec un grommellement agacé et se stabilisa du mieux qu'elle le put sur ses deux jambes. Attendant que ses vertiges ne la quittent, elle réveilla du bout du pied le seul de ses alliés qu'elle trouva aux alentours.

"Melosa, du nerf ! C'est pas le moment de relâcher nos efforts, pas maintenant que nous sommes arrivés sur le terrain ! Je sens l'ennemi proche... Réveilles-toi, et en route !"

L'intéressée sortit d'un sommeil profond mais mouvementé, accompagnant son éveil d'un long et profond bâillement sous l'air réprobateur de sa partenaire. Elle esquissa un bref salut dans sa direction, dont Kai ne lui tint pourtant pas rancune, consciente l'heure n'était plus aux politesses, mais aux recherches actives de leurs camarades absents.

Elles rassemblèrent rapidement les affaires disséminées tout autour d'elles, les remettant en place dans leur sac respectif, et s'apprêtèrent à se remettre en marche, tout ceci dans un profond silence où se lisaient inquiétude et angoisse. Kai déglutit. La mission commençait, pour ainsi dire, d'une manière aléatoirement indésirable, et autrement plus inquiétante.

Comme prévu lors des préparations théoriques à la mission, les membres de l'unité devaient être tous réunis en un seul et unique point de ralliement, préalablement désigné par le commandant Beziehung : la forteresse du continent Anime, soit le lieu le plus sûr de ce monde. Seulement, les deux femmes se trouvaient dans un lieu qu'elles ne pouvaient identifier et ce, de surcroît, séparées du groupe. Cela ne faisait que confirmait leurs doutes. Ce monde était bel et bien dans le chaos complet, le danger guettait à chaque chemin, et leur intervention n’avait que plus de sens.

Les deux shippeuses progressaient dans un environnement hostile et détruit en de nombreux endroits, se questionnant sur leur localisation. Sur quel continent se trouvaient-elles ? Dans quelle zone de celui-ci ? Et, surtout, leurs ennemis étaient-ils réellement proches ? Rien ne les pouvait les rassurer dans ce genre de situation.

Alors qu’elle poursuivait leur marche, un cri retentit.

"Grahyèna, attaque plaquage !"

Le Grahyèna à qui avait été donné l'ordre jaillit d'un buisson pour sauter sur Kailiana. Cette dernière resta immobile, en état de choc, pendant un court laps de temps, avant qu’elle n’en vienne à réagir.

"Oh, merde ! " lâcha-t-elle avant de coincer le Grahyèna contre le sol par une quelconque technique que le commandant lui avait enseignée, "Alors, saloperie, tu fais moins la maligne, hein ?!"

Cependant, sachant qu'il s'agissait d'une bête, elle décida de ne pas lui faire de mal et de se contenter d’une simple maîtrise.

"Hum... Kai, je pense que tu devrais le lâcher... lui conseilla Melosa d'une voix hésitante.
- Hein ? Qu'est-ce qui se passe ?"

Lorsque Kailiana releva la tête, quelle ne fut pas sa surprise de se retrouver entourée de membres des teams Aqua et Magma, chacun accompagné de ses pokémons. Elle lâcha le Grahyèna et se releva, levant les bras d’une manière identique à celle qu’adoptait Melosa depuis quelques instants, alors que la bête retournait vers sa propriétaire, l'admin de la Team Aqua : Shelly.

"Emmenez-les au campement, nous déciderons de ce que nous en ferons une fois arrivés."

Après que les sbires leur aient lié les mains, s’aidant de cordes qu’ils gardaient précieusement sur eux, les shippeuses furent emmenées audit camp, et, plus précisément, à Maxie, chef de la Team Magma, qui les jugea du regard un bon moment avant de prendre la parole.

"Encore des membres de cette organisation stupide ? Combien sont-ils ? Enfin, je suis bien heureux d'avoir posé la main sur deux d'entre eux. Quel est votre véritable objectif ? Détruire le monde ? Le conquérir ? Pourquoi ? À cause de vous, bande d'idiots, je suis obligé de faire équipe avec ce crétin de corsaire ! Savez-vous au moins à quel point il est insupportable ?! Et la mer par ci, et la mer par là, blablabla, la mer ! Juste à cause de vos envies d'exterminer tout le monde ! Et puis..."

Après l'avoir écouté monologuer sur elle ne savait quoi tout en clignant des yeux, perplexe, et partageant cette situation gênante avec sa partenaire, Melosa se permit de couper le roux dans son monologue.

"Non, mais, vous savez monsieur, nous, on est là pour sauver cette dimension."

Maxie papillona des yeux un court instant avant de reprendre son air satisfait.

" Je ne suis pas né de la dernière pluie, mademoiselle...?
- Melosa, compléta la shippeuse.
- Parfait, mademoiselle Melosa. (Il insista bien sur le nom de cette dernière) Ceci fait sans doute partie de votre ruse pour gagner notre confiance, et je trouve honorable votre tentative de persuasion. Néanmoins, encore une fois, on ne m'aura pas pour si peu ! Je suis Maxie, le fondateur de la Team Magma, et croyez-moi, je suis loin d'être le dernier des imbéciles ! "

Kai intervint, déjà fatiguée d'entendre le roux faire ses propres éloges.

" Non, monsieur, nous sommes vraiment là pour sauver le monde shippesque. Nous avons été envoyées par notre superviseur, le commandant Beziehung. Depuis quelque temps, on sentait que quelque chose allait arriver, une catastrophe, ou un truc du genre... (Elle se redressa de toute sa hauteur, ne prêtant pas la moindre attention à ses liens ou aux gardes plantés autour d'elle) Alors permettez que je vous pose la question, peu importe combien vous nous pensez dangereuses : quelque chose d'étrange s'est-il produit dernièrement ? »

Maxie s'empourpra, irrité par la présomption de ses deux otages.

" De quel droit me parles-tu de la sorte, jeune fille insolente ?!
- Elle dit ça pour aider... soupira Melosa, las.
- Et personne ne vous a rien demandé ! coupa le dirigeant avec exaspération, Et puis, je n'ai pas pu m'empêcher de me faire la remarque, mais vous ne comptiez tout de même pas faire saborder mes plans à deux, rassurez-moi ? "

Kailiana lâcha un long soupir d'exagération.

"Mais puisqu'on vous dit qu'on est là pour sauver cette dimension, c'est qu’on est vraiment là pour sauver cette dimension! Et, de plus, si on voulait vous attaquer, ou même, si on faisait parties des gens dont vous parlez, pourquoi serions-nous seulement deux à vagabonder dans les environs qui, il faut l'avouer, sont loin d'être sans danger ?"

Maxie demeura silencieux le temps de reconsidérer les paroles de la rousse. Ayant trop honte d'avouer qu'elle avait raison, il leur tourna le dos.

"Je vais aller en parler avec Archie. Détachez-les mais ne les laissez pas quitter le camp."

Il s'en alla, sans doute parti quérir l’avis du brun, alors que les sbires détachaient les bras de Melosa et Kailiana.

La rousse lança un clin d'œil complice à sa partenaire. Si les choses avaient plutôt mal commencé, elles avaient su reprendre la situation bien en mains pour la faire tourner à leur avantage. Pendant qu'elles se rejoignaient, Melosa se massa les poignets. Arrivée à proximité de Kai, elle lâcha un soupir fatigué.

"Je suis réveillée depuis... Allez, vingt minutes..? et tout me tombe déjà dessus... T'es sûre de savoir ce que tu fais, Kai ? C'est pas que j'aie pas confiance, mais les connaissant, ces deux-là sont des fous. S'ils dénotent dans notre attitude le moindre prétexte pour détruire cette Terre, je te jure que j'aurai des remords."

L'esquisse d'un sourire amusé passa sur les lèvres de Kai. Elle tapa un bon coup dans le dos de son amie et lui lança gaiement.

"Allez, haut les cœurs ! Y vont pas le faire ! Si le binoclard est revenu sur sa décision, c'est que j'avais visé juste et que des événements étranges ont bien eu lieu avant notre arrivée. Et si tout va dans ce sens-là, alors je doute qu'il laisse passer une occasion de trouver une solution à ces phénomènes ! Dis-toi qu'il est encore pire qu'Archie ! Le convaincre lui, c'est boucler le travail encore plus vite que si on était tombé sur le barbus !

Melosa ne parut guère convaincue, et alla d'un pas traînant s'affaisser contre un mur proche, sous l'œil perplexe de la rousse. Après une courte réflexion, cette dernière réalisa enfin qu'elles n'étaient que deux, et que le reste de leur unité avait peut-être déjà été dévoré par le Leviator de Lysandre, maître de la Team Flare. L'idée la fit tressaillir, et elle crut finalement comprendre d'où venaient tous les tracas de son amie. Forcée de lui donner raison, elle admit à contrecœur que la situation était sans doute un poil plus compliquée que ce qu'elle annonçait l'instant d'avant.

Kailiana se permit ensuite d'ajouter, le sourire aux lèvres.

"En plus, maintenant nous sommes en sécurité dans ce camp, et, je ne sais pas si tu y as fait attention quand ils nous ont guidé jusqu’ici, mais ils ont bâti une véritable forteresse, ça m'étonne même qu'il s'agisse du fruit d'un travail d'équipe entre ses deux teams qui se fuient pourtant comme la peste !"

Melosa ne put s'empêcher de rire, c'était bien vrai, et elle était bien placée pour l'affirmer. Cela faisait des années qu'elle comptait parmi les fans de ces teams, principalement parce que son OTP s’y trouvait, et dire que les deux s'entendaient bien revenait à vouloir descendre en haut. C'en était presque comique.

"Oui, j'avais bien remarqué et je pensait exactement la même chose. Je n'ose même pas les imaginer pendant la construction ! Mais revenons-en au plus important, hm ? On devrait plutôt essayer de communiquer avec Mey via nos Shippy-phones."

Aussi peu original que soit son nom, le Shippy-phone était une vraie merveille. Il captait les ondes du monde shippesque, et parvenait à leur faire atteindre le monde réel, où ils étaient recueillis par l’équipe technique.

Elles sortirent chacune le leur et tentèrent d'établir la communication. Malheureusement celle-ci échoua, à leur plus grand désespoir.

Kailiana grogna tout en rangeant le sien.

"Aucun signal ! J'aurais dû m'en douter ! À cause de tout ce qui se passe ici, le signal n'est disponible qu'en de rares endroits, et un simple camp paumé en pleine nature n'en fait sûrement pas partie ! Du coup, on a plus aucun moyen de se renseigner sur l'état des autres. Imagine que quelqu'un se retrouve coincé sous l'emprise de Ghetis, qui n'hésiterais pas à devenir cannibale pour survivre et ainsi rejoindre N, déjà dans son estomac depuis longtemps, alors que le pauvre ne désirait que l'amour et la paix dans le monde, et non d'être man..."

Melosa décida qu'il était temps d'arrêter Kai, avant qu'elle ne divague et ne finisse par expliquer comment la reproduction entre Skitty et Wailord était possible.

"Et, sinon, on fait quoi en attendant ?"

Kai l'observa en clignant des yeux un moment avant de finalement lui répondre.

"Bah, tant qu'on est là... Autant shipper, en plus, si Shelly est là, Tabitha l'est sûrement aussi, et je crois entendre par là le doux son de ton OTP.
- Oh,oh, Kai ! Tu me connais si bien."

Kai et Melosa déambulèrent longuement dans les couloirs de la forteresse née de l'alliance des Teams Magma et Aqua, admirant la robustesse des lieux et la sûreté avec laquelle elles se sentaient s'y promener malgré elles. Personne n'osa les importuner, soit trop occupé pour s'en soucier, soit trop snob pour y laisser du temps. Le silence qui régnait entre elles ne signifiait en rien qu'elles n'avaient rien à se dire. Bien au contraire, il y avait trop à raconter.
Elles auraient pu commencer par la disparition soudaine du reste de leur équipe, du fait qu'elles ne sachent rien de ce nouveau monde, qui semblait s'étendre à perte de vue, et dans lequel résidaient de sombres personnages, chacun présidant à la tête d'une organisation plus ténébreuse encore. Elles auraient pu enchaîner, observant qu'elles n'avaient pas, elles, de pokémons pour se défendre. Et quand bien-même les capacités physiques de Kai étaient incroyables au corps-à-corps face à une seule bête, il n'était pas certain qu'elles suffisent face à une meute complète.

Cette conversation silencieuse dura dix bonnes minutes, avant qu'un garde arborant une cagoule aux couleurs de la Team Magma ne vienne les trouver, essoufflé. Il semblait qu'il les avait cherchées, et ce, tout en courant, aussi les deux jeunes filles compatirent-elles et s'excusèrent au moins brièvement. Le garçon expliqua.

"Messieurs Archie et Maxie sont prêts à vous entendre."

L'annonce de la nouvelle arracha un sourire vainqueur à la rousse, qui ne put s'empêcher de jeter un regard à sa camarade, significatif d'un léger : "Tu vois, qu'est-ce que j'avais dit ?". Le sbire les reconduisit à leur position initiale, et, de là, les invita à rejoindre une porte légèrement dissimulée, se fondant dans le bleu des murs contrastant étrangement avec le rouge du sol.

A l'intérieur de la pièce patientaient les deux leaders, plantés de part et d'autre d'une table rectangulaire. Maxie y était appuyé, les deux mains rivées au plateau, et Archie y avait laissé reposer son bassin, bras croisés sur son torse à-demi dévoilé par une chemise ouverte aux premiers crans. Ils dévisagèrent les deux arrivantes d'un air indéfinissable.

Enfin, Archie finit par lâcher l'air de rien.

"C'est le moment de sauver votre peau, mesdemoiselles."

Kailiana se tourna vers Melosa pour savoir si elle pouvait s'en occuper, cette dernière lui confirma que oui en hochant la tête. Puis la rousse s’avança vers les deux chefs de Team.

"À l'extérieur de votre monde se trouve le notre. Là-bas il n'y a pas de Pokémons, mais d'autres créatures dont les pouvoirs sont bien inférieurs à ceux des pokémons, et que nous appelons animaux. Cependant ? la technologie y est largement plus avancée qu'ici, nous vous le prouvons par notre simple présence : nous pouvons accéder à votre monde. Nous avons découvert ça il y a deux ans, mais l’accès étant un peu trop facile, une ligue de défense a été créée pour protéger votre monde. Cependant, il y a peu, nous avons repéré une faille entre les deux mondes. Seulement, il était déjà trop tard, votre monde était face aux dangers. Plusieurs unités avaient déjà été envoyées dans le but de contrer la source de ce chaos, mais, malheureusement chaque expédition se concluait par un échec. Cependant il était encore trop tôt pour abandonner. La ligue a décidé de fouiller dans ses réserves, et a décidé de nous envoyer, nous, Shipping-Infinity, l'unité francophone. Malheureusement le transfert s'est mal passé et nous voilà séparées du reste du groupe. Nous ignorons si les autres sont dans le même cas que nous, mais je le crains bel et bien. Nous nous sommes donc retrouvées dans les environs, puis vos sbires nous ont interceptées."

"Eh bien, nous avons eu affaire à eux à plusieurs reprises, bien que la plupart du temps, ce ne soit pas directement pour notre propre sécurité. Nous avons donc pu constater qu'un mot revenait sans cesse dans leurs propos : shipping. Nous avons donc essayé d'en connaître la signification en notant quelques expressions utilisées par ses gens. Nous avons donc fini par conclure que ce mot venait de relationshipping, un mot d'une langue qui est maintenant morte et qui serait l'origine du mot relation. La raison qui pousserait ces gens à détruire ce monde serait... Le fait qu’ils ne sont pas satisfaits par les relations que ses habitants entretiennent."

Suite à cette explication, les deux femmes se regardèrent longuement, signe qu'elles pensaient la même chose.

Le danger menaçant actuellement le monde des shippings était donc un groupe de shippers rageant car leurs shippings n'étaient pas canons ? Cela paraissait stupide, même pour elles qui avaient déjà pris part à la guerre des shippings.

"Wow..." balbutia Melosa, "Ces gens-là auraient carrément intérêt à venir rager sur SI..."

Kai étouffa un rire à la remarque de sa partenaire et reprit le sérieux qu'imposaient les circonstances.

"Donc vous pensez qu'un groupe terroriste en mal d'amour s'est mis en tête de détruire votre monde, sous-prétexte que les membres qui le composent jugent les relations qui y sont entretenues... inintéressantes...?"

Archie et Maxie hochèrent la tête de concert, devant l'air perplexe des deux shippeuses.

"Mais... C'est un peu excessif, non...?" remarqua Kai, "Je veux dire... Ils ne peuvent simplement pas imposer leur avis de la sorte, en attendant que chacun le respecte et finisse avec une personne désignée par leurs soins ! Deux êtres sont sensés s'aimer, et non-être ensemble par obligation...!" (Elle rejoignit les deux leaders autour de la table et s'assit sur son rebord, l'air grave) "Avez-vous la moindre information sur vos ennemis ? Leur position, leur nombre ?"

"Hélas..." soupira Maxie, "Ils ont assurément préparé leur coup avant de se lancer dans l'opération... Chaque endroit qu'ils frappent n'est plus qu'un champ de ruines, impossible d'y trouver la moindre trace. Et pour les rares informateurs susceptibles de nous révéler ce qu'ils savaient, une grande partie d'entre-eux a déjà disparu. Ce que nous avons appris et que nous venons de vous confier est top-secret et exclusif. Si le peu que nous faisons pour nous protéger fonctionne comme prévu, alors nous sommes les seuls, vous comprises, à savoir tant de choses. Le reste est un brouillard épais et impénétrable..."

Archie grommela.

"Arceus seul sait si nous aurons l'occasion d'user de ce peu avant d'être à notre tour détruit..."

Un silence s'installa dans la salle, faisant ressortir toute la gravité de la situation. Il était évident que la team Aqua et la team Magma, même associées, ne pourraient pas contrer cette menace. Celle-ci, provenant du monde de Melosa et Kailiana, était particulièrement bien renseignée sur le monde des shippings et ses habitants, et pouvait donc prédire comment les gens réagiraient à cette attaque et contrer toutes leurs défenses.

Finalement, Melosa décida de briser la glace.

"Nous pouvons vous aider, mais pour cela, il faudra que vous acceptiez d’être exposé au danger, un minimum."

Maxie la dévisagea, demeurant suspicieux quant à cette aide, avant de se tourner vers Archie pour connaître son avis. Ce dernier laissa reposer sa tête sur sa main, prenant une pose plutôt décontracté.

"Expliquez-vous."

Melosa s’éclaircit la gorge avant de commencer son explication :

"Comme nous vous l'avons dit précédemment, nous ne sommes pas seulement deux à avoir été envoyées ici, plutôt une vingtaine. Si nous arrivons à communiquer vos informations au reste de l'équipe, nous pourrons évidemment faire quelque chose. Cependant, il s'avère que notre seul moyen de communiquer ne fonctionne pas. (Elle sortit son Shippy-phone, le leur montrant) Cet appareil est censé nous permettre de communiquer avec l'équipe technique, et donc de nous donner la possibilité de transmettre nos informations aux autres. Mais en ces lieux, il ne capte pas les ondes qui nous permettent de communiquer. Nous devons donc trouver un endroit où ces ondes sont accessibles, comme une ville, en espérant qu'elles ne soient pas toutes détruites. De plus, même si elles sont peu nombreuses, nous avons quelques chances de pouvoir croiser d'autres membres de notre groupe."

Archie sembla ignorer de manière passablement flagrante le danger que courait directement le reste de l'unité SI-enne. Tout ce qui importait, pour l'heure, était de sauver sa peau et celle de son équipage. Par la même occasion, peut-être également celles de Maxie et des siens, mais rien n'importait moins.
Il soupira, le regard perdu dans le vague, et conclut.

"S'il nous reste une carte à jouer, je suppose que c'est bien celle-là..." (Il se tourna de moitié en direction du roux et lui demanda avec sérieux, le fixant dans le blanc des yeux) "Qu'en penses-tu, Maxie ?"

L'intéressé répondit avec une hésitation marquée, qui fit pouffer les deux shippeuses.

"H-Hé bien... L'idée semble intéressante... Sachez avant toute chose que retrouver les vôtres ne sera pas notre principale priorité, mais restera une option. Ce détail mis de côté, je vous donne raison, tout comme Archie."

Melosa le garda bien pour elle, mais elle ne put s'empêcher de percevoir entre les deux leaders une profonde complicité, et une symbiose parfaite. Ce que pensait l'un, l'autre l'envisageait également, et quand l'un parlait d'un problème touchant à un intérêt commun aux deux Teams, l'autre ne lui donnait jamais tort.
Elle joignit les mains dans son dos et sourit pour elle-même.

"Et pas d'entourloupes...", ajouta Archie, menaçant.

Ils préparèrent ensuite la manière dont ils allaient procéder. Le camp se situait à l'est du continent Prayukti, qui, dans leur monde, était appelé le continent des Jeux Vidéos. Ils allaient donc se diriger vers la ville la plus proche, Précieuse, dans l'espoir que celle-ci ne soit pas détruite. Si c'était le cas, ils essaieraient de trouver des ressources abandonnées par les habitants et tenteraient quand même d'établir une communication via Shippy-phones. Si celle-ci venait à échouer, ils seraient contraints de continuer leur trajet jusqu'à la prochaine ville, ce qui aurait été une perte de temps colossale : plus longtemps ils seraient exposés au danger, plus de chance ils auraient de réellement finir en danger.

Après que tout cela ait été mis en place, Archie permit aux deux filles de disposer. Plus tard leur fut envoyé un sbire chargé de les amener à leurs chambres provisoires, où elles purent se reposer pour se préparer à l'action du lendemain.


Dernière édition par Topaz, n°3 le Sam 18 Oct 2014 - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Twask
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 2146
Localisation : eat your broccoli

MessageSujet: Re: Error 404 - We're unable to find your shipping.   Sam 18 Oct 2014 - 0:49

CHAPITRE 2.


La voiture, depuis déjà plusieurs heures, avançait à un rythme régulier, sur un terrain plat et au demeurant vide d'ennemis à affronter, conduite par un Archie sûr de lui, aux côtés duquel se tenait un Maxie hésitant et gêné. Il se sentait ridicule de ne pas savoir piloter un 4x4, alors que, d'eux-deux, il était celui qui avait voulu étendre les continents. Sa honte était de moitié une forme de respect qu'il adressait au leader de la Team Aqua, mais qu'il se refusait d'admettre à tout-prix, et de moitié de la haine, qu'il dédoublait par sa propre volonté, pour ne pas faire honte aux hommes qu'il représentait, et qui se devaient de mépriser sans aucune retenue les marins ennemis. A l'arrière, Kailiana et Melosa regardaient défiler le paysage sans mot dire, trop gênée pour oser-même se lancer le moindre regard. Le silence ambiant était d'une lourdeur absolue, et tous, si ce n'était Archie, semblaient vouloir le rompre. Le seul problème résidait en un simple fait : ils n'avaient absolument rien à se dire. Le voyage qu'ils effectuaient étaient un dernier recourt, l'un de leurs derniers espoirs avant de devoir s'engager sur un sentier sinueux dont ils n'étaient pas certains de revenir en vie. S'ils ne captaient pas là-bas, leur prochaine destination était encore à des kilomètres, et Arceus seul pouvait savoir s'ils ne croiseraient aucun ennemi en route.

Maxie, embarrassé, se racla la gorge et tenta une prise de parole.

"Hem... Nous sommes partis depuis trois ou quatre heures, n'est-ce pas...?"

Archie acquiesça en silence. Les deux filles lancèrent un long soupir, suivi d'un "Oui...", qui témoignait d'un ennui les ayant poussées à compter les minutes.

Et le silence reprit pour ce qui sembla être une demi-heure. De hauts murs étaient maintenant visibles, comme ceux d'une grande forteresse. La ville de Précieuse était cette dite forteresse. On pouvait voir un fleuve qui amenait à une grande porte, que Kailiana assuma être l'entrée de la ville. Alors que la voiture se rapprochait, ne roulant pas si loin du fleuve, elle pouvait observer les nombreuses pierres précieuses ornant la porte, la faisant briller de milles feux. Parmi ces nombreuses pierres, trois se distinguaient des autres. Leur taille était impressionnante, occupant plus d'un tiers de la porte et se rapprochant de la moitié. Il s'agissait d'un rubis et d'un saphir surplombés d’une émeraude ; elles étaient toutes les trois réunies le symbole de Précieuse.

Archie gara la voiture sur ce qui semblait être un parking puis en sortit, avant de se diriger vers les barques amarrées non-loin de là, afin d'accéder à la ville. Ses trois coéquipiers le suivirent, non sans une grimace de la part de Maxie lorsqu’il aperçut les barques. Par chance, elles étaient assez grandes pour pouvoir transporter un Ronflex sans aucune difficulté, et étaient munies de moteurs. Ils s'installèrent donc tous sur la première barque qui vint, après qu'Archie ait vérifié son état – qu’il jugea bon après inspection -, et qu’il se soit occupé de la détacher.

Une fois le moteur activé, la barque s'élança vers la fameuse porte. Ils entrèrent dans le champ de vision des caméras veillant sur l’unique entrée de Précieuse, et une voix retentit, sortie tout droit d'une enceinte incrustée dans le mur.

"Vous êtes Maxie et Archie, n'est-ce pas ? Que faites-vous là ? Nous vous avions pourtant dit de ne plus jamais revenir."

Ces paroles firent râler Archie, pour qui toute perte de temps était malvenue.

"Écoutez, nous sommes là pour une affaire très sérieuse... !
- Une affaire très sérieuse ? Comme réveiller un volcan, ou inonder la ville ? Ça n’a rien de sérieux. Vraiment, allez vous-en, on ne veut plus vous voir."

Melosa se leva et s'apprêta à prendre la parole, mais le regard que lui adressa Archie la fit se rasseoir en vitesse.

"Nous ne sommes pas là pour ça ! Aussi stupides que nous puissions être, n’aurions pas idée de penser à ça, alors que nous faisons face à une quasi-apocalypse ! Laissez-nous rentrer, et nous pourrons nous expliquer avec votre champion !
- Il en est hors de que... !
- Laissez-les rentrer."

Une nouvelle voix venait de retentir, de la même enceinte que la première, indiquant que quelqu'un se tenait derrière le garde. Et à en juger par le soulagement qui parut sur les traits de Maxie, les décisions de cet inconnu devaient avoir une influence particulière.

"Mais monsieur Rochard, êtes-vous certains que... !
- Sûr et certain. Ils ont demandé à me parler, et je suis encore maître de mes choix. Amenez-les dans mon bureau."

Melosa et Kailiana ne purent retenir un sourire orgueilleux, les oreilles néanmoins bourdonnantes à l'entente du "Rochard". Elles s'attendaient bien-sûr à le rencontrer, à un moment ou à un autre de leur aventure, mais les choses s'accéléraient avec une rapidité déconcertante. A leur inquiétude se mêlait un sentiment de sûreté, que leur conférait l'argenté par son simple nom. Fans de Pokemon depuis leur plus tendre enfance, elles n'étaient pas sans l'avoir jamais affronté lors de son règne de Maître de Hoenn. Si une personne était au moins capable de les protéger des dangers de ce monde, ça ne pouvait être que lui.

La vigie obéit sagement aux ordres reçus, et ouvrit la porte aux quatre compagnons. Ils poursuivirent leur chemin sur l'étendue d'eau sur quelques mètres encore avant qu'un homme - qu'ils supposèrent être le garde - ne vienne leur lancer une corde. Sans un mot, grommelant quelque "Il a dû perdre la tête pour vous laisser entrer ici, tsh...!", il les guida jusqu'à un bâtiment, dans une enfilade de couloirs tous semblables, dans une ambiance tendue et grave. Archie, curieux, sans perdre le nord malgré l'importance de l'instant, demanda :

"Pierre se porte bien ?"

Avec un soupir agacé, le garde cracha :

"Vous le saurez bien assez tôt... !"

Le brun revint pourtant à l'attaque.

"Je me souviens quand il était enfant... Il aimait déjà s'amuser à construire des forts impénétrables comme celui-ci...! ... Toutefois, qui aurait cru qu'il finirait par habiter dans l'un-d'eux..."

Le guide s'impatientait, mais prenait sur lui pour ne pas crier, sans doute à cause de la trop grande proximité entre lui et son supérieur.

"M'ouais, p't'être... C'est cool."

Ce fut au tour de Maxie de se joindre à la plaisanterie.

"Je me rappelle surtout que tu les détruisais tous, une fois qu'il les avait achevés... !"

"Ah, ah, ah ! Que de bons souvenirs ! (Il se retourna vers celui qui les dépassait tous, et qu'il sentait déjà prêt à craquer) N'est-ce pas, monsieur le garde !"

Ce dernier s'arrêta net, hors-de-lui, et les informa, faisant volte-face plus vite qu'un Zoroark.

"Au bout du couloir, tournez à gauche. Ce sera la porte du fond. Je dois retourner à mon poste."

Sur ces mots, il disparut par là où ils étaient arrivés et laissa les voyageurs seuls. Archie adressa un clin d’œil complice à Maxie, fier de leur coup, et cala les mains sur ses hanches.

"Parfait. Maintenant qu'on est tous seuls, les filles ; petit briefing sur ce qui va se dire dans le bureau de leur meneur."

Kai et Melosa hochèrent la tête de concert, les oreilles grandes ouvertes.

Ce fut Maxie qui prit la parole, remontant ses magnifiques lunettes, puis se lançant.

"Pour commencer, il sera de votre responsabilité de lui exposer notre projet. Le tout ne devrait pas être dur, connaissant bien Pierre Rochard.
- Une fois cela fait, continua Archie, ce sera à vous deux d'agir. Vous expliquerez à Rochard ce que vous nous avez déjà expliqué. Et ne vous forcez pas à trop bien paraître, un peu lui suffit amplement."

Elles se contentèrent d’acquiescer, ayant bien compris ce qu'elles avaient à faire. Le groupe poursuivit sa route vers le bureau de Pierre Rochard, frappant à la porte, et l’ouvrant après avoir reçu une autorisation venue de l’intérieur.

La pièce restait simple, bien que dégageant une atmosphère de richesse, qui devait être en accord avec son propriétaire. Tout était impeccablement rangé, et l’on disposait d’un large espace. On pouvait apercevoir de nombreuses pierres, rares et magnifiques pour la plupart, chacune d’entre-elle mieux exposée encore que sa voisine.

Au centre de la pièce se dessinait la silhouette d’un homme, que l’on devinait caressant doucement son doux Métaloss Shiney.
Pierre Rochard.

Il apparut aux jeunes filles telles qu'elle l'avait connu dans ses artworks les plus récents. Seulement, peut-être un poil plus grand, avec des yeux plus brillants encore qu'il n'y paraissait dans ses sprites. Ses cheveux, contre toute attente, étaient tout aussi abracadabrantesques que le reste de sa tenue, et semblaient figés en l'air par on-ne-savait quelle technique méconnue du monde des deux aventurières. Un simple pot de gel n'aurait suffi à obtenir un tel résultat.
Il s'avança vers elles, serein, leur tendit une main grande ouverte. Il sourit, et les salua poliment.

"Bonjour, mesdemoiselles. (Il se retourna de moitié vers les deux hommes qui les accompagnaient, et leur accorda à peine un regard, jugeant inutile de se lancer dans de l'hypocrisie pure) Que me vaut cette visite ? (Il plissa les yeux) Êtes-vous de simples sbires, ou bien... ?"

Melosa opina à la négative et effaça cette supposition d'une geste ferme de la main. Sans laisser le temps à Pierre de reprendre la parole, après un dernier regard entendu avec sa partenaire, elle se lança dans son récit, sachant maintenant exactement comment le tourner pour rester compréhensible.
Une fois qu'elle eut fini, Pierre la contempla, pensif.

"Vous dites donc avoir besoin du réseau de notre base pour joindre vos camarades, c'est cela ?
- Exactement ça, acquiesça Kailiana, heureuse de ne pas avoir à se répéter pour la énième fois. (Elle hésita) Alors... Vous pourriez nous aider... ou pas ?
- Vous dites que votre aide pourrait permettre l'arrêt définitif de cette guerre qui déchire notre monde depuis bien trop longtemps ?
- C'est exact.
- Et si nous vous aidons à joindre vos coéquipiers, vos chances de réussite seront logiquement plus élevées... (Il sembla cette fois-ci parler plus pour lui-même que pour l'une des deux jeunes filles) ... C'est d'accord. Permettez-moi de lier votre appareil à notre ligne, et nous ferons de notre mieux pour vous venir en aide de toutes les façons possibles."

Nouveau regard complice des deux partenaires, et soupir soulagé des deux meneurs, qui, mine de rien, n'en menaient pas large, maintenant qu'ils se trouvaient en face en face direct avec le Rochard.
L'avenir de leurs organisations avait quelques secondes dépendu d'une personne qui ne les avaient jamais appréciés. Il s'en était fallu de peu, mais cet accord fut un poids en moins pesant sur leur conscience.

L'opération démarra l’instant qui suivit ; tous jugeant la moindre petite minute précieuse et bonne à prendre, dans la crainte d’une éventuelle attaque surprise.
Kailiana se saisit de son shippy-phone et le tendit à Pierre, celui-ci le connectant avec l'ordinateur central, ou du moins ce qui y aurait équivalu.
Il actionna plusieurs commandes, faisant vrombir la machine, d’où s’échappèrent de fortes vagues psychiques que tous ressentirent.
Ce monde contenant des pokémons, certains offraient de leur énergie pour aider l'humanité. L'énergie des pokémons psy était donc un très bon moyen d'établir une connexion, principalement lorsqu'elle se trouvait être mélangée à de l'électricité.

Ils n'attendirent pas plus d’une poignée de secondes, avant d'entendre le son d’une voix étouffée s’échapper avec difficulté du shippy-phone.

"A... lo... ! Al... o... ! Allo ! Vous nous recevez ?!"
Revenir en haut Aller en bas
http://historwask.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Error 404 - We're unable to find your shipping.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Error 404 - We're unable to find your shipping.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [AIDE]unable to find partition size
» [AIDE] HTC Desire S ... rebloqué ! -_-
» panic unable to find driver for this platform acpi
» [AIDE] messages d'erreur " Can't find misc" et "E:Failed to find cache partition to mount at /cache
» [Upgrade code error]HTC HD bloqué écran tri-couleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Fanfics :: Pokémon-