AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les malheurs de Docuche [NamelessShipping en majeure partie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamitopaz
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 4838
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

MessageSujet: Les malheurs de Docuche [NamelessShipping en majeure partie]   Jeu 4 Jan 2018 - 0:28



Ça fait quelques années que j'ai cette fic qui traîne alors je me suis dit que c'était peut-être une bonne idée de la poster. Même si je me rappelle plus exactement de son contenu et qu'elle n'est pas corrigée rofl.
C'est une fic que j'écrivais pour Luna à la base, ça partait d'un screen de Free! enfin ouais.

Nombre de chapitre : 3
Genre : Angst surtout, romance sûrement
Pairing : C'était parti pour tourner surtout autour du NamelessShipping. Mais le TeaShipping se fait remarquer.

_____________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Kamitopaz
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 4838
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

MessageSujet: Re: Les malheurs de Docuche [NamelessShipping en majeure partie]   Jeu 4 Jan 2018 - 0:29

Chapitre 1 : Red qui a la rage.

La porte de la chambre de Red s'ouvrit d'un claquement, laissant apparaître son rival dans la pièce. Il n'avait pas besoin de lever la tête pour savoir que Green était en colère. Et pas qu'un peu.

Il continua néanmoins de ranger des affaires dans son sac, prétendant ne pas l'avoir remarqué jusqu'à ce qu'une force le mette debout. Il avait maintenant son visage à la hauteur de Green, ce dernier le tenant par le col.

« Pourquoi t'as fait ça ?!
-... »

Red resta silencieux, fixant Green comme s'il regardait un brin d'herbe dans un champ. Ceci ne fit qu'énerver d'avantage l'ex-champion.

« Ça t'amuse hein ?! Briser mon rêve pour ensuite tout laisser tomber comme si c'était rien, c'était ça ton objectif en fait, me prendre tout ce que j'avais pour ensuite t'en débarrasser et m'achever, hein ?! T'es vraiment le pire !
-Es-tu stupide ? »

Green relâcha Red, surpris de l'entendre parler. Après tout ça ne devait pas faire loin de six ans qu'il ne l'avait pas entendu parler. Son visage reprit une expression pleine de rage quand il réalisa le sens de la phrase.

« Et pourrais-tu m'expliquer pourquoi je suis sois-disant 'stupide', monsieur je-te-serais-toujours-supérieur-quoi-que-tu-fasses ?! »

Pendant le moment qui suivit, Green se dit que jamais il n'avait vu le visage de Red exprimer aussi bien ses émotions. Et ça ne s'arrêta pas là, puisque Red se mit ensuite à lui crier dessus, avec sa voix pourtant si peu utilisée, en faisant des mouvements brusques avec ses bras, s'accordant tout aussi bien à ses propos qu'à son ton.

« Tu sais pourquoi je suis parti en voyage ?! Je voulais juste combattre avec mes propres pokémons ! Je combattais pour mon plaisir, pour m'amuser, je m'en fiche de perdre ou de gagner la compétition ! Je voulais du défi, avoir la sensation de me surpasser, affronter quelconques dresseurs volontaires, pouvoir passer du temps avec mon équipe ! Les badges étaient comme la preuve de ma progression, je me rappelle les magnifiques combats que j'avais gagné pour les avoir, ils me rendaient fier, montrant que j’avançai sur la route que je m'étais mis en tête depuis bien longtemps ! J'étais heureux aussi, quand je t'ai vaincu à la ligue, c'était de loin le meilleur combat que j'avais eu depuis le début de mon voyage, je me rappelle de toutes les sensations que j'avais ressenties au cours de ce match, c'était tout simplement génial ! En devenant maître je pensais que j'allais me retrouver dans d'autres combats de la sorte, j'étais impatient, je voulais combattre ! »

Il s'arrêta dans son monologue, reprenant son souffle puis grimaçant, sous le regard ébahis de Green qui ne savait quoi dire à l'instant même.

« Mais je m'étais trompé, à force de combattre encore et encore les challengers, j'ai réalisé que les matchs n'étaient plus fait pour m'amuser moi mais le public. Je ne combattais plus pour moi ! J'étais une sorte de spectacle maintenant ! Oh regardez, quelqu'un veut affronter le champion, et si on allait voir ? Voilà à quoi se résument mes matchs ! Encore ça irait si ce que voulaient les challengers était de profiter d'un match, mais la seule chose qui les intéressent, c'est la gloire, le succès, la célébrité ! Rien d'autre ! Moi je veux des vrais combats, peut-être que tu ne comprends pas mais comprend au moins que je ne veux pas que tu te méprennes sur mes intentions, ou encore que tu essaies me faire la morale alors que tu ne sais pas ce que c'est ! »

Et sans prendre le temps de rajouter autre chose, il attrapa son sac et s'en alla, sous les regards confus de sa famille et laissant un Green choqué dans sa chambre.

_____________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Kamitopaz
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 4838
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

MessageSujet: Re: Les malheurs de Docuche [NamelessShipping en majeure partie]   Jeu 4 Jan 2018 - 0:37

Chapitre 2 : Red qui est pas là.

Cela faisait un peu plus de deux ans qu'il n'avait pas vu Red.

Green était devenu champion de l'arène de Jadielle, le poste étant vide depuis un bon moment déjà suite à la défaite de Giovanni face à Red. Red. Toujours Red. Il avait vite était proclamé comme le champion d'arène le plus fort de tout Kanto et Johto, ce qui n'était pas étonnant pour pour quelqu'un ayant été maître de la ligue, même si ce n'était que pour un jour avant que Red le détrône. Red. Forcément Red. Un mois plus tard, Fire et Leaf, le frère et la sœur de Red, avait commencé leur voyage à leur tour et à plusieurs reprises il les avait aidé durant leur aventure. Leaf s'était arrêté à son arène, elle n'avait pas réussit à le vaincre, contrairement à Fire qui lui avait finit par devenir conseil 4. Personne n'était surpris de voir que les jumeaux étaient allés si loin. Après tout, il était de la même famille que Red.

Red.

Il n'avait eu aucune nouvelle de lui depuis la scène dans sa chambre. Il était introuvable. Encore, s'il était parti dans une autre région, les médias l'auraient tout de suite trouvé. Après tout il était Red, le dresseur légendaire que personne avait battu, tout le monde le connaissait. Et puis, ce n'était pas dur de le reconnaître, grâce à ses yeux.

Ces yeux qu'il avait pu observer pendant tant d'années sans se lasser, sans réussir à enfin les comprendre, ces deux rubis que même l'orbe rouge ne pourrait égaler, ces...

Green ne pouvait vraiment pas les décrire, c'était comme lui demander d'imaginer une nouvelle couleur. Les yeux de Red était la nouvelle couleur de Green.

Green connaissait Red depuis qu'ils étaient tout petit, étant les deux seuls enfants du village avec leur frères et sœurs, il était normal qu'ils se connaissent. Depuis toujours, ils se considéraient l'un et l'autre comme rivaux, sans raison particulière. Mais Red était toujours celui qui le surpassait dans tout. Ou du moins dans leur passion commune : les Pokémons. Il s'agissait de la passion que la majorité de la population partageait, tout le monde aimait les pokémons, comme on le dit souvent : Le meilleur ami de l'homme est le pokémon. Green enviait Red comme il n'enviera jamais personne, Red avait tout les talents qu'il aurait aimé avoir, Red était doué, Red était un champion. Et lui, il était son rival, continuellement oublié dans son ombre. Il était habitué maintenant, bien que ce soit toujours dur à accepter, peut-être était-ce le but de son existence.

Être l'ombre de Red.


Être l'ombre d'un garçon qui ne parle pas. Être l'ombre d'un garçon qui ne montre pas ses émotions, qui ne laissera pas voir qu'il est heureux, ou bien triste, ou encore en colère. Qui te fixe sans que son regard ne trahisse la moindre de ses pensées. Dont tu ne peux pas différencier le moment où il est sérieux de celui où il se moque de toi. Que tu doutes qu'il puisse ressentir quelque chose. Un garçon que tu ne verras jamais exprimer la moindre émotions.

Excepté ce jour là.

Green soupira en fermant à clef la porte de son arène, ce n'était pas le moment de penser à ça. Il rangea les clefs dans sa poche et s'éloigna de l'arène. Il n'avait pas fini sa journée mais ce n'était pas la première fois qu'il s'accordait des congés, en plus les dresseurs préféraient l'affronter en dernier et les champions étaient libres au niveau de leurs horaires. Bien que lui le soit un peu trop.

Il venait d'avoir un appel de sa sœur qui l'invitait à venir faire un tour chez elle pour voir son neveu quand il avait le temps et voyant qu'aucun challenger ne venait à l'arène, il avait décidé que c'était le bon moment. Il fit sortir Roucarnage de sa pokéball et en un rien de temps se retrouva à Azuria. Il marcha jusqu'à la maison de sa sœur où elle l'accueillit.

Alors qu'il entrait dans la maison, un enfant ne tarda pas à lui sauter dessus. Green le prit dans ses bras en riant.

« Alors p'tit champion, tu vas bien ?
-Green ! Green ! Maman a enfin accepté de m'offrir un Pokémon ! C'est un Évoli, comme le tien ! Faut que tu le vois, il vient à peine d'éclore alors il est encore fragile mais tu verras, il sera encore plus fort que le tien ! Et puis il évoluera peut-être ! Tu sais comme à la télé ! J'ai encore jamais vu d'évolution en vrai, et toi tu en as vu ? Je suis sûr que t'en as vu ! Ça doit être génial, j'adorerais e-
-Antoine, arrête d'embêter ton oncle, il peut même pas rentrer dans la maison. »

Antoine rit tout en lâchant son oncle pour aller jouer avec son Évoli. Qui d'après Green était d'une taille bien trop petite pour un Évoli, même s'il venait de sortir de l’œuf. Il laissa ce détail passer et alla rejoindre sa sœur dans la cuisine.

« Tu veux un café ?
-Hm, ouais, pourquoi pas.
-Comme d'habitude je suppose. »

Le champion se contenta hocher la tête pour confirmer la supposition de sa sœur. Il s'installa sur une chaise et sa sœur ne tarda pas à lui offrir une tasse de café et une cuillère, il la remercia et se mit à touiller, propageant le sucre contenue à l'intérieur.

« Alors, tout se passe bien à l'arène ?
-Oh bah écoute, comme d'habitude, il y a pas grand monde et encore moins de dresseurs exceptionnels, notre réserve de badge ne s'épuise donc pas, c'est plutôt pratique et la ligue n'a pas besoin d'en refaire.
-Je vois. Tu t'es fait une sacrée renommé pendant ses dernières années. Bon en même temps ça ne m'étonne pas de toi. »

Green rit, prenant quelques gorgées de son café. Il regarda ensuite en direction d'Antoine et s'assurant que ce dernier ne l'entendait pas, il reprit la discussion.

« Mais euh, pour Antoine, son Évoli...
-Oui je sais.
-Il n'est pas au courant, n'est-ce pas ? Que vas-tu faire quand il va l'apprendre ? »

Nina grimaça, reposant sa tasse de café sur la table. Elle lança un bref regard à son fils qui était allongé par terre, Évoli dans les bras et riant de plus belle, avant de reporter son attention sur son frère.

« Je ne sais pas vraiment... Je n'ai pas envie que ça arrive. Je veux dire, il attends impatiemment que son Évoli grandisse, il a tellement d'espoir de le voir devenir comme le tien, alors voir que même après trois ans, s'il arrive à survivre jusque là, sa taille soit toujours la même que celle d'une chaussure... »

Elle ne prit même pas la peine de finir sa phrase, plongeant la pièce dans un silence pesant alors qu'ils finissaient leurs tasses. Heureusement, le silence fut interrompu par le bruit de la porte d'entrée suivit par des cris de joie de la part d'Antoine.

Green et sa sœur sortirent de la cuisine pour accueillir le nouveau venu. Nina par un baiser et Green par une poignée de main. Il s'agissait de Léo.

Cela faisait plusieurs années que Nina et Léo étaient ensemble. Nina avait d'abord était l'assistante de Léo, l'aidant dans ses recherches, mais les deux s'étaient vite rapprochés et mis en couple. Quand Green et Red étaient partis à l'aventure, elle était déjà enceinte de six mois. Léo venait lui rendre visite dès qu'il en avait l'occasion, un mois plus tard, ils décidèrent de se marier et de s'installer ensemble dans la maison de Léo, juste à côté de la belle ville d'Azuria. Deux mois suivirent et Antoine vint s'ajouter à la famille, c'était un beau bébé plein d'énergie, Léo et Nina étaient fiers. Quand Red devint le champion, ils décidèrent d'enfin célébrer leur mariage, ayant attendu que tous leurs proches puissent venir afin de rendre le moment mémorable. Puis ils avaient continué d'élever Antoine dans le calme de leur maison.

« Alors Green, comment vas-tu ? Ça fait tellement longtemps que je ne t'ai pas vu !
-Et bien écoute, tout vas pour le mieux, je me suis permis un jour de congé donc je profite de la journée.
-Tu t'accordes toujours des jours de congés de toute façon, ça fait râler la ligue. »

Green échappa un rire moqueur.

« Au fond, ils m'aiment bien, ils ne peuvent pas m'en vouloir.
-On peut plutôt dire qu'ils te supportent bien. Au fait, Fire m'a dit de te dire de l'appeler. Il a déjà essayé mais tu ne répondais pas. Et de plus tu n'étais pas dans ton arène.
-J'ai pas allumé mon Pokématos depuis deux semaines, trop peur de voir le nombre d'appel manqué de la part de Farouk. 
-C'est pourtant bien connu qu'il ne faut jamais passer son numéro à quelqu'un s'appelant Farouk !
-Il ne m'avait pas dit son nom. Bon, je vais y aller, faire attendre Fire trop longtemps n'est jamais rien de bon.

Il fit une bise à la petite famille puis sortit de leur maison. Il fit un petit peu de marche avant d'allumer son Pokématos. Comme prévu : un nombre assez élevé d'appels manqués, la majorité était de Farouk mais Fire ne s'était pas ménagé lui non plus. Il sélectionna son nom dans le répertoire et fut agréablement surpris de voir que son appel ne tarda pas à recevoir une réponse.

« Et bien t'en as mit du temps à me rappeler, enfoiré. »

Quelle admirable manière de dire bonjour mais qui était pourtant si peu étonnante de la part de Fire.

« Excuse-moi, je n'avais pas spécialement envie de recevoir des appels de Farouk.
-Ah bah t'avais pas spécialement envie de t'occuper de ton arène non plus. Je sais pas pourquoi ils te laissent être champion alors que t'es jamais là.
-C'est parce qu'ils m'adorent dans le fond.
-Mais oui, bien sur.
-Et puis il n'y a pas de dresseur pour porter plainte, ils préfèrent garder le meilleur pour la fin, comme toi et Leaf.
-Le meilleur, ouais c'est ça, j'ai gagné en deux secondes. »

Green retient un rire, se rappelant que Fire avait dût s'y prendre quatre fois pour finalement le vaincre.

« Et sinon, Léo m'a dit que tu voulais me dire quelque chose, qu'est-ce que c'était ?
-J'ai trouvé un endroit pas mal pour l'entraînement, ça devrait te plaire. Surtout que j'ai l'impression que tu progresses pas du tout ces temps-ci.
-Merci, je passe mon temps à m'entraîner mais c'est rien.
-Exactement. T'as déjà entendu parler du mont Argenté ? »

Green fronça les sourcils, comment aurait-il pu ne pas entendre parler du seul mont de la région, qui, de plus était juste à côté de Jadielle, la ville où il passait le plus clair de son temps. Fire le sous-estimait vraiment parfois. Mais il décida de laisser passer.

« Bien sur. Mais qu'est-ce qu'il a de spécial ?
-Et bien comme tu le sais, il est interdit au public pour de nombreuses raisons, risque d'avalanche en hiver, risque de se faire écraser par un rocher qui tombe, risque de chuter en faisant de l'escalade, mais surtout risque de se faire défoncer la gueule par les pokémons sauvages qui sont largement plus forts qu'ailleurs. Et comme on est des dresseurs dits « professionnels », on a une autorisation spéciale pour y aller, donc j'y suis allé et moi et mon équipe on est revenu encore plus fort et seulement en y passant une journée.
-Oh intéressant, je pense que je vais y aller, merci de m'en avoir parlé.
-De rien je me disais juste que t'avais sérieusement besoin d'aide avec ton niveau.
-... Bon je te laisse. Et petit rappel amical au passage : Leaf est bel et bien ta sœur.
-Mais puisque je t'ai dit qu- »

Green venait de raccrocher, réduisant Fire au silence. Il éteignit son pokématos, ne voulant pas être dérangé tout le reste de la journée par sa sonnerie. Il profita néanmoins de l'appareil pour voir l'heure juste avant. Il était encore tôt.

Green soupira et fit sortir Roucarnage de sa Pokéball pour la deuxième fois de la journée. Comme il avait du temps libre, autant aller voir ce que donnait le Mont Argenté. Il indiqua donc à Roucarnage de voler jusqu'au Plateau Indigo. Il entra par la suite dans l'immense bâtiment et alla présenter sa carte dresseur à un guichet, demandant l'accès au mont Argenté, ce qui lui fut tout de suite accordé. Il partit ensuite dans la zone du Mont Argenté.

Le Mont Argenté était très vaste, il ne s'agissait pas simplement d'une montagne que l'on escaladait péniblement pour ensuite redescendre comme si de rien était, c'était beaucoup plus dur que ça. Le seul endroit sur était le centre pokémon qui se trouvait tout en bas. À peine le centre Pokémon dépassé que l'on pouvait apercevoir ce qui était le lieu le plus naturel de tout Kanto et Johto. On pouvait voir que l'humain n'avait jamais osé souiller cet endroit si hostile.

Green y passa plusieurs heures, ayant vite fait de sortir toute son équipe de leurs pokéballs, s'aventurant ensemble dans ces lieux qu'ils découvraient de plus en plus à chaque pas. Ils avaient passé le plus clair de leur temps dans la partie inférieur du Mont Argenté qui était une vraie jungle, offrant à Green une opportunité d'avancer dans sa quête de compléter le Pokédex. Et comme Fire l'avait promit ; les pokémons étaient de haut niveau. Jamais il n'en avait rencontré d'aussi fort à l'état sauvage, mais bien sur, son équipe restait supérieure dû à des années d'entraînements, il n'avait donc pas de risques de se retrouver avec une équipe entièrement K.O, devant retourner au centre à pied. Il ne pouvait pas aller dans la partie supérieure de la zone, le mont étant plus haut que le mont Couronné de Sinnoh, bien que moins large, la neige recouvrait le haut de la montagne. Et Green n'avait pas de quoi affronter de si basses températures, il le ferait une autre fois.

Le champion d'arène venait de vaincre un Galopa quand il aperçu un Pikachu. Il ne pût s'empêcher d'échapper un rire à la vue de ce dernier. Il venait d'affronter des pokémons tous aussi redoutables et hostiles les uns que les autres et voilà qu'il tombait sur un Pikachu ? Ce n'était clairement pas un habitat dans lequel un Pikachu pouvait survivre longtemps. Le Pikachu en question le fixait sans bouger, à peine deux mètres en face de lui. Il supposa que la souris électrique voulait se battre contre lui. Il esquissa un sourire et fit signe à Rhinoféros de venir. Si ce Pikachu voulait se battre, autant en finir rapidement.

Rhinoféros se plaça devant Pikachu, apparemment heureux de pouvoir montrer sa force à un plus petit que soit. Pikachu se mit lui aussi en position de combat. Green jugea que le petit être était sacrément courageux, ce qui l'amusa. Malheureusement il n'avait pas beaucoup de temps à perdre avec lui, il commençait à être tard, s'il voulait pouvoir rentrer chez lui avant qu'il ne fasse trop sombre : Roucarnage n'aimait pas voler dans le noir.

« Rhinoféros, attaque Séisme ! »

Le temps que Rhinoféros lance l'attaque Pikachu avait déjà sauté afin de l'éviter, adressant une attaque Queue de Fer à son adversaire, qui étonnamment, l'amocha bien méchamment. Le Pikachu prit ensuite la fuite, sortant rapidement de son champ de vision.

Green était sous le choc, normalement un Pikachu se serait fait prendre par l'attaque Séisme, réalisant trop tard ce qu'il se passait, il aurait aussi attaqué Rhinoféros avec une attaque électrique, n'ayant aucune idée de ce qu'était le tableau des types. Mais ce Pikachu avait compris de quoi il parlait en ordonnant une attaque séisme. Ce Pikachu avait su comment l'éviter et quelle attaque était plus ou moins efficace au lieu d'attaquer directement avec Tonnerre. Mais ce qui l'étonnait le plus, c'était les dégâts qu'il avait infligés à son Rhinoféros avec une seule attaque. Normalement les Pikachu sauvages, à partir d'un certain niveau se mettaient instinctivement à la recherche d'une pierre foudre, donc étaient généralement faible sous cette forme.

À moins que ce Pikachu ne soit pas sauvage.

À moins que ce Pikachu appartienne à un dresseur.

Qu'il appartienne à un dresseur puissant.

Que ce soit celui de Red.

Green courut vers l'endroit où il avait vu Pikachu en dernier. Mais rien. Même plus de Pikachu.

Il échappa un rire nerveux avant de retourner vers son équipe. Il avait été stupide d'y croire. Qu'est-ce que Red irait faire ici de toute façon ? C'était possible mais... Non il ne devait pas espérer quelque chose de stupide, Red n'était pas là, il espérait trop, c'était impossible. Il avait beau se dire ça mais au fond il continuait bêtement.

Il fit rentrer son équipe dans leur pokéballs et entreprit une marche jusqu'au centre Pokémon où il les soigna. Il entreprit ensuite une marche jusqu'au Bourg-Palette, n'étant pas d'humeur à faire voler Roucarnage.


Ça faisait deux mois qu'il revenait sans cesse s'entraîner au mont Argenté. Il ne savait pas vraiment pourquoi il y retournait aussi souvent, ses pokémons étaient déjà d'un niveau largement au dessus de la moyenne, alors ça ne servait à rien.

Enfin, si, il savait. Mais il ne pouvait pas l'admettre, même à lui-même.

Alors il continuait de venir sans cesse, entraînant ses pokémons jusqu'à ce que la nuit commence à tomber, explorant de plus en plus les différents recoins du mont Argent, complétant le pokédex au fur et à mesure, rendant fier son grand-père.

Puis un jour, il revit le Pikachu qui l'observait à côté d'un arbre. À peine l'eut-il remarqué que le type électrique partit en courant. Le champion rangea en vitesse ses pokémons avant de partir à sa poursuite, le Pikachu était rentré dans une caverne où Green venait profiter de la cascade de temps en temps pour se détendre, il escalada plusieurs parois rocheuses, obligeant Green à faire la même chose. Il sortit ensuite de la caverne, révélant à Green qu'ils se trouvaient maintenant dans la partie supérieure du mont Argenté.

Il fit de son mieux pour ignorer la neige qui trempait ses chaussures, clairement pas faites pour ce genre de climat. Il ne devait pas perdre de vue le Pikachu.

Il entra dans une seconde caverne où la température était anormalement haute pour cette altitude mais ne se posa pas de question à ce sujet, heureux de retrouver un peu de chaleur alors qu'il continuait de poursuivre la souris.

Quand il revit la lumière extérieure, il s'arrêta, essoufflé, laissant ses genoux tomber dans la neige, le froid remplaçant la chaleur qu'il avait ressentit à la fois trop peu de temps et trop longtemps. Il n'était même plus sûr d'où il se trouvait, où encore de si ce qu'il voyait était un mirage ou non. Après tout, il s'était trouvé tellement stupide d'espérer que maintenant il avait du mal à réaliser.

Le Pikachu avait couru vers une silhouette se tenant debout dans la neige, il grimpa dans son dos, puis se percha sur son épaule.

Il se tenait là.

Cette silhouette n'était autre que lui.

C'était Red.

_____________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Kamitopaz
Golden Shipper
avatarGolden Shipper


Féminin Messages : 4838
Localisation : Il fout quoi le type aux cheveux verts

MessageSujet: Re: Les malheurs de Docuche [NamelessShipping en majeure partie]   Jeu 4 Jan 2018 - 0:39

Chapitre 3 : Red qui est de retour.

Depuis qu'il avait vu Pikachu il n'avait cessé de songer à cette hypothèse, encore et encore, revenant sans cesse au Mont Argenté non pas pour s'entraîner, bien que c'était ce qu'il essayait de se dire, mais dans l'espoir de revoir encore la petite souris jaune qui lui était si familière. Dans l'espoir de revoir son rival, son meilleur ami, Red.

À plusieurs reprises il s'était énervé contre lui-même pour ça. Il n'avait pas voulu y croire, il n'avait pas voulu se donner de faux espoirs, se faire souffrir. L'idée lui semblait telement stupide, improbable, qu'il lui avait été certain que son hypothèse se ferait anéantir à tout moment. Et pourtant...

Pourtant, Red était là.

Ce Pikachu était bien celui de Red et il l'avait amené à ce dernier. Volontairement ? Peut-être, peut-être pas. Après tout tel dresseur, tel Pokémon, tous deux si incompréhensibles.

Green ne savait pas depuis combien de temps il était resté là à observer la silhouette du dresseur légendaire. Quelques secondes ? Une éternité ? Depuis quand avait-il coupé son souffle ? Il n'était plus trop sûr de ce qui se passait dans les alentours, de ce qu'était ces alentours si ce n'était que de la présence de Red en face de lui.

Il regagna un peu ses repères quand il vit Red se retourner lentement vers lui, n'affichant aucune émotion sur son visage, ce détail n'avait pas changé depuis tout ce temps, contrastant avec le visage de Green qui lui semblait être parcouru par beaucoup trop d'émotion.

"Red..."

Le garçon ne réagit pas, ou alors ne sembla pas réagir après tout avec quelqu'un d'aussi inexpressif que Red on ne savait jamais. De toute façon cela n'aurait sûrement rien changé pour le champion d'arène qui s'avançait vers lui, commençant à lever son bras vers lui, comme encore incertain qu'il soit réel.

Il s'arrêta un peu devant Red, le regardant comme un enfant perdu, sa main se tenant à côté de sa joue sans oser la toucher, comme si Red allait s'évaporer à ce contact. Il semblait être en train de le redécouvrir. Il avait presque l'impression qu'il s'était trompé et que le garçon lui faisant face était un inconnu. Il avait changé, il avait grandit, la vie à la montagne semblait l'avoir endurci, son visage avait complétement fini son passage par la puberté, le gratifiant d'une certaine beauté. Même son inexpressivité semblait avoir évolué. Mais même si son corps avait encore plus changé que ça, il arriverait quand même à le reconnaître grâce à ses yeux. Les yeux rouges de base étaient rares, très rares mais les yeux rouges comme ceux de Red étaient uniques.

Comme victime d'une pulsion soudaine, il serra Red dans ses bras, s'affirmant ainsi que celui -ci n'était pas une illusion alors qu'il sentait le corps de son ancien rival contre le sien, qu'il sentait sa chaleur corporelle contrastant avec la froideur de la neige alentours. Il n'avait ensuite plus la force de bouger, de parler et ne pu rien faire d'autre que de garder Red encerclé dans ses bras.

Ce dernier sembla avoir un moment d'hésitation, enfin Green se basait sur la gestuelle de son ami, avant de poser ses mains en haut du dos du champion, répondant à l'étreinte à sa manière. Une manière plutôt réservée, calme.

Quand Green se reprit enfin, il lâcha Red et se recula un peu, les laissant récupérer leurs espaces personnels, un peu gêné. Il n'était pas quelqu'un de très câlin de base, il acceptait joyeusement ceux-ci mais c'est tout, il s'était emporté sous le coup.

Red l'observait attentivement. Cela ne paniqua pas Green parce qu'étrangement il savait que son ami était en train de noter ses changements physiques, comme il l'avait fait un peu plus tôt dans le sens inverse. Ça le rassurait de toujours savoir lire Red un minimum.

Il décida d'enfin prendre la parole.

"Bon sang Red, j'ai l'impression que ça fait une éternité depuis..."

Il s'interrompit, ne sâchant pas comment Red pouvait réagir s'il lui rappelait son éclat d'il y a quasiment trois ans. Mais Red sembla pas réagir par rapport à ce sujet. En silence il attrapa simplement le poignet de Green et commença à l'emmener en direction de la cave. Green se laissa faire, n'ayant aucune raison de résister à quoi que ce soit.

Red le lâcha à l'intérieur d'une pseudo-salle formée à l'intérieur de la cave par un certain miracle de la nature. Il fut surpris d'y trouver trois tabourets et un sac de couchage. Le sac de coucache passe encore mais les tabourets ? Qu'est-ce que Red faisait avec des tabourets ? Et où les avait-il récupérer ?

Green défronça ses sourcils, il avait dévisagé les tabourets sans s'en rendre compte, et retourna son attention vers Red qui justement lui faisait signe de s'asseoir sur l'un d'entre eux alors qu'il allait récupérer quelque chose au fond de la pièce où se situaient le sac de Red et quelques affaires éparpillés autour. Green s'étonna de le voir en sortir des biscuits et une bouteille. Mais où avait-il récupéré ça ? Il n'avait quand même pas réussit à aller dans un supermarché sans se faire reconnaître ? Il avait peut-être un complice ? Bizarrement cette idée lui procurait un sentiment de trahison, s'il avait un complice pourquoi ce n'était pas son meilleur ami ? Enfin il ne savait pas s'il pouvait toujours se considérer comme étant son meilleur ami.

Red s'assit sur un autre tabouret, se servant ensuite du troisième comme table entre eux deux pour poser les biscuits et l'eau, faisant signe à Green qu'il pouvait se servir tranquillement. Green ne prit pas de biscuits, il avait des doutes quant à la plausible péremption du produit mais ne voulait pas passer pour un malpoli à vérifier, mais se servit de quelques gorgées d'eau. Ça faisait du bien de boire après sa course-poursuite avec Pikachu.

Il reporta son attention sur Red tout de suite après.

"C'était donc là que tu étais pendant tout ce temps."

Red hocha simplement la tête alors qu'il commença à grignoter quelques biscuits. Green lui sourit.

"Tu m'as manqué mec."

Green oubliait presque que les dernières fois qu'ils s'étaient vu ce n'était pas en bons termes.

"On était morts d'inquiètude pour toi, aucun indice d'où tu étais, on avait peur que le pire soit arrivé, tu te rends pas compte la trouille que tu nous as foutu."

Green monologua un moment sur la panique qu'avait créé Red à son départ, parlant d'un peu tout le monde, de la mère de Red à Major Bob. Puis il raconta ce qui s'était passé pendant l'absence de Red, Peter qui avait récupéré son titre, lui qui était devenu champion, l'avancée de sa fratrie... Il posa quelques questions par lesquelles Red répondait pas des signes, n'ouvrant pas une seule fois la bouche, s'était-il bien entraîné ? Allait-il bien ? N'attrapait-il pas trop froid, surtout avec ces fringues tout sauf adéquate ?

Ils sortirent leurs équipes après un plus d'une heure de discussion(monologue) histoire de montrer à l'autre leur progression. Celle de Red n'avait pas changé, si ce n'est que pour l'évolution d'Évoli en un magnifique Mentali, Green n'avait néanmoins aucun doute que tous les pokémons de Red était devenus bien plus forts pendant ces trois ans. Son équipe aussi était devenue plus forte, et elle, contrairement à celle de Red, avait eu le droit à quelques changements stratégique pour pouvoir tenir son titre de plus redoutable champion de Kanto. Et Jotho. Bien que Sandra n'aime pas l'avouer.

Red semblait être partant pour un combat mais Green refusa, ses pokémons étaient épuisés de leur entraînement du jour et puis il n'avait pas le coeur de combattre contre Red le jour de leur retrouvaille.

Ils passèrent encore un peu de bon temps ensemble avant que Green se lève, s'étirant ensuite. Il lança un petit coup d'oeil à l'heure sur sa montre, il en avait acheté une pour éviter d'avoir à garder son Pokématos allumé.

"Il commence à se faire tard."

Red le regarda simplement finissant le dernier biscuit. Green lui sourit.

"Bon allez viens, on rentre."

Red s'arrêta de manger, fixant Green. Ce dernier commençait bizarrement à avoir un mauvais préssentimment.

"Je te ramène au Bourg-Palette Red."

Red secoua la tête assez calmement, comme si cela avait été une question.

"Si Red, ça fait trois ans que tu es là, il faut que tu rentres."

Red n'allait quand même pas préférer rester dans sa cave plutôt que de le suivre rejoindre les siens ? Visiblement si, Red recommença à ingurgiter son biscuit, ne faisant aucun signe pour se lever.

"Red, ne fais pas l'idiot, tu dois descendre, tu ne peux pas rester ici !"

Red se leva, fronça les sourcils, brisant un peu son inexpressivité. Il semblait demander pourquoi il avait à descendre et pourquoi ne devait-il pas rester ici. Il ne semblait pas comprendre ce qui semblait pourtant si évident pour Green, il devait descendre.

"Tu veux mourir de froid ou quoi ? Ou alors en chutant de plusieurs mètres ? Ce n'est pas un endroit vivable ! S'y entraîner, passe encore, mais y vivre tu dois vraiment être fou Red !"

Red commença à lui pointer la sortie, reprenant son expression habituelle. En plus froide ? C'est ce que Green croyait constater et ça ne lui plaisait pas.

Red était vraiment décidé à faire l'idiot. Pour des conneries en plus ! Green n'y croyait pas.

"Ta mère s'inquiète Red, tu ne sais pas dans quel état tu l'as mise en disparaissant du jour au lendemain, tu dois rentrer !"

Mais Red ne semblait pas vouloir écouter. Il continuait de pointer la sortie. Peut-être était-il en train de s'impatienter ? Impossible de savoir. Mais en tout cas c'était le cas de son Pikachu qui s'était placé à côté de son dresseur et dont les joues crépitaient.

Green regarda Red incrédule avant d'échapper un "tss". Il attrapa son sac qu'il avait laissé dans un coin.

"Si c'est ce que tu veux t'as qu'à resté ici à jouer l'ermite, compte pas sur moi pour revenir te chercher."

Sur ces mots il s'empressa de quitter la cave, ne lançant pas de regard en arrière. Il commença à descendre le Mont-Argentée, ne tardant pas à avoir la brillante idée d'appeler Roucarnage pour lui racourcir le trajet jusqu'à son arène, il habitait dans les locaux privés de celle-ci. Il voulait juste rentrer alors autant ne pas se payer toute cette marche, tous ces risques d'être attaqué par un pokémon sauvage.

Une fois rentré chez lui en claquant la porte il laissa glisser son sac sur le sol de l'entrée et alla se laisser tomber dans son canapé soupirant. Il était encore énervé. Red n'était vraiment qu'un idiot fini. C'était tant pis pour lui s'il ne voulait pas retourner avec sa famille ne serait-ce que pour les rassurer. Tant pis pour sa vie sociale. Tant pis s'il ne voulait pas faire d'effort pour ses amis, pour Gr- Non pas pour lui, il en avait rien à faire après tout, il ne faisait pas partir de ceux qui s'inquiètaient pour Red après tout. Il pourrait bien crever sur sa montagne ça lui était égal. Après tout Red lui avait gâché la vie alors pourquoi s'inquièterait-il pour la sienne ? Quel égoïste, tétu, enfoiré, minable.

Il n'allait certainement pas se préoccuper de Red à l'avenir.

____________________

Mes noms de chapitres sont trop bien ok.

_____________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les malheurs de Docuche [NamelessShipping en majeure partie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les malheurs de Docuche [NamelessShipping en majeure partie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Effets de thèmes très rapides, modifiés, améliorés (et en majeure partie créés) par MOI !
» Rolex aurait un patrimoine immobilier suisse qui lui rapporte la majeure partie de ses bénéfices?
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [Guerre de l'anneau] partie du 12 décembre
» FIN DE PARTIE de Samuel Beckett

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Fanfics :: Pokémon-