AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 17:23

Petit mot:
 



Auteur : Milky Mey
Disclaimer : La franchise Pokémon ainsi que ses personnages appartiennent à Nintendo et Game Freak.
Rating : K
Pairing : SoulSilverShipping [Silver & Soul] et Conflicting [Green & Blue]


















=================================



Silver marchait d'un pas rapide vers Doublonville. Plongé dans ses pensées, il se remémorait les événements de la semaine passée… Il avait encore du mal à croire que La Ligue Indigo était terminée, qu'il allait devoir reprendre son voyage, et surtout qu'il avait perdu contre Peter.
Certes, il s'agissait du dresseur le plus puissant qui soit, mais il n'arrivait pas à admettre qu'il avait perdu. Il s'agissait de sa première défaite, et il avait du mal à la digérer…
Il décida d'arrêter d'y penser et se concentra sur la route. Celle-ci était de plus en plus calme, ce qui voulait dire que la ville n'était pas loin. Il devait se trouver dans le parc à l'entrée de celle-ci, et les enfants qui jouaient confirmèrent son hypothèse. Il remarqua un groupe de jeunes filles assez tape-à-l'oeil: Elles avaient l'air d'avoir le même âge que lui et portaient un uniforme d'écolière avec une chemise blanche et une jupe écossaise. Ce qui attira l'attention de Silver, c'est qu'elles étaient identiques, mis à part la couleur de leurs yeux, cheveux et jupes qui variaient en fonction de leur Pokémon: la blonde possédait un Voltali; celle aux yeux azurs avait un Aquali; La fille avec la jupe rouge semblait détenir un Pyroli; et la dernière, vêtue de rose, avait un Mentali.

Ce spectacle assez singulier intrigua Silver mais n'attira pas son attention plus de quelques secondes, si bien qu'il finit par les ignorer. Mais lorsqu'il passa près d'elles, elle le fixèrent et se mirent à glousser et pousser des petits cris. Silver se retourna, tout de suite sur le qui-vive. Quand il comprit que c'était lui qui était à l'origine de cette agitation, il soupira: il n'était pas habitué à sa soudaine popularité.
- Tu es Silver, n'est-ce pas ? Je suis ta plus grande fan, dit (ou plutôt cria) la maîtresse de Mentali.
- Ton match contra Peter était juste fabuleux !! s'exclama la rouquine
- Il a gagné in extremis, c'est dommage, dit la fille aux yeux dorés.
- Je peux avoir un autographe ? demanda la dernière.
Pendant que les quatre soeurs se disputaient pour savoir laquelle aurait l'autographe en premier, Silver se demanda comment il allait se sortir de là. Quand il entendit un cri…
- SSSSSIIIIIIIIIIILLLLLLLLLLVVVVVVVVVVVEEEEEEEEEEERRRRRRRRRRR !!!!!!
Il fit volteface et son coeur se mit à battre la chamade, comme à chaque fois qu'il la voyait.
Pourquoi ?
Parce que Silver avait peur de Soul.

En la voyant, il voulu fuir, mais il était encerclé par le groupe de jeunes filles. Impuissant, il regarda la menace s'approcher. La menace en question arborait son sourire éternel et enfantin et courait à toute vitesse dans sa direction. Au moment ou elle allait le prendre dans ses bras, il réussit à l'esquiver, si bien qu'elle tomba sur le Voltali, qui lui lança une décharge.
- Aïe !! hurla-t-elle en se relevant. Ca fait mal !
Ses couettes étaient dans un état épouvantable mais elle ne s'en soucia pas. Après tout, elle était un parfait garçon manqué. Elle émit un petit rire, pour faire comprendre qu'elle allait bien, malgré l'attaque. Silver lui lança un regard furieux, se fichant complètement de savoir qu'elle allait bien.
- Bonjour, Silver ! Tu vas bien ? Je savais que tu viendrais à Doublonville, alors je t'ai attendu !! Comme je savais que tu prendrais le train, j'ai dit au garçon de la gare de me dire s'il te voyait. D'ailleurs, tu sais qu'une fois, il a…
Silver n'écoutait déjà plus et se demanda comment il avait fait pour en arriver là… Maintenant, il ne pouvait plus se débarrasser d'elle. Les quadruplées semblaient se demander qui elle était : sans doute avaient-elles oublié qu'il s'agissait de la jeune fille qu'il avait battu en quart de finale de la Ligue Indigo. Mais pour lui, c'était plus que ça: malgré la différence de niveau flagrante entre les deux dresseurs, elle avait désigné Silver comme son principal rival et le collait dès qu'elle en avait l'occasion. Elle parlait trop, se faisait toujours remarquer et lui demandait en permanence des conseils. Bref, elle était à elle tout seule la matérialisation de tout ce qu'un garçon calme et introverti comme Silver haïssait.

Soudain, Silver remarqua qu'elle lui tendait un bon de papier et il fit plus attention à son monologue
- … alors je me demandais si tu voulais m'accompagner aussi.
- Non.
Même si il n'avait pas écouté un traître mot de ce qu'elle avait dit, il savait que cette demande lui imposerait de passer plusieurs jours avec elle, et ça, il ne pourrait pas le supporter: il gardait de très mauvais souvenirs de son dernier voyage avec elle, lorsqu'ils s'étaient rendus ensemble au Plateau Indigo.
- Mais Silver…
- Non, j'ai dit.
Et il reprit sa route, mine de rien. Comme Soul ne disait rien, il s'inquiéta. Non pas pour elle (il savait pertinemment qu'il fallait plus que des paroles blessantes pour la vexer : il avait déjà essayé), mais pour lui-même: quand Soul ne parlait pas, c'est qu'elle préparait un mauvais coup. Il ne fut donc pas étonné quand elle dit:
- Si tu viens, tu pourras prendre ta revanche sur Peter.


Cela faisait plus d'une demi-heure que Silver contemplait l'océan. Soul lui avait demandé de l'attendre devant le Terminal Mondial de Doublonville, entre la mer et la fontaine. Pour la énième fois, il relut le billet que cette dernière lui avait tendu:


FESTIVAL DE PARMANIE
BILLET SPÉCIAL POUR LES PARTICIPANTS AU TOURNOI
CHAMBRE D’HÔTEL INCLUSE


Ces quelques mots dorés sur un fond rouge résumaient on ne peut mieux ce qu'il allait devoir endurer: il allait devoir se coltiner Soul et il-ne-savait-qui pendant près d'une semaine. Génial. Vraiment génial. Apparemment, les billets spéciaux n'étaient délivrés qu'aux dresseurs de talent aillant fait leurs preuves en tant que dresseurs et coordinateurs. Mais quelque chose intriguait Silver: comment ce faisait-il que Soul ait deux billets ? Il était plus que probable qu'il en ait également reçu un, mais hors de question de remettre les pieds chez lui.

Il soupira. Il aurait voulu faire demi-tour et trouver un autre moyen de rejoindre Kanto, mais Soul était partie avec son Pokématos, sans doute pour le dissuader de lui poser un lapin. Soudain, deux petites mains frêles lui cachèrent les yeux.
- Qui c'est ? !
Sans prendre la peine de répondre, il retira violemment les mains de Soul de ses yeux. Elle avait un dépliant ainsi que son Pokématos, qu'elle lui tendit. Il le reprit aussitôt.
- Alors tu penses qu'à ce festival, je pourrai revoir Peter ?
- Je ne te garantis rien, mais c'est quand même THE événement du moment ! Alors c'est normal que le Maître de la Ligue y participe, tu crois pas ?
Ses arguments avaient beaux tenir debout, Silver voyait bien que Soul était un peu hésitante.
- Dis-moi ce que tu me caches, Soul.
Réticente, elle lança un regard suppliant à Silver qui resta impassible. Elle soupira et dit:
- C'est un tournoi en double.
Heureusement qu'il avait récupéré son Pokématos. Silver lui tourna le dos et se dirigea vers la gare. Participer à un tournoi en double ? Alors qu'il n'avait jamais disputé de match de ce genre ? De surcroît, avec Soul ? Et puis quoi, encore ? Comme Soul ne le poursuivait pas en rouspétant, il s'attendit une fois de plus au pire.
Elle fit une chose à laquelle il ne s'attendait pas du tout: elle se mit à chanter. Silver s'arrêta net et se retourna: elle chantait d'une voix douce qui ne lui ressemblait pas, en regardant les vagues. Ce n'était pourtant pas la première fois qu'il l'entendait chanter: elle l'avait déjà fait à plusieurs reprises. La dernière fois, c'était pour le réconforter après sa défaite à la finale de la Ligue.
Étrangement, il adorait l'écouter. C'était l'une des rares choses qui faisaient qu'il ne l'avait pas encore égorgée. Et cette peste de Soul le savait. Cette fois, la chanson était à la fois mélancolique et pleine d'espoir. Elle cessa au premier refrain, ce qui frustra un peu Silver.
- C'était pas mal, dit-il, malgré lui, mais sincèrement.
- Merci.
- Comment s'appelle cette chanson ?
- Ready Go.
- C'est ta chanson préférée ?
- Nan, ma préférée, c'est Together ! dit-elle avec un grand sourire.
- Pourquoi tu me l'as jamais chantée, alors ?
- Parce que, selon moi, cette chanson doit se chanter en duo !
- Pourquoi ?
Elle haussa les épaules.
- 'Sais pas.
Décidément, il ne la comprendrait jamais.
- D'ailleurs, je te l'ai mise dans ton Pokématos, c'est pour ça que j'ai mis un peu de temps pour venir. Je t'ai rajouté deux options: Transfert de fichier et Lecteur MP3 ! Grâce à la première, je t'ai passé ces deux chansons et grâce à la seconde, tu pourras les écouter à loisir ! C'est simple, regarde, je mets Together. Pour l'enlever, il suffit de …
Pendant qu'elle monologuait, Silver reprit sa contemplation des vagues. Il se sentait bien, là, devant le coucher du soleil, avec cette chanson et Soul qui lui cassait les pieds à parler de transfert de fichiers. Il soupira : même si elle était la personne la plus agaçante qui soit, Soul était toujours là pour lui quand il en avait vraiment besoin. De tout évidence, si elle l'avait cherché pour qu'il l'accompagne à ce festival, c'était pour qu'il arrête de ruminer sur sa défaite et reprenne confiance en lui en remportant ce concours. Il comprit qu'il n'avait pas le choix. Aussi, il finit par lui couper la parole :
- Je t'accompagnerai, si tu ne trouves personne pour venir avec toi.
Elle le regarda, ébahie, et afficha un sourire rayonnant.
- Je savais que je pouvais compter sur toi, Silver, merci du fond du coeur !
- C'est bon, calme-toi, répondit-il, exaspéré.
- On va partir dès ce soir, j'ai les billets ! On récupéra des personnes dans le train, on ira à Parmanie ensuite, puis…
- Soul, tu parles trop.
- Pardon. Et puis pour cette chanson, Together… Je la chanterai un jour. Avec toi.
- Et tu décides ça toute seule ? dit Silver, profondément exaspéré.
Elle éclata de rire et s'éloigna de lui en courant. Si elle espérait qu'il allait s'amuser à la rattraper, elle pouvait toujours courir. Mais elle se retourna et dit :
- Puisque je te dis qu'on la chantera ! Le moment venu, tu verras, tu le feras. Et comme ça je pourrais te dire…
Elle pointa son index droit vers et lui fit un clin d'oeil :
- … "Je te l'avais bien dis" !


Dernière édition par N. Meydela le Dim 2 Mar 2014 - 19:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 17:29




Dans le train de nuit en provenance de Doublonville, un adolescent fixait de son regard écarlate la jeune fille en face de laquelle il était assis: ses paupières closes cachaient ses yeux noisette et son bonnet était de travers sur ses cheveux de la même couleur. Le garçon soupira: dire qu'il y avait à peine quelques heures, il comptait aller à Jadielle récupérer son premier badge à Kanto. En plus d'avoir appris que le champion était absent et qu'il fallait posséder sept badges pour l'affronter, il avait une fois de plus cédé aux caprices de Soul. Il se trouvait dans l'Express, qui devait le mener à Safrania. Maintenant, il n'avait plus que deux choses en tête: trouver Peter et le vaincre en public, puis trouver un partenaire à Soul et repartir à la conquête de ses badges.
Il remarqua que Soul frissonnait. Il soupira, puis enleva sa veste en râlant et la posa sur elle comme une couverture.
- Comme c'est mignon !
Silver se retourna. Debout à côté de lui se tenaient deux adolescents: le premier, visiblement un peu plus âgé, était l'incarnation même de la nonchalance. Il affichait un sourire moqueur, son regard passant de Soul à Silver. Ses cheveux blonds tiraient sur le marron, comme ses yeux. Il avait un collier avec au bout quelque chose qui ressemblait à une dent. Il portait une veste en cuir noir et un pantalon marron. La jeune fille qui se cachait dans son dos semblait beaucoup moins extravertie que son partenaire. Elle était toute timide et affichait un léger sourire, les lèvres retroussées. La ressemblance qu'elle avait avec Soul était frappante: mêmes yeux, mêmes cheveux, mêmes corps frêle et mince. Contrairement à la salopette bleue de sa soeur, elle revêtait un T-shirt bleu et une jupe rouge avec des gueps. Silver se rappela que Soul avait parlé de récupérer des personnes dans le train.
- Salut ! dit le garçon. Je te présente Leaf, la soeur jumelle de Soul. Moi, c'est Blue. Enchanté.

Silver regard Soul, puis Leaf (qui s'était aussi endormie), puis de nouveau Soul. Assises l'une à côté de l'autre, elles semblaient se ressemblaient encore plus. Puis son regard épia son voisin de gauche, qui, lui, regardait fixement Leaf, ses écouteurs calés dans ses oreilles. Pour la première fois de sa vie, Silver s'adressa spontanément à un inconnu :
- Qu'est-ce que t'écoutes ?
Blue sursauta et se ressaisit:
- Ice Cream Syndrôme. Leaf l'adore, ajouta-t-il avec un sourire. Et toi ?
Silver avait lui aussi ses écouteurs.
- Oh, une chanson que Soul m'a passée, euh… Together
Blue éclata de rire.
- Qu'est-ce qu'elle nous fatiguait avec cette chanson ! Elle nous la faisait écouter tout le temps. Leaf encaissait en silence mais ça m'énervait, alors j'ai fini par casser son lecteur de CD et depuis elle me déteste, haha !
- Quand est-ce que ça s'est passé ? demanda Silver.
- Tous les trois, on se connaît depuis toujours. On vivait ensemble, avant, au Bourg-Palette, mais quand Leaf et moi avons débuté notre voyage initiatique ensemble, Soul avait été tellement frustrée de ne pas voyager avec sa soeur comme elle en avait rêvé qu'elle a préféré commencer son voyage à Johto seule, histoire de ne pas nous croiser.
- Oh, alors comme ça, vous ne vous entendez pas bien ?
- Non. Pas du tout, même ! ajouta Blue en riant. Elle a beaucoup de mal à digérer ce que j'ai fait à sa soeur et elle n'aime pas nous voir ensemble…
Blue serra son poing.
- Que s'est-il passé ?
Il eut un sourire triste.
- Rien… Hé ! T'as que deux chansons dans ton Pokématos ! Attends, je t'en rajoute.

C'est ainsi que pendant une bonne heure, Blue et Silver parlèrent de tout et de rien.
- Dis, commença Silver. Tu vas la lâcher des yeux à un moment ?
- D-De quoi tu parles ? demanda Blue, soudain rouge pivoine.
- Bah, de Le…
- Tais-toi ! cria Blue.
- Nan, toi, tais-toi tu vas finir par les rév…
Trop tard, le mal était fait. Les jumelles se réveillèrent en même temps.
- Kekya ? demanda Soul.
- Rien, dit immédiatement Blue, toujours rouge.
Leaf lui lança un regard inquiet et mit sa main sur son front. Blue tressaillit. Silver partit dans un fou rire moqueur.
- "Comme c'est mignon", tu disais ? Hahaha… AÏE ! Soul, ton pied !
Il lui lança un regard noir, pendant que Leaf lui souriait. D'ailleurs, Silver se rendit compte qu'elle n'avait pas ouvert la bouche depuis son arrivée.
- Euh… Un problème ?
Leaf fit non de la tête et continua à lui sourire timidement, toujours les lèvres retroussées.
- Pardon de t'avoir réveillé, dit Silver, hésitant.
- Elle dit que ce n'est rien, dit Blue, qui avait reprit ses couleurs initiales.
- Elle n'a rien dit, crétin, remarqua Silver.
- Crétin, toi-même !
C'est alors que quatre hommes en noir entrèrent dans leur wagon. Il portait des vestes et des bérets, qui cachaient leurs visages. L'un d'eux s'approcha d'eux.
- Vos cartes, dit-il.
Soul leur tendit sa carte magnétique et Silver la sienne. Le contrôleur les regarda et les leur rendit.
- Et vous ? dit-il à l'intention de Blue et Leaf.
Blue leur montra ce qui ressemblait à une carte d'identité.
- Carte de Champion d'arène. Elle permet d'emprunter n'importe quel titre de transport accompagné de deux personnes, mais ça, vous le savez, non ?
Les hommes s'étaient mis à chuchoter.
- Tu es champion d'arène ? demanda Silver, surpris.
- Ouaip, celui de Jadielle, répondit le champion, avec un sourire fier.
- Alors, c'est toi, cet idiot qui n'est pas fichu de rester deux jours de suite dans son arène ?
- Hé, surveille tes paroles ! Je suis réputé pour être le champion d'arène le plus redoutable, on m'affronte généralement en dernier. Et les dresseurs ayant battu les sept premiers champions d'arène sont rares, alors je passe mon temps à poireauter dans l'arène. C'est pas aussi problématique que si c'étaient Pierre et Ondine qui désertaient ! En plus, je suis jeune, j'ai besoin de profiter de ma liberté. Ah, merci, ajouta-t-il à l'intention des contrôleurs, qui lui rendaient sa carte. Un problème ?
- Effectivement, ce billet vous permet de voyager sans aucun autre titre de transport mais nous ne sommes pas au courant du fait que vous pussiez être accompagné. De ce fait, ajouta-t-il en saisissant Leaf par le coude, cette jeune vient avec nous.
Blue se leva et lui lança un regard menaçant.
- Lâchez-la.
- Je suis désolé, Monsieur, mais…
- Je vous ai dit de la lâcher.
Blue attrapa le mystérieux agent et lui serra le poignet tellement fort qu'il poussa un hurlement de douleur. Ses compagnons sortirent immédiatement leur Pokéball. Silver (qui se demanda pour la énième fois de la journée comment il en était arrivé là) sortit aussi une des tiennes.
- Soul, dit-il. Occupe-toi de… Soul !
Mais celle-ci s'était de nouveau endormie.
- Réveille-toi, espèce d'abrutie ! cria Silver.
- Silver, attention !
Silver esquiva l'attaque Lame d'Air du Roucarnage ennemi. Elle était tellement puissance qu'elle fit un énorme trou dans la parcelle la plus proche du wagon, juste à côté de Soul, qui ne semblait pas prête de se réveiller. Silver se rendit alors compte que le train avait pris beaucoup de hauteur afin de survoler une forêt.
- SOUL !
Au moment où elle entrouvrit les yeux, l'homme en noir eût un sourire mauvais:
- Roucarnage, Cru-Aile !
La rafale de vent générée par l'attaque propulsa Soul à travers le trou. Celle-ci resta quelques instants en suspension avant d'être entraînée dans une chute libre.
Et avant même de se rendre compte de ce qu'il faisait, Silver sauta à son tour.

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 17:34




Au moment même où Soul avait crié son nom, en fin d'après-midi, Silver savait qu'il allait avoir des ennuis.
Mais sauter d'un train pour rattraper cette idiote, il n'y aurait jamais songé. Toutefois, il savait garder son calme. En à peine quelques secondes, il se retrouva à la même hauteur que Soul (heureusement qu'il était plus lourd), la pris par la taille avec son bras droit et fit sortir le Pokémon de la Pokéball qu'il avait toujours dans sa main droite. Celui-ci attrapa la main de son dresseur.
- Merci, Nostenfer, dit Silver.
Au moment où ils atteignirent le sol, Silver se rendit compte qu'il venait de vivre la plus grosse frayeur de sa vie.
- On l'a échappé belle… Tout ça à cause de… ! Soul ?
Celle-ci tremblait de tout son corps.
- Eh ! Ca va ?
C'est alors qu'elle tomba. Silver la rattrapa à nouveau avant qu'elle n'atteigne le sol.
- Non mais ça t'amuse de tomber tout le temps ou quoi ? Soul, réponds-moi ! Qu'est-ce que t'as, bon sang ?
Il posa sa main sur son front. Elle était brûlante. Silver inspira profondément, et expira doucement. Puis il fit mentalement le point sur la situation. Points positifs: ils avaient survécu à une chute de plusieurs dizaines de mètres. Points négatifs: soul avait visiblement une horrible fièvre ; Blue et Leaf avaient sûrement de gros ennuis au même moment ; Soul et lui étaient perdus au beau milieu d'une forêt en pleine nuit.
Bref, ils étaient mal.


Soul se sentit un peu mieux lorsqu'elle se réveilla. Elle essaya de se rappeler comment elle s'était retrouver dans une tente éclairée par une lampe, seule au beau milieu de la nuit. Elle entendit des pas et ferma les yeux. Quelqu'un rentrait dans la tente et la serviette tiède qu'elle avait sur le front fut remplacée par une autre serviette, froide cette fois. Puis elle entendit un Pokématos sonner, et la personne sortit de la tente.
- Allô ? demanda la voix de Silver, à voix basse. Ouais, j'ai fini par me repérer grâce à la carte de mon Pokématos. On est au Nord de la piste cyclable, à quelques kilomètres de Céladopole… Et vous ?… Ouais… D'accord… Oui, je crois qu'elle va mieux… Ok, je te rappelle.
Puis il rentra à nouveau dans la tente. Au bout, d'une dizaine de minutes, Soul daigna ouvrir les yeux. Elle vit Silver, les manches retroussées, tout essoufflé, les yeux à moitié clos et rivés sur Soul. Quand il vit qu'elle était réveilla, il demanda:
- Ça va mieux ?
Elle acquiesça.
- Et toi ?
Il fut surpris de la question.
- Oui, pourquoi ?
- Tu sembles plus fatigué que moi.
- Ouais, dit-il en râlant, tu transpirais trop alors j'ai du changer ta serviette au moins trois. Il y a un ruisseau, mais a plus d'un quart d'ici, donc l'aller-retour met plus d'une demi-heure. Je n’ai pas de récipients, et en plus, à chaque fois, que je reviens l'autre serviette est déjà trempée de sueur… Et bien sûr comme mademoiselle est malade, je dois courir pour pas la laisser trop longtemps toute seule… J'en peux plus, alors maintenant que tu as l'air d'aller mieux, tais-toi et laisse-moi dormir !
Il s'allongea et s'endormit presque aussitôt. Soul s'excusa intérieurement de ce qu'elle lui faisait endurer. Elle vit qu'il était plus de deux heures du matin et décida de dormir aussi. Elle jeta un dernier regard à Silver, et sourit :
- Merci de m'avoir sauvé et de t'être occupé de moi, Silver.
- Je t'ai dit de te taire.


Blue entendit son Pokématos sonner.
- Mouais ? dit-il en bâillant. On est déjà arrivé, crétin… Et alors ? J'ai le droit de dormir jusqu'à midi si je veux ! Ouais, on est dans l'hôtel des participants… On a préféré y aller sur Roucarnage, finalement… Mmh, ouais, j'y serai.
Il raccrocha et vit que Leaf le regardait fixement.
- Bonjour, Leaf. Bien dormi ?
Elle hocha doucement la tête en souriant. Blue sourit, lui aussi. Puis elle eut l'air inquiet, prit la main de Blue et le guida vers la fenêtre où elle lui désigna un attroupement.
- Mais enfin qu'est-ce que…


- Silveeeerr !! J'ai faim !
- La ferme.
- T'es méchant…
- Boucle-la, par pitié. On sera bientôt à Parmanie. On ira manger après le karaoké d'ouverture, où on doit retrouver les au…
- Mais j'ai f…
- ET MOI, J'AI PAS FERMÉ L'OEIL DE LA NUIT À CAUSE DE TOI !
Soul s'arrêta net et se tut. Silver ne criait jamais. Il devait vraiment être exténué. Elle se rendit compte qu'il avait raison, que c'était de sa faute. Il marchait à plus d'un mètre devant elle, comme toujours. Elle regarda ses pieds et dit :
- Pardon. Je suis vraiment désolée.
Il prit un ton ironique.
- Pourquoi ? Pour le train, le tournoi, la nuit blanche ou le fait que depuis plus d'une heure, tu me tapes sur le système ?
- Pour tout… Je suis une égoïste, pas vrai ?
- Oui, répondit-il simplement.
Soul se tut, dépitée.
- Mais c'est déjà bien de la reconnaître. Pas comme moi.
Soul n'en croyait pas ses oreilles. Il avait l'air sérieux, tout d'un coup. S'en suivit un long silence. Soul finit par le rompre.
- Si tu étais aussi égoïste que tu le prétends, alors tu ne serais pas venu avec moi ici, tu n'aurais pas sauté du train pour me sauver et tu n'aurais pas passé plus de trois heures à faire des aller-retour pour me changer ma serviette. Tu es tout sauf égoïste. Tu es même très serviable mais tu ne t'en rends pas compte, c'est naturel chez toi. Quand je dormais, tu n'as pas hésité à me donner ta veste, quand je tombais, tu n'as pas hésité à sauter pour me rattraper, quand j'ai pleuré, après avoir perdu en quart de final, tu n'as pas hésité à rester toute la nuit avec moi, à me parler de mes lacunes alors que tu avais ton match le lendemain… Tu restes avec moi même si tu ne me supportes pas, même si je suis un poids. Même si tu sembles ne pas le savoir, tu es quelqu'un d'adorable dont la simple présence suffit à me rendre joyeuse et…
Elle se mit à sourire comme sa soeur, même si Silver lui tournait toujours le dos.
- C'est pour ça que tu es la personne que j'apprécie et admire le plus au monde, Silver.
Silver s'arrêta. Soul l'imita. Il se tourna vers elle.
- Soul… dit-il d'une voix tremblante. Tu...
- AU SECCOUUUUUUURS !!!!!!!!!

Soul reconnut tout de suite la voix de Blue. Elle ne fut donc pas étonnée de le voir se rapprocher à toute allure en compagnie de Leaf, comme toujours. Mais elle le fut plus lorsque qu'elle vit qu'ils n'étaient pas seuls. Ils étaient accompagnés d'un garçon qu'elle n'avait jamais vu. Lorsqu'ils s'arrêtèrent devant eux, elle vit qu'il était aussi grand que Silver et assez mignon (mais moins que Silver, bien sûr). Il avait les cheveux bruns en bataille, quelques tâches de rousseurs sur et de part et d'autre de son nez. Ce qu'on remarquait le plus était ses grands yeux gris clair. Il portait une chemise noire à manche court sans bouton sur un T-shirt blanc et un jean. Son attitude nonchalante rappelait celle Blue.
Leaf serra sa soeur cadette dans ses bras, les larmes aux yeux. Soul lui caressa les cheveux en la rassurant sur son état de santé, puis elle tira la langue à Blue.
Elle le vit discuter avec Silver sur les activités de chacun après leur séparation. Puis Silver demanda:
- Dis, c'est qui ?
Blue se retourna.
- Bonne question… Euh… t'es qui ?
L'inconnu éclata de rire.
- Moi, c'est Edward, mais vous pouvez m'appeler Ed. Je suis archéologue. Enchanté.

_____________________________________________






Dernière édition par N. Meydela le Sam 1 Mar 2014 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 17:38




Silver, Blue, Edward, Soul et Leaf marchèrent ensemble en direction de la plage.
- Alors tu es archéologue ? À ton âge ? demanda Soul, impressionnée. Et au fait, pourquoi couriez-vous ?
Il sourit.
- La plupart de gens imaginent un vieux barbu rabougri quand ils pensent aux archéologues. Mais j'en suis bien un. J'étudie les Pokémon préhistoriques et les mythes des différentes régions. Si on courait, c'est parce que je suis assez connu comme étant le plus jeune archéologue au monde alors j'ai été interpellé par un groupe de fan qui on finit par nous courir après. En plus, ils ont aussi reconnu Blue, ce qui n'a pas arrangé les choses.
- Et qu'est-ce qu'un archéologue fait ici ? Y a des trucs intéressant à déterrer ? demanda Soul.
- Le site est assez intéressant pour des fouilles, c'est vrai. Mais je suis ici parce que…
Edward prit un air sérieux.
- Hé bien, peut-être que je m'avance un peu, mais je pense qu'un mauvais coup se prépare.
- Qu'est-ce qui te fait dire ça ? demanda Blue.
Il ne répondit pas. Puis il fit un grand sourire et dit, en se tournant vers eux:
- Ça vous dirait d'aller au karaoké ?

Arrivés sur la plage, lui et les autres découvrirent une grande estrade montée pour l'occasion avec tout le matériel nécessaire pour un karaoké géant, à une exception près: il n'y avait pas d'écran pour afficher les paroles. Silver conclut que les concurrents devraient connaître celles-ci par coeur et qu'ils devraient chanter en face du public. À peine arrivés, Soul le harcela:
- Chantons Together ! Allez !
- Nan ! Si tu veux la chanter, fais-le toute seule.
Elle le regarda comme si il était fou.
- La chanson s'appelle Together et tu voudrais que je la chante seule ?
Silver finit par comprendre et fit son fameux petit rire moqueur.
- C'est parce que ça veut dire ensemble que tu veux qu'on la chante à deux ! Hahahaha…. AÏE ! Arrête de me donner des coups de pieds quand je ris, s'il te plaît !
- Tu ne ris pas, tu te moques de moi !
Silver soupira. Soul était vraiment bornée. Encore un coup de pied et il lui faussait compagnie. Il se rendit alors compte que les autres avaient disparu. À peine y avait-t-il pensé qu'ils revinrent, le sourire aux lèvres.
- Ça y est ! dit Blue.
- Quoi, "ça y est" ? demanda Silver, qui commençait avoir de gros soupçons.
- Bah, je nous ai inscrits au karaoké et au tournoi, pardi.
- Tu as QUOI ? !
Silver n'en revenait pas. Un, il ne pouvait plus trouver d'équipier à cette peste de Soul et deux, il allait devoir chanter seul devant la foule qui commençait à se créer devant l'estrade.
- Je ne peux pas, dit-il simplement.
- Pourquoi ? demanda Edward.
- Bah… En fait, je… j'ai jamais chanté.
Blue sourit.
- T'inquiète, vieux ! Y a une première fois à tout ! On chantera à deux, et en plus, j'ai choisi ta chanson préférée, Spurt !!
Silver le regarda à la fois interloqué et reconnaissant.
- Merci, Blue, mais… comment tu sais pour Spurt !?
- Hier soir, dans le train, t'écoutais que ça ! dit-il en riant. Et puis, moi aussi, je l'aime bien. Je suis sûr que tu connais déjà les paroles par coeur après l'avoir écouté en boucle dans le train.
Ce que Blue ignorait, c'était que Silver avait aussi écouté toute la nuit, rendant ainsi moins pénibles les allers-retours qu'il avait fait entre la rivière et la tente.
- Bon, reprit Blue, on va attendre notre tour derrière la scène, vous venez ? Au fait, je t'ai inscrite aussi Soul, comme tu me l'avais demandé.
- T’es pas si inutile que ça, ironisa-t-elle avec un sourire hypocrite, que Blue lui rendit.
Silver regarda Blue et Soul s'éloigner en se chamaillant et Edward les accompagner en riant. Il vit que Leaf était restée à côté de lui, à fouiller dans sa poche. Elle en sortit un caramel enveloppé dans du papier doré qu'elle lui tendit, hésitante. Il lui adressa un sourire de remerciement, le prit et le fourra dans sa bouche.
- Cha colle un peu, mais ché bon.
Elle lui sourit et ils rejoignirent les autres. Silver se dit que Leaf avait beau ne pas parler, c'est justement ce qui la rendait aussi mignonne.

Silver trouva le karaoké… étonnant. Très étonnant. Du moins, il se trouva lui-même surprenant.
Jamais il n'aurait pensé s'amuser autant en faisant ce genre de chose: se moquer des participants particulièrement nuls avec Blue et Edward en mangeant les glaces apportées par les jumelles était assez divertissant, en fin de compte. L'ambiance était excellente (puisqu'ils étaient les seuls à rire) et Blue lui passa toutes les chansons qu'il appréciait.

Quatre prestations se distinguèrent radicalement des autres par leur succès. D'abord, celle de Soul. Silver trouva son interprétation de Ippai Summer parfaite. Elle savait parfaitement combiner énergie et malice tout en restant dans un style très enfantin, mais c'était justement ce qui faisait son charme. Elle invita les enfants du public à venir chanter le refrain avec elle et esquissa même quelques pas de danse en rythme avec eux. C'était adorable et plein de bonne humeur. Son interprétation eût un succès fou et elle s'inclina respectueusement avant de rejoindre ses amis. Elle se tourna vers Silver.
- C'était pas mal, dit-il en regardant ailleurs.
- Toujours le même commentaire. Merci !
Puis, trois chansons plus tard, une jeune fille monta sur scène. Elle avait la peau mate, les yeux couleur améthyste, de longs cheveux noirs de jais et des traits parfaits. Elle portait un long T-Shirt mauve et un short blanc. Elle chantait avec une voix qui s'accordait parfaitement à la chanson.
- Qu'est-ce que c'est comme chanson ? demanda Silver.
- One, répondit Blue. Je te la passe aussi.
Elle s'inclina comme Soul et quitta la scène d'un pas léger. Un garçon tout aussi étrange du nom de Ice monta sur scène. Il était incroyablement pâle et vêtu de noir de la tête au pied. Ses yeux étaient d'un bleu glacé somptueux, qui attira particulièrement l'attention à cause du contraste avec ses vêtements sombres. Blue fut ravit- de voir que quelqu'un avait choisit sa chanson préférée, Ice Cream Syndrome. Celui-ci l'interprète parfaitement, mais lors de la prestation précédente, sans y mettre beaucoup de personnalité.
Les chansons s'enchaînèrent et la journée touchait à sa fin. Quand le présentateur annonça que la chanson suivante serait la dernière, Silver fut rassuré: il n'allait finalement pas chanter. Mais lorsque son nom fut annoncé avec celui de Blue et Edward, il se figea: en plus de chanter, il allait devoir le faire en dernier. Il commença à paniquer. Soul fut la seule à le remarquer et dit:
- Ne t'inquiète pas, tu seras génial ! En plus, Edward vous accompagnera à la guitare !
Il se calma un peu. Au mieux, même si il chantait mal, Ed le couvrirait un peu. Il prit une profonde inspiration en monta sur l'estrade.

Soul croisa les doigts dans son dos. Elle espérait que Silver n'aurait pas le trac et que tout se passerait bien. Quand la musique commença, ses craintes s'évanouirent.

Silver:
Omoide ima wa shimatte okou
Ano basho mezashi SUPAATO kakeyou ze

Blue:
Nodo ga kawaku haragaheru
Na noni chikara ga waite kuru
Kizu ga uzuku ase ga tobu
Dakedo hakkiri mietekuru
Silver:
Sekai no hirosa tte
Hora omou ijou ni tondemo nai
Waracchau hodo mushaburui
Nanman MAIRU yume wo oikake
Mada mada mada mada
POTENSHARU !

Blue:
Matte ja dame dame mukae ni yuukou
Yaru to ga yaru yaru SUPAATO kakero

Silver:
Mori wa kuraku michi wa naku
Nano ni yuuki ga afueteru
Yama wa kuttakunai kuttaku
Dakedo yappari moetekuru
Blue:
Nakama no kotoba tte
Hora omou ijou ni kokoro tsuyoi
Namida deru hodo mecha atsui
Nanman MAIRU asu mou ike
Mada mada mada mada SABAIBARU

Silver:
Kutsuhimo gyutto musubi na osou
Mirai no ore to no yakusoku hatasou
Matte ja dame dame mukae ni yuukou
Yaru to ga yaru yaru SUPAATO kakero

Namida mo egao mo hitori ja nai ze
Blue:
Itsu mo itsu demo genki mo akeyou
Silver & Blue:
Butsukari atte mo wakari aeru ze
Honki mo honki issho ni hashirou

Iku ze ! We'll be There !


Soul resta bouche bée, comme tout le public. Il y eut un long silence, puis une explosion de cris et d'applaudissement. Soul n'en revenait toujours pas. Leur prestation fut juste grandiose. Silver avait été exceptionnel pour sa première chanson. Pourtant, Soul n'appréciait pas particulièrement cette chanson. Avec Blue, ils avaient su parfaitement s'attribuer les paroles (quand d'ailleurs ?). Ils étaient également restés dans l'esprit de la chanson: ils avaient exprimé avec fougue leur détermination en tant que dresseurs, en plus d'avoir les plus belles voix masculines de la soirée. Pas étonnant qu'ils aient droit à la plus grosse ovation, d'autant plus impression grâce au fait que le karaoké se terminait. D'ailleurs, la plupart des cris stridents étaient poussés par des filles. Soul soupira: elles avaient toutes craquées pour le côté ténébreux des trois garçons.
Elle courut rejoindre Silver qui était descendu de la scène, tout ahuri. Elle lui adressa un sourire rayonnant en levant le pouce, et il lui fit une sorte de grimace ressemblant vaguement à un sourire. Leaf les applaudit tous les trois frénétiquement: Silver lui sourit aussi, Blue rougit en faisant de même et Edward fit une révérence.
Soul se réjouissait intérieurement: pour la première fois depuis qu'elle le connaissait, Soul s'était de lui même ouvert aux autres et elle en était ravie.

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 17:43




- Ces gens-là risquent de nous poser des problèmes.
- Oui, grand frère.
- Ils ont l'air fort. Nous devons immédiatement les neutraliser.
- Comment ?
- Tu vois, ces filles qui les accompagnent ? On pourra très facilement se servir d'elles.
- Bien, grand frère.

Silver, Blue, Edward, Soul et Leaf étaient dans la chambre d'hôtel d'Edward (complètement différente de celles des participants au tournoi) assis autour de la table. Elle était immense, dans les tons beige et doré, avec un salon équipé de trois larges canapés, d'une télé à écran plat et d'une petite cuisine, d'une salle de bain avec un jacuzzi et une grande chambre à coucher. La raison pour laquelle sa chambre était si différente était qu'il l'avait payée lui-même, bien qu'il participe au tournoi. Ses quatre amis se demandèrent en même temps si c'était son travail d'archéologue qui lui permettait d'avoir ce style de vie. Ed devina leurs pensées:
- Mon père possède plusieurs musées dans différentes régions, dit-il, en tapant à toute vitesse sur son ordinateur portable dernier cri.
- Oh ! T'es un héritier, alors ? Comme Silver !
- Soul, apprends à la fermer, s'il te plaît, ordonna ce dernier.
Comme ils voyaient que les autres attendaient des détails, Silver céda :
- Mon père dirigerait… euh… une grande organisation.
- Quelle organisation ? demandèrent-ils d'une même voix.
Silver garda le silence.
- Eh bien...
- Silver, j'ai faim, dit soudainement Soul.
Tout le monde se tourna vers elle. Silver eut un petit sourire: Soul savait qu'il n'aimait pas parler de sa famille. Même si elle aurait pu trouver mieux comme diversion.
- Edward, je peux utiliser ta cuisine ? demanda-t-il.
- Fais comme chez toi.
L'une des rares choses dont Silver était fier était son talent pour la cuisine.
- Laisse-moi faire.


- Voilà, Soul, tu devrais être contente, dit Silver, en posant un énorme plat au milieu de la table.
- Des Spaghettis à la baie Tomato ! Mon plat préféré ! Meurchi Chilveur ! ajouta-t-elle, la bouche déjà pleine.
- Parle pas la bouche pleine !
Edward les regarda tour à tour, et sourit, pendant que Blue et Leaf se régalaient également.
- Hé bien, ce tournoi en double promet ! dit-il.
Silver ne parvint pas à savoir si sa remarque était ironique ou non.
- D'ailleurs, comment ça se passe ? demanda Silver.
- Demain auront lieu les matchs éliminatoires, répondit Edward. Vous affronterez trois autres duos, choisis au hasard. Les dresseurs n'ont droit qu'à un Pokémon chacun pour tous les matchs du tournoi. Seules quatre équipes seront qualifiées.
- Mais pour les quarts de final, on doit être huit équipe, non ? demanda Soul.
- En fait, une équipe spéciale a déjà été qualifiée pour la finale. Je n'en sais pas plus sur eux. Les demi-finales auront lieu juste après. Le jour suivant sera le dernier du festival, il y aura donc la finale dans l'après-midi et les feux d'artifices le soir.
- HEIN ! fit Soul. Mais Silver et moi devions faire le tour du Festival ensemble le dernier jour ! On n’aura pas le temps !
- Quoi ? !
- Ne t'inquiète pas, Soul, répondit Edward avec un sourire. Tu pourras le faire dans la matinée.
- Jamais ! dit Silver. Et Edward, au lieu de donner de faux espoirs à Soul, dis-nous plutôt pourquoi tu penses qu'un mauvais coup se prépare !
Edward redevint sérieux et ferma son ordinateur.
- Pour faire simple, depuis plusieurs jours, je reçois des ondes bizarres avec mon ordi. J'ai l'impression qu'elles commandent quelque chose à distance.
Quand il vit les regards ahuris de ses amis, il reprit:
- En simple, ce sont des ondes qui changent constamment, et elles sont extrêmement complexes. Comment dire… je vais utiliser une image pour être plus clair : si tu veux changer de chaîne en regardant la télé, tu utilises une télécommande. Là, la télécommande, ce sont ces ondes, et vu leur intensité, soit la télé est gigantesque, soit il y en a plusieurs. Ou les deux. Et les ondes deviennent de plus en plus fortes. Mais le plus gros problème, c'est que je ne connais pas la nature de la télé. Ça peut être n'importe qu'elle type d'appareil.
Comme les autres, Silver tentait d'assimiler ce qu'Edward venait de leur dire. Il eut une hypothèse.
- Je pense que ça a un rapport avec le Festival et plus précisément le tournoi. J'imagine. Sinon, pourquoi utiliser un site comme celui-ci au moment où il y a le plus de personnes, où ils ont le plus de chances de se faire repérer ? Ou alors, c'est justement pour passer inaperçus. À mon avis, les "télés" ne sont pas au point. Pour les tester ou les améliorer, ils ont besoin du tournoi, ou de l'agitation qu’il suscite.
- Ca me paraît plausible, dit Blue.
Les autres acquiescèrent en silence. C'était le plus probable.
- Je vais aller dormir.
Tous les regards se tournèrent vers Soul.
- Je ne suis pas totalement remise de ma fièvre, je n'ai pas bien dormi, et demain, il y a les éliminatoires. En plus, avec toute cette histoire de télécommandes géantes, je sens poindre une migraine.
- C'est quoi le numéro de notre chambre ? l'interrogea Silver.
- La 45. Je laisserai la porte ouverte. Bonne nuit, tout le monde !
Et la porte se referma sur elle. Elle sortit de l'hôtel d'Edward et se dirigea vers celui réservé aux participants. Plus Soul avançait dans l'obscurité, plus elle se sentait suivie. Elle marchait le long d'une rue bordée de palmiers, quand elle se retourna, croyait avoir entendu un bruit. Elle scruta la rue sombre, et reprit sa route, en marchant plus vite. C'est alors que quelque chose l'attrapa par la taille.


Silver courait dans la nuit. Il regrettait d'avoir laissé partir Soul seule, surtout après ce qu'il avait entendu. Il avait donc pris congé en donnant rendez-vous aux autres. Soudain, il la vit, marchant à une dizaine de mètres devant lui. Il remarqua également une silhouette derrière le palmier sur la droite de la jeune fille. Il n'eut pas le temps de crier. Il se précipita, attrapa Soul par la taille et la tira en arrière. La silhouette fondit sur Soul au même moment mais la loupa de peu.
- Hé ! fit une voix derrière.
Silver et Soul tournèrent la terre d'un même mouvement. C'était Edward. À sa vue, la silhouette se mit à fuir, Edward à ses trousses. Les deux adolescents restèrent immobiles, complètement ahuris, en plein milieu de la rue.

Edward agit exactement comme Silver. Il courut et lorsqu'il fut arrivé à la hauteur de la jeune fille qu'il avait reconnue, il la prit par la taille. Celle-ci s'immobilisa et leva les yeux vers lui, sachant très bien qu'il avait d'ores et déjà découvert qui elle était. Il sourit:
- J'ai enfin trouvé une "télé".

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 17:43




- J'en ai marre… fit Silver, pour la troisième fois de la journée, qui venait à peine de débuter.
Ils se dirigeait, avec Blue à ses côtés (les jumelles et Edward étaient devant), vers le site des éliminatoires. Il longeait une allé qui menait à la forêt du Parc Ami. Elle était bordée d'arbres, et de Pokémon insectes. Silver, à moitié endormi et pas remit des événements de la veille, avait du affronter une épreuve particulière.
- Tu finiras bien par t'y habituer, dit Blue, lasse. T'avais qu'à pas être considéré comme l'un des meilleurs dresseurs du monde, t'avais qu'à chanter comme une soupière et t'avais qu'à avoir le physique d'un vieil geek. Mais dommage pour toi - et moi aussi d'ailleurs -, c'est pas le cas, alors tu devras souvent subir ce genre de manifestation d'affection.
- Parce que m'attendre devant ma chambre d'hôtel, c'est une manifestation d'affection ! ?
- Écoute, ça m'amuse pas plus que toi, mais en ce moment, pas mal de dresseurs subissent ça ! En plus de toi et moi, y a Ondine, Albert, Blanche, Mortimer, Gladys, et puis d'autres champion et coordinateurs - Drew et Soledad, par exemple -, qui sont pas mal adulés - surtout le Conseil 4 de Sinnoh, avec Aaron, Cynthia et Adrien. Et bien sûr, Red et Peter.
Silver sentit comme de l'amertume dans sa voix.
- Red ? Le célèbre dresseur ? Tu le connais ?
Blue éclata de rire.
- C'est mon meilleur ami ! Du moins, ça l'était…
- Allez, raconte…
Blue soupira, ce qui n'était pas son genre.
- Ok. En deux mots, Leaf, Soul, Red et moi, on était inséparable, plus jeunes, quand on vivait au Bourg-Palette. Du moins, j'étais inséparable avec Red qui ne pouvait pas lâcher Leaf qui était toujours avec sa soeur. Depuis la maternelle, Red et moi partagions une ambition commune: celle de devenir le plus grand dresseur qui soit. Red voulait que je l'accompagne dans son voyage initiatique, et que Leaf vienne avec nous. Mais je détestais Soul et Leaf.
- Tu détestais Leaf ? Toi ? dit Silver, rieur.
- Oui, ça peut paraître bizarre, admit Blue, rougissant. Soul m'énervait à cause d'une certaine chanson et sa soeur… et bien, un, parce qu'elle était beaucoup trop timide, et deux parce que…
Il marqua une pause.
- Parce que mon meilleur ami était amoureux d'elle.
Silver resta silencieux, même si il sentait le triangle amoureux arriver, gros comme une maison.
- Tout a vraiment dégénéré la veille des dix ans de Red, et donc une semaine avant les miens. Red a demandé à Leaf de voyager avec lui. Elle a refusé, et juste après, elle me l'a demandé à moi. Je savais pas quoi répondre - déjà parce que c'était la première fois que je la voyais ouvrir la bouche -, en plus, j'avais prévu de voyager avec Red, qu'elle venait tout juste d'envoyer bouler. Je ne pouvais que refuser. Mais elle m'a dit ceci: "je te comprends, Blue. Je suis comme toi".
Voyant l'air surpris de Silver, il lui s'expliqua:
- À l'époque, j'étais comme Leaf, timide à en mourir, mais je le cachais en faisant le fier, le vaniteux. Elle le savait, elle l’avait toujours su. Et moi, comme un idiot, je me moquais d'elle. Elle m'a alors confié qu'elle voulait devenir éleveuse, car elle n'aimait pas se battre. Elle m'a proposé de soigner mes Pokémon et de les nourrir. Et tout d'un coup, je sais pas pourquoi, j'ai voulu qu'elle m'accompagne. Le fait qu'elle m'ait ouvert son coeur malgré ce que je lui avais fait m'a changé, j'imagine. Je voulais plus que tout me racheter alors j'ai accepté.
Il sourit, puis son visage devint sombre.
- Mais dès qu'il l'a apprit, Red est devenu fou de rage. Il se sentait trahi, par son meilleur ami en plus. Alors, ce jour-là, il a juré de se venger, en me promettant que ce serait lui, le meilleur, dresseur qu'il me volerait mon rêve comme je lui avais volé Leaf. Et que quand il sera devenu le meilleur dresseur de sa génération, il se retirerait et conserverait son titre jusqu'à la mort. Je crains d'ailleurs qu'il n'ait pas changé d'avis…
Silver garda le silence. Il avait entendu de nombreuse rumeur quant à la retraite anticipée de Red. Il est comprenait maintenant la raison.
- Et c'est également pour ça que Soul me déteste. J'ai fait du mal à Leaf et je me la suis accaparée. C'est pour ça que Soul que est partie à Johto seule.
Ayant deviné que Blue avait fini son récit, Silver chercha quelque chose à dire.
- L'amour rend les gens stupides, dit-il finalement.
- Tu dis ça mais…
Il eut un immense sourire.
- T'es amoureux de Soul !
Silver s'arrêta net, et regarda Blue.
- T'es stupide naturellement ou tu prends des cours du soir avec Soul ?
- Réfléchis un peu ! Y a pas des moments où tu as été profondément heureux en étant avec elle ; des moments où, instinctivement, tu l'as protégée sans te soucier de ce qui t'arriveras à to i; des moments où tu voulais la prendre dans tes bras ; et surtout, est-ce que tu arrives à lui refuser quelque chose ?
Soudain, Silver eut besoin de s'asseoir, si bien qu'il le fit, au pied d'un arbre. Blue, hilare, appela les autres qui les rejoignirent. Soul jeta un regard noir à son pire ennemi et s'agenouilla près de Silver.
- Tu vas bien ? Tu as mal au ventre, à la tête ? Si ça ne va pas, on rentre à l'hôtel.
Il la regarda pendant qu'elle monologuait. Cet abruti de Blue avait l'air de plaisanter, mais avec du recul, tout ce qu'il avait dit était vrai. Il s'était souvent senti bien, subitement, lorsqu'il était avec Soul ; il avait sauter d'un train sans réfléchir quand elle avait failli se tuer ; aussi bizarre que cela puisse lui paraître, il aurait surement pris Soul dans ses bras lorsqu'elle lui avait dit qu'il était la personne qu'elle aimait et admirait le plus au monde si les autres n'avaient pas débarquer ; et enfin, même si il essayait, il n'arrivait jamais à s'opposer aux caprices de Soul, mais il ne le regrettait jamais (ou presque).
Mais ça ne voulait rien dire. C'est simplement parce que Soul était la seule fille qu'il connaissait vraiment. Dans peu de temps, il ressentirait sûrement les mêmes choses à l'égard de Leaf. Non, il n'était pas amoureux de Soul.
- Ça va, dit Silver en se levant, je vais bien.
Soul fit la moue et se remit en marche.
- J'ai raison, n'est-ce pas ? dit Blue avec un sourire.
Silver hocha la tête.
- Ça ne signifie rien.
- Pfff ! T'es aussi borné qu'elle.
Approchant de leur destination, une grande plaine au milieu de la forêt, ils accélérèrent le pas.
- Dis, Blue. Est-ce que ton coeur bat plus vite quand tu vois Leaf ?
Blue sourit à nouveau.
- Toujours. Viens, on est arrivés.
Silver resta plongé dans ses pensées jusqu'au début du premier match. Finalement, les soudaines accélérations de son rythme cardiaques quand il voyait Soul n’étaient peut-être pas à mettre sur le compte de la peur.


_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 17:51




Silver marchait aux côtés de Soul. Ils avaient remportés leurs trois victoires avec une facilité déconcertante. Après avoir fait demi-tour, ils sortirent du parc en évitant la foule et se dirigèrent vers un restaurant, où ils rejoindraient les autres. Blue et Leaf avaient livré leurs matches sur un autre terrain, plus éloigné de celui de Soul, Silver et Edward les avait accompagnés, les laissant donc seuls.
- Ça s'est super bien passé ! s'exclama Soul en faisant le V de la victoire.
- Ouais.
- J'ai hâte de connaître nos adversaires pour les quarts de finale, demain !
- Ouais.
- Silver, t'es bizarre, qu'est-ce que t'as ?
- Ouais.
Soul, agacée, l'attrapa par les épaules et le tourna vers elle. Ils se regardèrent droit dans les yeux.
- Silver, je ne sais pas ce qui te préoccupe mais… tu m'inquiètes, depuis ce matin… Si c'est à cause de ces fans, c'est pas grave, ça n'arrivera pas souvent.
Silver se demanda comment elle réagirait si elle savait que c'était elle la cause de tous ses problèmes.
- Et si ce n’est pas ça… Se prendre la tête ne sert parfois à rien. Laisse les choses se dérouler, les choses s'arrangent toujours avec le temps. Tout ira bien, ajouta-t-elle en souriant. D'accord ?
- D'accord… dit-il, pas convaincu du tout.
- Allez, du nerf, on y est ! dit-elle en poussant la porte d'entrée du restaurant.
Blue, Edward et Leaf était assis à une table, près d'une fenêtre. Silver alla s'asseoir à coté d'Edward pansant que Soul prenait place à côté de sa soeur.
- Bonjour, Ed ! dit Soul en agitant la main.
- Salut, fit Silver.
- Salut, vous deux ! répondit l'archéologue.
- Alors, Blue, ces éliminatoires ? demanda Silver.
- Comme vous, j'imagine, répondit Blue, encore plus fier et arrogant que d'ordinaire. Ed nous racontait ce qui s'était passé hier soir. J'aurais bien aimé voir ce que Soul aurait fait si Silver n'était pas venu.
Silver se rendit compte qu'il l'avait une fois de plus sauvée.
- En tout cas, depuis tout à l'heure, il n'arrête pas de nous parler de cette fille. Celle qui a chanté One au karaoké, tu te rappelles ? Tu devineras jamais, en fait, c'est un…
- Un robot ! s'exclama Edward, surexcité. Un robot parfait ! Un être humain artificiel ! Mi-homme, mi-robot ! Un chef d'oeuvre ! Je ne sais pas qui l'a mis au point, mais c'est forcément un génie ! Vous vous rendez compte ? Elle a une conscience, et ait parfaitement autonome. Elle peut même…
- Oui, oui, c'est cool ! le coupa Blue. Arrête un peu, on dirait Soul. En gros, Silver, c'est sûrement, une des "télés" dont nous parlait Edward. C'est cette chose qui reçoit les ondes.
- Ne l'appelle pas, comme ça, c'est une merveille pas une chose ! dit Edward. Je n'en suis pas sûre à 100%, mais je pense que ce robot n'a pas besoin d'ondes aussi puissantes pour lui seul. Mais c'est sûr qu'elle sait quelque chose.
- Pourquoi tu ne lui demandes pas, tout simplement ? dit Soul.
- C'est un espion. Elle me l'a dit. Enfin, pas exactement. Je ne sais pas pourquoi elle a voulu s'en prendre à Soul. Quand je l'ai rattrapée, je l'ai amenée dans ma chambre, et j'ai eu beau la questionner toute la soirée, elle ne m'a rien dit. Alors, je suis allé me coucher et je l'ai laissé sur le canapé. Mais ce matin, en me levant j'ai vu ce papier, à côté d'elle. Elle a du l'écrire dans l'obscurité, parce ce que ce qu'elle voit est sûrement enregistré.
Il sortit une feuille de sa poche. L'écriture était parfaitement droite, comme si ce qui était écrit avait été imprimé.

Je suis une espionne. J'ai été créée dans un unique but. Un but destructeur. On se sert de moi pour amasser des informations. Je pourrai t'en dire plus demain, avant les matchs.

- Je crois que tout ce qu'on peut faire, maintenant, c'est attendre, conclut Blue.
- Faux, dit Silver, en se levant. Soul, on va s'entraîner ! J'ai déjà perdu une fois mais ça ne se reproduira pas. Les matches des éliminatoires étaient là pour qu'on se débarrasse du menu fretin. Le tournoi commence vraiment demain.
- Hein ? Mais on a rien mangé, on vient à peine d'arriver !
- On prendra des sandwiches en chemin ! Allez !
Il la prit par le poignet et l'entraîna dehors.

- Ici, ce sera bien !
Silver trouvait le jardin derrière l'hôtel parfait pour l'entraînement.
- Ok, maintenant, Nidoking, à toi !
Un Nidoking en pleine forme sortit de sa Pokéball.
- C'est le Pokémon que j'ai choisi pour ce premier match. Ce n’est pas le plus fort, mais ce n’est pas le plus mauvais non plus. Fais voir le tien.
- Ok !
Soul sortit une Luxe Ball de sa poche.
- À toi !
Un Pikachu tout mignon sortit de sa Pokéball ; il tenait à peine sur ses jambes. Silver le regarda, effaré.
- C'est ça, le Pokémon que tu as choisi ?
- Oui ! Il est mignon, hein ? En chemin, tu m'as dit qu'il fallait garder les Pokémon forts pour la finale et donc qu'il fallait prendre des Pokémon pas trop puissants !
- J'ai dit "pas trop puissants", pas nullissimes !
- Pikachu est fort ! riposta Soul.
- Pas autant que Nidoking ! La différence de niveau est trop flagrante !
Soul regard Silver, choquée. Elle se ressaisit.
- Je vois que tu n'as rien compris. Si je t'ai fait venir au tournoi, c'est pour te montrer que dans la vie et dans les combats, on est plus fort ensemble. Je voulais te montrer qu'en était solidaire et en ayant un bon travail d'équipe, on pouvait venir à bout de n'importe quoi. Pikachu et Nidoking n'ont pas besoin d'être au même niveau pour qu'on gagne. Il faut mettre au point des combos, c'est tout ! Pikachu est plus faible, certes. Mais je suis sûre qu'on peut…
- Non, on ne peut rien du tout. La force est plus importante que le travail d'équipe. Change de Pokémon et mettons nous au travail.
- Désolée, Silver, je ne changerai rien du tout.
Il n'en croyait pas ses oreilles : Soul lui refusait quelque chose.
- Silver, il faut que tu apprennes à respecter le choix de tes amis. C'est aussi ça, être ensemble.
- Qui a dit qu'on était amis ?
Silver regretta immédiatement ses paroles. Il ne revenait lui-même pas de ce qu'il venait de dire. Soul ouvrit grand les yeux et se mit à trembler.
- Soul, c'est pas ce que je…
Trop tard. Elle baissa la tête et partit en courant, Pikachu dans les bras. Il la regarda s'éloigna, la gorge serrée.
- Nidoking, je suis vraiment un crétin.
Et il se laissa tomber dans l'herbe.


Silver se réveilla. Son premier réflexe fut de sortir son Pokématos. Il jura: il avait dormit cinq heures. Comme il s'était adossé à un mur, son dos lui faisait mal et il était toujours énervé contre lui-même. Il décida d'appeler Blue. Celui-ci répondit tout de suite.
- Allez, raconte-moi ce qui c'est passé.
- Comment tu sais qu'il s'est passé quelque chose ? demanda Silver, étonné.
- Soul a appelé Leaf, il y a trois ou quatre heures. Même si c'était un monologue, Leaf avait l'air triste. Alors, j'ai su que vous vous étiez disputés.
Il voulut se justifier.
- C'était pas vraiment une dispute, j'ai juste...
- Toujours est-il que j'ai entendu Soul pleurer alors que j'étais à un mètre de Leaf.
Silver sentit une grosse pierre se former dans son estomac: il avait fait pleurer Soul.
- Tout ce que je peux dire, mon vieux, peu importe ce que tu éprouves à l'égard de Soul, c'est que tu devrais faire plus attention à elle, sinon, tu risques de la perdre définitivement. Allez, à demain.
Sentant la pierre qui l'avait dans le ventre s'alourdir, Silver se mit à courir, entra dans le hall de l'hôtel et montra les marches des escaliers à toute vitesse. Arriver en face de la porte de sa chambre, il se demanda ce qu'il allait dire. Puis il entra. La première chose qu'il vit, c'était que la chambre était vide. Soul n'était pas là. Il décida de l'attendre. Elle était sans doute partie dîner. Il alla s'allonger sur le canapé, mais après une sieste aussi longue que celle qu'il venait de faire, il ne trouva pas le sommeil. Il essaya de se rappeler des Pokémon de Soul, et de voir lequel était le plus approprié pour les quarts. Après une heure de réflexions, Soul revint. À peine eut-il le temps de s'en rendre compte, qu'elle était déjà dans son lit, fixant le mur.
Tout d'un coup, Silver oublia le long discours qu'il avait préparé devant la porte. Il improvisa.
- Soul, si tu m'entends, sache que j'étais en colère et que je ne pensais pas ce que j'ai dis. Je te demande pardon.
Il attendait une réaction. C'était la première fois de sa vie qu'il s'excusait sincèrement, alors elle avait intérêt à en avoir une. Il s'avait pertinemment que Soul ne dormait pas. Alors, il continue sur sa lancée.
- Je voulais, aussi te dire que, malgré tout, je… je t'aime bien.
Une fois de plus, le coeur de Silver battit la chamade, et pour la première fois de sa vie, il se sentait rougir. Il n'avait jamais dit à personne ce genre de chose.
Toujours rien. Vexé, Silver rejoignit aussi son lit. Il resta comme ça, pendant plusieurs minutes, à attendre une réponse. Il lui vint alors une idée. Souriant, il finit par s'endormir.


_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 17:54




- BONJOUR, SILVER !!!
Quand Soul le réveilla, il se rendit compte qu'il avait dormit avec son jean et sa veste. Soul soupira.
- Silver, je vais pas te changer comme un môme à chaque fois que tu dormiras…
Il ignora complètement sa remarque.
- Soul, je suis vraiment désolé pour ce que je t'ai dit. J'essaierai de faire plus attention, à l'avenir, c'est promis ! Et je…
- Hé ! C'est MOI la pipelette, ici, dit-elle en montrant sa poitrine avec son pouce.
Silver fut rassuré. Il avait peur que Soul change après ce qu'il lui avait dit.
- Change-toi vite, Silver ! Reptincel et moi, on veut en découdre.
- Reptincel ?
- Ça ne te convient pas ? demanda Soul, soucieuse.
- Non. Je pensais plutôt à Pikachu, dit-il avec un sourire confiant.
Soul lui sourit à son tour, de toutes ses dents.
- Excellente idée !
Elle eût l'air gêné.
- Cette nuit, j'ai pas beaucoup dormi, alors j'ai eu le temps de réfléchir un super combo.
- C'est marrant, moi, c'est pareil…
Il y eut un court silence, que Soul rompit.
- Je descends, je te ramène un jus de fruit et un croissant. Change-toi, paresseux !
- Tout le monde n'est pas aussi énergique que toi dès le matin...
Ces mots furent étouffés par le bruit de la porte qui claquait. Le coeur plus léger, Silver sentit que la pierre qu'il avait depuis la veille dans l'estomac avait disparu, et qu'il était affamé. Même si il avait bien vu que le sourire de Soul était forcé.

- Tu tiens vraiment à m'accompagner ?
Edward était devant la porte de sa chambre, et regardait le robot à l'apparence de jeune fille assise sur le sofa depuis deux jours.
- Oui, répondit-elle. Je ne reçois plus de signaux de mon créateur, il participe aux quarts de finale.
- Alors pourquoi tu n'es pas venu hier ?
- Je n'étais pas sûre qu'il y participe. Tout simplement car nous devions le faire ensemble. Mais hier, l'absence de signaux m'a indiqué qu'il s'est absenté dans la matinée, au même moment que les éliminatoires. Je suis sûre qu'il a gagné, il est très fort, mais je ne sais pas avec qui il a participé.
- Bon, ok, tu vas venir voir Blue et les autres avec moi, peut-être qu'on verra celui qui t'as créé. Et tu m'en diras plus sur cette histoire de mission, d'accord ? Attends, je veux te chercher une veste.
- Edward ?
Celui-ci s'arrêta.
- Comment tu connais mon nom ?
- J'ai intercepté tes conversations téléphoniques, répondit le robot, avec un léger sourire. C'est un joli nom. Je t'envie un peu.
- Tu… tu n'as pas de nom ?
Elle fit non de la tête. Edward réfléchit.
- Alors, je peux t'appeler… Mey ?
- Mey ? C’est joli.
Edward fut ravi.
- Tiens, une veste. Allons-y.

Blue attendait avec Leaf dans les coulisses du stade. Le stade en question, aussi grand que ceux des Ligue Pokémon, était entre Parmanie et la piste cyclable. Les deux amis venaient de finir leur match. Celui-ci avait été beaucoup plus dur que prévu: le Mentali de Leaf avait été mis KO et l'Arcanin de Blue était sérieusement amoché. Mais ce qu'ils les inquiétaient vraiment, c'était que Silver et Soul n'étaient toujours pas là, alors que leur math débutait dans deux minutes.
- Ne t'inquiètes pas Leaf. Ils…
La porte s'ouvrit avec fracas, et deux silhouettes familières firent éruption, essoufflées.
- C'est pas trop tôt ! s'écria Blue, on vous appelle sur le terrain. Allez, bonne chance, Silver !
- Attends, dit ce dernier, en reprenant son souffle. Alors, et vous ?
- Ça a été plus dur que prévu, mais tu me connais ! Si vous gagnez…
- … on vous affrontera cet après-midi, finit Silver, avec son petit sourire supérieur. Ne t'inquiète pas pour ça !
Soul et lui étaient prêts. Leur respiration avait reprit un rythme normal. Leaf leur fit le V de la Victoire et Blue frappa amicalement le dos de Silver. Plus détendus, ils se regardèrent et Soul hocha la tête. Ensemble, ils pénétrèrent sur le terrain. Soul émit un sifflement admiratif. Celui-ci n'avait rien à voir avec ceux des éliminatoires. Le stade, digne de ceux des Ligues, était gigantesque et à moitié plein. Le terrain, rocheux cette fois, semblait pouvoir changer. Dès qu'il entendit la foule crier dans les gradins, Silver se sentit mieux: il était enfin dans son élément. Soul agitait frénétiquement la main aux spectateurs. Une voix sortit de nulle part.
- Mesdames et Messieurs, le second combat des quarts de finales du Tournoi annuel de Parmanie va à présent débuter. Ce sera un match un match en double opposant Ice et Marie à Silver et Soul. Chaque dresseur aura droit à un Pokémon. Quel le match commence !
Silver fit un sourire mauvais. Il venait de reconnaître la jeune fille qu'il allait affronter. Il n'était pas aussi étonné que Soul. Même s'il savait qu'il ne s'agissait pas de la même personne, il était encore plus motivé.

Edward, les yeux écarquillés tout comme sa voisine de droite, ne croyait pas ce qu'il voyait. Il n'en était pas certain, puisqu'il la voyait depuis les gradins, mais ça lui paraissait impossible. Ce fut le sourire ravi de Silver (qu'il voyait grâce aux écrans géants) qui confirma son hypothèse: la jeune fille sur scène était bien le sosie parfait de Mey. Elles avaient les mêmes yeux mauves, les mêmes cheveux noirs attachés dans le dos, les mêmes vêtements et la même corpulence. Seules la veste d'Edward et l'expression de dégoût qu'elle affichait distinguait Mey de son clone. Elle-même n'en revenait pas: il était impossible qu'on ait réussi a faire un clone d'elle en aussi peu de temps. Il fallait trop de temps et trop de moyens pour ça. À moins que… qu'on l'ait fabriquée en plusieurs exemplaires pour la remplacer en cas de dysfonctionnement. C'était sans doute ça. Mais elle n'arrivait pas à accepter le fait qu'on l'ait si vite remplacée. Elle se sentait complètement inutile. Heureusement, les autres spectateurs ne s'étaient rendus compte de rien.
- Wow, fit Edward. Je ne m’attendais pas à ça… Alors, c'est ce garçon, ton créateur ? Il doit avoir notre âge, c'est incroyable… Mais… C'est le type qu'on avait vu au karaoké ! Je me disais bien que j'avais entendu son nom quelque part…
Mais il vit que celle qui l'accompagnait était trop choquée pour répondre quoi que ce soit. Il préféra regarder le match en silence.
- Nidoking, à toi !
- Pikachu, je te choisis !
Nidoking et Pikachu attendaient comme leurs dresseurs que leurs adversaires appellent leurs Pokémon.
- Lokhlass, dit calmement le dénommé Ice.
Le clone de Mey lança une Pokéball. Un Melodelfe en sortit. Silver sut tout de suite que ces Pokémon cachaient une stratégie bien définie.
- Nidoking, Casse-Brique sur Lokhlass !
- Pikachu, Noeud'Herbe sur Lokhlass aussi !
Les deux Pokémon attaquèrent en même temps. Mais Melodelfe se mit à agiter les bras et les décharges de Pikachu ainsi que Nidoking changèrent de cible, et ce fut Melodelfe qui reçut leurs capacités.
- Silver, ce que Melodelfe a utilisé, c'est… commença Soul.
- Oui, c'est Par ici…répondit-il.
- Lokhlass, Danse Draco, dit son dresseur.
Le Pokémon s'exécuta.
- Tant pis. Nidoking, encore Casse-Brique !
- Pikachu, Electacle !
Le deuxième tour se passa exactement comme le précédent: Pikachu et Nidoking attaquèrent, Melodelfe encaissa les coups et Lokhlass monta son attaque et sa vitesse. Après trois tours quasi-identiques, Silver comprit ce que cherchaient à faire Ice: attendre que Melodelfe n'en puisse plus et commencer à attaquer. Ainsi, Lokhlass, plus rapide et plus fort, se débarrasserait facilement de Nidoking et Pikachu, dont les défenses n'étaient pas des meilleures.
- Soul, dit-il, ça craint. Si ça continue, on va perdre.
- Mais on a pas pris un seul coup ! répondit Soul, confiante.
- Justement, dès que Lokhlass attaquera ce sera fini !
- Mais non, je te dis. On va attaquer, encore et encore jusqu'à ce que l'ennemi soit K.O !
Silver soupira.
- Ok, ce ne sont pas tes prouesses intellectuelles qui vont nous aider. Bon, on va utiliser notre combo, OK ?
- Le mien ? Mais on devait le garder pour les demi-finales.
- Ne t'inquiète pas, Soul, j'en ai imaginé un pas mal, mais plus risqué. De toute façon, les deux sont risqués puisqu'on ne les a pas essayés. On y va ? C'est notre dernière chance !
- Ok !
Quand Lokhlass eut exécuté sa quatrième Danse Draco, ils décidèrent de contre-attaquer.
- Allez, Pikachu, saute sur Nidoking !
Il y eut des chuchotements dans le public, sans doute dus à la surprise. Ice parut soudain moins confiant.
- Pikachu, Coup d'Jus !
- Nidoking, Séisme !
Le terrain se mit alors à trembler de toute part pendant que les éclairs de la souris électrique frappaient Melodelfe et Lokhlass.
- Quel combo ! dit le commentateur. Pikachu peut utiliser Coup D'Jus sans risquer de blesser son coéquipier. De plus, le fait qu'il soit perché sur le dos de Nidoking l'immunise du Séisme. C'est brillamment trouvé !
- Il a tout à fait raison. Finalement, t'es pas si stupide que ça ! dit Silver, qui croyait seulement à moitié ce qu'il venait de dire.
Elle éclata de rire.
- C’n’est pas de moi ! C'est Edward qui m'a donné l'idée. Moi, j'ai simplement eu à chercher un moyen pour que Pikachu ne soit pas blessé.
Silver, peu surpris, soupira de nouveau: Soul maligne ? C'était trop beau pour être vrai. Il se concentra sur le match. Il fut ravi de voir que le clone rappelait son Pokémon. Il ne restait que Lokhlass, complètement vidé de son énergie.
- Y a plus qu’à l'achever ! S’écria Soul. C'était simple, en fait !
- Ouais. Allez !
Ils lancèrent leur dernière attaque en même temps.
- Tonnerre !
Lokhlass n'y résista pas, et s'écroula à son tour.
- Fin du match ! Grâce à un magnifique combo et une double-attaque Tonnerre fatale, Silver et Soul sont qualifiés pour les demi-finales ! Nous assisterons dans une heure au match tant attendu opposant les célèbres duos de l'Âme d'Argent et de la Feuille Bleue ! À tout de suite !

À peine revenus dans la coulisse, Silver explosa:
- C'EST QUOI CE JEU DE MOT BIDOOON ? !
- Hé, calme-toi ! dit Blue, hilare. T'es tout rouge ! Au fait, c'était une très belle victoire !
- RÉPONDS !!!
- Ok, ok, stresse pas. Comme tu l'as deviné, c'est un jeu de mot.
- T'as trouvé ça tout de seul ?
Silver était fou de rage. Voir Soul s'extasier avec sa jumelle n'arrangeait rien.
- Et toi, ça te fait rien ! s'exclama-t-il.
- Pourquoi ça me ferait quelque chose ? répondit Soul. Tous les grands duos de dresseurs ont des noms de ce genre. Si on se donne la peine de t'en trouver un, c'est que tu es un dresseur reconnu. Moi, ça me flatte qu'on m'associe à toi.
- C'est justement "ça" le problème !
La dispute s'arrêta là, car Edward et Mey venaient d'arriver. Le moment des révélations était arrivé.

Ice marchait d'un pas déterminé vers la plage, suivit du nouveau robot. Il l'avais mis en service la veille et ne lui avait pas adressé la parole depuis. Il le fit pour la première fois:
- HCP, finalement, tu n'auras pas à détruire ta copie d'origine.
- Pourquoi, grand frère ?
- Je pense qu'elle reviendra très vite parmi nous. Il le faut, cette pierre nous est indispensable et pourrait devenir redoutable si elle se retournait contre nous. Lorsque ses nouveaux compagnons auront été mis hors d'état nuire, elle n'aura pas d'autre choix.
- Et le jeune Silver ?
- Lui, le chef le veut intact.
- Pourquoi ?
Ice eut un sourire sinistre. Il ne prit pas la peine de répondre. Après tout, ce n'était qu'un robot.


_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 18:21




Le récit de Mey et Edward dura près d'une demi-heure. Les autres les écoutèrent en silence. Quand il se termina, ils essayèrent tant bien que mal de résumer la situation.
- En gros, commença Blue, les ondes perçues par Ed étaient bien les "télécommandes" qui commandaient "des télés". Les télés en question sont en fait les Pokémon de tous les dresseurs du tournoi.
- Mais elles n'étaient pas au point et nécessitaient plus de test expérimentaux… reprit Silver
- Maintenant, le chef l'organisation secrète dont font partie Mey et Ice veut les utiliser pour manipuler les dresseurs… continua Blue.
Silver conclut:
- En leur faisant croire qu'il peut retourner leur Pokémon contre eux. Comme pour les Pokémon de la fausse Mey de toute à l'heure, elle ne parlait pas, et pourtant, Melodelfe attaquait. C'était grâce aux ondes !
- C'est à peu près tout, dit Edward. Normalement, ils devaient révéler leurs intentions demain, avant la finale. Mey sait où se trouve la base et pourra nous y conduire dans la soirée. Avec un peu de chance, on pourra détruire le problème à la source en se débarrassant de la machine qui émet ces ondes.
- Ce sera très risqué, dit Blue, souriant. Cool !
Soul qui n'avait toujours rien comprit à cette histoire de télécommandes géantes, ne dit rien, tout comme sa soeur. Silver n'était pas du même avis :
- Personnellement, je ne suis pas candidat au suicide. Si nos chances de réussite ne sont pas supérieures à 50%, ne compte pas sur moi.
- Silver, tu vas abandonner tes amis ?
- Soul, tu ne sais même pas de quoi on parle, répondit Silver, exaspéré.
- Moi, même si je ne comprends rien, je viendrais ! s'écria-t-elle.
Edward réfléchit.
- Pour répondre à Silver, nos chances sont à peu près de 65%…
- Sauf si Soul vient… compléta Blue.
Et ils se mirent à se chamailler, une fois de plus.
- Le match va commencer, dit Silver, dont la voix était couverte par des insultes plus grossières les une que les autres. STOP !
Ils arrêtèrent immédiatement.
- On verra plus tard, maintenant, on s'occupe de notre match. Soul, tu viens avec moi, on n’a pas bien préparé notre coup…
Il se tourna vers les autres.
- Blue, Leaf, bonne chance. Je suis sur que ce sera un beau match.
Ils lui sourirent en guise de réponse, le premier sourire était plein de bienveillance, l'autre était sur de lui et narquois.


Quand Silver et Soul arrivèrent sur le terrain, ils trouvèrent que le stade avant quelque chose de différent. Le terrain était toujours le même, mais le stade était presque plein. Silver remarqua la présence de caméras qui n'étaient pas la une heure plus tôt. Cette fois-ci, le match allait être diffusé sur toutes les télévisions du pays. Il ne pouvait pas se permettre de perdre. Mais logiquement, les caméras en question auraient du être là pour les quarts de finale. Ce détail l'effleura, sans plus.
- Que le combat commence !
L'annonce du commentateur fut suivie par des cris d'excitation. Leaf et Blue envoyèrent leurs Pokémon. Leaf choisit son Togekiss.
- Leviator, à toi de jouer !
Le Léviator de Blue avait l'air plus imposant que ses congénères.
- Reptincel, à toi !
- Dimoret, Go ! Boost, tout de suite !
- Wow, Silver ne perd pas de temps, dit Blue. Hein ? !
- Oh, c'est surprenant ! renchérit le commentateur. Silver utilise l'attaque sur son coéquipier !
- Reptincel, Cognobidon, maintenant !
Grâce à Boost, l'attaque de Reptincel mais aussi celle de Dimoret atteignirent leur maximum.
- Super ! Reptincel, Eboulement !
Mais avant même qu'elle ait fini sa phrase, celui-ci fut percuté par une attaque Pouvoir Antique d'une puissance incroyable. Après l'attaque Cognobidon, Reptincel n'était pas en mesure d'y résister.
- Reviens, Reptincel ! C'était bien, dit Soul en fixant sa Pokéball.
- Ne t'inquiète pas, c'est exactement ce que tu devais faire. C'est parfait ! Poinglace sur Togekiss, Dimoret !
Ce fut au tour de Togekiss d'être envoyé au tapis. Leaf, complimentée par Blue, rappela son Pokémon.
- Léviator, Reflet !
- Dimoret, Poinglace !
L'attaque échoua.
- Reflet !
- Poinglace !
- Recommence !
- Encore une fois !
C'est ainsi que Silver et Blue, comme deux gamins entêtés, répétèrent les mêmes attaques, jusqu'à ce que l'esquive de Léviator soit au maximum.
- C'est fini pour toi, Silver, dit Blue, tu ne peux pas m'atteindre, et tout le monde sait que les Dimoret n'ont pas une excellente défense. Lame de Roc !!
Dimoret fut lacéré par l'attaque. Quand Blue remarque la Ceinture Force à la taille de Dimoret, il comprit la stratégie de Blue et son erreur.
- Riposte !
Léviator se prit la Riposte de plein fouet et fut mit KO. Silver et Soul étaient qualifiés pour la finale. Mais avant même que l'arbitre ait annoncé leur victoire, un énorme dirigeable apparut au dessus d'eux. Oubliant l'issue du combat, tout le monde leva les yeux vers le ciel en se demandant ce que c'était. Une voix sombre et sinistre envahit le stade.
- Chers dresseurs, bonjour. Je n'entrerai pas dans les détails. Sachez que j'ai le pouvoir de retourner vos Pokémon contre vous. Je vous demanderai une seule chose pour le moment.
Depuis les coulisses, Edward jura et Mey trembla de tout son corps artificiel. Silver était pétrifié, sur le terrain, et refusait d'admettre qu'il reconnaissait cette voix. C'était impossible, ça ne pouvait pas être lui.
- Mon nom est Giovanni, et je veux que vous me remettiez mon fils, Silver.

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 18:32




Silver prit une profonde inspiration. Il fallait qu'il se calme. Il n'y parvint pas du tout. Il avait de plus en plus chaud et son coeur battait la chamade. Soul le vit et posa sa main sur son épaule.
- Calme-toi, ça va aller.
Silver se tourna vers elle. Elle lui souriait. Ils couraient tous un grave danger à cause de lui et elle lui souriait. Silver se reprit: tant que Soul était avec lui, il savait qu'il aurait quelqu'un sur qui compter, quelqu'un qui ne l'abandonnerait pas. Il leva les yeux vers le dirigeable et fit non de la tête. Il ne savait pas si son père le voyait mais c'était sa façon de dire qu'il n'était pas question qu'il se rende. Après une dizaine de secondes, deux Pokémon apparurent dans le ciel, provenant sans doute de l'énorme ballon. Ils foncèrent tout droit sur Silver. Au moment où l'un des deux Étouraptor allaient s'emparer de lui, il se baissa et roula sur sa droite. Craignant une autre attaque, il resta à genoux un moment. Mais il n'entendait plus aucun battement d'ailes. Surpris mais soulagé, il se releva.
- On l'a échappé belle, hein, S… ?
Quand il vit qu'il n'y avait que Blue, Leaf et lui sur le terrain, son pouls accéléra de nouveau et il fut soudainement en sueur. Il leva les yeux vers le ciel. Il eut à peine le temps de voir un des Étouraptor, les griffes resserrées autour des bras de la jeune fille, emporter Soul à l'intérieur du dirigeable.



Silver était assis sur la plage, tourné vers la mer, le regard vide, dépité. Il n'avait rien vu. Il avait été à côté d'elle, et il n'avait rien vu. Il avait été persuadé que c'était lui, la cible. Il n'aurait jamais imaginé qu'on s'en prendrait à Soul. Son père le savait pertinemment: en faisant croire que c'était lui qu'il voulait, il cachait parfaitement son véritable objectif. Il ne s'en remettait pas d'avoir été aussi stupide.
- Silver !
Il ne prit même pas la peine de se tourner. Blue s'assit à côté de lui.
- Hé ! Ça fait plus de six heures que t'es là, assis sur la plage. Oh ! J'ai compris ! Tu prépares un plan ! Je sais pas ce que c'est, mais je veux être dans le coup !
- Je ne prépare rien, et même si c'était le cas, tu ne viendrais pas avec moi. Je ne vais pas continuer à vous mettre en danger.
Blue le regarda comme si il était fou.
- C'est normal de vouloir se mettre en danger pour un ami. Surtout pour son meilleur ami.
Silver était trop touché et étonné pour parler.
- Merci.
- Ne me remercie pas, crétin. Et… Qu'est-ce que tu vas faire, maintenant ?
- Me taper une nuit blanche, et faire ce que mon père a dit après avoir kidnappé Soul: le rejoindre au stade demain matin. Je sais ce que tu vas me dire, ajouta-t-il quand il vit que Blue ouvrait la bouche. Mais si je fais autre chose, je risque de mettre Soul en danger. Et je ne le veux pas. Tu ferais pareil si il s'agissait de Leaf.
Blue sourit.
- Donc tu avoues que tu ressens pour Soul la même chose que moi pour Leaf, c'est ça ?
- J'ai pas dis ça, riposta Silver.
- Mais tu l'as sous-en…
- Oh, la ferme.
Son ami n'insista pas.
- Blue, je ne sais pas si j'aime Soul, et tu sais quoi ? Je m'en fiche. Tout ce que je sais, c'est que je ne permettrai jamais qu'il lui arrive quelque chose, encore moins par ma faute. En plus, demain, c'est...
- Je sais, le coupa Blue. C'est pour ça que tu dois sortir Soul de là avant demain.
Silver le regarda.
- Mais comment ?
Le sourire de Blue resplendit dans l'obscurité.
- J'ai appelé des amis, dit-il en montrant quelque chose dans son dos.
Il faisait nuit, et Silver eut du mal à reconnaître Leaf, Jasmine, Adrien et Tanguy dans la pénombre.
- Tu devais affronter Tanguy et moi en finale, et finalement, on te donne un coup de main. Ironique, non ? s'esclaffa Adrien.
- J'espère pouvoir t'aider à retrouver ton amie, ajouta Jasmine.
Tanguy resta sérieux.
- On sait exactement où est ton père, dit-il simplement.
Il désigna une falaise, à une centaine de mètres de là.
- C'est dans cette falaise que ce trouve Giovanni ? questionna Blue, perplexe.
Tanguy hocha la tête.
- Pas exactement. En fait, il est dessous. Il y a un bâtiment sous la falaise. Une immense tour sous l'eau. À l'étage moins un, je ne sais pas ce qu'il y a. Au moins deux, il y a des sbires. Giovanni est au moins trois. Et au moins quatre, il y a la fameuse machine qui manipulerait les Pokémon, dont vos amis m'ont parlée.
- Comment vous-savez ça ? demanda Silver.
- C'est moi qui leur aie dit, murmura une voix de jeune fille dans l'obscurité.
Silver parvint à reconnaître Mey et Edward, qui venaient d'arriver.
- C'est maintenant où jamais, dit Edward. Blue restera sur la plage à nous attendre avec Leaf. Silver, Adrien, Tanguy, Jasmine, Mey et moi allons rentrer à l'intérieur, récupérer Soul et détruire la machine. Quand ce sera fait, nous devrons immédiatement remonter à la surface. Il suffit que quelqu'un ou quelque chose endommage les fondations, et on se noie tous. Si nous ne sommes pas de retour dans une heure, Blue appellera des renforts. On peut y aller maintenant. Enfin si tout le monde est d'accord, ajouta-t-il en regardant Silver.
Les autres l'imitèrent. Silver ne dit rien et continua à contempler la mer. Comme il y a trois jours, à Doublonville. Avec Soul. Blue n'y tint plus, et attrapa violemment Silver par le col de sa veste:
- Remue-toi, bon sang ! Tu vas pas rester là comme ça ! Tu vas me dire "Soul risque d'avoir des problèmes si on échoue". Et t'as raison ! Mais rien ne dit non plus qu'il va te la rendre si tu te rends demain. Il peut tout aussi bien la garder pour te forcer à faire ce qu'il veut. Ou encore pire… La seule chose dont je suis sur, c'est que Soul n'hésiterait pas à foncer si elle pouvait t'aider.
Silver regarda Blue dans les yeux. Blue regarda Silver dans les yeux, et le lâcha. Silver se releva et fixa la falaise.
- On y va.


À la grande surprise de Silver, la porte d'entré de la falaise était ouverte. Il se glissa à l'intérieur de la tour, suivi de près par Mey, Edward, Jasmine, Adrien et enfin Tanguy. Il faisait aussi noir que dehors. Silver faillit trébucher mais se rattrapa de peu. À priori, il se trouvait en haut d'un escalier en spirale. Il descendit lentement et après une dizaine de marches, il accéléra le pas. Il courait presque quand il se prit une porte en pleine figure. Il jura et ouvrit la porte en question: il ne s'attendait pas à voir un immense laboratoire. On ne voyait même pas les murs car ceux-ci étaient cachés par une multitude de machines complexes qui émettaient un bruit de fond désagréable. À l'autre bout de la pièce carrée se trouvait un jeune garçon brun aux yeux froids en face d'un grand ordinateur, juste à côté d'autres escaliers. Pas surpris du tout, il se retourna vers les nouveaux venus.
- Bonsoir, grand frère, dit Mey.
- Ne m'appelle plus comme ça, stupide robot. répliqua Ice. Un robot qui se retourne contre son créateur est un produit défectueux et à ce titre, tu ne mérites même que je t'adresse la parole.
Mey baissa la tête docilement. Edward mit une main sur son épaule.
- Dans ce cas, moi, je serais son grand-frère.
Le robot gynoïde leva vers lui un regard plein de reconnaissance. Ice, impassible, sortit une télécommande avec seulement trois boutons.
- Tu vois cette télécommande ? Si j'appuis sur le mauvais bouton, ta "petite soeur" va exploser. Au moins, elle sera définitivement hors service. Alors, je vous conseille de faire demi-tour gentiment. Et toi, HCP, si tu veux protéger tes amis, tu ferais mieux de revenir parmi nous. Je ne te ferais pas exploser, j'ai trop besoin de toi. Ce sera pire. Je te lancerai des décharges de plus en plus violentes jusqu'à ce que tu ne sois plus en état de fonctionner.
Et il éclata de rire.
- Silver ?
Celui-ci se tourna vers Edward, qui lui murmura quelque chose à l'oreille. Ice arrêta de rire.
- C'est quoi ces messes basses ? Hein ? Mais… Hé ! Hé !! Où allez-vous, bande de… ?
Pendant que Silver, Jasmine, Tanguy et Adrien traversaient la salle en courant pour rejoindre les escaliers de l'autre côté et que Ice les poursuivait, Edward bondit sur lui et essaya de lui arracher la télécommande des mains. Silver se retourna.
- Vas-y Silver, cria le jeune archéologue, je le retiens !
Hésitant, Silver se décida à suivre les autres. Ice était beaucoup plus chétif et beaucoup moins costaud qu'Edward, si bien qu'il finit par lâcher prise.
- P-Pardon, supplia Ice. Ne me faite pas de mal s'il vous plaît !
- C'est bon, je ne ferais rien, dit Edward, agacé. Dis-moi simplement comment on détruit ça.
- Donne-la moi, je te montre.
Naïvement, Edward tendit la télécommande à Ice. Il se rendit immédiatement compte de son erreur. Ice eut un sourire diabolique et appuya sur l'un des boutons. Edward regarda, catastrophé, Mey s'effondrer sur le sol pendant qu'Ice se précipita dehors.

Silver courait, cette fois en dernier. N'entendant plus de pas devant lui, il comprit qu'ils se trouvaient à nouveau devant une porte. Adrien la poussa calmement. Il entra dans la pièce tout aussi calme, suivis d'une Jasmine et d'un Tanguy parfaitement détendus. Quand Silver entra à son tour, il fût tout sauf détendu. Une centaine de sbires souriant le regardaient. Pourtant, ces amis étaient très confiants.
- On fait quoi ? demanda Silver, paniqué.
Les trois champions sortirent chacun une Pokéball.
- Silver, ferme les yeux, murmura Tanguy. Quand je te dis d'y aller, tu fonces. Tu traverses la salle, tu descends et tu récupères Soul. On t’attend ici.
L'adolescent acquiesça, et ferma les yeux. Il entendit une Pokéball s'ouvrir et Tanguy dire :
- Luxray, Flash, puissance maximale ! Maintenant, Silver.
Les sbires éblouis, Silver n'eut aucun mal à se frayer un chemin parmi eux. Il s'arrêta devant l'un d'eux: il reconnu le faux contrôleur du train. Il comprit alors que ce dernier avait juste voulu les empêcher de rejoindre Parmanie en les neutralisant dans le train. Bouillonnant de rage, il se rappela le sourire sadique qu'il avait affiché en poussant Soul dans le vide. Avec le même sourire, Silver lui donna un énorme coup de pied dans l'entrejambe. Le sbire momentanément aveugle hurla de douleur.
- De la part de Soul, imbécile !
Puis il dévala les escaliers, très content de lui. Il savait que tout allait se jouer maintenant. Mais il se fichait de rencontrer son père. Il se fichait de devoir détruire cette fichu machine. Il ne savait pas pourquoi mais à cet instant, tout ce qui lui importait, c'était de récupérer Soul.

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 18:35




Silver se trouvait à présent devant une énorme porte en argent. Il inspira profondément, et l'ouvrit. Tout d'abord, il fut impressionné. La pièce avait les mêmes dimensions que le laboratoire d'Ice. Sauf que l'étage où ils se trouvaient maintenant était déjà sous la mer et par conséquent, on voyait diverses espèces de Pokémon eau à travers les murs vitrés, comme dans un aquarium géant. Il sourit comme un enfant quand il vit un Rosabyss passer juste à côté du mur à sa gauche. Puis il se concentra sur son objectif. Le bureau de son père ne comportait qu'un bureau en ébène sur lequel reposaient un ordinateur, et un fauteuil confortable. Giovanni était assis sur le fauteuil en question. Si Silver l'avait regardé, il aurait sans doute remarqué qu'il avait légèrement vieilli depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Mais il était trop occupé à chercher Soul des yeux pour prêter attention à son père. Un peu vexé, ce dernier prit la parole d'une voix calme:
- Tu n'es pas heureux de revoir ton père, Silver ?
- Où est Soul ?
- Je pensais bien que tu voudrais me revoir avant demain, c'est pourquoi…
- OÙ EST SOUL ? !
Giovanni fut étonné.
- Quoi, tu es venue pour récupérer cette fille ?
- Évidemment ! cria Silver qui commençait vraiment à s'énerver.
Son père le regarda, bouche bée. Il se rappela la dernière fois où il l'avait vu, à l'Ouest de Jadielle. À l'époque, c'était un garçon têtu, méchant, insolent et profondément égoïste. En maintenant, ce même garçon était devant lui, et se mettait en danger pour sauver une seule personne. C'était à n'y rien comprendre. Giovanni réfléchit: cette fille devait avoir quelque chose de particulier, un pouvoir, un secret. Il fallait qu'il découvre ce qu'elle cachait et qui pouvait tant intéresser son fils.
Silver ne savait pas à quoi son père pensait à cet instant, mais ce dont il était sûr, c'est que s’il ne répondait pas, il allait commettre un meurtre. Pour la énième de la journée, Silver essaya de se calmer. Il tremblait de tout son corps mais parvint à articuler:
- Père, répondez-moi: où est Soul ?
- Pourquoi donc ?
Cette fois, c'en était trop. Silver sortit une Pokéball. Son père se leva calmement et se plaça devant son bureau.
- Je te dirais où est cette fille si tu me réponds: qu'est-ce qu'elle a de spécial ?
Giovanni regarda son fils tourner la tête et faire mine de regarder un Wailmer. Il s'en suivit un long silence. De toute évidence, Silver cherchait ses mots.
- Vous savez, père, quand j'étais plus petit, je vous voyais comme un "superhéros". Je vous adorais, et je voulais être comme vous. Mais quand les choses ont commencé à aller mal, vous avez fui. Vous m'avez abandonné au moment où j'avais le plus besoin de vous. Je ne comprenais plus rien. J'étais seul et complètement perdu. Je n'avais plus de modèle. Ne sachant pas quoi faire, j'ai décidé d'être différent de vous. Je voulais être le meilleur, celui que personne ne pourra battre, et je n'aurais pas besoin de me cacher derrière une bande d'incompétents.
Son père écoutait patiemment.
- Puis, j'ai volé mon premier Pokémon. Et le même jour, j'ai rencontré Soul. Tout de suite, elle m'a énervé. D'ailleurs, c'est toujours le cas. Elle est stupide, bruyante, têtue, boudeuse et inutile. On a qu'une envie en la voyant, mettre fin à ses jours.
- Donc tu es venu jusqu'ici pour sauver une fille que tu détestes ?
Silver sourit, ce qui surprit son père.
- Je ne la déteste pas. Au contraire. Même si sur le coup, elle m'agace, je me rends compte qu'elle m'apporte beaucoup de choses. Quand je suis triste, elle est là. Quand je suis en colère, elle est là. Quand j'ai peur, elle est là. Ce n'est que maintenant qu'elle n'est plus à mes côtés que je m'en rends compte.
- C'est pour ces raisons dérisoires que tu tiens à cette fille ? demanda son père, de plus en plus surpris.
- Il y a une autre raison. Il y a quelques jours, Soul m'a dit que j'étais celui qu'elle appréciait et admirait le plus au monde. Tout à coup, j'ai compris que ce que je ressentais pour vous avant, Soul le ressentait pour moi à présent. Maintenant, je sais que j'ai de l'importance pour quelqu'un et ça me rend heureux. Je veux être son "superhéros" à elle, et je ne veux pas la décevoir comme vous m'avez déçu. Alors je veux changer.
Le chef de la Team Rocket ne revenait pas de ce que venait de lui dire son fils. Le pire, c'est qu'il ne se rendait lui-même pas compte à quel point il avait changé en l'espace de quelques années. Giovanni soupira. Il allait vérifier si son fils était devenu si faible qu'il lui paraissait.
- Si tu es bien mon fils, ton désir de survie devrait passer avant tout.
Silver attendit des explications.
- La machine à contrôler les Pokémon. MCP. Elle se trouve juste en dessous de nous, avec ton amie. Ce que tu ne sais pas, c'est que ce modèle exemplaire n'est rien comparé à ce que j'ai amassé loin d'ici, sur une île. Tout ça pour te dire que je ne tiens pas trop à celle-ci. C'est pour ça que je l'ai programmé pour la faire exploser.
- Pourquoi ? !
- Tout simplement parce que nous sommes sous l'eau. Une explosion endommagerait les fondations et nous mourrions tous noyés. C'est très dissuasif. Quand j'ai su que tu venais, j'ai décidé de te mettre à l'épreuve. J'ai programmé la MCP pour exploser à minuit et une minute. S’il explose à ce moment, il risque de détruire toute la ville de Parmanie. Ce serait triste n'est-ce pas ? Par contre, tu peux arrêter la machine tout de suite, en appuyant sur un gros bouton rouge. Mais même si tu le fais, la machine explosera au bout de trente secondes, et elle détruira le bâtiment et la falaise. Tu vois où je veux en venir ?
Silver pensa à Blue, Leaf, Edward, Mey, Jasmine, Adrien, Tanguy. Et à Soul. Il regarda son Pokématos : il était minuit moins dix.
- J'ai deux possibilités. Soit je fuis pour sauver ma peau et échapper à l'explosion, soit je reste pour l'empêcher et sauver tout le monde, au risque d'y perdre la vie. Vous aimez toujours autant les situations dramatiques, père.
- Je te laisse méditer, dit-il en se dirigeant vers l'ascenseur derrière son fauteuil, à côté des escaliers.
- Pas la peine.
Silver sortit son Pokématos.
- Ed ? Où vous êtes ?… Mey ? Qu'est-ce qu'elle a ? Nan, finalement, je ne veux pas le savoir. Ed, il faut que tu dises à tout le monde de quitter la tour. Dans dix minutes, ce sera trop tard. Ne t'en fais pas pour Soul et moi. Et… dis à Blue que c'est un type en or. Remercie-le pour tout. Et merci à toi aussi, Ed.
Et il lui raccrocha au nez et se précipita pour la troisième fois vers les escaliers à l'autre bout de la pièce. Il s'arrêta devant la première marche et regarda son père pour la dernière fois. Sa bouche était entrouverte. Apparemment, il ne s'attendait pas à ça.
- Adieu, Père. Que je survive ou non, j'espère ne jamais vous revoir.
Et il dévala les escaliers.


Blue regard sa montre. Il était minuit moins cinq. Il serra la petite boîte qu'il avait dans la poche de sa veste. Il allait dire quelque chose quand il entendit un bruit d'hélices de plus en plus proche. Quand il tourna la tête, il vit Giovanni monter dans un hélicoptère, tout près de la falaise. Trop loin pour faire quoi que ce soit, il le regarda s'envoler, impuissant. Leaf lui lança un regard surpris, qu'il lui rendit.


Silver se trouva à nouveau devant une porte, qu'il ouvrit sans aucune hésitation. La pièce dans laquelle il entra était identique au bureau de son père à trois détails près: il y avait un énorme appareil à la place du bureau ; des Pokémon aquatiques dansaient juste sous ses pieds ; Soul se trouvait dans un coin de la pièce adossée à un mur. Silver se précipita à côté d'elle. Il vit qu'elle était inconsciente, et se mit à la secouer.
- Soul ! Réveille-toi, Soul !! SOUL !
Elle ouvrit les yeux.
- Silver, c'est toi ?
Le jeune garçon soupira de soulagement, mais garda une mine sombre.
- Qu'est-ce que je fais ici ? Pourquoi t'as l'air aussi triste ?
En guise de réponse, il lui caressa les cheveux. Soul comprit que quelque chose n'allait pas. Elle regarda Silver sortir une Pokéball. Le fameux Léviator rouge de Silver apparut.
- Léviator, enroule ta queue autour de Soul.
Il s'exécuta docilement.
- Silver, qu'est-ce que tu fais ?
Il regarda son Pokématos. Minuit moins une.
- Soul, prends mes Pokéball, je te les confie, dit-il en les mettant dans le sac de celle-ci. Prends soin de toi, Soul. Léviator, écoute-moi bien. Quand j'appuierai sur un des boutons qui est là-bas, tu utiliseras Ultralaser et tu emmèneras Soul à la surface. Surtout ne reviens pas, tu risquerais d'être pris dans l'explosion.
- L'explosion ? ! Quelle explosion ? ! Silver, réponds !
- C'est rien, Soul, ça va aller.
Et il se précipita vers la machine. Il trouva tout de suite le bouton dont son père parlait. Avant d'appuyer sur celui-ci, il regarda Soul essayer d'échapper à l'étreinte de Léviator. Puis il sortit son Pokématos: il était minuit pile.
Avant d'appuyer sur le bouton rouge, Silver lança à son amie un regard plein de gentillesse.
- Bon anniversaire, Soul.

- Bon anniversaire, Leaf.
La jeune fille lui sourit.
- Tiens, c'est pour toi.
Il lui tendit une petite boîte blanche. Leaf l'ouvrit: elle y découvrit un petit pendentif en saphir en forme de feuille.
- C'est cette histoire de duo qui m'a donnée l'idée… Ç-ça te plaît ?
En guise de réponse, elle l'embrassa sur la joue, qui s'enflamma aussitôt. C'est à ce moment précis que Jasmine et les autres revinrent. Le visage de Blue passa de rouge à blanc pâle quand il vit Mey sur le dos d'Edward, totalement désarticulée. Il préféra ne pas demander ce qui lui était arrivé, surtout qu'Edward empestait la culpabilité.
- Où sont Soul et Silver ?
C'est alors qu'un énorme Léviator vint leur apporter une partie de la réponse. Il déposa Soul sur la plage qui se précipita immédiatement vers Blue. Elle était trempée, tremblait de peur et de froid.
- Blue, s'il te plaît, va rejoindre Silver en bas ! Il est en train de se noyer ! Fais vite, je t'en prie !!
Le champion de Jadielle se dit qu'il fallait que quelque chose de grave se passe pour que Soul le supplie. Il sortit une Pokéball et plongea à son tour.

La pièce se remplissait d'eau à vue d'œil. Silver se demanda s’il mourrait noyé ou à cause de l'explosion. Préférant ne pas le savoir, il ferma simplement les yeux.

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 18:40




Silver était sous l'eau. Et il respirait. Une multitude Pokémon tournait autour de lui. Il y avait des Poissirène, des Poissoroy, des Demanta, des Babymanta, des Serpang, des Lanturn, des Loupio, des Obali et tout plein d'autres. Avant même qu'il n'arrive à tous les identifier, un troupeau de Carvanah et de Sharpedo apparurent de nulle part et lui foncèrent dessus. Il essaya désespérément de s'enfuir mais il ne parvenait pas à bouger. Un Carvanah s'apprêtait à lui mordre le bras quand…
Il se réveilla en sursaut. La première chose qu'il entendit fut des cris de soulagement. Il cligna des yeux et assista à un spectacle surprenant: tous ses compagnons, assis à son chevet, certains en larmes, d'autres affichant un sourire rayonnant. Blue, Leaf, Edward, Jasmine, Adrien, Tanguy et, à sa grande surprise, Jeannine, Koga et Peter, le regardaient se réveiller. Il se rappela ce qui c'était passé la veille et demanda aussitôt:
- Où est Soul ?
- Ne t'en fais pas, répondit Edward. Elle est sur la plage. Elle ne supportait pas d'être ici, à attendre avec nous que tu te réveilles. Elle culpabilise à mort.
Silver ne comprenait pas.
- Mais…
- "Mais je suis parti la sauver de mon plein gré, c'est ma faute pas la sienne" ! ajouta Blue sous le regard stupéfait de Silver. Déjà dis, mais cette tête de mule n'a rien voulu savoir. Dans un sens, vous êtes pareils: quand vous culpabilisez, vous allez vous exiler sur la plage pendant des heures - d'ailleurs, elle y est depuis plus d'une douzaine. Bon, je vais lui dire que tu t'es réveillé. Leaf, tu m'accompagnes ?
Celle-ci se leva, et Silver se rappela qu'il avait quelque chose à lui dire.
- Au fait, bon anniversaire, Leaf !
La jeune éleveuse sourit, comme d'habitude. Le mémoire revint à Silver peu à peu.
- Et Mey ?
Quand il vit Blue faire une grimace, son coeur se serra. Bizarrement, tous les autres avaient l'ait plutôt rassuré. Il s'apprêtait à demander des détails lorsque Mey fit irruption dans la pièce. Blue se raidit: Mey tenait un verre d'eau.
- Je suis encore allé chercher un truc à boire pour vous M. Peter… Oups !
Elle trébucha et tout le contenu du verre d'eau atterrit sur Blue. Celui-ci trembla de rage.
- Désolée, Blue, j'ai pas fait exprès ! M. Peter, je vous en ramène un au…
- Merci, Mey, ça ira, répondit-il, gêné. C'est le troisième verre que tu renverses sur Blue.
- J'en ai marre ! hurla le jeune champion. Je m'en vais !
Et il sortit de la pièce en courant, Leaf sur ses talons. Voyant que Silver était un peu perdu, Edward vint à sa rescousse:
- En fait, hier, Ice a appuyé sur un des trois boutons qui contrôlait Mey. Je croyais que c'était le bouton "destruction du système interne" alors qu'il s'agissait du bouton "réinitialisation". Bien que cela soit moins grave, il y a malgré tout quelques conséquences mineures.
Il prit un air sérieux:
- L'opération a endommagé sa batterie et donc réduit considérablement son autonomie. Il y a également plus de risque de surchauffe en cas d'utilisation prolongée. Mais sa carte mémoire est intacte, et…
Silver lui fit signe d'arrêter.
- En clair ?
- En clair, elle devra être en arrêt la nuit pour se recharger, ce qui reviendrait à "dormir" et elle a conservé toutes ses connaissances et ses souvenirs. Le problème… C'est qu'elle a complètement changé de personnalité: d'ailleurs, elle rappelle à Blue une certaine personne qu'il n'apprécie pas du tout, si tu vois de qui je veux parler.
Silver voyait parfaitement de qui il parlait, même si la nouvelle Mey semblait sournoise et taquine que la fille en question. Il porta son attention sur les trois champions qui restaient.
- Bonjour, Koga, Jeannine et Peter.
- Bonjour, mon garçon, dit Koga. Je ne sais vraiment pas comment te remercier. Sans toi, la ville aurait été détruite. Merci mille fois.
Silver se rappela d'un gros détail.
- Mais… Je devrais être mort… Comment j'ai…
- C'est Blue, répondit Peter. Il a plongé avec son propre Léviator et t'as ramené à la surface avant l'explosion. Il a été sacrément courageux, tout comme toi.
Jeannine s'éclaircit la gorge et bomba le torse.
- En tant que championne en titre de l'arène de Parmanie, je vous remercie, au nom de tous les habitants. De plus, en remerciement, je m'engage solennellement à satisfaire le moindre de vos désirs, dans la limite de mes moyens.
Silver ne s'attendait pas à ça. Au moment où il allait décliner l'offre, une idée lui vint à l'esprit.
- Il l'y a peut-être quelque chose que vous pouvez faire, mais ce sera long et nous aurons besoin de beaucoup de gens.
- Ne vous inquiétez pas. Toute la ville et les alentours sont au courant de vos exploits ! Tout le monde se fera un plaisir de vous aider. Que voulez-vous ?



Soul était traînée de force sur la plage par sa petite soeur. De minuit à dix-huit heures, elle était y était restée à regarder la mer. Quand Blue et Leaf étaient venus lui annoncer que Mey et Silver allaient bien, elle s'était sentie mieux, même si elle avait peur de leur réaction en la voyant. Après tout, tout était de sa faute. Rassurée sur l'état de santé de ses amis, elle s'était rendue compte qu'elle n'avait pas mangé depuis plus de vingt quatre heures et qu'elle était affamée. Elle s'apprêtait à rentrer dans un restaurant quand sa soeur, apparemment ravie de la trouver l'avait prise par la main. Au bout de cinq minutes de marche, Soul avait compris que Leaf la ramenait vers l'endroit qu'elle venait à peine de quitter.
Mais ce n'était pas le coin, près de l'ancien QG de la Team Rocket, où elle avait passé la journée. Leaf l'emmenait à l'opposé, près d'un attroupement, à une centaine de mètres de l'hôtel d'Edward. Soul remarque aussi une scène, identique à celle sur laquelle elle était montée pour chanter Ippai Summer !. Sur l'estrade, Koga achevait son discours:
- … Sur ce, je le laisse lui-même vous rassurer sur les évènements d'hier.
Silver monta sur la scène et prit le micro. Soul eut un d'abord un pincement au coeur, même si elle savait que Silver n'avait rien. Elle préféra l'écouter sans le regarder en face.
- Heu… Je ne suis pas doué pour les discours et pour tout vous dire, c'est mon premier… Je voulais juste dire que… Je n'ai pas volontairement sauvé la ville, en fait, c'était un étrange concours de circonstances, pour ne pas dire un pur hasard.
Silver se mit alors à raconter comment il avait empêché la destruction de la ville. Quand Soul prit conscience de tous les risques qu'avaient pris ses amis pour elle, elle sentit les larmes lui monter aux yeux.
- Bien sûr, je n'ai pas hésité à désactiver la machine. Je ne savais pas que Blue parviendrait à me sauver. Et je m'en fichais: donner ma vie pour sauver celles de toute une ville, ce n'est pas cher payer. Mais à la base, c'était juste pour sauver une amie.
L'amie en question leva enfin les yeux vers lui. Il avait l'air de penser ce qu'il disait et souriait.
- C'est une personne qui à beau m'énerver, je l'aime beaucoup. Ça fait exactement cinq ans que je la connais, et pour être honnête, je ne m'attendais pas moi-même à prendre autant de risque pour elle. Mais cette personne en vaut la peine et je ne veux pas qu'elle croie que j'ai fait ça par pitié, ou pour me faire bien voir. Non, je l'ai fait parce que je le voulais. Pour sauver ma meilleure amie.
Sans se rendre compte de ce qu'elle faisait, Soul se retrouva sur la scène et sauta au cou de Silver, en larmes. Un "Oooohh" attendri s'éleva du public.
- Hé. Je ne t’ai pas autorisé à me briser le cou.
Il y eut des éclats de rire. Soul relâcha son étreinte.
- Je t'en jamais dis d'arrêter.
Surprise par cette réaction, Soul leva les yeux vers lui: il rougissait. Elle se rappela que personne ne l'avait jamais pris dans ses bras. Il se reprit et leva le pouce en direction de Blue. Soul ne comprit pas pourquoi il lui fit ça, et encore moins pourquoi Silver lui tendit un autre micro. C'est seulement quand le début de la chanson qu'elle adorait retentit sur toute la plage que Soul comprit les intentions de Silver. Elle ne parvint pas tout de suite à croire. Sauf que ce fut à son tour de chanter.

Silver:
Totteoki fukutsu no kokoro motte
Kagai TENGAN zan koete yukou
Soul:
Dare wo GETTO kana ? Doko de deau kana ?
Waku Waku kibun marude himitsu kichi sa

Silver:
Atarashii machi ! Bokura wa susumu !
Soul:
Kagayaku toki no naka de ! YEAH YEAH YEAH YEAH !

Silver:
Amakunaisa BATORU wa itsu datte
Karai ? Nigai ? Shibui ? Suppaine ?
Ikiterunda dakara kanjiyou
Ishou YEAH YEAH YEAH YEAH !

Soul:
AKUA JETTO de futtobashiteke
Moya moya kibun kiribaraishite
ROKKU KURAIMU hora nori koetara
GOOD GOOD SMILE
Minna GOOD GOOD SMILE !


Nagai Nagai tobi no tochuu ni itemo
Kazoe kirenu batoru omoi daseba

Silver:
Jiku wo koete ! Bokura wa aeru !
Soul:
Mabushii minna no kao ! YEAH YEAH YEAH YEAH !

Silver:
Mada mada mujuku mainichi ga shugyou
Kattemo maketemo saigo wa akushu sa
Natsuki chekkaa gomen ne zero
Honto ni CRY CRY CRY ne !

Soul:
Kirameku hitomi daiya ka paaru
Mazu wa te hajime kuikku booru
Maruchi batoru de bacchiru kimetara
Good Good Smile !
Motto Good Good Smile !


Soul réalisait son rêve d'enfant. Même si ce n'était pas un grand rêve, même si il n'était finalement pas si difficile de le réaliser, cela procurait une sensation indescriptible. Pour compléter son bonheur, Blue, Mey, Edward et Leaf vinrent les rejoindre pour clore la chanson tous ensemble.

Blue:
Kako to mirai !
Edawrd:
Bokura wa mezasu !
Mey:
Chikatta ano basho e !
Tous:
YEAH YEAH YEAH YEAH !

Soul & Silver
Amakunaisa BATORU wa itsu datte
Karai ? Nigai ? Shibui ? Suppaine ?
Ikiterunda dakara kanjiyou
Tous:
Ishou YEAH YEAH YEAH YEAH !

Soul & Silver
AKUA JETTO de futtobashiteke
Moya moya kibun kiribaraishite
ROKKU KURAIMU hora nori koetara
GOOD GOOD SMILE
Minna GOOD GOOD SMILE !


Soul n'entendit même pas l'ovation qui succéda la chanson, elle n'entendit même pas ses amis lui souhaiter un bon anniversaire. Tout ce qu'elle entendait, c'était les battements de son propre coeur. Comblée, elle se tourna vers Silver. Comme elle lui avait promis au début de leur aventure, devant le même couché de soleil, à Doublonville, elle pointa son index vers lui et lui fit un clin d'oeil:
- Je te l'avais bien dit !

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Mer 18 Juil 2012 - 19:01




Le soleil se couchait en cette fin d'après-midi. Une jeune fille blonde aux yeux émeraude attendait patiemment sur un banc, devant le laboratoire de Kanako Town. Après une dizaine de minutes, Araragi-hakase en sortit, avec un large sourire.
- Coucou, ma Belle !
Belle sourit : sa tante la charriait avec ce jeu de mot depuis sa naissance.
- Alors, comment va ma nièce préférée ?
- Araragi-hakase, vous n'avez qu'une nièce ! dit Belle avec un petit sourire.
- Et toi, tu n'as qu'une tante, alors appelle-la "Tante" ou "Tantine" mais pas "Araragi-hakase".
Belle fut un peu gênée.
- Désolée, je suis fière de t'avoir comme tante, mais…
Araragi-hakase éclata de rire.
- Je plaisante ! Je sais bien que c'est parce que tous tes amis le font. D'ailleurs, ils vont bien ?
- Oui-oui ! Demain, j'ai rendez-vous avec eux ! White a encore laissé un défi à Black, et on doit les encourager. D'ailleurs, c'est à propos d'eux que je voulais te parler…
Sa tante sourit.
- Vas-y, je t'écoute…
- Bon, tu sais que Cheren aime White.
- Comme tous les garçons de la ville…
- Et tu sais aussi que… que j'aime Black.
- Comme toutes les filles de la ville…
- Araragi-hakase, ce que vous dites ne m'aide pas du tout.
Le professeur Pokémon se tut.
- Tu sais aussi qu'à Isshu, il faut avoir seize ans pour commencer son voyage initiatique.
- Bien sûr puisque c'est moi qui ait instauré cette règle ! Je me tais, cette fois, ajouta-t-elle, en voyant le regard suppliant de sa nièce.
- Comme, Cheren, Black et White ont tous déjà seize ans, ils pourraient partir mais…
Araragi-hakase vit les yeux de la jeune fille briller.
- J'ai toujours quatorze ans, et c'est moi qu'ils attendent pour commencer leur voyage.
- Et où est le problème ?
Belle prit une profonde inspiration.
- Le problème, c'est que Black veut devenir un Maître Pokémon, et qu'il considère chaque minute passée ici comme "du temps perdu". Si il part, il le fera forcément avec Cheren. Et White restera forcément avec moi (ça ne la dérange pas puisque son ambition à elle, c'est d'être Pokéstyliste). Mais Cheren et White ainsi que Black et moi seront séparés ! Donc au final, tout le monde aura le coeur brisé… Du moins, Cheren et moi.
Araragi-hakase était restée adolescente dans sa tête (c'était peut-être pour ça qu'elle était toujours célibataire), et elle comprenait donc parfaitement les problèmes de coeur de sa nièce. Belle soupira.
- J'aimerais tellement être comme White: elle est belle, gentille, généreuse et super populaire (même si elle fait peur quand elle se met en colère). Moi, je suis si timide que je n'oserais jamais demandé à Black de resté.
- Donc, ce qu'il faudrait, c'est quelque chose pour vous occuper en attendant que tu es seize ans…
Belle regarda sa tante fouiller dans sa poche et en sortir une enveloppe dorée.
- Laisse-moi passer trois coup de fils et je t'en trouve d'autres ! dit sa tante avec un clin d'oeil.
- Mais c'est… quoi ?
Araragi-hakase lui sourit de toutes ses dents.


Drew contemplait un lac, allongé dans l'herbe. Depuis deux jours, il était très pensif. Il ne remarqua la présence de Flora que quand celle-ci lui parla.
- Arrête de rester là toute la journée, Drew, on dirait presque que tu es triste !
Il soupira.
- Je le suis, en quelque sorte… Mais je suis heureux aussi… C'est bizarre…
- Pourquoi serais-tu triste ? Tu viens de me mettre la raclée de ma vie à la finale du Grand Festival ! C'est pas ce que tu voulais ?
- Si, bien sûr ! Mais je ne sais plus quoi faire… Quand tu perds, c'est facile, tu dois devenir plus fort. Mais quand tu es déjà le meilleur, qu'est-ce que tu peux encore faire ?
Flora ne répondit pas. Elle se rappela de quelque chose. Elle sortit une lettre dorée de son sac et la montra à Drew.
- Tu en as eu une toi aussi, non ?
Le jeune homme acquiesça. Et sortit la sienne à son tour. Flora sourit:
- Je crois que tous les deux, on a besoin d'une petite pause.


- Sacha ! Tu as un appel de Cynthia.
Il se leva aussitôt. Il se demanda ce que pouvait bien lui demander la championne alors qu'il s'apprêtait à partir pour Isshu. Il se suivit tout de même l'infirmière Joëlle devant l'un des téléphones du centre. L'écran de celui-ci lui renvoyait bien l'image de Cynthia.
- Bonjour, Sacha. Comment vas-tu ?
- Plutôt bien, et vous ?
- Très bien, je te remercie. J'aimerais te faire une proposition, assez intéressante.
Sacha ne s'attendant pas à ça.
- Quoi donc ?
- Je voudrais que tu participes à un projet que j'ai mis en place. Plusieurs de tes amis en feront parti également: Paul, Aurore, Jun, Conway…
Le jeune garçon se sentit tout de suite très excité. Il ne s'attendait pas à revoir ses amis si vite.
- Et… c'est quoi, ce projet ?
Cynthia lui montra alors une enveloppe dorée.


Silver vivait un moment parfait. En fait, c'était comme le premier karaoké du Festival de Parmanie, en mieux. D'abord, parce que c'est lui qui avait organisé ce karaoké, spécialement pour l'anniversaire de Soul et Leaf. Enfin… En fait, il ne connaissait pas la troisième raison. Mais il sentait que quelque chose avait radicalement changé, mais il ne savait pas quoi. Ce qu'il savait, c'était que ce petit quelque chose le rendait profondément heureux, comme il ne l'avait jamais été.
Après deux bonnes heures à de rire et de chansons, Jeannine vint leur dire que Peter les attendait dans sa chambre, au cinquième étage du même hôtel qu'Edward. Silver, Blue, Edward, Soul, Leaf et Mey s'y rendirent immédiatement, car il pourrait de toute façon continuer à regarder le karaoké depuis là-bas.


Silver frappe à la porte de la chambre, et vit que celle-ci était ouverte. Il entra donc, suivis par les cinq autres.. Peter les attendait sur la terrasse. Ils le rejoignirent, profitant ensemble de l'air frais marin et de la fin du coucher de soleil. Le ciel était rose, mauve par endroits. Peter se tourna vers Silver.
- Nous n'avons toujours pas réussi à localiser ton père, mais nous poursuivons les recherches.
- Vous savez, ça m'est égal, maintenant. Par contre, si il s'en prend encore à Soul… ou à un des mes amis, je le lui ferai payé; Sinon, merci de m'avoir aidé à pour le karaoké. Il faudra aussi que je remercie Koga et Jeannine.
- Mais c'était un plaisir. Comparé aux dégâts que nous avons évités… Sinon, vous vous amusez bien ?
Silver afficha un sourire en coin.
- Oui, c'est génial ! Blue, Edward et Mey ont superbement bien chanté Pokémon Johto (Movie version) ! J'ai adoré quand Soul a chanté Pockettari Monsutarri ! Et tout le public a voulu que Blue et moi rechantions Spurt avec Edward, c'était sympa aussi. Mais le mieux, ça a été Leaf: elle a une voix adorable ! Sa chanson, Gomen ne, Watashi était ma préférée. En plus, elle l'a dédié à Blue, il en avait les larmes aux yeux...
Blue pique un fard.
- On t'a rien demandé !
Il changea tout de suite de sujet.
- Pourquoi nous avez-vous demandés ?
Peter sortit quatre enveloppes dorées et deux argentées.
- Je voudrais que vous vous fassiez parti d'une équipe spéciale, réunissant l'uns des meilleurs dresseurs de votre génération, toutes régions confondues, lors d'un événement unique. Mais je vous en réparerai plus tard. Tenez vos lettres. Les argentées sont pour Edward et Mey.
Ils prirent celles-ci et Blue s'exclama:
- Maintenant, j'ai une bonne raison pour déserter l'arène !
Silver eut un sourire moqueur:
- Tu avoues que tu désertes, alors ! Et d'ailleurs, depuis quand tu as besoin d'une bonne raison.
- Pour la deuxième fois, on t'a rien demandé ! Tu devrais témoigner plus de respect à celui qu'il t’a sauvé la vie. Commence par m'appeler M. Blue.
- Ô M. Blue, que puis-je faire pour vous ?
- Cuisiner un bon plat pour que nous puissions continuer à nous moquer des autres participants le ventre un peu moins vide.
- Bonne idée, approuva Soul. Ça fait presque deux jours que j'ai rien mangé. Silver, c'est mon anniversaire, et tu sais ce que je vais te demander !
- Va pour des pâtes à la Baie Tomato. Peter, je peux utiliser votre cuisine ?
- Pas de problème.
- Merci. Ed, Blue, déplacez la table et les chaises à l'extérieur. Les filles, vous mettez la table pendant ce temps ?

Ils passèrent le reste de la soirée comme l'avait prévu Blue: en savourant des pâtes et en se moquant des plus mauvais chanteurs. C'est alors que Silver comprit: cette chose qui rendait les moments qu'il vivait uniques, cette chose qui le rendait si heureux, cette chose qu'il découvrait peu à peu, avec l'aide de ses compagnons, cette chose dont il aurait du mal à ce passer désormais, il l'avait enfin identifiée.
L'amitié, sans doute.



_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Sakuraslullaby
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 3495
Localisation : sous la douche avec Lisa, huhuhu!

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Ven 26 Juil 2013 - 16:27

Je l'ai lue pour la 1ère fois et à part un détail ou l'autre où je me suis demandée quoi, j'ai beaucoup aimé Ooooooh !  Avec du ConflictingS en fond, niiih.

_____________________________________________



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Shipper Vétéran
avatarShipper Vétéran


Féminin Messages : 944
Localisation : Dans les abysses d'une bouteille de lait frais. ♥

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Sam 1 Mar 2014 - 22:32

Mon clair de lune, ça me fait tellement plaisir...  Ooooooh ! 
Si il y a des maladresses, je la relirai encore une fois pour corriger tout ça et je ferai plus attention pour la suite de la fic, merci de me le faire remarquer !  Héhé ^^ 

_____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Mélina
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 2800
Localisation : Sur la route du succès..??

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Dim 2 Mar 2014 - 18:22

Je n'ai jamais commenté ? Je m'en veux, j'ai dû lire cette fanfic au moins trois fois ! Et si je l'ai lu autant de fois, c'est car...
CONFLICTINGS Oooooh... Je t\\'aimouh. 
SOULSILVERS  Haaaaallelujah Kyah ! 
J'aime beaucoup, ta façon d'écrire ces ships est comme je les aimes ! (Green et Silver protecteurs  Ooooooh ! )
Merci pour ces bons moments de lecture !
Revenir en haut Aller en bas
http://mlalanda.tumblr.com/
FlooFolle
Shipper en Devenir
avatarShipper en Devenir


Féminin Messages : 187
Localisation : Le Groupuscule des Fanatiques de JPC

MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   Dim 2 Mar 2014 - 21:27

J'avais lu cette fic y a très longtemps, c'est d'ailleurs grâce à elle que j'ai découvert le forum (mais je n'ai pas osé m'inscrire), et j'ai pris beaucoup de plaisir à la relire!
Bref, elle est vraiment bien et puis...SOULSILVERSHIPPING QUOI! I Love You
Revenir en haut Aller en bas
http://floodlight-zhou.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie   

Revenir en haut Aller en bas
 

[SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SoulSilverShipping] Le Festival de Parmanie
» Ldoll Festival à Lyon le 9 et 10 octobre 2010
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» Festival de bande dessinée de Renaison (Roanne)
» Sortie au Festival photo nature de Montier en Der le 20 Novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Fanfics :: Pokémon-